Un chien meurt traîné par une voiture – larmes fatales

chien vivant trainé par une voiture

Un chien meurt traîné par une voiture – larmes fatales

 

   Huby – Ahurissante scène d’horreur dans les Ardennes. Un chien meurt dans d’atroces souffrances parce qu’un type l’a traîné, attaché à sa voiture sur plusieurs kilomètres. Lorsqu’il s’en est rendu compte en faisant le plein, il a mis le corps dans le coffre avec un bidon d’essence. Heureusement un témoin a pris la scène en photo et a prévenu les Autorités. Et ce connard bourré, a déclaré avoir « oublié » la présence de son chien accroché au parechoc ! Seule la conduite en état d’ivresse est retenue contre ce terrestre extra. Dieu merci, la Fondation 30 Millions d’Amis se constituera partie civile lors de l’éventuel procès afin de condamner ce tortionnaire ! Si l’acte de cruauté est reconnu par un tribunal, l’homme encourt jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

   Cake 40 – Si ce chien pouvait parler, il nous dirait qu’il n’a pas besoin de 30 millions d’amis, un seul lui aurait suffi.

   Blaireau – Heureusement que les animaux ne parlent pas … ça ferait de la concurrence aux filles.

   ARCHIBALD – Ce tragique évènement nous renvoie à cette période estivale où toutes les exactions animales sont ouvertes pour optimiser son propre confort, limiter ses obligations et contraintes – abandon, maltraitance, étouffement, noyade, etc. L’horreur est humaine.

   Madgic – Voilà sans doute la démonstration de notre supériorité dont l’espèce humaine aime à se targuer sur le règne animal !

   Magmax – Ces atrocités perpétrées sur les animaux vaudraient bien quelques légions d’horreurs à toute cette armée invisible de cons.

   Blaireau – Et abandonner son chien, tu parles d’un service après-vente !

   Madgic – D’autant qu’un chien, lui n’abandonne jamais son ami ou son maître. On a même pu noter que plus le maître est con, plus le chien est fidèle. Triste retour sur investissement.

   Magmax – Normal ! Un chien vaut mieux que deux petits rats.

   Huby – Je suis toujours émue par ce regard d’amour qu’ont les animaux au fond des yeux, reflet d’une sincérité qui diffuse en haute-fidélité.

   Cake 40 – Je suis d’accord avec toi, j’ai rarement vu un regard de fidélité aussi intense que dans les yeux de mon chien et je ne comprends pas que l’on puisse opposer à cet amour une telle cruauté en abandonnant le meilleur ami de l’Homme attaché au pied de nos souvenirs – ce chiendent de l’âme.

   Blaireau – Peut-être trouverons-nous la réponse en se rappelant que Dieu a créé l’homme à son image, et les animaux à l’image de la femme.

 

 

 

Maintenant, user de votre droit d’expression en utilisant les commentaires, juste en dessous, faites connaître votre opinion et entendre votre voix, la voix de son maître.

 

A LIRE AUSSI :

L’impotent c’est la rose – petit traité du socialisme

Pratiques halal et casher – Halal, casher, cruel bouffer de cuisine

Sans domicile fixe – Enfermés dehors

17 Commentaires

  • Oya,

    Je suis tellement triste d’apprendre toute cette cruauté à nouveau , il n’y a pas un jour sans que cela ne se passe , il est tellement facile de faire subir des atrocités aux animaux sans défense comme à l’homme , nous devrions leur faire subir les mêmes atrocités même si c’est impossible mais tellement facile pour ces tortionnaires qui ne paient pas le quart de leur « conneries »!!!!
    Si l’on n’aime pas un animal , il ne faut pas en prendre !!
    Merci de nous informer …

    • Merci Olivia pour ce commentaire inspiré et frappé de bon sens. Merci de votre visite et à bientôt sur nos lignes

  • Histoire lamentable… ce n’est même pas de la cruauté gratuite (comme celle de ce sinitre connard qui met le feu à un chien – vidéo à gerber disponible sur tous les bons réseaux sociaux) juste la chronique de la connerie gluante mais ordinaire, celle d’un abruti alcoolisé qui prend « naturellement » sa voiture… il aurait aussi bien tué ton gosse traversant SA route… « j’l’ai po vu – m’en souviens de t’façon po – ..et en plus il allait m’ralentir »

    il me vient l’idée de raffinements exquis contre ces gens – dont les moins élaborées, et certes pas les plus subtiles, consisterait à les confier aux bons soins d’une troupe de singes en rut… ou leur apprendre à nager en compagnie de pirañas… on leur trouverait ainsi une certaine utilité sur Terre.

    A1 2c4

    • C’est raide comme solution. Je ne suis pas sur que face à la connerie, il en existe beaucoup.

      • Je suis satisfait de ma raideur, merci!
        Pour le reste, ce n’est que l’application du vieil adage « mort aux cons! » (le coté coquinou en plus)

        • Moi aussi je suis satisfait de ta raideur, et j’espère que ta femme partage ce même avis. A bientôt vil coyote

  • http://unanimus.over-blog.com/article-34699635.html

    si la femme est à l’image des animaux, c’est qu’elle est fidèle et aimante ?? – quant à la création de l’homme par Dieu, j’ai des doutes –

  • Les hommes sont torturés, gazés, mis au four, pendus, fusillés, les chèvres et les moutons halal et cacher sont égorgés, les taureaux sont piqués et sabrés, les gros poissons dévores les petits, les oies son gavés à mort, les chiens sont écorchés et abandonnés, bon! à part ça, comment va la terre?

    • C’est la merde, j’ai perdu 5.0€ d’APL …

      • Oh! Punaise, c’est vachement grave ! Appel les pompiers sa soulage.

      • Avez vous remarqué que la plupart des gens qui bénéficient de l’APL (et donc en situation de précarité ) ont des animaux de compagnie ? Si l’Etat voulait vraiment paraître sympathique auprès de ses administrés ne tiendrait il pas compte également de l’objet de leur affection ? Sans compter qu’il s’agit également de suivi sanitaire public… l’enjeu est d’importance. Je milite pour ma part pour la mise en place d’une SECU animalière qui garantirait les moyens nécessaires à la protection des animaux, la prévention et naturellement les soins, dont centres d’accueil. Les mutuelles existent déjà; la mise en oeuvre ne serait pas si complexe que ça, à supposer que les gens acceptent de payer une taxe supplémentaire sur les produits alimentaires et autres dérivés; nous sommes dans une logique de responsabilité environnementale; la traçabilité des produits alimentaires est aussi la garantie de bonnes pratiques pour tous. Bref, si on ne met pas les moyens sur la table, j’ai bien peur que les animaux ne continuent à n’être considérés que comme quantités négligeables, livrés juste au bon vouloir des propriétaires. L’argent est le nerf de la guerre et peut constituer un lobby d’importance. Je pense pour ma part qu’il s’agit d’une décision politique et avec impact juridique

        • Commentaire intéressant tant il est éloigné de mes convictions. oui pour la protection des animaux, non pour l’assistanat à tout crin. On a déjà donné dans le genre et il n’y a qu’à observer les abus et les dérives pour ne pas en rajouter. Nos comptes publics sont exsangues.

Participer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.