Accueil Echos logiques Prolifération des algues vertes – Terroir-caisse, la pollution subventionnée

Prolifération des algues vertes – Terroir-caisse, la pollution subventionnée

par Trugluff

Prolifération des algues vertes – Terroir-caisse, la pollution subventionnée

Ils sont venus, ils sont tous là dès qu’ils ont entendu ce cri, il va mourir le dada. Sur une plage, un cheval meurt des gaz émanant d’algues vertes en décomposition. Ils sont venus, ils sont tous là réunis par l’amitié qui mousse dans les bocks du BALTO.

 

Hubby  « Vous avez entendu cette info sur la mort tragique d’un cheval sur une plage bretonne ? Il s’est enlisé dans une zone où se trouvaient des algues. Son cavalier, qui avait perdu connaissance, a pu être sauvé in extremis par des témoins. Les nitrates agricoles sont inculpés mais on recherche toujours les parents ! »

Madgic  « La prolifération des algues vertes est liée à la pollution des eaux par l’agriculture et l’élevage intensifs. Depuis plus de 30 ans tout le monde le sait mais aucune mesure visant à faire cesser cette pollution n’est prise. »

ARCHIBALD « D’autant que l’on n’ignore pas que les algues peuvent être mortelles en état de putréfaction. Il n’y a même pas un panneau conseillant de ne pas s’en approcher, pour autant les parcmètres, ces érections de trottoir veillent au bon respect des règles. » 

Madgic  « Avec plus de 15 millions de porcs, la Bretagne concentre 57% de la production française. La pollution des rivières et des nappes phréatiques par les nitrates issus du lisier empoisonne toute la péninsule. A tel point que les agriculteurs parlent de pollution irrémédiable de 60% des sources et de sols. Les déjections, porcines représentent 57,5 millions de litres en France par jour ! Chaque Français a son litre quotidien gratos. »

Cake 40 « Je crois qu’il faut être franchement con pour conserver de telles pratiques. Outre la dégradation de la qualité de vie, les nuisances, odeurs, camions de transport et d’épandage feront à terme, chuter le prix des terrains et propriétés environnantes. « Le lobby porcin, c’est comme le lobby corse : il ne tient que par la faiblesse de l’État » déclarait en 1999 André Chandernagor, ancien ministre et responsable du Collectif contre les porcheries industrielles. »

Magmax « Une Porscherie industrielle ça s’appelle une concession automobile. »

Blaireau « Je croyais me souvenir que la patrie d’un cochon se trouve partout où il y a des glands ! »

Hubby  « Je crois surtout que le cochon n’est devenu sale que par suite de ses fréquentations avec l’homme. A l’état sauvage, c’est un animal très propre tout de rose vêtu. »

Cake 40 « En plus de la pollution générée, il ne faudrait surtout pas oublier les cruelles conditions d’élevage des truies sanglées ou bloquées. Je ne peux pas accepter l’idée d’observer ces hommes de la terre devenir les Himmler de la productivité dans l’indifférence générale. »

Blaireau « D’un autre coté t’as pas besoin d’un flash quand tu photographies une truie qui a déjà les yeux rouges. »

Hubby  « Je crois que le plus grave avec ces pollueurs et profiteurs reste à venir ; il faut maintenant les subventionner. Le chantage à la pollution en échange de subventions pour bons et boyaux services ! »

ARCHIBALD « J’entendais ce matin à la radio, alors même que la taxe carbone est en cours de discussion, que la FNSEA n’en voulait pas. Logique ! Le monde paysan pour une large majorité pollue à tout va, exploite à tout va, ne respecte plus la terre nourricière. Si cette majorité réfute mes propos je lui suggère de remplir les biberons des bébés avec l’eau de leur rivière et de faire visiter leurs camps de concentration porcins, ovins, aux enfants de nos écoles. Ainsi  je serai convaincu de leur fierté de pratiquer ce que je croyais être le plus beau métier du monde : paysan, le jardinier du monde. »

Magmax « J’aime bien les vrais paysans dans une vraie campagne, c’est bien pour les gosses. Ils peuvent aller dans les fermes regarder les animaux qu’on mange. »

Blaireau « Et dans le cochon, tout est bon, même l’intérieur. Il n’en va pas toujours de même pour l’Homme. »

Cake 40 « Pas sur ! Nous quand on a la grippe humaine, on emmerde pas les porcs avec ! »

 

 à la next

NB : une information à diffuser à vos amis … si vous en avez.

12 commentaires

verdy_p 25 octobre 2009 - 2 h 21 min

Arrêtez de gueulez contre la FNSEA. Si les agriculteurs sont obligés maintenant de faire comme ça, c’est parce qu’ils n’ont plus d’autre choix. La faute à qui ? D’abord à nous qui achetons nos
produits agricoles dans les grandes surfaces à prix d’or, qui payent en revanche extrèmement mal les agriculteurs, qui pendant ce temps là sont sommés de produire avec ces méthodes.
Vous voulez changer les choses ? Allez acheter vos produits directement aux agriculteurs, vous payerez moins, vous engraisserez moins les poches des gros actionnaires des grands distributeurs, le
paysan sera mieux payé et pourra faire les produits que vous voulez en étant fier de son métier.
Quand une grande surface paye le porc en gros à moins de 10 centimes le kilo et vous le revend à près de 10 euros (tout en payant de plus en plus mal son propre personnel et en licenciant ses
caissières pour vous mettre des caisses automatiques), si vous acceptez de payer ce prix, vous payez les voleurs…

La pollution est avant tout une question d’argent : quand il est mal partagé et ne profite qu’aux criminels de notre planète, n’accusez pas les larbins transformés en esclaves de votre ignorance,
c’est tout le système de distribution qu’il faut changer. Mais si vous continuez à payer les esclavagistes, n’allez pas vous plaindre.

Bigmouss 9 octobre 2009 - 1 h 18 min

Bon d’accord, un paysan , ça polue, et les vacances avec les millions de toutos et de touristes: avez vous visité en été les gorges de l’ardèche , à pieds, ce ne sont que merdes et papiers
contendants, boites de coca et de bière, bouteilles vides de crèmes solaire. A coté de celà, on sait maintenant que les vaches du Morvan pétent d’une façon industrielle, faut il les exterminer?
Avant un paysan riche viviat avec une dizaine de vache laitières, maitenant le producteur de lait n’a pas le smig avec plus de 50 vaches laitièrefaut il détriure les périphériques parisiens et les
autoroutes qui déjectent des kilotonnes de co2?
na parlons pas des plantations de bananes ou les engrais déversés désertifient et empoisonnent le sol pendant des décennies ( Vous ne direz , bon  d’accord c’est loin d’ici …) Et votre
moquette , vous l’avez collé, tant pis pour vous , vous allez peut être en crever car elle polue sévère pendant des années.
Ce ne sont que quelques questions sans réponse
 Bientot nous serons coupables de vivre sur terre, n’oublions pas que l’espérance de vie s’allonge : proportionnellement à la production des couches culottes pour adultes; alors que faire?

jmc06 21 septembre 2009 - 8 h 45 min

merde c’était les jardins de l’élysée étaient pareils

scusez moi c à cause du rosé

jmc06 20 septembre 2009 - 2 h 55 min

si seul’ment les jarins de l’élysée était pareil !!

d’vinez pour koi

cerisette 19 septembre 2009 - 9 h 33 min

c’est vraiment tout à fait cela,
passe un bon samedi
bisous

rosa luxembourg 15 septembre 2009 - 8 h 40 min

merci pour votre analyse, c’est vrai l’argent pourrit tout et surtout les consciences, en bref, on est très mal barrés mais je ne veux pas baisser le bras…tant qu’il y a de la vie y’a de l’espoir…continuons nos échanges écrits et oraux partout où cela est possible, au boulot ou avec tante yvonne, qu’importe les esprits se mettent en marche

à bientot rosa

LADY MARIANNE 12 septembre 2009 - 5 h 44 min

bonjour mon ami
la pollution – incroyable d’être au seuil de la mort en déchargean tune charrette d’algues –
mon dieu on va tous crever –
le peu qui est fait —-c’est déjà ça tu me diras si tu es positif
mais moi je n’y crois pas –
la taxe carbone — une M—-
trop d’intêrets dans le pétrole – l’automobile etc —–
tant qu’on protégera les gros — la pollution continuera
ce n’est pas le petit vieux qui va chez super U qui va nous polluer mais les airbus etc—

amitiés   un trés bon article
il y a tant à dire !!!
>Lady Marianne

rosa luxembourg 12 septembre 2009 - 0 h 02 min

bretons réveillons nous!!! il fut un temps où nous avons su nous mobiliser pour éviter qu’ils nous implantent une centrale nucléaire à Plogoff…souvenez vous, la mobilisation avait un écho nationale, écolos, babas cool et paysans de tous bords avaient crée un collectif pour se bagarrer et nous ont gagné…pourquoi n’arriverons nous à nous remobiliser  sur les problèmes majeurs tels que les algues vertes et autres marées noires ?…..

sixtine 11 septembre 2009 - 9 h 06 min

Quand je vois ce que ce monde agricole est devenu et ce qu’il a fait de  » sa  » terre, tout autant que de la Terre, je me dis qu’il va bien falloir payer le prix de telles pratiques barbares et que ce n’est pas la taxe carbone qui suffira à éponger ce genre de dette…
Paysans… ce fut l’un des plus beaux métiers du monde !
Regrets Eternels.

cerisette 11 septembre 2009 - 0 h 44 min

il faut trouver un moyen pour moins polluer c’est certain , mais là il y a comme un relent de nouvel impot qui ne me plait pas du tout
bisous

Le Huron, Pangloss et Cie 11 septembre 2009 - 9 h 00 min

Entièrement d’accord! Tout le système ne tient que par la collusion de la FNSEA, des « coopératives », des industriels de l’alimentation (animale et humaine!) et de la grande distribution. Envahir le marché de la viande par des prix plus bas que ceux des autres viandes et dégager un bénéfice sur la pollution galopante, la qualité médiocre, les conditions d’élevage infernales et sur les éleveurs victimes obligés d’être complices.

Les commentaires sont fermés.

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 14ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.