La dette de la France – Sur la dette de ma mère

La dette de la France – Sur la dette de ma mère

Le soleil vient de se lever, c’est l’heure du petit déjeuner on attend tous l’ami RICORE et les Tronches de Cake pour démarrer la journée du bon pied.

C’est l’heure au Balto de mettre les pieds plats dans l’écran.

Huby – « Qui paie ses dettes s’enrichit, or la Grèce ne s’enrichit pas. Est-ce à dire qu’elle ne paie pas ses dettes ? Difficile pour elle de redresser une économie fondée sur l’huile d’olive et la sodomie. »

Blaireau « Tu me prends la dette avec cette dette dont on nous rabâche nos oreilles poilues. De toutes les manières nos hommes politiques n’en font qu’à leur dette ; de vraies dettes à claques avec leur dette sans cervelle. »

Cake 40 « Notre pays n’a subi ni guerre, ni tsunami ni épidémie pour expliquer cette dette monumentale. Où est donc passé tout cet argent ? N’oublions pas que le remboursement de la dette est le second poste de dépense de l’Etat, avant la Défense et après l’Education, loin devant la Recherche et le Développement. »

Magmax « Je ne comprends rien à toutes ces conneries. Dette ou pas dette ça ne change rien pour moi, je ne vois pas de différence. Ce que je vois c’est qu’à toujours me prendre pour une dette de Turc il faut que je bosse fort. »

ARCHIBALD « Ce que tu dis est juste et tu as raison de garder la dette froide, nous ne voyons pas de différence dans notre quotidien et pourtant elle existe. La France est endettée à hauteur de 1 500 milliards d’euros ce qui lui coute 43.5 milliards par an de remboursement, soit dit au passage 14.5% de son budget ; ils sont bien rares les ménages qui ne sont endettés qu’à ce faible niveau, d’autant qu’il vaut mieux un Etat endetté qu’un ménage endetté. »sur la dette de ma mère

Huby – « Ah ! Oui et pourquoi donc ? »

ARCHIBALD « Parce qu’un ménage doit avoir remboursé l’ensemble de sa dette avant sa mort, alors que l’Etat peut « ne jamais finir » de rembourser puisqu’il est supposé ne jamais mourir. Cela signifie simplement qu’il peut maintenir un niveau d’endettement important. J’en reviens à notre quotidien qui pourrait changer si l’Etat n’avait plus à rembourser sa dette. Ces 43.5 milliards pourraient servir à construire des logements, des équipements, dynamiser notre recherche, etc. Tous ces investissements seraient générateurs d’emplois, lesquels seraient générateurs de cotisations sociales supplémentaires qui permettraient à leur tour d’autres investissements, etc, etc. Pour améliorer notre quotidien il nous faut des chasseurs de dette. »

Madgic  « Pour le coup c’est un vrai casse-dette chinois que tu nous proposes. Pour que mon pays reste dans la voiture de dette de la notation AAA, je vais commencer, bille en dette, par crier à tue-dette « Je ne sais plus où donner de la dette ! ». »

ARCHIBALD « Sans chercher des poux dans la dette, et avant de marcher sur la dette il convient d’observer qu’un alourdissement de celle-ci peut être positif s’il est destiné au financement d’investissements accroissant le patrimoine collectif : équipements, biens publics, ce qui pourrait s’apparenter à mettre du plomb dans la dette. A contrario, un accroissement de la dette dû au financement des dépenses courantes, salaires, charges, a un impact négatif sur l’économie à moyen terme. Nous devons donc obtenir rapidement un équilibre à dette chercheuse. Il n’est pas nécessaire pour cela de se mettre martel en dette, mais au pire de revoir de la dette aux pieds notre vision économique. Cela épargnera à nos Politiques d’avoir des discours sans queue ni dette. »

Magmax « Tu penses à DSK le cocker aux oreilles tombantes et à la queue droite ?  »

Cake 40 « C’est Clair qu’il n’a pas la queue gauche. »

Blaireau « J’en ai par-dessus la dette de leur fromage de dette sans persillade. Tu me mets ministre de la dette et tu vas voir, je vais leur casser la dette vite fait voire mieux leur éclater. Ils ne vont pas faire la forte dette longtemps, crois-moi. Avec moi plus de dette de mort sur l’oriflamme français, et ça j’en mets ma dette à couper. »

ARCHIBALD – « Ce Blaireau quelle sacrée dette de linotte et en tout cas bravo de te jeter la dette la première. Aujourd’hui il n’est pas de bon ton d’avoir la dette haute, il vaut mieux avancer dette baissée. »

 

à la next, si vous avez la dette à cela

 

 

 

Vous aimez ? Merci de faire connaître les Tronches à vos amis, Trugluff vous le rendra.

 

8 Commentaires

  • Et pourquoi pas 5A…comme les andouillettes!?

  • Superbe article, c’est sur que ce sont des trés mauvais gestionaire , par pour leur compte en banque bien sur , il devrait y avoir une lois qui ferait en sorte que tous les biens des membres du
    gouvernement soit saisis en cas d’augmentation de la dette publique, si on me laisserai m’occuper de la gestion des finances de l’état ,la dette n’existerai plus trés rapidement , et sans taper
    sur le contrubuable !!!!!

    Bonne journée et Bonne semaine a venir !!!

  • Entrainé dans ma loghorrée, j’ai loupé production « en série » (sinon ça ne veut rien dire) et une faute de frappe m’a fait écrire guele au lieu de gueule: je vieillis!

    Je voulais aussi ajouter à l’attention de Marithé, que pour moi, les notes idéales sont C voire D, surtout quand on parle de bonnet!

  • Bel exercice de style!

    Le fond aussi est présent au delà de la gaudriole: moi z’aussi je préférerais un Etat investisseur plutot que dépensier (puisque tout ça, à la fin du jour, c’est dans mes poches
    qu’on vient le financer). Qd je dis « Etat », ça débute à la Présidence, et se finit au niveau Communal . Et quitte à dé-penser (entendu comme « contraire de penser », ou « ne pas bien utiliser sa
    dette ») j’aimerais que ce ne soit pas à ce point de connerie!

    Un exemple simple mais couteux: les tramways urbains. Strasbourg à montré la voie (!) il y a longtemps, et depuis nombre de ville se sont équipées … du même? Que nenni! Chacun le sien, bien
    spécifique! Ce qui est contraire à toute logique de production (la production en entraine la réduction des couts …mais ce serait trop facile!) et parfois confine au ridicule limite scandaleux
    (cf celui de Nancy, avec ses rails inondables)

    Autre exemple le TGV! La transformation de la ligne Lutèce vers l’Ouest va couter des milliards, alors que faire rouler des trains pendulaires sur les lignes existant déjà permettrait pour
    quelques menus millions (quand même, restons sérieux) d’atteindre des gains de temps tout à fait comparables (on n’est pas à quelques minutes près, surtout quand le billet revient largement moins
    cher à l’usager)!

    Et comme de ce tonneau là, on pourrait en sortir des dizaines, on se dit qu’il y a des baffes qui se perdent!

    Le point commun de ces « Grands Projets »: le Prestige, l’Image, …le Blingue-blingue! et l’envie de péter plus haut qu’on a le fion! …ou de montrer qu’on a la plus grosse (pour que les soutiens
    de DSK comprennent aussi de quoi je parle).

    Et à nous cons-tribuables les petits matin avec la guele de bois

    ou autrement dit… la dette dans le cul

     

    A1 2C4

  • surtout ne pas se prendre la dette !!!

  • génial tout simplement .. un article qui prêt à rire malgré la gravité du sujet ;une dette insurmontable ..bon je suis blonde  mais je me dis à quoi sert ce triple A.??  B  c’est
    bien aussi non ??   bonne soirée 

     

    ps, c’est la dédette qui monte qui monte ???

  • Ôtez-moi d’un doute! Serions nous gouvernés par des cons ou des bandits? Ou les deux?

  • Elle nous pourrit un peu la vie cette dette !!!!!!

    Bonne soirée

    bises

Les commentaires sont clos