Accueil Politique SNCF une vraie machine de grève.
La SNCF une vraie machine de grève pour garder son train de vie

SNCF une vraie machine de grève.

par Trugluff

Pour garder son train de vie, la SNCF une vraie machine de grève.

 

Magmax – On dit « les obèses coûtent trop cher à la Sécu ». Ok ! Mais un cheminot qui ne fume pas, ne boit pas, ne mange que des tomates mozzarella à l’huile d’olive, prend sa retraite à cinquante ans et meurt à quatre-vingt-quinze, c’est la France en faillite ! Si tu veux avoir une attitude citoyenne, sois gros, stressé, mange du gras et fume ou aligne tes privilèges sur le régime général.

ARCHIBALD – Au moins ça c’est dit. Le débat Syndicats-Gouvernement n’est pas terminé que la déclaration de grève est lancée – cela ne relève plus de la négociation mais du chantage, comme toujours.

Cake 40 – La grève des nerfs a commencé, c’est à se demander si tous les travailleurs de la SNCF, n’ont pas fait d’études pour devenir grévistes ou une grande école de l’art de la grève !

 

 

ARCHIBALD – En effet c’est à se demander. Il faut que j’aille consulter, je ne peux plus rester comme ça – je m’aperçois qu’aujourd’hui les cons me fatiguent plus qu’un effort physique !

Huby – Oui, prends soin de toi. En prenant exemple sur les syndicats qui clament qu’ils sont victimes, les braqueurs ou preneurs d’otage pourraient tout autant culpabiliser le payeur de rançon du fait qu’il menace la vie de la proie s’il ne paie pas. Que dirions-nous devant de tels propos ?

Madgic – Et voilà, le discours de droite est de retour. Si maintenant il n’est plus possible pour les Travailleurs de débattre sur leurs conditions de travail où allons-nous ? C’est de bonne grève que de négocier, c’est même le nerf de la grève.

Cake 40 – Atterris Madgic, ce n’est pas de la négociation c’est du chantage. Quand tu négocies avec ton banquier et que tu n’obtiens pas ce que tu voulais, tu casses tout dans la banque et tu lui arraches la chemise ?

Madgic –Je ne vois pas le rapport hormis me traiter de criminel de grève.

Cake 40 – Moi si, c’est un rapport de force permanent sur pied de grève. On ne négocie pas, on impose. Et c’est toujours le p’tit gars du bout de la chaine, celui qui a besoin du train pour aller bosser qui reste la victime d’un combat qui ne le concerne même pas ; mais c’est à lui de supporter les blessures de grève. Il est plus que temps d’admettre qu’il faut s’adapter à un monde qui change. Nos voisins européens l’ont fait, pourquoi en France faut-il que ce soit toujours aussi compliqué d’évoluer ? L’immobilisme avance et, nous ne savons pas l’arrêter. J’admets que le changement n’est pas facile.

Blaireau – C’est sûr ! Moi j’essaie d’être moche, con et pas drôle, et bien c’est dur de changer.

Cake 40 – Dans ce genre d’expérience, on croirait moi – un jour c’est sous l’effet du cidre doux que j’ai tutoyé mon père.

Magmax – En attendant, la SNCF reste le moyen de transport le plus sûr après le train, mais attention, qui trop embrasse manque le train.

Blaireau – Oui, mais un train vaut mieux que deux p’tites Lada !

ARCHIBALD – Avec tout ça on n’est pas prêt d’enterrer la hache de grève.


#LesTronchesDeCake #GrèvesAlaSNCF #SNCF #Cheminots

Sur le même thème  (cliquez sur le lien)

Rémunérations des Agents SNCF

Les grèves à la SNCF

L’avis du rail

 

Sources : le Monde


close

Je m'abonne

dans le strict respect de la RGPD

Nous gardons vos données privées et ne les partageons pas. Seules les tierces parties qui rendent ce service possible y ont accès.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
14 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 14ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.
14
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x