Accueil Écologie Abeille mon amie.
Abeille mon amie

Abeille mon amie.

Miel, la rosée céleste.

Temps de lecture : 3 min

Les personnages                   et                      Qui sommes-nous ?


Abeille mon amie, fait de ton miel, la rosée céleste.   

 

L’été, à pas de loup, semble vouloir pousser le printemps en réchauffant enfin le cœur des Hommes par un soleil rayonnant de bonheur comme le décérébré qui comprend avec sa moëlle épinière, qu’avant d’être fort comme un chêne, il faut être un gland.

La nature revit et se met au travail. Les fleurs sont éveillées et prêtes à être butinées, les Beaufs ont sorti les shorts flottants, remettent les chaussettes avant d’enfiler les tongs – ça y est les beaux jours semblent revenus et c’est à la terrasse du Balto que l’on retrouve nos Tronches de Cake qui célèbrent la renaissance du plaisir.

 

Magmax agacé par l’abeille qui bourdonne autour de lui – Elle finit par me les gonfler cette abeille ! Je vais me la faire Maya l’abeille.

Cake 40 – Ah, non surtout pas ! Tu ne bouges pas, elle ne te fera aucun mal et ne touche pas mon amie l’abeille. Les abeilles sont indispensables à la vie des Hommes – par la pollinisation, dont plus d’un tiers de la production alimentaire mondiale dépend et par le miel qu’elles produisent aux vertus innombrables :

  • le seul aliment dont une cuillérée peut maintenir la vie de l’homme durant 24h,
  • d’avoir sauvé les Africains de la famine,
  • la propolis récoltée par les abeilles est un antibiotique naturel,
  • il n’a pas de date de péremption,
  • par les enzymes qu’il contient, il favorise le bon fonctionnement du cerveau, et Magmax je te recommande une surconsommation.

Pour produire une livre de miel, les abeilles doivent effectuer plus de 17 000 voyages, visiter 8 700 000 fleurs, le tout représentant plus de 7 000 heures de travail, le tout sans l’ombre d’un Syndicat, alors respect.

Madgic – A contrario, nous les Hommes, sommes des abeilles pilleuses de notre planète – nous butinons sans vergogne la nature pour amasser notre butin dans nos ruches sécurisées et encourager la politique de l’autre ruche.

Blaireau – Moi aussi, j’ai toujours aimé les abeilles. Quant à l’efficacité au travail, je préfère une poignée d’abeilles à une armée de mouches : chez les abeilles tout le monde fait les courses et en plus elles ont les dessous de bras qui sentent bon.

ARCHIBALD – Soyons sur nos gardes, les mûres ont des abeilles. Cette petite bestiole fait fi des frontières, inspire la crainte autant que l’empathie, incarne un idéal de discipline et d’ardeur au travail dont on pourrait s’inspirer. Travailleuse, altière, ignorant les privilèges et toujours prête à défendre sa ruche-patrie, l’abeille est une révolutionnaire par nature. C’est sans doute pour cela que l’Empire s’est enorgueilli de la représenter partout.

Huby – J’observe Messieurs, qu’une ruche est toujours bien rangée, aucune chaussette ne traine.

Blaireau – Bin oui Dame Huby, la nature est bien faite. Autre exemple : le bon Dieu a habillé les abeilles d’un costume jaune à rayures noires pour qu’on ne les confonde pas avec les corbeaux ou les aigles.

Magmax – C’est vrai que la nature est bien faite. Imagine, si les moustiques étaient des abeilles ! Ils ramèneraient du sang à la ruche pour faire du boudin.

A la semaine prochaine  …

                                               

Maintenant à vous de poster un commentaire et de noter l’article (ci-dessous)    


Sur le même thème  (cliquez sur le lien) 

Alerte aliments frelatés

Campagne anti-tabac

Disparition des oiseaux


#LesTronchesDeCake #AbeilleMonAmie #Miel #Ruche

Sources :    Des abeilles et des hommes

Choisissez le nombre d'étoiles pour noter cet article

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre d'avis 6

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le/la premier(e) à noter cet article.

Laissez un commentaire

6 commentaires

VERSCHOOTE HUGUES 30 mai 2023 - 17h04

Magmax confond peut-être l’abeille et la guêpe. Si la guêpe te pique, elle te donne un coup d’épée, une épée empoisonnée ! Au contraire, l’abeille n’est pas agressive, et meurt si elle te pique, ce qu’elle ne fera que si tu menaces sa ruche : c’est l’abnégation absolue. Les abeilles sont en voie de disparition et il est urgent de les sauvegarder. Donc, merci pour cet article.
En parlant d’insectes, je me rappelle les faits suivants : une guêpe se débattait dans une toile d’araignée. Mon copain me demanda : on la libère ? Je répondis : non, laisse faire la nature, d’ailleurs les araignées nous sont plus utiles que les guêpes !… L’animal ailé s’est finalement libérée, dommage, ai-je pensé… (Si ça avait été une abeille, je l’aurai aidée.)

Réponse
les Tronches de Cake
Trugluff 31 mai 2023 - 12h06

Merci pour ce joli souvenir et à bientôt.

Réponse
luidgi 31 mai 2023 - 9h10

De plus l’ abeille 2.0 sait s’adapter au monde moderne , elles communiquent entre elles par e-miel…..c ‘est vrai qu’elle bosse dard – dard … cette petite bestiole à qui l’on doit tout … mais bon sang, pourquoi elle pique ??? nous on veut leur voler leur gamelle , on leur veut pas de mal , elles doivent se demander de quoi on se miel, alors elles nous rappellent que pour voler le travail des autres , ça se mérite…. tiens -tiens …
allez les originaux , j’ai toujours plaisir à vous lire …

Réponse
les Tronches de Cake
Trugluff 31 mai 2023 - 12h07

Merci pour ces excellents jeux de mots et pour cet encouragement.
A bientôt.

Réponse
Candide 6 juin 2023 - 14h25

Bravo ! Belle Oh miélie à ces petites bêtes laborieuses si utiles !

Réponse
les Tronches de Cake
Trugluff 7 juin 2023 - 18h19

Merci pour elles et merci pour ta fidélité pleine d’humour.

Réponse
Le blog opératoire : 17ème année
Toute la Gaule est occupée par la bêtise … toute ? Non ! Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.A lire sans modération et à partager.