Accueil Actualité Le travail au noir.
Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales

Le travail au noir.

Premier employeur des Pyrénées-Orientales.

par Trugluff

Les personnages                   et                      Qui sommes-nous ?


Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales.

 

Que celui qui n’a jamais eu recours au travail au noir, tant d’un point de vue « employeur » que d’un point de vue « employé » lève le doigt.

Personne ? Votre honnêteté vous honore et je suis fier de vous avoir pour lecteur.

S’il est vrai qu’avec les charges et impôts que l’on paie à l’Etat on a le sentiment de se rembourser chaque fois qu’on le truande il n’en reste pas moins que notre économie se délabre un peu plus chaque jour sous l’effet des cotisations qui s’évaporent.

Ces milliards d’euros qui s’évaporent dans l’air, ça sent moins qu’un chou-fleur qui cuit. Dommage !

 

Huby – Je viens d’apprendre que le travail illégal est le premier employeur du département des Pyrénées-Orientales ! J’en suis encore toute ébaubie.

Magmax– C’est qui Bobby, le frère de BOB l’éponge ?

Blaireau – Qu’il est bête, c’est BOB dit l’âne

ARCHIBALD – Il faut tout de même rappeler que la proximité avec l’Espagne favorise le travail au NOIR. Les Espagnols viennent prendre des marchés français, de BTP le plus souvent, au nez et à la barbe de nos entreprises. Sans valider le travail illégal, c’est peut-être un moyen de survie pour nos artisans du bâtiment.

Cake 40 – Je vais vous dire qu’à leur place je ferai la même chose.

Huby – Tu deviendrais donc un fraudeur fiscal ?

Cake 40 – Sans aucun doute et aucun remord. Je te rappelle que le fraudeur fiscal est un contribuable qui s’obstine à vouloir garder un peu d’argent pour son propre usage en considérant qu’il le dépensera mieux que l’Etat ne le ferait.

Madgic – Tu ne peux pas te soustraire à l’impôt, sous quelle que forme que ce soit, et demander une protection sociale, de belles routes, des hôpitaux, des écoles et une bonne retraite. Ça ne fonctionne pas ensemble, il n’y a qu’à voir l’exemple de la Grèce où le travail au NOIR est devenu la référence. C’est le modèle que tu souhaites à la France ?

Magmax– Non, c’est pour ça que je mange de la fêta et porte des feuilles de vigne à la place des slips pour soutenir l’économie de la Grèce.

Cake 40 – J’espère que vous faites quand même la différence entre le p’tit jeune qui va tondre la pelouse ou retapisser la cuisine des petits vieux et la grosse boite qui embauche illégalement ?

ARCHIBALD – Bien sûr, mais ce que l’on peut remarquer, outre le Bâtiment qui est très gourmand de travailleurs clandestins, c’est que le NOIR s’invite dans toutes les strates de l’économie : avocats, dentistes, professeurs, notaires, artistes, politiques avec ou sans Espagnols à proximité. D’ailleurs dans ces sphères on ne parle plus du NOIR mais du Black.

Madgic – C’est comme dans le show-biz – un Black c’est un Noir qui chante ou qui joue au foot.

Blaireau– Quand même, le mec qui est employé fictif et payé au noir avec des chèques en bois, faut pas s’étonner qu’il ait une gueule de bois à intéresser une scierie.

A la semaine prochaine  …

 

C’est à vous de poster un commentaire et de noter l’article (ci-dessous)


Sur le même thème  (cliquez sur le lien)

1 Français sur trois travaille

Loi travail

Le travail du dimanche


Sources : Paris Match     Le Parisien     RTL     Midi Libre  

#LesTronchesDeCake   #TravailAuNoir   #TravailAuBlack   #TravailIllégal

close

Je m'abonne

dans le strict respect de la RGPD

Nous gardons vos données privées et ne les partageons pas. Seules les tierces parties qui rendent ce service possible y ont accès.

Laissez un commentaire

25 commentaires

Zoiseau 17 juin 2022 - 16 h 49 min

Bonjour Chères Tronches de Cake, le Black un vaste sujet !
Juste une remarque à ce sujet, je trouve drôle que certains osent affubler cette pratique d’un certain nombre de milliards sachant que par définition le black c’est dissimulé et de préférence bien discret.

Sur le plan purement déontologique c’est du vol tout simplement… et on se donne bonne conscience en se disant que les seuls non-fraudeurs sont ceux qui n’en ont pas la possibilité, ou la peur simplement !
Durant de longues années je pense avoir été un chef d’entreprise vertueux, calculant et payant scrupuleusement le montant phénoménal des taxes et impôts relatifs à mon activité professionnelle, ainsi qu’en temps que particulier…
Nous nous sommes faits aligner en toute bonne fois une ou deux fois pour des histoires de calcul compliqué et abscons de TVA, CSG, RDS et d’interprétations des contrôleurs qui se sentaient obligés de trouver qque chose à chaque contrôle…
Et puis un jour l’URSSAF, nous a carrément racketté ouvertement pour du simple formalisme. Sous prétexte que la mention de la prime de 13ème mois ne figurait pas sur la feuille de paye de ma femme, nous avons eu un redressement de plusieurs milliers d’€ (en remontant à 4 années antérieures !) .
Ca s’est passé il y a plus de 12 ans, j’étais à 4 ans de prendre ma retraite… durant ces années restantes, j’ai mis mon point d’honneur à “récupérer” ce dont j’avais été spolié. Faut pas sous-estimer un Zoiseau enragé !
Mon regret est avoir été aussi honnête toutes les années précédentes !

Bref j’adore votre petite phrase ” on a le sentiment de se rembourser ” car ce fut le cas pour moi.
Devenant aussi “politico-critique” j’aime bien aussi : ” dépenser mieux que l’Etat ne le ferait ” !
Témoin de la gabegie étatique, du train de vie luxueux et totalement injustifié de nos élus à tous niveaux, je me dis que cet argent grapillé devenait à mes yeux bien mieux utilisé pour moi que tous ces nantis gaspilleurs qui osent se parer des plumes de paons vertueux !
De Paon, ils ne méritent que le coup de 4 qu’on aimerait leur balancer dans le fondement !

Tu as compris cher Trugluff que mon commentaire comporte une part d’humour, en particulier dans le gaspillage d’une cartouche de 4 pour des gens qui ne la valent même pas et qui me font bien rire en ce moment en essayant de ratisser au plus large les bulletins de vote. Certains paraîtraient presque sincères…
J’ai même vu ce matin, la meilleure de la campagne, un Merluchon qui prétendait se préoccuper d’Ecologie !
Il espère peut-être qu’en mettant le pied gauche dedans ça lui porterait bonheur ?
Je vous souhaite une belle et bonne journée… et encore merci pour pointer si bien la Comédie Humaine qui nous entoure !

Réponse
Trugluff 18 juin 2022 - 13 h 35 min

Merci pour cet éloquent commentaire fondé sur le vécu et pour cet encouragement à continuer à dire du mal. A bientôt.

Réponse
Monique RUIZ 16 juin 2022 - 18 h 07 min

Depuis le confinement, les personnes qui n’allaient pas travailler ont touché les prestations sociales, elles y ont tellement pris goût,( de l’argent qui tombe du ciel sans rien faire) qu’ elles ont démissionné par la suite tout en gardant leurs droits ,au chômage par exemple. C’est depuis qu’il y a dans beaucoup de secteurs pénurie de main d’œuvre car ces mêmes personnes font un peu de black, ce qui leur fait de gros revenus sans trop se fatiguer.Réduisez les prestations sociales et tout rentrera dans l’ordre.

Réponse
Trugluff 18 juin 2022 - 13 h 23 min

Je partage assez ce point de vue, les prestations sociales sont trop élevées en France ce qui minore l’envie de travailler.

Réponse
Boris 16 juin 2022 - 9 h 20 min

Selon moi, le travail au noir représente quedal par rapport aux milliards d’euros qui disparaissent grâce à l’optimisation fiscale (légale) faite par les très grosses entreprises….
Alors penchons nous d’abord sur des sujets comme celui là plutôt que de toujours taper sur le dos des petits….

Réponse
Hugues Verschoote 17 juin 2022 - 13 h 24 min

Tout à fait d’accord. Mais là on n’est plus dans la répression des fraudes, mais dans la politique fiscale. Ton sujet peut aussi inclure un débat sur l’ISF. Cela nécessiterait de nouvelles lois, donc une nouvelle assemblée. Certains appellent Macron “le président des riches”. Je doute de son récent “revirement” tant dans son 1er quinquennat il a créé une oligarchie à la française…

Réponse
Trugluff 18 juin 2022 - 13 h 29 min

Je ne partage que partiellement ce jugement sur Macron. Pour un Président des riches je trouve qu’il a fait le nécessaire durant le COVID pour les petites gens “quoiqu’il en coûte”. Il ne faut pas tout oublier et ne pas s’entêter à prouver que sa pensée justifie son ralliement politique “quoiqu’il en coûte”.

Réponse
Hugues Verschoote 18 juin 2022 - 15 h 38 min

Rien n’est tout noir ou tout blanc. Disons que c’est gris (mais le gris n’est pas gai). N’empêche que Boris n’a pas tort quand il propose une réforme de certaines lois favorisant un peu trop les oligarques… Bon, on verra ce qu’en pense Mme Borne…

Réponse
Trugluff 19 juin 2022 - 13 h 54 min

D’accord on va faire comme ça, si elle est toujours là après les législatives. A bientôt

Hugues Verschoote 15 juin 2022 - 19 h 13 min

Je ne sais pas d’où vous tenez l’info que le noir serait le 1er employeur des PO. Oui il y a des jeunes qui rendent des services et se font payer en espèces, et des retraités qui essayent d’arrondir leur retraite (s’ils le déclaraient ce serait soustrait de la retraite, donc sans intérêt !) Mais c’est à la marge. Par ailleurs le cumul allocations et travail au noir est rare : depuis Sarkozy les contrôles ont été sévèrement renforcés, la lutte contre les fraudes était son cheval de bataille. Le fisc, pole emploi, les CAF, CPAM, URSSAF, DGCCRF et autres partagent leurs fichiers en plus des contrôles sur place. … Les fraudeurs sont vite démasqués et poursuivis devant les tribunaux (j’ai plaidé quelques dossiers)… Quant aux Espagnols ils ne perçoivent pas d’allocations françaises.

Réponse
Trugluff 16 juin 2022 - 12 h 38 min

Merci pour cet avis éclairé sur un sujet sombre. Je tiens mon information du Midi Libre (lien sur l’article) ou sinon https://www.midilibre.fr/2019/03/11/le-travail-au-noir-premier-employeur-des-pyrenees-orientales,8061063.php
A bientôt.

Réponse
Hugues Verschoote 17 juin 2022 - 13 h 05 min

Oui les fraudes existent, mais cela représente 0,5 à 1% des budgets, cotisations ou allocations.. Il faut donc relativiser les choses. Et vu les contrôles, comme dirait Régis Laspalès “Il y en a qui ont essayé… Ils ont eu des problèmes”…

Réponse
Trugluff 18 juin 2022 - 13 h 24 min

Je ne demande qu’à te croire mais je ne suis pas convaincu et j’espère que tu as raison.

Réponse
! 15 juin 2022 - 19 h 10 min

Il est, effectivement, urgent de mettre toute la lumière sur le travail au NOIR !

Réponse
Trugluff 16 juin 2022 - 12 h 35 min

Je n’aurais qu’un mot, excellent !

Réponse
Julianetas 15 juin 2022 - 10 h 27 min

Bjr j ais été artisan pendant plus de trente ans et ayant travaillé chez des inspecteurs des impôts un juge des notaires et des particuliers quant vous annoncé un prix hors taxe et une TVA à vingt pour cent en plus quatre vingt pour cent vous demande de payer en espèces et de ne pas faire de facture pour ne pas payer la T V A ok . cela est vrai pour des sommes de moins de mille euros . Alors que faîte vous ?? Et au pleureurs et pleureuses permanent réfléchissez .

Réponse
betty 17 septembre 2019 - 14 h 22 min

Les gens n’ont plus d’argent ou pas suffisamment pour payer des heures à 45 euro le plombier ou 80 euro pour réparer un frigo. C’est comme ça, tant que cela coûtera aussi cher, il y aura du black.

Réponse
hulsmans charles 6 septembre 2019 - 13 h 39 min

Impossible n’est pas français, dit-on peut-être encore.
Mais dès lors qu’il s’agisse de travailleurs étrangers, l’impôt cible n’est pas naturalisé.
Quand j’y pense, je suis tout chose, et beau, dis.
Si un quidam veut se soustraire à l’impôt, comment voulez-vous que le fisc puisse les sous traire.
Le mot norvégien ” black ” se traduit par fauché, sans le sou ; de quoi ruiner le coeur au boulot.
Par ailleurs, vers cette montagne-là une tribu scandinave est pratiquement ruinée par le tribut.
Les pauvres frères mangent ce que les soeurs cuisinent avec les aléas de la contrebande : et ce n’est pas bon pour la santé.
Il vaut mieux éviter les pires ainées au riz létal.

Réponse
Trugluff 7 septembre 2019 - 11 h 06 min

Un vrai champion du monde du jeu de mots, bravo et merci.

Réponse
Louis Peretz 3 septembre 2019 - 15 h 07 min

Le lobby bancaire nous a foutu dans la merde (il n’y a pas d’autres mots) depuis la loi du 3 janvier 1973 qui oblige l’Etat à s’endetter pour combler un déficit, accentuée en 1983  par la rigueur Mitterrandienne, sous la pression de l’U.E, qui l’obligeait à l’équilibre budgétaire. Donc dépenser moins. Erreur fatale, comme on le sait, qui a augmenté les inégalités. Pourtant, c’est un grand Économiste libéral du 18e siècle, Adam Smith, qui a dit qu’un “grand pays ne se gerait pas comme un ménage” qui ne devait pas vivre au-dessus de ses moyens même en cas de nécessité. L’Etat, lui, peut arriver  à combler un déficit en faisant rentrer plus d’impôts ou taxes dans ses caisses, ou…en créant la monnaie. En confondant volontairement déficit et dépenses on a pu enclencher une technique de diminution des dépenses sous prétexte de la lutte contre l’inflation, soi-disant source de ces dépenses, alors qu’elles n’en est que le constat, déficit ou pas. Inflation qui pénalisant sutout les prêteurs …banquiers. Depuis les États se sont fortement endettés pour le plus grand bien de ces mêmes banquiers. La morale de cette calamiteuse histoire est que les banques commencent, comme par un juste retour des choses, par perdre de l’argent en le prêtant avec des intérêts négatifs. Malheureusement avec le risque d’entraîner les populations dans leur dé – confiture. Il ne fallait pas y mettre les doigts dit la morale populaire.

Réponse
Trugluff 4 septembre 2019 - 17 h 21 min

Voilà une morale d’actualité, merci.

Réponse
darwin 3 septembre 2019 - 14 h 47 min

L’alcool ne s’est t’il jamais tant consommé que sous la prohibition aux USA ?

Réponse
benichou 3 septembre 2019 - 14 h 45 min

Je vous le confirme! La première fois j’ai été payé dans une pièce tellement noir, que la somme remise était de la monnaie de singe; Depuis, je grimpe sur les cocotiers pour pouvoir survivre … RÉSULTAT, UNE EXISTENCE A LA NOIX DE COCO !

Réponse
Trugluff 4 septembre 2019 - 17 h 19 min

Excellent, voilà du grand Guy

Réponse
Raymond Dernemont 3 septembre 2019 - 14 h 36 min

La spoliation des inventeurs indépendants premier délinquant: L’ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 3 DÉCENNIES. vous pouvez faire suivre vois ne pourrez jamais être accusé de mensonges…
Des sites Web les révèlent.

Réponse

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 15ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.