Les grèves à répétition en France – Grève-party

Les grèves à répétition en France – Grève-party

Les banderoles de ce ruban mécontent s’effilochent dans l’air glacial d’une contestation bien Gauloise. Les motifs qui unissent les manifestants sont aussi divers que variés. Les uns sont là pour exprimer leur crainte et angoisse, leur colère quand d’autres tenteront une récupération tant syndicale que politique. A l’image de ce patchwork d’intentions nous retrouvons nos Tronches de Cake unis à ce flot de contestation, chacun avec une raison que le cœur ne comprend pas toujours.

 

Parmi les cris et vociférations ambiantes Madgic de s’étonner « C’est tout de même extraordinaire que dans ce pays, berceau des Droits de l’Homme les négociations ont toujours lieu après le déclenchement des grèves et non avant. »

Cake 40 « Un sondage indique que quatre Français sur cinq sont mécontents, les autres ne parlent pas la langue … et nos Dirigeants de décider une politique de sauvetage que nous ne cautionnons pas. Seule notre caution nous engage à payer plus d’impôts. Impôts de fer contre le pot de terre. »

Huby  « Il ne faut pas être hostile à contribuer au sauvetage de la France. Il est normal de se serrer les coudes dans l’adversité. »

Blaireau  « Il faudrait surtout serrer les boulons à tous les vices de la finance. »

ARCHIBALD « Tous les voyants économiques sont au rouge. On distribue des milliards d’euros à des entreprises qui ont échoué. Les banquiers, à l’origine de la crise financière… »

Huby « … les entreprises automobiles qui ont délocalisé. Et dans les contextes économique et écologique que l’on connaît, RENAULT sort son premier 4×4. Ultime témoignage du bon sens près de chez vous. »

Cake 40  « La manif ferme la rue, mais ouvre la voie. Elle donne aussi la voix à ceux que l’on n’entend pas. »

Huby « Si seulement ! Je comprends cette grève et je caresse l’espoir qu’elle dénonce l’angoisse du peuple français en témoignant de sa capacité à réagir. Mais je ne la cautionne pas. Comme d’habitude, les syndicats vont faire l’amalgame entre les patrons du CACA 40 et les petits patrons qui font vivre la France tous les jours. Ils vont réclamer plus d’emplois dans le secteur public sans proposer de l’organiser. Ils vont scander le départ d’un Président élu légitimement. Ils vont nous remettre en boucle le même disque. Le plus navrant est de mobiliser la crédulité de l’espoir sur des revendications et non sur des propositions. »

ARCHIBALD « Ah ! Le Gaulois, ce rêveur permanent, qui de jour en jour est toujours plus mécontent de son sort. Mécontent parce qu’il fait avec peine le tour des objets que son niveau de vie l’a contraint d’encombrer son garage. Une place est toujours disponible sur une étagère pour acheter cette ultime merde prochaine espérance du bonheur. Il manifeste pour acheter plus, toujours plus. Il manifeste pour assouvir son paradoxe social ; acheter made in China et être payé comme un Français. Aux yeux des pays miséreux, manifester son bonheur devrait être un devoir. »

Huby « Qu’il se dépêche de le faire avant que ses enfants ne soient tous serveurs dans les restos chinois. »

Cake 40  « Pour l’heure il y a ceux qui tiennent le haut du pavé et nous qui battons le bas du pavé sans string et bas résilles. »

Magmax  « S’il le faut, je veux bien faire une autre manif pour réclamer la grasse matinée, mais ne comptez pas sur moi avant midi. »

Cake 40  « En attendant la grasse mat, tu aurais pu tout à l’heure céder ta place assise à la petite Mamy qui est montée dans le bus avec nous. »

Magmax  « Alors certainement pas ! C’est une façon élégante de lui montrer qu’elle est toujours jeune. »

 


à la semaine prochaine …
 … sur nos lignes

Vous avez aimez ? A vous de nous faire connaître

14 Commentaires

  • Bienvenus dans notre communauté pour y publier les chroniques de vos vies professionnelles.

  • il est certain que les français n’ont pas bien compris comment faire bouger les choses, moi je ne fais pas grève parceque je sais que juste s’offusquer dans les rues quelques jours par ans ne change rien.
    Je regardais Sarko faire son show hier sur TF1 et il a été clair au moins sur un sujet, « si les français veulent que les choses change ça passera par des réformes, même si ils font grève je me tiendrais à cela » (en bref..) pour une fois il n’a pas tord, ils élisent un président pour que les choses changent mais ils font grève dès qu’il le fait… ( à n’y rien comprendre, il à bien été élu par la majoritée non ???) moi perso je n’ai pas voté pour lui et je ne sais pas trop où vont mené ses réformes… mais d’un autre côté la grève systématique sans solution n’y changera rien… mais où va le monde ??

  • toujours aussi plaisant a visiter ce blog  , bonne soirée

  • tu vois je suis entièrement d’accord et je cautionne les paroles de huby et archibald : « si seulement !…. » et dessous « Ah ! le Gaulois… »
    je n’étais pas gréviste jeudi dernier… je crois que beaucoup ont oublié qu’il y a une crise mondiale et qu’il faut se serrer les coudes et attendre que le monde s’en remette avant de demander la lune !
    bizzzzzzzz à la next

  • Toujours aussi délicieux…

  • rien à ajouter …bravo

  • un petit coucou pour te dire que je me réinscrit à ta newsletter car j’ai récupéré ma connexion
    bisous
    cerisette

  • Ahahah…! Impôts de fer contre le pot de terre…! J’adore !
    Tout est dans le ton…

  • A force de surconsommer de la grève rprésentés par des syndicats aussi politisés que les politiques eux même et ne pensant qu’à leur propre bien être, on en est pas encore sortit de la merde!
    C’est si bien vu, que ça troue le cul.
    Salut l’ami Trugluff.
    Cédric

  • Moi, j’aime. Et je me régale.

  • Tellement vrai tout cela …….
    Avanti camarade .
    Amitié .
    Jean

  • En tout cas c’est clair que dans notre beau pays il n’y a pas de service minimum de l’intelligence ni de droit au bon sens opposable.

    Marchons ensemble enfants de la patrie, on sait pas trop pour quoi mais au moins ça permet de brailler.

    Le problème c’est qu’à force de revendication vilement consuméristes, on risque bien de passer à coté de l’essentiel.

    Merci pour ta verve jubilatoire d’une dialogique implacable.

  • N’annulons pas nos petits mots, continuons le combat. lol lol

Les commentaires sont clos