Métro, boulot, bobo – le travail du dimanche

Cake 40 – « Quel pays de baltringues que le notre. Nous avons des millions de chômeurs et l’on se pose encore la question de savoir s’il faut travailler le dimanche ! Cela permettrait de créer des centaines de milliers d’emplois ! Faut vraiment que l’on m’explique le pourquoi de cette hésitation complice sinon je crains d’être con avant l’heure … »

Madgic – « N’aie pas de crainte sur ce point, tu l’es depuis déjà très longtemps. Tu as pris une avance telle que personne ne peut plus te rejoindre. Pour ma part je trouve très bien, entre autre, que les magasins restent fermés le dimanche et que l’on se repose. Il n’est tout de même pas très compliqué de prendre ses dispositions afin de ne pas en avoir besoin et pouvoir profiter de son temps libre pour se cultiver, se promener ou faire du sport. Pendant des siècles cela a fonctionné ainsi, pourquoi faudrait-il changer parce que les actionnaires de grands groupes veulent gagner encore plus d’argent ? ».

Huby – « Il n’y a pas que les actionnaires, n’oublie pas les employés qui peuvent eux aussi trouver un intérêt économique. Dans une République laïque le repos dominical est très discutable. Les Pouvoirs Publics n’ont pas à rentrer dans ce débat mais à s’attacher à offrir à tout salarié un repos hebdomadaire obligatoire quel qu’en soit le jour et tout au plus de légiférer pour imposer une rémunération plus importante pour les dimanches et jours fériés ce qui mettrait un terme à ce sujet stérile de l’ouverture du dimanche. Il appartiendra ensuite à chaque citoyen d’accepter de travailler les jours et aux heures qui lui conviendra pour les motifs qu’il aura choisis. Dans un pays de Liberté c’est pour le moins ce que l’on peut attendre ».

ARCHIBALD – « À côté de cela notre France reste engluée dans un immobilisme tel, qu’il faut sans cesse prendre l’exemple sur les pays voisins pour expliquer les réformes qu’il faudrait mener et que l’on ne fait jamais. Il est loin le temps où notre pays irradiait le monde de ses avancées. On est un si vieux pays que lorsqu’on le survole à 20 heures, il sent la soupe ».

Magmax – « Et bien moi si j’étais un parfum je serais une soupe, une soupe aux choux que j’appellerai « Green Submarine » – la soupe au chou marin ».

Cake 40 – « Pour dire de telles conneries il faut vraiment ne pas se sentir affecté par ce débat et vivre heureux comme un eunuque qu’on vient de rembourser ».

Blaireau – « Travail du dimanche ou pas, je ne m’explique toujours pas pourquoi y a-t-il tant de gens dans la rue en semaine, quand on est censé bosser, et si peu le dimanche, quand on est censé se reposer ? Je hais le dimanche, c’est un jour où tout le monde disparait chez IKEA au point que les pigeons marchent au milieu de la route ».

Cake 40 – « Consternant ce Blaireau. Pour en revenir à l’ouverture du dimanche, comment peut-on admettre dans un pays évolué de n’être au service de ses clients que du lundi au samedi ? Fermer le dimanche c’est insulter toute la race des Clients. A quand, un collectif « touche-pas à mon Client » ? ».

Magmax – « Moi j’suis pas contre l’ouverture des magasins le dimanche, à condition qu’on les ferme le samedi ».

Blaireau – « Vous parlez d’ouverture alors que la fermeture est claire. À quand l’abolition de la fermeture ? Vingt ans que ça dure que les cafés ferment au rythme des ouvertures de boucheries halal et personne ne dit rien ! Quand il n’y aura plus de bar, où pourra-t-on demander l’asile politique pour dire du mal sur les magouilles de nos Politiciens ? ».

Huby – « Pour une fois je suis de l’avis de Blaireau, j’ai horreur du dimanche : tous ces gens qui en période de crise encombrent les autoroutes, sous prétexte de se reposer, ça me démoralise ».

ARCHIBALD – « Nos Politiques tergiversent pour rendre libre le travail du dimanche, tardent à se décider pour créer de l’emploi – ils ont été autrement plus efficaces pour déglinguer notre sidérurgie, fermer nos usines textiles, nos mines anti Personnel et la moitié des casernes. Heureusement qu’il y a les CD de  Stromae  et Pitbull pour faire tourner l’économie ! ».

Vous aimez notre insolence et nos positions ? Merci d’aider à nous faire connaître

43 Commentaires

  • Salut, dans toutes vos discussions, il y a tout de mème un aspect que personne n' aborde . Personne ne parle de la vie associative et pourtant, il faut bien que les gens aient un mème jour pour se rassembler . Si le travail le dimanche est libre, qui assistera et qui organisera des compétitions sportives,  des rassemblements culturels ou sociaux ?? Je fais de la moto avec mon épouse et pour faire des virées entre copains, il faut bien que tout le monde ( à peu prés ) est un jour de repos en commun !  Ou alors, chacun va aller de son coté, tout seul . J'ai en plus l'impression de n'entendre que des personnes vivant seules . Je ne me vois pas avoir comme jour de congé le mardi et ma femme le jeudi par exemple . Pour peu qu'on aie des horaires décalées… Bonjour la vie de couple ! Quand à dire que les salariés choisiront ou non s'ils veulent travailler le dimanche, laissez-moi rire . Je connais plusieurs personnes qui travaillent chez des discounters par exemple et qui n'ont pas vraiment le choix . Alors, il est vrai que dans certaines professions on travaille le dimanche . C'est vrai, mais elles étaient connues jusqu'à présent . C'est un choix . Si l'on choisit de travailler dans l'hotellerie ou dans la patisserie par exemple, on s'attend à travailler le dimanche , sinon on se tourne vers autre chose .

    • C’est un bon résumé qui met en exergue le fait d’être ensemble un minimum de temps. Il existe sans doute le moyen d’y parvenir exactement comme on le fait pour poser ses congès payés et être autant que faire se peut avec son conjoint(e). Merci et à bientôt

  • Le pays de l’interdit, du non et du refus de vivre avec son temps.
    Ceux qui croient que les avancées sociales ne doivent pas être reconsidérées ignorent que nous allons vers la régression sociale. Quand les derniers ilôts de compétitivité auront quitté le pays, les 35 heures et autres conneries nous apporteront à manger vous verrez !
    Moi je travaille la journée, et quand j’ai besoin d’aller à la banque ou aux impots il faut que je pose un congé car tout est fermé quand j’en ai besoin.
    Pourquoi ne pas poser la question aux clients d’un coté, et aux travailleurs de l’autre pour voir ce qui pourrait les arranger ? Pour ma part, pourtant de nature optimiste je n’attends plus rien de ce pays gangréné par l’immobilisme …

    • Conclusion affligeante de réalité, mais il faut garder l’espoir.

    • bonjour les amis.
      le travail du dimanche à l’heure de l’internet ou l’on peut acheter 24/24 365/365
      que dire.
      Pauvre gens qui veulent des magasins pour voir des produits et commander sur le net au moins cher, même si la boite ne paye pas d’impôts en France, c’est une insulte pour les salaries de ces magasins
      qui pense encore aux salaries de Virgin et de tout ces magasins fermés victime de l’internet.
      profiter de votre dimanche pour vous ouvrir l’esprit, participer à une association.
      bon courage à vous tous.
      au fait comment vous accepter encore de vous lever, faire 1h30 de trajet dans des conditions digne du 19 siècle, écouter des jeunes cadres dynamiques vous présenter au travers de PowerPoint les derniers stat et surtout le voisin qu’il faut détruire pour gagner des parts de marché, et après cette journée retourner affronter les mômes et ce qui va avec.
      puis faire les devoirs pour avoir de bonnes notes à l’école pour avoir un beau métier, et bien écouter et appliquer ce que la société veut.
      bon courage
      rico

      • Excellent ! Je ne partage pas tout le fond, mais la forme j’achèèèèteee . Merci et à bientôt

  • Cuisine 16 n'ouvrira pas le dimanche. Selon un sondage interne, 0% des employés souhaite travailler le dimanche. Tant mieux, direz-vous, tout le monde est d'accord. Oui, mais non !
    Que se passe-t-il si les grandes surfaces ouvrent le dimanche ? Le travail dominical permet aux employés de grandes enseignes de gagner un peu plus chaque mois. Sensiblement plus ? Ok, je vous l'accorde.
    Depuis plus de 20 ans, ces grandes surfaces ont créé énormément d'emplois. Il ne peut toutefois échapper à personne que le nombre d'employés par client est bien plus faible dans ces grandes surfaces que dans un commerce traditionnel. Si vous êtes venu chez Cuisine 16, vous devez le savoir ! Il est donc évident que chaque emploi créé dans ces magasins a entraîné encore plus de pertes d'emplois dans les petites surfaces et commerces indépendants (ceux qui ne sont pas convaincus : on reparle de l'état du commerce à Angoulême après l'agrandissement de la plus grande zone commerciale en périphérie, ok ?). Ben si, c'est logique : notre pouvoir d'achat n'a pas augmenté, ce que l'on achète en grande surface, on ne l'achète plus ailleurs. Et si les grandes surfaces ouvrent le dimanche, on y dépensera forcément plus.
    Les produits vendus en grande surface (de meubles, de sport, de bricolage ou en supermarché) sont, vous en conviendrez certainement, en moyenne plus "entrée de gamme" que ceux vendus dans les magasins spécialisés par des vendeurs spécialisés. Ça tombe bien : la société de consommation nous incite à changer régulièrement de téléphone ou de canapé, autant acheter du bas de gamme ! Malheureusement, notre industrie française (ou même européenne) ne sait pas produire ces produits à bas prix qui sont souvent issus de pays pratiquant le dumping social. Un nouvelle source de perte d'emploi et de pouvoir d'achat en France.
    L'argument de la consommation des touristes présents dans notre beau pays le dimanche doit être mesuré : si certains d'entre eux seront heureux d'acheter des fringues ou des spécialités françaises, je ne suis pas certain qu'ils veulent absolument aller chez Bricomachin.
    Pour résumer : si la fermeture des grandes surfaces le dimanche permet de conserver notre petit commerce gourmand en personnel et notre industrie locale, eh bien ça n'est pas grave : on attendra le lundi pour acheter des chinoiseries. Et ceux qui ne peuvent travailler le dimanche dans un magasin de bricolage ? S'ils ne tiennent absolument pas à leur grasse matinée hebdomadaire, ils peuvent postuler chez le fleuriste !

    • Belle démonstration, qui selon moi oublie qu’en pays de liberté on doit pouvoir travailler lorsqu’on le veut, samedi, dimanche, jours de fêtes et nuits comprises. Les pouvoirs publics ayant ensuite à en encadrer l’exécution au lieu de partir de l’inverse qui est de tout interdire en octroyant ensuite des autorisations à la carte.

  • Quel débat à la con !! Je voulais rappelé aux blaireaux qui ne veulent pas bosser le dimanche qu’on est déjà quelques uns à le faire ! Et oui cher blaireau, pour que tu puisses aller te promener, il y a des mecs ou des nana qui bossent : pour que tu regardes la télé, pour que tu ailles au resto, si tu es malade et plus simplement pour que tu ais de l’électricité chez toi il faut que certains travaillent et contrairement à ce que tu crois c’est pas une minorité !! Pour ton ciné, il faut une caissière, pour ton p’tit déj il faut un boulanger… Vas te promener le dimanche et tu verras le nombre de personnes qui bossent !!

  • A Göteborg, le maire veut passer aux 30 heures de travail hebdomadaire

    (lu sur 20Minutes)

    • Je ne suis pas sur que ce même Maire, s’il était patron d’une entreprise prenne cette même décision car en bon gestionnaire qu’il serait adapterait le nombre de ses employés pour faire travailler ceux qui resteraient 35 ouy 39 heures. C’est fou ce que l’on peut être généreux avec l’argent des contribuables.

  • le repos dominical remonte à l’époque où on travaillait 12 heures par jour et 6 jours par semaine………..époque depuis longtemps révolue. Alors qu’on laisse donc ceux qui veulent bosser le dimanche, jusqu’à 22 heures ou encore la nuit si ça les chantes et que ça leurs rapporte. Et si ça peut créer des emplois pour remettre au boulot ceux qui restent chez eux à se morfondre dans l oisiveté (mère de tout les vices) au frais des contribuables ou sur Face Book ou avec leur portable et bien tant mieux, dans tout les cas la France ne s’en portera que mieux.

    • Voila un encouragement au travail qui stimule. Merci et à bientôt

    • http://fr.wikipedia.org/wiki/Repos_dominical

      Sunday – Sonntage : jour du soleil –
      7 planètes – sept jours .

      Ici beaucoup de gens prennent le train chaque matin pour aller travailler à Paris – 1 h 10 environ – plus le trajet de chez eux à la gare, plus de la gare à leur travail – et ce A/R

      Cela fait beaucoup –
      dans le temps on travaillait généralement à deux pas de chez soi –

      • Mais ça c’était dans le temps, un temps où les femmes ne travaillaient pas et restaient chez elles.

  • « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. »
    de Voltaire
    Extrait de Candide ou l’optimisme

    pas convaincue ………. Ce monde est devenu fou –

    au Havre, ils feraient mieux d’aller à la plage – pas loin – et la société japonaise n’est pas la nôtre –

    on achète , on sort de chez soi pour oublier …………

    • C’est vrai que le monde devient fou, il n’y a plus de bon sens, même près de chez vous. Bisous

  • Bonsoir à tous. Les générations changent à tout point de vue. OK pour ceux qui veulent travailler le dimanche, mais dans ce cas; ils n’ont qu’à se déclarer en auto-entrepreneur. Moi aussi, j’aime le boulot, mais il faut apprendre à se préserver. Auriez-vous aimé de ne pas avoir votre papa et votre maman en même temps le dimanche lorsque vous étiez bébé. Quelle éducation souhaitez-vous donner à vos futurs enfants? Faîtes donc l’expérience de créer votre propre entreprise comme moi (et aussi le dimanche) et après on en reparlera. ou même de bosser en 2 x 12 ou en 3 x 8 !!!!!!! c’est moins rigolo!!!!! Moi aussi, j’ai bossé le dimanche et les nuits. C’est d’un rigolo !
    En ce qui concerne le chômage, le dimanche travaillé n’est pas le bonne solution.
    Le chômage, n’est que politique. OUI, il y a tant de solutions pour que tout le monde est sa place. On n’exploite pas d’autres solutions. Nous sommes des faibles, car nous ne bougeons pas. Chacun d’entre nous à des idées, pour ma part j’en ai quelques unes. Des idées pour créer de l’emploi par exemple, c’est plus noble, plus fédérateur, et surtout cela permettrait de faire remonter la côte de notre pays en crise et en voie de …………….. Bref, bougez-vous, bougeons tous ensemble, sinon nous finirons les derniers de la classe. QUI OSE GAGNE ! La différence fait la différence. PMMC.

    • Excellent encouragement. Pour ce qui concerne le chômage Coluche disait il y a trente ans, on veut donner du travail aux chômeurs alors que de l’argent leur suffit. Quel est le Politique qui osera remettre le système d’indemnisation en cause ? Certains connards, à droite comme à gauche, avaient imaginé donner une prime à ceux qui reprenaient un travail. C’est dire que le mal est grand et que le courage politique est absent à tous les étages. A bientôt

  • Dans un pays de chômeurs , pourquoi travailler le dimanche???????

    ils n’ont pas le temps de faire les magasins la semaine au moins??????

    STOP!!! IL FAUT SAVOIR DIRE STOP!!! ou alors ok , mais je veux pouvoir payer mes impots au guichet , avoir un extrait de naissance, obtenir le renouvellement de mon permis de conduire etc,etc le dimanche AUSSI.
    Pourquoi il y aurais deux catégorie de français . Vous me direz, chacun est libre de choisir son métiers et bien oui et non.
    Souvent dans de petite structure le personnel qui travaille ce jour de repos , le fait sous une certaine contrainte, sans souvent obtenir une compensation. ou son contrat est fait de sorte que son repos est en semaine.
    Vous me direz , les gens sont payés double!! BAH VOYONS! prenez un salon de coiffure , coupe homme 15/20€ , vous estes prêt a vous faire coiffer un dimanche , mais êtes vous prêt a payer 30/40€ pour la même prestation ?????
    Car le patron de ce salon, lui ne gagne pas de quoi payer double son employé.
    voili voilou, il est vrai que je n’ai que 28 ans de commerce derrière moi , il me reste des choses a apprendre……………………..salut.

    • Merci pour cette vision du sujet qui a tout sons sens et à bientôt sur nos lignes

  • Non mais qui rève ?
    Continuez  a croire au père noel quand tu as 10 euros tu dépenses10 euros.
    Alors arrette de faire réver et croire que t'a pas autre chose a foutre que d'enseigner a tes enfants que le dimanche il est bon d'aller faire les mag .Ton monde est celui qui trourne en boucle dan sle pacifique 6 fosi grand comem la france de palstiques imputrécibles.
    Faut t'il que tu sois bien malheureux pour n'avoir que ça dans ta vie pour couvrir tes angoisses existencielles ,acheter acheter acheter …du lundi au diamnche 
    mais ou tu as vu toi que le chomeur réver de bosser le dimanche ,quel monde pour tes enfants …
    Allez continuez a scier les branches sur lesquelles vous etes assis le capitalisme a de beaux jours devant .lui…

    • Je n’appelle pas celà du capitalisme, loin de moi cette idée, mais du bon sens. Notre économie s’écroule, nous vendons les bijoux de famille ALSTOM actuellement. Les Qataris, Russes, Chinois, Américains, etc rachètent notre industrie, nos immeubles, nous avons 3.5 millions de chômeurs et il faudrait ne rien changer ? Quand vos enfants et petits enfants seront serveurs dans les restaurants chinois vous aurez tout loisir de repenser à vos belles idées qui n’ont plus court dans notre monde, malheureusement. Merci de la visite et à bientôt.

  • Si jamais il faudrait ouvrir le dimanche, l’horaire devrait être différent. Je prends l’exemple de nos amis Canadiens, les boutiques et magasins ouvrent le dimanche de 12h à 17h. Je ne dis pas que c’est une obligation, mais si jamais la question se pose, il faudrait qu’on s’inspire différemment.

    • Dans un pays de Liberté on ne devrait même pas se poser la question. Chacun doit être libre et ce n’est pas à l’Etat de décider de qui doit travailler. Il fixe des limites pour éviter les abus en donnant toute liberté d’entreprendre. A bientôt et merci pour ce commentaire contradictoire indispensable à l’équilibre de pensée

  • J’avais 17 ans et je bossais dur, comme aide cuistot, 6 jours sur 7, pour faire la bectance aux marmots de la région Parisienne (la zone) qui venaient en colonie, s’émerveiller, voir des vaches autrement que sous cellophane et s’écœurer de la fabrique des œufs au cul des poules.
    J’en tire une leçon : les gosses ça bouffe le dimanche. Et même, qu’est ce que ça bouffe ! Pas intérêt a être en retard sur le service de frite, parce qu’ils auraient vite fait d’encastrer leur assiettes dans les superbes vitraux de l’abbaye qui nous accueillait et de planter leur fourchette dans le joli cul des gonzesses qui leur servait de « monitrice » (et qui n’étaient pas moins accueillantes).
    La direction communiste de cette colonie savait nous faire bosser des 10h par jour y compris le dimanche. On en est pas mort et bien au contraire, j’en suis sorti plus vivant que jamais ! Et oui, on vit 7/7 et bouffer et consommer et se distraire et bosser et se reposer; c’est vivre aussi, alors pourquoi discriminer un jour plus qu’un autre ?
    Que ceux qui veulent aller à la messe y aillent en paix, que ceux qui veulent écouter pousser le gazon le dimanche se couchent, et que ceux qui veulent gagner leur croûte le dimanche pour se distraire les jours de la semaine, à l’abris des foules, le fassent. Ils ont tous ma bénédiction !

    • Merci pour ta bénédiction qui me fait déjà un bien fou. A bientôt de te retrouver sur nos lignes

  • Bonjour,
    J'ai vécu et travaillé à Tokyo pendant 3 ans, ça permet d'avoir une possibilité d'expérience sociologique différente et c'est utile pour ne pas rester bloqué(e) sur l'appréhension d'un seul type d'environnement.
    Au Japon et pas seulement dans les grandes villes, les magasins sont ouverts toute la semaine et les japonais ne se posent même pas la question de savoir si tel ou tel magasin va être ouvert quand il leur prend l'envie d'y aller.
    Les japonaises mariées ne travaillent pas et ont donc tout le temps de faire des achats pendant que les enfants sont à l'école.
    Néanmoins les quartiers de magasins comme Ginza à Tokyo (équivalent de nos Champs Elysées) sont noir de monde le dimanche et la rue devient pietonne ce jour là. Dans la semaine on y voit se presser des gens qui travaillent et moins d'acheteurs que le dimanche.
     
    Dans des quartiers plus périphériques de Tokyo c'est la même chose, le dimanche c'est le jour du shopping. Je m'y étais très bien faite !
    C'est vrai aussi que le jour tombe très tôt au Japon hiver comme été et ceux qui travaillent feraient toujours leurs achats de nuit si il n'y avait pas le samedi et le dimanche.
    Si des expériences faites en France d'ouverture de certains magasins le dimanche n'ont pas porté leurs fruits c'est aussi – à mon avis- parce que beaucoup d'acheteurs ignoraient cet état de fait et que ce sont des promeneurs qui ont vu de la lumière qui sont entré pour profiter de l'aubaine mais peu sont venus spécialement pour ça car peu en avaient eu connaissance.
    Je ne pense pas être la seule à ignorer complètement qu'un magasin a fermé alors que ça fait trois mois que c'est arrivé…si l'ouverture le dimanche était systématique pour tout un tas de boutiques alors le comportement des clients changerait et deviendrait celui des japonais.
    Au Havre il y a un centre commercial très ouvert sur l'extérieur qui est ouvert le dimanche depuis son ouverture, il y a plus d'acheteurs que la semaine…même si c'est difficile en ce moment…
    Les gens se sont donc habitué au fait que ce lieu est ouvert systématiquement tous les dimanches.
    Le fait de ne pas se poser la question de l'ouverture ou pas est pour moi une condition de réussite au déplacement des intentions d'achat au dimanche.
     

    • Excellent commentaire ponctué d’une très bonne conclusion. J’espère à bientôt sur nos lignes

  • Salut à tous ! juste une anecdote : Ma fille,enseignante,s’adresse ,un lundi matin à sa jeune classe:<>leur demande elle.réponse majoritaire; nous sommes allés à carrefour !!!!

    • Il manque quelques mots sans doute à ce commentaire dont on comprend néanmoins le sens. On peut tout de même s’interroger s’il n’y a pas mieux à faire pour des jeunes que d’aller à Carrefour !!! A bientôt

      • salut à tous En effet il manquait un bout de phrase dans mon anecdote. Ma fille leur demanda; Qu’avez-vous fait ce week end? Réponse des enfants: On est allé à carrefour ! Drôle de week end culturel n’est-ce pas?

  • Personnellement je travail dans un magasin depuis 18 ans, nous avons testé l’ouverture le dimanche. Ouvert tous les dimanches de mi novembre a fin décembre et cela pendant 4 ans. Nous nous sommes aperçus que principalement nous avions des retraités… Quelques promeneurs en famille utilisant le magasin comme zone de jeu couverte pour leurs enfants quand il pleut.
    Cela ne nous a pas vraiment amené plus de chiffre ou si peu. Au final cela été plus un problème qu’une solution réel pour faire du chiffre d’affaire en plus. Mais nous pouvons pousser plus loin la réflexion. Pourquoi le dimanche ? On peut aussi choisir d’ouvrir tous les jours féries et pourquoi 25 jours de vacances alors que dans de nombreux pays européen c’est 20. On peut aller plus loin une journée est composé de 24h pourquoi ne pas ouvrir les magasins de 8h du matin a 2h du matin ou plus, libéralisons les heures de travails les jours de travails soyons libre ! Combien de clients et clientes nous ont souvent reprochés de ne pas être ouverts après 19h. Les clients parce qu’il y a de la lumière et malgré les horaires d’ouvertures affichés rentrent si les portes sont ouvertes bien après la fermeture pas pour acheter juste pour visiter « on visite »la phrase fétiche du client de fin de journée qui a débauché a trois ou quatre heures de l’après midi et qui a 20h veut faire les magasins tout en reprochant aux personnels de vouloir débaucher, « nous l’avons de nouveau vécu il y a une semaine » …
    Personnellement le dimanche est le seul jour que je peux passer en famille et cela depuis 18 ans et donc j’y tiens mais ce n’est que mon avis propre. Il y aura toujours une personne pour râler car le dimanche et chômé ou parce que les magasins n’ouvrent pas assez tôt ou assez tard ou fermé entre midi et deux. Alors oui il y a des millions de chômeurs en France ! Mais ouvrir les magasins le dimanche ne réglera pas le problème j’en suis persuadé. Car pour embaucher du monde dans un magasin il faut que le client vienne pour dépenser de l’argent, ouvrir le dimanche ne créera pas forcément plus de clientèle mais déplacera certainement plus celle de la semaine sur ce jour là, comme nous l’avons vécu. Si le chiffre ne bouge pas ou que de peu, les magasins n’embaucherons pas plus mais utiliserons leurs personnels différemment en semaine. Au détriment de l’embauche car la masse salarial a un coût que nombre d’enseigne ne veulent pas supporter.
    Il y a certainement des solutions autres que de vouloir rajouter une journée de plus d’ouverture. Vous ! Vous allez travailler le dimanche ? Si on suit la logique de ce débat, mettons tout le monde au travail le dimanche comme cela on va faire baisser le chômage. Alors ouvrons tout tous les jours à toutes heures comme cela on règle définitivement le problème de celui-ci…
    Plus tôt que d’aller dans des magasins le dimanche allez en forêt ou à la mer cela serra plus bénéfique a votre santé ce qui au final vous engendra moins de problème de santé donc moins de dépense de santé.

    • Excellent commentaire bien argumenté dont je ne partage pas totalement  le fond mais dont j’apprécie totalement la forme, celle d’indiquer clairement un point de vue. Bravo et merci d’apporter la contradiction nécessaire au débat. A bientôt

  • Sujet titanesque et vaste débat : vous ne faites pas dans la dentelle !
    Le travail, quel qu’il soit, est une nécessité absolue ( à quelques exceptions près ) conditionné par le libéralisme …
    Esclaves soumis et consentants ( plus ou moins ) de ce système économique pervers, la marge de résistance est pour ainsi dire inexistante !
    Le repos dominical ne fait déjà plus figure que  » d’images d’Epinal  » …
    Les gens n’ont même plus le loisir d’aller à la messe ; pauvres curés devant ces églises désertées par leur fidèles : y a t-on seulement songé ? !
    Je travaille tous les jours ( nuits ) de la semaine et peu m’importe les dimanches et les jours fériés parce que je dois remplir ma mission de Service Public … alors, pour finir, j’avoue que je n’y attache plus grande importance.
    Mais, au nom de la sacro-sainte  » Famille  » ou prétendue telle, c’est effectivement une aberration de première catégorie, tout juste bonne à fabriquer de la délinquance à tour de bras …
    Bravo les Tronches, vous m’avez donné de l’inspiration !

    • Merci pour ton témoignage qui fait que je me sens moins seul. Je t’embrasse

    • à l’instar de sixtine,j’ai moi aussi bossé les dimanches ,jours fériés dans le cadre de mon métier
      dans la fonction publique ,que j’avais choisi en connaissance de cause. Je n’en suis pas mort ! ns avions, grâce au roulement de service,un dimanche de temps en temps.Je pouvais alors rendre visite à la famille.Je me suis rendu compte ,que certains dimanche,ça sentait l’ennui (rue desertes,commerces fermés…)surtout les jours de pluie où l’on a vite fait de tourner en rond ! certes il y avait le cinoche,les amis de comptoir qui ne cessaient de refaire le monde autour d’une bierre.et le soir, la bonne vieille téloche avant dodo car le matin il fallait pointer à 4h du mat,car à cette époque, nous tounions en 3×8 (1semaine matinée 1 semaine soirée 1semaine nuit )Et dire qu’il y en a qui se plaignent !!Certes la société a évolué et c’est tant mieux ! maintenant on nous a conditionné pour consommer, consommer d’avantage et toujours plus,dans une société de loisirs ,encore faut-il avoir les moyens de se les offrir.J’arrête là mon commentaire de peur de passer pour un grincheux. à bientôt de vous lire…..bises à tous (tes)

      • Comme je l’indiquais dans un précédent commentaire nous sommes dans un pays de libertés ce qui laisse imaginer que l’on doit pouvoir travailler lorsqu’on le veut, samedi, dimanche, jours de fêtes et nuits comprises. Les pouvoirs publics ayant ensuite à en encadrer l’exécution au lieu de partir de l’inverse qui est de tout interdire en octroyant ensuite des autorisations à la carte. Un non sens qui complique tout

  • « Les hommes déprécient ce qu’ils ne peuvent comprendre. »
    Johann Wolfgang von Goethe

    un temps pour lire, un temps pour penser ……….

  • dans un pays évolué

    Trugluff, c’est quoi être évolué ………. On vit de traditions – même si laïcité il y a – dans la nature il y a des rythmes – il y a le jour, il y a la nuit ……

    plus besoin de jardins publics, plus besoin de musées – évidemment il y a la téloche pour les enfants – à faire garder si on travaille –

    « qu’est-ce que la civilisation : c’est la création à l’infini de besoins dont on n’a pas besoin » – Scott Fitzerlad je crois –

    t’inquiète, on finira par fermer pour shabat ou l’aid

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.