Lettre de Philippe BOUVARD à François HOLLANDE – Le petit papier BOUVARD

Lettre de Philippe BOUVARD à François HOLLANDE


La rue est grise, et avec toute cette pluie les odeurs tombent par terre. Décidément ce n’est pas un temps à mettre un buvard dehors, il est temps de s’abriter au Balto.

ARCHIBALD – « Certaines mesures d’imposition fiscales envisagées par le Gouvernement sont d’une bêtise qui flanquerait des cauchemars au Roi des cons. Je veux parler de la plus-value sur les valeurs mobilières qui verrait le taux d’imposition passer de 25% à 64.5% notamment lorsqu’un chef d’entreprise vend sa société pour partir à la retraite ».

Cake 40 – « Quel est l’esprit de crétin qui peut imaginer une telle mesure ; celle par laquelle l’Etat récupère la plus grosse part du capital ? On veut punir l’entrepreneurs qui réussit ! ».

ARCHIBALD – « Mais un entrepreneur qui réussit, c’est un entrepreneur qui crée de l’emploi. Un bien curieux et dangereux message  envoyé aux investisseurs ».

Huby – « N’oublions pas que nous sommes sur une terre socialiste qui motive plus ses jeunes à être fonctionnaires qu’entrepreneurs. Pour preuve on prévoit d’en embaucher 60 000 dans la fonction publique et non d’aider ou motiver les entreprises à les embaucher ».

Cake 40 – « De toutes les façons le raisonnement du Gouvernement socialiste se résume ainsi : si l’entreprise produit, taxez-la ; si ça continue de fonctionner, mettez en place une loi ; si ça s’arrête de produire, donnez des subventions ».

Huby – « Pour résumer tout ce que nous pourrions dire je vais vous lire la lettre que Philippe BOUVARD a adressée à François HOLLANDE, tout y est dit et bien dit et sans grosse tête :

Je ne suis pas un héritier. Je n’ai jamais disposé d’un franc, puis d’un euro que je n’aie gagné à la salive de ma langue ou à l’encre de mon stylo. Je profite d’une aisance qu’il ne m’est possible de sauvegarder qu’en continuant à travailler – à 82 ans – dix heures par jour et 365 jours par an.

J’ai élevé de mon mieux mes enfants. J’aide mes petits-enfants à poursuivre les études qui n’ont pas été à ma portée. J’ai toujours payé mes impôts sans un seul jour de retard et sans un mot de remerciement.

J’ai financé des porte-avions que l’on ne m’a pas admis à visiter, des bâtiments officiels à l’inauguration desquels on a omis de me convier.

Et ne voilà-t-il pas qu’un énarque, entretenu depuis sa majorité par les contribuables voudrait me faire honte de ce que je gagne avant de me déposséder de ce qui a échappé à la triple érosion du fisc, de l’inflation et des emplettes inutiles !

Je suis un créateur et un mainteneur d’emplois. Je fais vivre des proches dont certains m’accompagnent depuis plus de trente ans et que le candidat socialiste (puisque c’est de lui qu’il s’agit) projette implicitement de diriger vers les Assedic.

Or, en quoi ai-je démérité ? Ai-je volé quelque chose à quelqu’un ? N’ai-je pas donné au fur et à mesure que je recevais, persuadé que la dépense constituait le plus efficace acte social ?

J’ai perçu quelques heures supplémentaires, mais aucune subvention. Je n’ai touché d’autre argent public que la maigre solde d’un sous-officier durant mes quinze mois de service militaire.

Je n’ai jamais bamboché aux frais d’une république qui examine à la loupe les additions de restaurants de ses dignitaires mais qui continue à les régler. Je n’ai jamais fréquenté de paradis fiscaux. On chercherait en vain la plus petite niche chez moi depuis que j’ai cessé d’avoir des chiens ! 

Une seule fois, je me suis délocalisé dans le cadre de la loi Pons à la coûteuse faveur d’un investissement hôtelier dans les DOM-TOM qui m’a fait perdre 100% de ma mise. A la distribution des bonus, des stocks options et des dividendes, j’ai toujours été oublié.

Mon casier judiciaire est vierge. Mon courage est intact. Je ne suis pas un damné de la terre. Mais je ne suis pas non plus un profiteur ou un esclavagiste. Je ne suis protégé de personne, sauf du public auquel je dois la longueur de mon parcours.

J’ai mes opinions mais je n’ai jamais adhéré qu’au parti des amoureux de la France.

J’ai versé à la collectivité davantage que je n’en ai reçu : pas un jour de chômage et une seule nuit d’hospitalisation en six décennies. Je me situe sans honte mais sans fierté excessive dans cette classe moyenne qu’on souhaite faire disparaître en nivelant notre société par le bas.

Je refuse autant d’être culpabilisé par un politicien (qui voudrait que l’on prenne son inexpérience pour de la normalité) que la France accorde sa confiance à un homme que l’Europe prive de la sienne et qui, bien qu’ambitionnant de devenir le gardien de la Constitution ne paraît pas s’être préoccupé de la constitutionnalité de ses propositions.

Quant à moi, j’aurais nourri mes enfants, bâti des maisons, planté des arbres.

Mission accomplie.

signé Philippe Bouvard ».

applaudissement général

 

Cake 40 – « Bravo Monsieur Bouvard et respects, quant à vous Monsieur HOLLANDE qu’avez-vous fait ? Sinon augmenter les impôts d’une classe moyenne pour favoriser les fainéants et les assistés de notre pays. Si seulement votre connerie était déductible des impôts, en 5 mois nous serions tous devenus non imposables – soupirs ».

A la prochaine

Merci de faire circuler et de diffuser un peu de bon sens près de chez vous

 

32 Commentaires

  • Permettez-moi d'ajouter une autre tranche au cake!  Pour citer le sieur Montebourg, l'inutile sinistre à la Marine-ière(S'il continue elle arrive), qui s'est félicité de l'arrivée d'Amazon en Bourgogne, pour créer des emplois selon lui, mais des emplois au rabais de caristes en supprimant de facto des emplois de libraires avec des aides du conseil général! Tout cela pour voir la sensuelle Filipetti edicter des mesures inverses pour enfin tenter de lutter contre l'ignoble Bezos, capitaliste sans foi ni loi, qui ne pense qu'au fric pour sa multinationale et lui permettre d'aller pêcher des débris de moteur Apollo sur les débris de notre exception culturelle. Ils tirent à hue et à dia mais la charette n'avance pas!!! Si si elle avance …vers l'échaffaud où nous aurons tous la tête tranchée comme le cake du début.
    Recevez mes salutations gourmandes et fruitées(mais confites!)

  • Dommage que ce très fort poucentage de véritée ne soit pas traductible en pourcentage éléctoral .
    En attendant courage pour ces années perdues qui arrivent !!!!!!!
    Moi aussi j'ai été artisan 35 ans et je ne peut que confirmer les témoignages de ces courageux FRANCAIS;   IL FAUT Y CROIRE .   

    • Nous y croirons donc ensemble. Merci de votre présence sur nos lignes. A bientôt

  • Comme d'habitude, enchanté de la lecture de vos propos. Dommage que vous ne vous présentiez pas, pour une fois nous aurions de l'intelligence au pouvoir. Une solution simple  : obligation pour les candidats à vivre au moins une fois une fin de mois difficile… Et de raisonner sur du réel plutôt que sur des courbes et des moyennes. Ce serait ça, le changement qu'on nous promet depuis des lustres. Encouragements aux "bien pensants" !

    • Merci pour cet encouragement qui aurait tendance à me faire prendre la grosse tête. Encore merci et surtout j’espère à bientôt sur nos lignes

  • Salut à tous
    Merci Trugluff d'avoir cité Bouvard dans le texte! Le seul point où je me trouve en désaccord avec lui, c'est lorsqu'il se considère appartenir à la classe moyenne. Je l'imagine plutot dans une couche un peu plus haute de la société… Mais je mettrai ça sur le compte de sa modestie (Et le Sieur Flamby, ci-devant Normal 1er, n'a t'il pas déclaré qu'on est riche à partir d'un revenu de 4000€??)
    Je note qu'à part Yann (pardon, ça se prononce Hi-Han? ou Y-a-âne? -bravo, d'ailleurs à Trugluff pour avoir eu le courage de laisser passer à la modération autant de bêtise en aussi peu de mots-) la totalité des témoignages va dans le même sens: celui des gens qui reflechissent et agissent. …malheureusement, il n'y a guère que sur les Tronches qu'ils sont (oserais-je "que nous sommes"?) en majorité.
    Courage: plus que 4 ans et 7 mois! On les vire comme les incapables, les mal-comprenants (comme il y a des mal-voyants et des mal-entendant – lesquels ne sont plus ni des aveugles ni des sourds) et les malpropres (du point de vue de la blancheur judiciaire) qu'ils sont et même que ça commence à se voir! …et on reconstruit ce magnifique pays, dont on a tous une certaine idée!
    Bref: comme rien ne peut être pire qu'avec cette bande de baltringues, votez Coyote, je promets de prendre Trugluff comme 1er Ministre!  ;-)
    A1 2C4

  • Merci et bravo, monsieur BOUVARD.C'est vrai qu'avec la triste equipe a la tête du pays,on est bien campes Souhaitons qu'il n'y ait pas de conflit grave car ces messieurs qui nous gouvernent devront se terrer…..et profond!

  • Bonjour,
    Lecteur épisodique des Tronches de Cake, dont je me sens totalement imprégné, je partage les propose de M Bouvard. Egalement chef d'entreprise, je ne supporte plus la médoicrité de penser de nos hommes politiques. Coluche nous l'avais deja fait remarquer il y à 30 ans, tout comme la crise !!! Ca fait 40 ans qu'on nous parle de la crise. J'en ai marre des soi-disant patrons de grosse société, qui ne savent regarder que les bas de bilans, j'en ai marre des gens qui ne se prennet pas en main, et à qui on fait croire un tas de balivernes via des émissions de soi-disant d'informations, où les mêmes depuis 20 ans, servent la soupe à des hommes politiques qui ssont là aussi depuis 20 ans, et avec lesqueles ils entretiennent des relations douteuses, curieux mélange des genres entre politqiue et information.
    L'argent est gaspillé à tous les niveaux, à tous nos niveaux… Prenez le cas de la médecine, pour le moindre bobo, on vous demande des examens à tout va, et qui paie ? La sécu. Sauf que plus personne ne se rend compte de ce que ca coute, grâca à cette fameuse carte Vitale …. Hop tout est gratuit… Je propose, qu'en tant que chef d'entreprise, nous fassions pression, pour ne plus être des collecteurd 'impots. Je m'explique : Aujourd'hui, nous versons une partie du salaire de nos employés à l'état, via les cotisations sociales. La majorité des salariés ne se rendent pas tellement compte de ce que ça rprésente, ils regardent, et c'est bien normal ce qui reste en bas de la feuille de paie qui, soi-dit en passant tiens sur 2 feuilles vu le nombre de rubrique. Bref, si nous donnions à nos salariés, l'intégralité de leur salaire brut, à charge pour eux de verser les cotisation afférentes (facile à mettre en place, une autorisation de prélèvement auprès d'un organisme collecteur) , ne croyez vous pas que beaucoup de salariés feraient plus attention à certaines dépenses, qui sont aujourd'hui transparentes ?
    Qu'en pensez vous ?

    • Merci pour cet ce commentaire à fleur de peau argumenté comme il se doit par quelqu’un qui est concerné par le réel et qui ne vit pas sur du raisonnement. A mon sens, la meilleure façon de faire pression sur le Gouvernement, et je m’étonne qu’aucun Syndicat patronal, ne l’ait proposé, serait de faire une grève sur le reversement  tant des cotisations sociales que sur la TVA qui seraient versées sur un compte bloqué. Je reste persuadé qu’à ce régime les Chefs d’entreprise finiraient par se faire entendre. A méditer et à bientôt

  • VEUILLEZ REMPLACER LE NOM DOLIGE PAR LE NOM ALDO.
    DANS L ATTENTE
    ALDO

  • BRAVO A VOUS LA VERITE ET L HUMOUR. MAIS JE NE SAIS PAS EN QUELLES LANGUES IL FAUDRAIT LEURS PARLER POUR QU ILS ARRETENT LEURS ABERRANCES.
    C EST PEUT ETRE UNE QUESTION DE  Q.I    !!!!!!!!

    • Merci de soutien et ce commentaire revigorant. A bientôt pour le prochain

  • Monsieur Yual : en quoi cette lettre est bête et Bouvard gâteux.
    N'y aurait-il dans vos écrits un soupçon de jalousie à moins qu'en qalité de socialiste vous ne vous sentiez atteintpar la réalité du propos.
    Je vous souhaite sincèrement d'avoir à 82 ans l'acuité intellectuelle dudit Bouvard, la reconnaissance d'un public nombreux et de ne pas être à la charge de la société ou de votre famille. L'avenir nous le dira !
    Comment pouvez-vous qualifier de gâteux un homme dont le dynamisme permet à de nombreuses personnes de travailler et accessoirement à d'autres de se divertir.
    Vous êtes probablement un homme aigri, jaloux, qui attend tout des autres  (en bref un socialiste) mais en aucun cas vous n'avez cette distinction ni cette hauteur de vue qui permettent de reconnaître les qualités de ses adversaires. 
    Bien à vous Monsieur et que le vie me préserve de faire votre rencontre.

    • Bravo pour cette prise de position courageuse que j’encourage vivement. Merci Bikey

    • Bonjour BIKEY et entièrement d'accord avec votre judicieuse réponse à Yann Hual à qui je souhaite de retrouver un peu de lucidité et de bon sens.
      Mon mari et moi sommes artisans et  je peux vous assurer que nous sommes très angoissés sur le devenir de notre entreprise (nous ne sommes pourtant que 2 !). Depuis que le nouveau gouvernement est en place, nous pensons très sérieusement quitter le pays.
      Cela fait plus de 6 années que nous n'avons pas pris de vacances, nous travaillons en moyenne l'un et l'autre environ 60 heures par semaine, nous vivons dans un logement de 50 m² avec nos 2 enfants !!! Bien sûr, il y a pire, grâce à Dieu, pour l'instant nous mangeons encore à notre faim mais pour combien de temps encore ? Sans parler de notre chère banquière qui ponctionne sur les comptes dès qu'il y a ne serait-ce qu'1 € de dépassement de notre découvert autorisé toute une panoplies de frais, dont je ne comprends même pas à quoi ils correspondent pour certains d'entre eux. Elle a même été jusqu'à bloquer nos comptes fournisseurs, ce qui fait que nous ne pouvons même plus travailler !!!
      Quel monde !
      Bon courage à tous et merci à Trugluff et à toute l'équipe des Tronches, on a besoin de vous !
      Vous vous présentez pour les prochaines élections ?
       

      • Non malheureusement non, car pour se présenter et avoir une chance d’être élu il convient d’avoir derrière soi tout un appareil politique, ce qui n’est pas mon cas. Nous resterons comme avant des serfs à qui on a donné la télé et des big Mac pour ne pas nous affamer et que l’on reste tranquille. Merci de la visite du commentaire et à bientôt. Bisous

  • Merci Monsieur Bouvard…

  • j'ai deja par le passe beaucoup ris a la lecture "des tronches de cake", cette fois encore – bravo a vous et a Mr  bouvard, belle tirade – MAIS JAUNE…ce qui semble normal,  melanger un  rose grandement teinte rouge  et un vert, ca ne peux nous laisser que jaunes

    • Merci pour beau compliment et j’espère à bientôt pour rire ensemble sur des sujets pas toujours très drôles

  • et si on allait tous visiter le bastille ??

    • On y va quand ? Merci de la visite et à bientôt

      • quand j'aurais éguisé ma faucille  , et flambi auras la même taille que l'homme élastique, alias d'jaunis tafiotte ,chef du gang des rolex, descendant tout droit de sarkophage plus connu sous toutankheule
         
        peutins l'cv du mec !!!!!
         
         

  • De fait dans le genre abruti et stupide ces trouches de cons font très fort qui ressortent une lette du gâteux Bouvard qui date d'avant les présidentielles (et dont la bêtise ne peut que séduire les courageux anonyme à tronches de cons) !
    Excusez la grossièreté du propos, mais je me mets au diapason !

    • Alors si nous sommes au diapason tous les espoirs sont permis et j’espère à bientôt

  • Monsieur BOUVARD est un homme de bon sens.

  • Bonjour à tous,
    Je suis chef d'entreprise d'une petite société  (jusqu'à 50 salariés) depuis 30 ans, et ce que j'ai constaté au fil de ma carrière, c'est que tout le monde est prêt à partager quand il s'agit des bénéfices, mais il n'y a plus de volontaires quand il faut partager les pertes ou les responsabilités qui pèsent sur la tête des chefs d'entreprise !
    Hollande, Montebourg  et compagnie, à force d'avoir fait des promesses dans tous les sens sont évidemment pris à leur propre piège, et étant aux abois, ne trouvent rien de mieux qu'à décourager encore plus les rares entrepreneurs qui auraient encore des illusions sur la FRANCE

    • Merci pour ce témoignage qui sonne la vérité. Je suis toujours surpris que face aux faits il y ait encore autant de personnes pour les refuser. Cet aveuglement préfigure une intelligence qui s’étiole au bénéfice d’un abêtissement collectif … et nos politiques le savent bien. A bientôt sur nos lignes

    • bonsoir a tous
      merci Monsieur Bouvard, vos paroles sont les miennes à -65 ans 260€ DE retraite, en ayant travaillé toute ma vie 12 années fonctionnaire puis avec mon époux!!!!les heures…35 h en deux jours, j en suis pas morte!!!mais déçu du système de fainéant que l on fait, des accrocs des assedics et j en passe…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.