Accueil Politique Hôpital public.
Hôpital public

Hôpital public.

Le grand H de l’Humanitaire en action.

par Trugluff

Hôpital public, le grand H de l’Humanitaire en action.

 

L’automne, tel un peintre surréaliste balaie son pinceau de feuilles de toutes les couleurs sur les trottoirs de bitume gris, et réalise pour le plaisir des yeux cette mosaïque multicolore en mouvement perpétuel. Mais au lieu de rêver, retrouvons sans tarder ARCHIBALD au BALTO, tout juste sorti de l’Hôpital public suite à un malaise qui a fait peur à tout le monde.

 

Huby – Tu nous as flanqué une de ces frousses ARCHI. Qu’est-ce qu’il t’est arrivé, mais tu as le hoquet ?!!!

ARCHIBALD – Oui, j’ai le hoquet. S’il te plait Magmax, tu peux me regarder pour que j’aie peur ! Oups !

Magmax – Vas-y dis que je suis moche !

ARCHIBALD – Tu n’es pas vraiment moche, mais tu es vraiment difficile à regarder. Merci c’est passé.

Rires de tout le monde, enfin presque tout le monde

J’ai fait une occlusion intestinale. En pleine nuit j’ai appelé SOS Médecin, pourtant ouvert 7/7 et 24/24h et le répondeur m’a demandé de rappeler à partir de 6h du matin. Contraint par la douleur et les malaises, je me suis donc résigné à composer le 15 du SAMU. Ayant bien décrit mes symptômes, le docteur que j’ai eu a bien diagnostiqué le problème et m’a recommandé d’aller aux URGENCES sans tarder, décision que je n’étais pas décidé à prendre.

Cake 40 – C’est vrai que les URGENCES n’ont pas toujours bonne presse ; elles sont souvent vues comme des pétaudières envahies de patients impatients de soigner gratuitement leur bobo.

ARCHIBALD – C’est effectivement l’idée que je m’en faisais, d’où ma réticence à m’y rendre, mais le toubib du SAMU m’avait bien mis la pression, j’y suis donc allé. Et là, tout a basculé dans mon esprit, mon mauvais esprit. Les lieux étaient calmes, propres et parfaitement organisés. J’ai tout de suite été pris en charge par les soignants et tous les soins m’ont été prodigués après m’avoir été expliqués et ce, tout au long de mon parcours. J’ai rencontré des Hommes et des Femmes d’une compétence et disponibilité que je ne soupçonnais pas à l’Hôpital public, sourire compris. De la femme de service jusqu’au chirurgien en passant par le personnel soignant sans oublier les brancardiers qui en t’allongeant sur le brancard te montrent les dessous l’hôpital comme on regarde ceux des filles, tout était parfait et je les en remercie du fond du cœur.

Madgic – J’apprécie de t’entendre confirmer que l’Hôpital public reste un lieu où les malades ont leurs maux à dire.

ARCHIBALD – C’est juste. Ils se sont sans cesse souciés de mes selles et flatulences, ça en devenait presque gênant. Mais avec ma perfusion, ma chasuble d’Hôpital bleu pipi de Schtroumpf et le cul à l’air tu perds beaucoup en virilité !

Blaireau – Je me suis souvent demandé ce qui me couvrait le plus : ma blouse d’Hôpital ou ma mutuelle ?

Magmax – Bin moi, je me suis toujours dit – Fumer tue et c’est marqué sur le paquet, péter pue … et pourquoi c’est pas marqué sur les fesses ?!

Cake 40 – Je ne suis pas chirurgien esthétique, pourtant grâce aux blouses ouvertes j’en ai vu des faux culs … et pas seulement à l’Hôpital.

Magmax – La veille tu avais mangé des lentilles ARCHIBALD et si les lentilles te font péter, porte des lunettes.

Blaireau – Conclusion : les WC publics, la raie publique de Zahia, l’éclairage public, l’Hôpital public, finalement tout ce qui est public est bien ! Voilà pourquoi à notre tour, il faut en prendre soin en limitant les abus.

 

A la semaine prochaine  …

 

 

C’est à vous de poster un commentaire (ci-dessous)

 


Sur le même thème  (cliquez sur le lien)

Il faut sauver le citoyen René Estève

Abus aux URGENCES

Avortement et IVG

 


Sources : Fédération Hospitalière de France

#LesTronchesDeCake #HôpitalPublic #Urgences #Samu

close

Je m'abonne

dans le strict respect de la RGPD

Nous gardons vos données privées et ne les partageons pas. Seules les tierces parties qui rendent ce service possible y ont accès.

3.3 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 14ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.
6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x