Mort de Jacques Chirac
AccueilActualité en vracPolitique

Mort de Jacques CHIRAC

 

La dernière bière

 

« Voulez-vous que l’on dise du bien de vous ? Alors faites le mort ». Voilà sans doute une formule que Jacques CHIRAC aurait pu recommander à ses politiciens d’amis. Ce conseil lui a particulièrement réussi, lui qui a franchi toutes les étapes de la hiérarchie politique pourtant jonchées d’échecs et de trahisons. Souhaitons-lui que dorénavant on dise du bien de lui.

Le Vème Président de la Vème République vient de s’éteindre à l’âge de 86 ans immortalisant ses innombrables et mythiques poignées de mains – le Pape du Serment 5 est mort.

 

Madgic – Je suis touché par la disparition de Jacques Chirac. Ce n’était pourtant pas mon modèle politique, loin s’en faut. J’ai pourtant voté une fois pour lui pour m’opposer au FN. Il a toujours fait partie de mon paysage politique et son départ, par projection me fait prendre conscience que moi aussi j’approche de la fin. Même si je le trouvais incompétent je lui reconnais un fait majeur de sa Présidence : il a su dire NON à la guerre en Irak. Sur ce point je suis fier et reconnaissant de sa position. Il était le seul à le dire.

Cake 40 – Je partage avec toi cette fierté mais moi, je l’aimais bien. Je le trouvais sympathique et proche du Peuple.

Madgic – Mais qu’a-t-il fait pour lui ? Depuis le temps qu’il a parlé de la fracture sociale il doit y avoir gangrène – il n’a rien changé. Sa large réélection lui donnait une possibilité unique d’engager de vastes réformes pour la France avec l’appui des Socialistes. Rien. Un vrai roi fainéant.

ARCHIBALD – Si, il a créé le musée des Arts premiers. Il a interdit de fumer dans les lieux publics. Sous sa mandature de Maire, Paris était propre. Il a stoppé la conscription – je ne crois pas que l’annulation de ce rendez-vous citoyen soit une bonne chose pour nos jeunes. Il a transformé le septennat en quinquennat …

Blaireau – … moi je suis contre le septennat et le quinquennat. Je suis pour le mandat d’un an : vive l’ananat en tranches !

Huby – L’autre soir au journal télévisé de M6, alors qu’il s’agissait de rendre hommage à cet ancien Président j’ai trouvé insupportable que l’on rappelle ses « affaires ». Je crois que le moment n’était pas propice. Maintenant qu’il a fermé les yeux, ils auront bien le temps d’ouvrir les tiroirs.

Madgic – Je crois pourvoir résumer l’idéologie politique de Jacques Chirac en une phrase : il faut faire quelque chose, mais quoi ? Pfffftt ! Son choix du pommier l’a fait tomber dans les pommes.

Cake 40 – J’arriverais presque à être d’accord avec toi malgré nos divergences politiques. J’admets qu’avec de Gaulle, on ne savait pas toujours ce qu’il allait faire, avec Mitterrand, on ne savait jamais ce qu’il pensait mais avec Chirac, on ne savait pas ce qu’il faisait.  

Huby – N’oublions tout de même pas son engagement écolo. C’est lui le premier Dirigeant politique à dire : « Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs ».

Madgic – C’est vrai, mais n’oublions pas non plus l’échec du CPE (Contrat Première Embauche). Après le CPE, le CDE (Contrat Dernière Embauche). Maintenant on pourrait même le coupler avec la Convention Obsèques !

Blaireau – N’oubliez pas non plus de rappeler que Mitterrand avait mis des canards dans les jardins de l’Élysée, et que Chirac il les a mangés …  

Magmax – Ah, je comprends mieux son appétence pour le sumo : c’est un sport où la tête de veau est recommandée matin, midi et soir. Il n’empêche que j’aurais bien voulu être comme Jacques Chirac, mais blond.

Huby – Quelle trace ce dernier grand fauve politique va-t-il laisser dans l’Histoire, sinon une trace de limace ?!

Madgic – Justice est donc faite. On n’apprend pas d’un vieux singe à manger des limaces.

ARCHIBALD – Il nous reste maintenant à lui rendre hommage. Quelle belle fin pour cet amateur de Corona que de prendre sa dernière bière entouré de ceux qui l’aiment.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :    Midi Libre     Le Parisien     LCI

Grève à la RATP pour les retraites
AccueilActualité en vracPolitique

Parec qu’Grève à la RATP pour les retraites – zizanie dans le métro

 

 

zizanie dans le métro n’est pas le dernier roman de Raymond QUENEAU, mais la nouvelle grève des nantis RATP.

Il fut un temps où les revendications sociales avaient pour origine d’optimiser et d’équilibrer les conditions des travailleurs. Nous sommes arrivés à un stade où ces avancées créent aujourd’hui un carcan inégalitaire d’avantages. Pourquoi y aurait-il des salariés plus égaux que les autres ? Somme toute parce que les révolutions ne suppriment pas les privilèges mais changent les privilégiés.

 

Cake 40 – ça y est nous revoilà partis pour une nouvelle grève sans doute les prémices de celles à venir, et pour quoi ? Pour maintenir les privilèges des nantis.

Madgic – Les salariés de la RATP des nantis !

Cake 40 – Oui tout à fait mon cher Madgic car la question à se poser est : pourquoi partiraient-ils à la retraite 7 ans avant les autres Français avec des montants de pension deux fois supérieurs à la moyenne de ces mêmes Français – 3000.00€ pour 1496.00€ ?

Madgic – Pour les conditions de travail particulièrement pénibles. Je te rappelle qu’ils travaillent sous terre.

Cake 40 – Tu n’es pas sérieux ! Des conditions de travail pénibles ! Mais alors quel qualificatif trouveras-tu pour les, maçon, couvreur, etc. qui bossent sous les intempéries. Et pour le carreleur qui passe sa vie accroupi ou … à côté ? Et puis les conducteurs de bus, les administratifs dans les bureaux ne travaillent pas dans les tunnels, sans compter qu’il y a aussi le métro aérien.

Blaireau – Le métro aérien ça ne vaut quand même pas l’avion, il n’y a pas de plateau-repas.

Magmax – C’est sûr ! Le métro ça reste le train-train quotidien.

ARCHIBALD – Ce qui m’insupporte dans ce débat est d’observer les syndicats qui démontrent sans cesse un sincère manque de sincérité. Notre déficit national explose, les comptes sont dans le rouge depuis des décennies mais on s’en fout. Il faut défendre les acquis et tant pis pour l’égalité entre citoyens.

Magmax – De même qu’on se fout aussi que ce n’est pas en dormant sur tes deux oreilles que tu auras la tête plate.

Huby – Certes, mais tu oublies d’indiquer que l’Etat paie chaque année à la RATP 680 millions d’euros pour financer ces conditions de départ aberrantes parce que cette entreprise n’a pas les moyens de ce qu’elle promet à ses salariés. De la même manière une société ne disposant pas des fonds nécessaires proposait à ses collaborateurs de doubler leurs salaires. Bien sûr, en comptant sur le contribuable pour payer !!!

Madgic – Ces travailleurs ont obtenu ces droits en 1948 pourquoi devraient-ils y renoncer ? Leur démarche est légitime.

ARCHIBALD – Je suis d’accord sur ce que tu dis, pour autant il y a une solidarité républicaine qui doit s’exercer par le partage des biens. J’observe qu’à la fin du XIXe siècle quand les partis ouvriers se battaient pour obtenir une part du gâteau et qu’ils l’obtenaient ils ne la partageaient pas. Quand il reste une part de tarte dans le plat, pourquoi y en aurait-il un qui devrait avoir le plus gros morceau quand les autres n’auraient rien ! Au motif qu’il est le plus fort ou le plus nuisible ?

Magmax – En Inde, quand ça ne va pas, ils s’immolent, ils ne font pas grève.

Blaireau – Pour le coup ça laisse la place aux chômeurs. Bel exemple de solidarité.  

Magmax – Idéalement la retraite, faut la prendre quand on est jeune, parce qu’après, on ne sait pas …

Huby – En attendant cette réforme est loin d’être gagnée. Parce qu’en 1953 Joseph Laignel alors président du Conseil de la IVe République s’y est attaqué, suivi par Juppé en 1995. Le troisième round vient de commencer avec d’autres professions qui s’associent à ce mouvement. Seule l’acceptation de cette réforme par l’opinion publique permettra l’ajustement de ces privilèges.

ARCHIBALD – Nous n’avons sur terre ni privilège, ni droits, uniquement des devoirs. La mort reste peut-être le seul privilège de l’âge.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

Sources cliquez sur le lien :   RTL     Franceinfo     Le Monde

 

il faut sauver le citoyen René
AccueilFaits de sociétéPolitique

Il faut sauver le citoyen René

 

 

Vous qui pensiez disposer d’une presse libre de toute influence politique voilà un contre-exemple qui vous remettra les pieds sur terre. Il y a quelques semaines j’apprenais par ma radio quotidienne une effarante nouvelle qui a été d’une terrifiante discrétion, motif pour lequel j’ai eu beaucoup de difficultés à trouver l’information nécessaire. C’est navrant, en opposition à toutes ces conneries stériles qui font trop souvent la une sur tous les médias.

Tout ça, à cause d’un incroyable problème administratif. Une nouvelle preuve que l’Administration est un problème pour chacune de nos solutions.

 

ARCHIBALD – J’ai appris qu’un homme de 76 ans, atteint d’un cancer de la vessie, une maladie qui coule de source, ne peut pas être soigné à cause d’un blocage administratif. Le médicament prescrit a obtenu l’AMM (autorisation de mise sur le marché) mais le prix n’a pas été fixé par les autorités – donc pas de traitement…

Huby – … mais il peut en mourir !

ARCHIBALD – Bien sûr et à mes yeux il y a non-assistance à personne en danger. Que le prix du pembrolizumab n’ait pas été arrêté par l’Administration est une chose mais ne pas l’administrer parce qu’on ignore le montant de son remboursement par l’assurance maladie en est une autre.

Madgic – Je peux comprendre que pour juguler les déficits chroniques des hôpitaux on soit attentif à ces basses dispositions mercantiles, mais quand il s’agit de la vie d’un homme le débat doit s’élever et ce malgré un coût annuel estimé pour René à 70 000.00€. D’autant que dans le même temps on est capable de maintenir une vie artificielle durant des décennies pour Vincent Lambert ou pour d’autres ! Et à un coût trop ibitif … mais presque !

MagmaxSoupir – Depuis de trop longues années, l’hôpital nous a habitué à être un établissement qui se fout de la charité, même quand elle est bien ordonnée.

Blaireau – Encore une fois les fonctionnaires concernés se distinguent pour leur inefficacité. Je ne comprends pas d’ailleurs qu’on les appelle des « fonctionnaires », parce qu’en réalité ils ne fonctionnent pas beaucoup. Sans doute à cause de leur compte temps à être malade, des vacances, RTT, grèves et surtout de la sécurité de l’emploi.

Magmax – J’ajouterai que les fonctionnaires sont des gens qu’on paie pour leur faire croire qu’ils ont un travail et qu’ils sont utiles.

Cake 40 – Se sentir utiles, l’objectif de leur vie même en faisant quelque chose qui ne sert à rien – conséquence de leur appétence à ne rien faire.

ARCHIBALD – Bonne nouvelle tout de même, il y a quelques jours seulement, la polyclinique St Jean de Cagnes sur mer a accepté d’assumer la dépense liée au traitement de René. Enfin ! Je crois surtout que sans le SOS médiatique du Docteur Barrière, le médecin traitant, rien n’aurait bougé.

Huby – Tout est bien qui finit bien, mais sur un plan administratif le problème n’est toujours pas réglé. Voilà un vrai motif de fierté à être fonctionnaire – ne rien faire et laisser mourir.

Magmax – Comment peut-il en être autrement quand tu passes ton temps à la machine à café à attendre le réparateur ?

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

Sources cliquez sur le lien :   Nice Matin     RTL     Nice Matin

Election européenne 2019 l’urne funéraire
AccueilFaits de sociétéPolitique

Election européenne 2019 l’urne funéraire

 

 

Les élections se sont achevées sur un taux de participation à 50%. Une belle surprise aux dires des spécialistes ! Un électeur sur deux se déplace et l’on affiche un satisfecit. Curieuse époque où le déni l’emporte sur l’observation des faits.

Si seulement une moitié des Français se déplace pour élire ses représentants au Parlement européen c’est que l’Europe des Nations n’a pas convaincu. D’ailleurs les partis nationalistes européens se taillent la part du lion – 27.5% des élus. Un député sur 4 ! En France c’est le premier parti qui sort des urnes, suivi de peu par celui du Président. L’urne devient funéraire pour les partis traditionnels de droite comme de gauche – ils n’ont qu’à bien se tenir, le jeu se fait maintenant sans eux !

 

Madgic – Le résultat de ce dernier scrutin m’effraie. Aujourd’hui on ne vote plus contre le Rassemblement National, on vote pour lui. C’est grave, notre démocratie bascule progressivement vers le fascisme. Le fascisme : une âme saine dans un porcin !

Cake 40 – Ne dis pas n’importe quoi. Dès que l’on ne partage pas tes idées, ton unique argument est d’accuser l’autre de fasciste. Si tu n’es pas prêt à tenir un discours critique sur les socialistes et la droite, alors tais-toi sur le fascisme.

ARCHIBALD – Selon Bertolt Brecht, le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie mais son évolution par temps de crise

Madgic – En politique comme en géométrie, la droite extrême reste le plus court chemin pour relier deux points fascistes.

Cake 40 – En attendant, les partis traditionnels démocrates LR et PS, au pouvoir depuis toujours dans la Ve République, nous ont amené à voter extrême. Leurs insuffisances répétées depuis des décennies portent le bon Peuple dans les bras de Marine le Pen. Il est excédé d’avoir à payer sans cesse les conséquences des flux migratoires. On peut nous dire qu’ils sont jugulés, qu’ils sont moins importants qu’ailleurs pour autant nous voyons bien nos quartiers, nos commerces, nos campagnes comme nos petits village investis par des populations étrangères.

Blaireau – Pour LR et le PS c’est un juste retour sur investissement. Le peuple en a marre de se faire mettre : la droite, ça encule, la gauche, ça sodomise.

Huby – Dans cette partouze débridée, le parti du Président a plutôt bien résisté voire mieux que ses prédécesseurs. Pour finir il obtient le même nombre de sièges que le RN.

Cake 40 – Je crois que s’il n’y a pas des mesures d’urgence qui se mettent en place pour limiter le laxisme français, notre prochain Président sera une Présidente.

Magmax – De toutes les façons, les élections, c’est comme au loto, je ne gagne jamais. Chaque fois que je vote pour l’un, c’est l’autre qui gagne !

Blaireau – Moi, je suis content du résultat. J’ai voté écolo parce que j’aime bien les légumes.

Cake 40 – Au bout de toutes ces années vous avouerez que l’Europe ce n’est quand même pas très au point. Nous avons des frontières ouvertes à tout et sur tout. Nous ne sommes d’accord sur rien. On n’arrive même pas à se mettre d’accord sur l’heure !

Blaireau – C’est vrai ça, les frontières disparaissent en Europe. Bientôt je vais pouvoir en acheter chez Amazon pour mon jardin.

Cake 40 – Quel dommage cette France qui s’entête à dispenser une générosité à des étrangers qu’elle limite à ses Citoyens ! Je préférerais qu’on soit le pays des 5 millions de fromages et des 300 immigrés !

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

sur le même thème cliquez sur le titre

Résultats des européennes 2014 – Alerte virus très dangereux

Le train giflera trois fois – libre circulation des Tunisiens dans les pays européens

Fessée dans le maquis de Sade – la fessée et l’Europe

 

Sources cliquez sur le nom :      L’Internaute     Le Monde     20Minutes

Quand les moutons se mobilisent
AccueilFaits de sociétéPolitique

Quand les moutons se mobilisent

 

 

En Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui disparait… En France, une école, un hôpital, une gare qui ferment, ce sont des dépenses qui disparaissent alors même que nous sommes de plus en plus nombreux !

En France, aux yeux des Politiques ce que pense la province importe autant que ce que pense Cerise de Groupama sur les voies urinaires des Bigoudènes Tipiak.

 

Madgic – Je trouve super cette disposition prise par l’école primaire de Crêts en Belledonne, dans l’Isère, d’inscrire 15 moutons en tant qu’élèves de l’établissement afin de remplir une classe que l’on veut fermer. Voilà un symbole qui gifle une République qui n’assume plus son rôle régalien d’égalité entre les Citoyens. Je conçois que l’Etat ait l’obligation de gérer au plus près les deniers des Contribuables, mais il est un point sur lequel il ne peut transiger – l’égalité des Services Publics entre les Français. Les départements doivent être desservis équitablement en transport, en liaisons téléphoniques, Internet, courrier. Tous les moutons que nous sommes, à la ville comme à la campagne doivent disposer à proximité de banques, agences postales, médecins, hôpital et d’un enseignement identique à celui dispensé dans les villes.

ARCHIBALD – Je suis d’accord avec toi, sauf que économiquement ce n’est pas réaliste. Tu ne peux pas maintenir une école, un hôpital ou une ligne SNCF ouverts s’il n’y a pas assez d’usagers ! C’est du bon sens près de chez nous.

Huby – Sauf que, nous sommes plus nombreux et je pense que l’Etat doit garantir cette égalité fusse-t-elle déficitaire ! Car c’est pour cela que nous payons des impôts, pour disposer équitablement des équipements de notre pays. Il n’y a pas de raison que la Creuse soit moins bien équipée que les Hauts de Seine, toutes proportions gardées bien évidemment. Ou alors supprimons du frontispice de nos Mairies le mot EGALITE qui n’a plus de sens.

Cake 40 – Rappelons tout de même qu’à la campagne on trouve plus de noms sur les monuments aux morts que sur les boites aux lettres, sans compter que partout où tu vas, tu finis toujours dans un hangar. Difficile dans ce contexte de garantir une égalité de services quand on imagine le coût de leur réalisation et de leur entretien.

Huby – Je ne suis pas du tout d’accord. Selon toi, combien faudrait-il de personnes pour « rééquiper » notre belle province ?

Cake 40 – Plusieurs centaines de milliers.

Huby – Au 29 avril 2019, nous avons 5 603 400 demandeurs d’emploi qui ne produisent rien pour le pays. Ne penses-tu pas que l’on pourrait réorienter ce budget gigantesque et cette compétence humaine pour redynamiser nos régions ?

ARCHIBALD – Le problème est que nos campagnes n’intéressent plus personne, elles sont à l’abandon. Il n’y a qu’à voir, elles sont pleines de liseron. N’y a-t-il donc plus personne dans les villes pour prendre des décisions courageuses, pour nos terres ? … Parallèlement, observons que les idiots des villages sont maintenant dans les villes. Ne nous étonnons pas que rien ne bouge.

Huby – J’ajouterai même qu’aujourd’hui la campagne n’est devenue qu’électorale.

Blaireau – Moi je viens d’un village dont la population n’a jamais varié. A chaque fois qu’une fille est enceinte, un homme s’enfuit.

Huby – Justement, si le nombre n’a jamais varié pourquoi fermer les gares, ou autres équipements qui servent le citoyen ?

Blaireau – Je vois dans mon bled, il n’y a que des pigeons à la gare. On se demande ce que foutent les pigeons dans cette gare, y en a pas un qui a une valise !

Magmax – Vous voulez sauver la campagne ? Eh bien prenez-en un bout chez vous – un puits en pneus, une mare, une vache, et la campagne elle est sauvée.

 

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

 

 

Sources cliquez sur le lien :    FranceSoir     Capital     Courrier Picard

Super TRUMP
AccueilActualité en vracPolitique

Super TRUMP

 

 

Nous Français, nous aimons nous moquer des Américains lorsqu’ils nous donnent des leçons, mais on ne devrait pas. Eux, ont super bien réglé le problème des banlieues, notamment des banlieues indiennes : ça fait un bout de temps qu’on ne les a pas revus sur le sentier de la guerre, les Sioux !

C’est un peu comme Trump, le Donald de circonstance que l’on aime tourner en ridicule sans se lasser. Du haut de notre arrogance bien française il serait souhaitable d’observer ce que ce « bouffon » d’outre atlantique réussit. En fait, il parvient à réaliser en quelques années ce que nous ne parvenons pas à faire en plusieurs décennies.

Nous restons néanmoins persuadés de notre supériorité sur les autres nations. C’est sans doute ce qui castre notre inspiration d’antan.

 

Huby – Je n’aime pas du tout le personnage macho de Donald Trump. Sa tête super musclée du cerveau avec sa mèche de cheveux qui rappelle celle d’un chanteur du groupe ABBA

Blaireau – … ah ! oui le groupe rock préféré des tripiers.

Huby – Oui, c’est cela. Pour autant il réussit ses engagements de campagne : réduire le chômage en augmentant la croissance. Taux de chômage 3.6%, le plus bas depuis 50 ans et une croissance de 3.2% au premier trimestre quand celui de la France au même moment est de 0.3%. Alors, on peut se moquer de sa tête de Playmobil et de ses décisions politiquement incorrectes, mais elles produisent du résultat. Les nôtres, de surcroît intelligentes, sont de 11 fois inférieures aux siennes ! On peut s’interroger sur la pertinence d’être gouvernés par des gens intelligents !

Madgic – D’autant qu’un homme intelligent n’est rien d’autre qu’un con raté.

Cake 40 – J’ajouterai qu’un con vivant reste plus intelligent qu’un intellectuel mort.

Madgic – Eh bien moi, je ne suis pas anti-américain, je suis pro-antiaméricain. Nuance ! J’exècre ce type et ses méthodes. Il a relancé les forages de pétrole et de gaz de schiste aux USA …

ARCHIBALD – Pardonne-moi, ce n’est pas lui mais Obama qui l’a décidé, lui n’a fait que poursuivre ce choix afin d’assurer une autonomie énergétique à son pays. C’est pas débile ?

Madgic – Peut-être, mais il se fout de l’écologie en sortant des accords de Paris autant qu’il se fout d’accroître le déficit budgétaire : + 17% sur l’année 2018 !

ARCHIBALD – Il soigne une partie du corps en négligeant une autre. Soit ! Les écarts entre les riches et les pauvres se creusent, certes mais tout le monde vit bien.

Cake 40 – Observons qu’avant, la pauvreté était seulement réservée aux pauvres, chômeurs, vieux et SDF. Maintenant on peut très bien travailler, aux Etats Unis comme en France et rester pauvre. C’est une bonne nouvelle : la pauvreté se démocratise.

ARCHIBALD – Tu es un cynique ta mère. Soyons honnêtes, nous afficherions en France les mêmes performances économiques nous ne saurions plus trouver de qualificatifs pour saluer nos bons résultats ! Alors chapeau bas et mèche dans les yeux.

Magmax – Quand je pense qu’une part de la réussite de Trump me revient ! Ben oui, depuis tout le temps je mange des Mac Do pour soutenir économiquement l’Amérique.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

ARTICLES sur le même personnage cliquez sur le lien :

Trump et Kim deux Playmobil comparent leur coiffeur

Accord de PARIS retrait des USA – un éléphant ça Trumpe énormément

Mur de Trump – nouveau mur des lamentations

 

Sources cliquez sur le lien :    RTL     Le Journal du Dimanche       Le Figaro

Hollande je me aime tellement fort
AccueilPolitique

Hollande je me aime tellement fort

 

 

Fraise des bois et Monsieur petites blagues par Laurent Fabius, guimauve le conquérant par Guillaume Bachelay, Flanby par Arnaud Montebourg, capitaine de pédalo par Jean-Luc Mélenchon, le pingouin chanté par Carla Bruni, Monsieur Bricolage par Nicolas Baverez, Pépère par le Canard Enchainé, l’ami Molette, mou du genou, etc. C’est en ces termes que ses amis qualifient le septième Président de la Vème République.

 

Comme l’a dit le 2 avril 2019 Richard Ferrand Président de l’Assemblée nationale « François Hollande a déclaré forfait et maintenant il nous dit comment il faut jouer le match ». Voilà un bon résumé actualisé des compétences de cet homme qui ne se lasse pas de nous.

 

C’est sans doute ce qui le pousse à poursuivre la fin de son livre ; une fin qui n’en finit pas. Sûrement parce-que plus il réfléchit et plus il comprend ce qu’il a fait.

J’ai souvent observé que les hommes politiques qui écrivent des livres vérité genre « Tout, tout, tout, vous saurez tout sur mon zizi » profitent deux fois : une fois en allant à la soupe, une autre fois en crachant dedans.

 

Blaireau – Quand je pense que l’ami Molette a ajouté trois nouveaux chapitres à son dernier livre ! Quel doigt d’honneur il envoie à tous ses précédents acheteurs qui ne disposent donc que d’une version réduite.

Cake 40 – Laisse tomber, il jouit de terminer son égo portrait. C’est pour lui le bon moyen de faire parler de lui en lâchant une vengeance bien ruminée d’un éléphant du PS.

ARCHIBALD – Je ne comprends pas ce type et moins encore ceux qui le soutiennent contre dents et marées. A l’Elysée il a passé deux ans avec des journalistes du Monde qui en remerciement ont publié le bouquin « un Président ne devrait pas dire ça ». N’oublions tout de même pas qu’il est l’artisan de l’écotaxe rejetée par les Gilets Jaunes. N’oublions pas non plus que c’est sous sa mandature que le FN est passé en tête pour la première fois aux Européennes. N’oublions pas qu’il n’a pas réussi à inverser la courbe du chômage, qu’il a renoncé à la déchéance de nationalité. N’oublions surtout pas qu’il a complètement dézingué le PS et sûrement pour longtemps.

Huby – N’oublions pas aussi ce qu’il a fait pendant 11 années à la tête du Parti. Lui qui n’aime pas les riches a réussi à envoyer les classes populaires chez Marine le Pen ! Balèze, non ?

Cake 40 – Et maintenant il ramène sa fraise. L’ennui avec ce Flanby c’est qu’il continue à se prendre pour un écrivain alors qu’il n’écrit que sous la perfusion d’une haine mercantile.

ARCHIBALD – Le Président Hollande, ce modèle rêvé pour tête à claques parvient tout de même à s’offrir de belles meufs, Julie GAYET entre-autre.

Cake 40 – La pauvre. France Gall, elle était avec un génie, alors que Julie Gayet, elle n’est qu’avec un président aux fringues trop petites.

Madgic – Vous êtes moqueurs, vous oubliez juste les beaux discours qu’il a tenus.

Blaireau – Oui t’as raison. Il a fait de belles promesses au Bourget ou ailleurs qu’importe. Si c’était lui qui les écrivait, on pourrait dire qu’il a du talent. Mais s’il pensait ce qu’il dit, on serait admiratif…

Magmax – Moi, quand je pense à Hollande et ce qu’il m’inspire, je le vois décoller l’autocollant « designed for Windows XP » qui est sur son PC pour le mettre sur la cuvette des chiottes.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

ARTICLES sur le même thème cliquez sur le lien :

François Hollande se vend aux sans dents

Bilan du quinquennat Hollande – véritable dépôt de bilan

Alerte au virus – Hollande et le chômage

Lettre à François Hollande petit Papa Noël que j’aime tant – lettre à François Hollande

Hollande, petits Suisses, quels fromages – Hollande et la presse helvétique

 

Sources cliquez sur le lien :   Le POINT     RTL

Prisons une rage dedans
AccueilActualité en vracFaits de sociétéPolitique

Prisons une rage dedans

 

 

Un détenu radicalisé avec l’aide de sa femme agresse deux gardiens de prison de la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne. Une nouvelle fois ce drame a pour origine le laxisme juridique de nos Politiques qui votent des lois permissives.

Il est tout de même navrant de toujours constater que le choix politique de nos élus se porte le plus souvent à protéger nos délinquants plus que l’honnête citoyen. Pourquoi sont-ils devenus si cons ? Ecoutons les Tronches de Cake qui ont sûrement une idée sur ce sujet.

 

Cake 40 – Je viens d’entendre que le RAID vient de tuer la femme et blesser un cuttereux.

Huby – Tu veux dire un agriculteur, un paysan ?

Cake 40 – Non, un mec qui travaille les gardiens de prison au cutter …

Huby – Tu parles de Michaël Chiolo âgé de 27 ans qui purge une peine de 30 ans de prison. Ce sinistre personnage s’est illustré pour avoir séquestré et tué un ancien résistant âgé de 89 ans ! Son premier acte de bravoure.

Cake 40 – Oui c’est ça, un type brillant, indispensable à la Nation. Un type à qui l’on a permis de se radicaliser et de recevoir sa conjointe dans l’unité de vie familiale, zone privative de l’établissement pénitentiaire. Sa femme lui a fait la surprise de lui offrir un petit cadeau d’amour – un couteau de céramique. Objet non détecté par les portiques. N’étant plus fouillées les familles peuvent faire rentrer à peu près tout en prison. Pour preuve, portable, drogue, armes, et j’en passe …

ARCHIBALD – Au nom de je ne sais quelle morale, on ne fouille plus les visiteurs dans les prisons !

Cake 40 – Tu ne veux tout de même pas créer une quelconque gêne pour toutes ces gentilles personnes qui font l’effort de visiter ces parias !

Huby – Ce qui moralement est inacceptable, est d’imaginer qu’un matin un Politique s’est levé pour faire voter une telle loi. Pour quoi et pour qui ? Et les gardiens dans tout cela, les risques qu’ils prennent, les a-t-on évalués ? Leurs vies valent-elles moins que le confort des visiteurs ?

Blaireau – Oui, puisque la loi existe c’est qu’elle a été votée par les Elus du Peuple.

Huby – Le métier de surveillant pénitentiaire est en perte de vitesse car les vocations se font rares. Ce n’est pas agissant de la sorte que l’on va les stimuler. Parce que pour être gardien de prison, t’as intérêt à aimer la misère humaine et les gros porte-clés.

Magmax – Tu oublies qu’ils font aussi de la photo. C’est bien le gardien qui prend les détenus en photo. C’est bien lui, le photo maton ?

Cake 40 – Oui c’est juste. N’oublions que chaque jour de nouvelles lois nous emprisonnent un peu plus dans un monde sans morale.

Madgic – La morale ! … Aujourd’hui on ne fait qu’en parler, avant ça s’apprenait.

ARCHIBALD – Nous avons les hommes politiques que nous méritons. Nous le savons. Souvent, leur pitoyable action est à l’image de la décadence française. Lors de sa flamboyance, la France était une nation si longtemps debout qu’à présent il est temps qu’elle apprenne à se coucher.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

Sur le même thème le 23/01/2018 : Grève des gardiens de prison instantané d’une photo-maton

 

Sources cliquez sur le lienRFI      France 3

Violences sur des élus minés
AccueilFaits de sociétéPolitique

Violences sur des élus minés

 

 

La loi anticasseurs vient à peine d’être votée que déjà des cris d’orfraie s’élèvent contre la réduction de nos libertés individuelles. Rappelons son objet – la prévention des violences lors des manifestations et sanction de leurs auteurs.

En quoi le fait de sanctionner les casseurs en leur faisant payer les dégâts qu’ils occasionnent est-il réducteur des libertés ? Il en est une à protéger de toute urgence, celle de nos Elus. Quatre-vingt et un d’entre eux se sont fait frapper et menacés physiquement. Il est temps d’en prendre conscience pour protéger notre liberté qui vaut bien celles des casseurs.

 

 Huby – La violence de nos rues se banalise sous le couvert des Gilets Jaunes, cet étendard collectif qui croit-on autorise tout. C’est au nom d’un motif équivalent que la députée anglaise Jo COX s’est faite assassinée. Elle menait campagne contre le Brexit !
 Madgic – En France, nous y sommes presque. Christian LEJEUNE député de Haute Saône se fait enfermer chez lui avec femme et enfants. On incendie la voiture de Jacqueline DUBOIS députée de Dordogne. Le député Benoît POTTERIE reçoit une balle par courrier (photo jointe). Un ministère est attaqué, les permanences des élus locaux sont maintenant surveillées par les forces de l’Ordre pour éviter qu’elles ne soient détruites. Les vœux sont annulés en beaucoup d’endroits par peur ! Jamais les actions de contestation n’ont été aussi virulentes que depuis la guerre d’Algérie.
 ARCHIBALD – Je crois qu’il ne faudrait pas grand-chose pour que tout s’embrase. Une goutte d’eau suffit !
 Blaireau – La goutte d’eau qui fait déborder le vase serait bien inspirée d’éteindre l’étincelle qui met le feu aux poudres.
 Cake 40 – Je vous trouve bien timorés dans vos explications. Voilà ce que l’on peut aussi lire :
   • « Un bon député est un député m… on va bientôt venir te le rappeler »,
   • « grosse salope de collaborationniste »,
   • « on va les gazer comme les juifs »,
   • « la guillotine, la guillotine ! ».
Tout ça, au nom de la liberté d’expression ?
 Madgic – Moi qui suis de gauche, si la liberté d’expression doit apporter cela, ça ne me gêne pas de la voir réduite. Sauf, que quand un tel processus s’amorce on ne sait jamais où il s’arrête ! C’est à la Justice de définir les limites pas aux Politiques.
 Blaireau – Pour ma part je trouve qu’il y a trop de violence. A la télé notamment mais pas assez à la radio.
 Cake 40 – Cette violence s’auto-alimente sur les braises des promesses politiques. Comme le dirait Afflelou, la politique reste louche car l’élu net n’existe pas.
 Huby – Ce qui m’insupporte et m’indigne sont les propos racistes de plus en plus fréquents. C’est un fait nouveau provenant le plus souvent des moins jeunes.
 Madgic – J’observe qu’avec l’âge, un nombre toujours croissant de gens deviennent racistes. Preuve que le racisme n’est pas une opinion, mais une maladie dégénérative du cerveau comme Parkinson ou Alzheimer.

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lienfranceinfo      Le Républicain Lorrain      Benoit Potterie        Le FIGARO

Yves COCHET élu Connard du mois
AccueilLes brèvesPolitique

Yves COCHET élu Connard du mois

 

 

Comment est-il possible d’entendre de tels propos émanant d’un homme politique français ?

« Limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes »

 

C’est en ces termes que Yves COCHET ancien ministre de l’environnement de Jospin développe son raisonnement dans un entretien accordé à l’Obs le 3 janvier 2019.

 

« Il faut inverser la logique des allocations familiales ». « Plus vous avez d’enfants, plus vos allocations diminuent jusqu’à disparaître à partir de la troisième naissance ».  Et d’ajouter : « Ne pas faire d’enfant supplémentaire, c’est le premier geste écologique ». Le premier geste écologique eut été que le père COCHET utilise un préservatif !

 

Yves Cochet ce brillantissime politichiant, de surcroît député européen d’Europe Écologie Les Verts (EELV) cofondateur du mouvement, vit des impôts du contribuable. Nous payons donc pour bénéficier des talents et qualités indispensables à la France, de cet homme – un con à ciel ouvert.

 

A l’issue de son interview on sent un mec heureux et fier de sa connerie. le bonheur d’un con m’a toujours fait peine à voir. Ce qui m’effraie c’est que l’on donne la parole à l’incompétence politique.

 

A la lecture de telles paroles on admet volontiers que le con et l’homme politique ont en commun l’instinct de certitude.

 

 

article rédigé sur la suggestion de notre abonné SCIPION que je remercie.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lienOuest FranceOuest France      Breizh-info      Egalité et Réconciliation