Viol de Roman Polanski – Viol de nuit, Roman de POPOLanski

Viol de Roman Polanski – Viol de nuit, Roman de POPOLanski

Le néon du BALTO éclaire de son rouge vif habituel le zinc du bar qui se pare d’indignation sous les tollés des habitués. Il se reflète dans les yeux cette lumière écarlate témoin d’une colère qui voit déjà rouge face à une actualité débile et déshonorante pour notre élite. Ces regards de lapins albinos sont prêts à ciseler l’information pour la rétablir dans une morale acceptable de tous.

La sémillante Huby rejoint tout son petit monde

 

Huby  « Bonjour tout le monde. Tient, vous parlez de l’affaire POLANSKI ! Ca risque de faire tout un  roman et sans majuscule. Je trouve insultant pour la condition féminine d’une part et d’autre part pour l’égalité des individus d’avoir à observer les levées de bouclier d’un certain nombre de responsables institutionnels, d’artistes, sans oublier les Jack Lang, Kouchner et Mitterrand ministre de la culture, qui s’émeuvent d’une justice qui s’applique à un violeur ! »

ARCHIBALD  « Tout ce tapage médiatique m’insupporte. Est-il normal qu’un homme de plus de 40 ans viole une jeune enfant de 13 ans qu’il avait préalablement droguée et alcoolisée ? Il a plaidé coupable, et tout POLANSKI qu’il est, ou en raquettes, n’est pas au-dessus des lois. Cette évidence ne me semble même pas discutable. Il doit être condamné comme tout citoyen qui viendrait à commettre la même forfaiture et que les faits remontent à 32 ans n’excusent rien. »

Blaireau  « Mais il l’a violée ? »

Huby  « Mais oui, c’est ce que nous sommes en train de dire, il faut suivre. »

Blaireau  « Mais il l’a violet ou il l’a rouge brique ? »

Rire général de la vanne graveleuse signée Blaireau

Cake 40  « Je suis même stupéfait d’apprendre que ce mec ait pu vivre tranquillement dans notre pays, terre des Droits de l’Homme, sans avoir à subir si non les foudres de la Justice au moins l’opprobre de la morale républicaine. Certes notre ministre de la culture s’est lui-même repenti de ses coucheries avec des «garçons» en Thaïlande dans son livre La Mauvaise Vie, pour autant c’est à se demander si nous n’avons pas des dégénérés sexuels aux commandes du pays. Quel raisonnement peut amener l’intellect à ignorer de tels faits et à s’offusquer que justice soit rendue ? … sauf bien sur à partager les mêmes pratiques ! »

Huby « Pays des Droits de l’Homme en effet, pas de la femme ! La différence est de taille. »

Cake 40  « En matière de sexe effectivement. Du haut de ce gland 25 cm vous contemplent Madaaame. » dit-il fièrement

Huby  « Et prétentieux en plus le Rocky Siffredo ! »

Cake 40  « Du tout, juste observateur. Le sexe masculin, cette petite chose d’ordinaire si discrète est ce qu’il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève. »

Blaireau  « Je confirme ! Si t’es bien monté tu peux frimer avec ton sexe mais pas avec tes burnes, c’est pour ça que les anges n’en ont pas, c’est pour pas que ça pendouille quand ils volent. »

Magmax  « Et moi j’dis qui viole une meuf, doit se faire serrer par les keufs. »

ARCHIBALD  « En juillet nous parlions de la loi Hadopi. Imaginez la situation ; je télécharge illégalement films et musiques, Mitterrand me fera condamner pour viol du droit d’auteur, mais si POLANSKI viole une enfant et va en tôle alors il s’en offense. Je ne vois pas une once d’intelligence dans cette agitation médiatique. C’est vouloir faire violer en éclat notre morale, tout du moins ce qu’il en reste. »

Blaireau  « La justice n’est vraiment pas la même pour tous. Si je tue une célébrité, je vais en prison, si une célébrité me tue, je vais au cimetière, à chaque fois c’est moi qui l’ai dans le fion ! »

Cake 40 « C’est la Justice des Hommes ! Chez les hérissons et porcs-épics, le viol est inconnu ; tu frappes avant d’entrer. »

 

 

à la next …

 

 

 

10 Commentaires

  • Suffit d’être riche et on peut faire ce qu’on veut, Ce regretté Michael a simplement payé une montagne de dollars pour qu’on le laisse en paix avec ces petits amis,Il y a aussi ce grand sportif
    américain qui a trucidé sa femme et s’en est tiré sans aucune égratignure judiciaire( Bon d’accord , il n’a pas arrété de déconner par la suite et il s’est quand même fait choper) Et le doute sur
    le suicide de maryline? Coté italie et jeunes putes mineures, c’est pas mal non plus. Il existe même des présidents qui épousent des Pompadours… Et ne parlons pas de Nicolas Bongo : fils de
    président

  • même si Polanski doit répondre de ses actes, pourquoi l’arrêter 30 ans après ? qu’est-ce que la Suisse a négocié avec les States ?…

    bon week end à tous
    rosa

  • C’est quand même impressionnant de voir le temps qu’il aura fallu pour retrouver un homme (re)connu du public et des médias!  On devrait embaucher des paparazzis dans les RG!
    A bientôt

  • Comment dire avec une certaine politesse et sans heurter la sensibilité des élites.
    Voilà.
    Tout se paye un jour.
    Bon week

  • Sur qu’on aurait aimé que Mitterand defende avec autant de virulence les ignobles malfrats qui telechargent sur le net   bisous

  • Il est vrai que c’est un peu tard; on ne peut qu’en conclure qu’il a joui de protections.

  • Cette histoire sordide remet bien des pendules à l’heure…
    Ce salopard mérite bien la mauvaise  » pub  » qu’on lui fait après ce que lui-même a fait… Mais le cortège d’indignés ne mérite pas plus d’égards… Il est à souligner que les supporters en
    question font plutôt partie du même monde… celui des gens qui se croient tout permis !
    Je concluerai avec la formule de Fadela :  » c’est dégu…..e !  »

  • bonsoir !!
    30 ans après – même viol – je trouve ça un peu gros !!!  l’affaire pa la taille du sexe !!
    il a indemnisé fortement la fille – mariée maintenant –
    c’est une magouille – une de plus –
    ils pouvaient le retrouver bien avant !!!
    je ne l’excuse pas – mais j’aime que les jugements se passent dans un laps de temps plu court !!

    amitiés lady Marianne 

  • Tss, je n’avais pas suivi, il faut dire, entre le fils du premier ministre et là, surprise ? Du tout, quelle que soit son origine, une « élite » qui vive proche de ses compatriotes ? Simple question
    de conscience/décision a l’origine, celle de la facilité et du confort/plaisir suffisent a expliquer les incohérences relatives aux relations humaines. Ordre social, ou entre distinction de rang et
    moyen, la justice tourne le dos ou matraque, ce disant, je ne renie ni n’absous la valeur du jugement rendu sur base d’humilité, de respect et d’entente. A considérer quant a l’homme(la femme) et
    son fonctionnement. Merci pour ce billet, a la prochaine ;)

Les commentaires sont clos