Histoire d’eau – la gestion des bouteilles plastique

Histoire d’eau – la gestion des bouteilles plastique

La sécheresse de ce début juin écrase de tout son poids la terrasse du Balto comme les espadrilles écrasent une sieste de Provence sur les pieds de Damoclès. Toutes les âmes se sont réfugiées à l’ombre des climatiseurs pour y goûter un instant de fraîcheur qui ruisselle déjà le long des verres. Blaireau rejoint ses amis les bras chargés de bouteilles d’eau plastique vides de souvenir.

 

Cake 40  « Eh ! Bien avec ce que tu viens de boire on croirait un chargé de miction. »

Blaireau  « Tu ne crois pas si bien dire, je viens aujourd’hui pour miction impossible 2. La bande ne s’autodétruira pas. Je souhaite que vous acceptiez cette nouvelle miction et si vous veniez à être fait prisonnier vous pourrez dire que vous me connaissez. Ma mission est de vous convaincre de ne plus utiliser l’eau en bouteille plastique. » 

Magmax  « Tu parles bien d’eau, H2O, ce liquide douteux qui trouble le RICARD ? »

Madgic  « Bravoooo ! Voilà enfin une âme saine dans un porcin. »

Blaireau  « Riez, riez mais avant de rire écoutez-moi quelques instants. Vous jugerez ensuite de l’éclat de rire à apporter. Première question, avons-nous vraiment besoin d’eau en bouteille plastique ? L’eau embouteillée coûte plus de 1,10€ la bouteille, c’est 370 fois le prix de l’eau du robinet sans être livrée à domicile. Selon une étude américaine un Nord-Américain dépense plus de 400$ annuellement pour l’eau en bouteille. »

Hubby « Je crois d’ailleurs que la santé peut être affectée par les émanations des bouteilles, entre autre par le Bisphénol-A qui peut causer le cancer. »

Blaireau  « Sans oublier l’environnement qui est affecté par le transport, l’emballage et les déchets que représentent les bouteilles vides. En 2008, il s’est consommé 26 000 000 0000 litres d’eau embouteillée en Amérique du nord. C’est presque 28 000 000 000 de bouteilles de plastique en un an dont 86% se sont retrouvés aux déchets. 763 bouteilles se transforment en déchets chaque seconde. 17 000 000 de barils de pétrole ont été utilisés pour les fabriquer, suffisamment de pétrole pour faire rouler 100 000 automobiles cette même année. C’est aussi 2 500 000 tonnes de dioxyde de carbone émis pour la fabrication de ces bouteilles. 40 000 000 000 $, c’est ce que dépensent annuellement les consommateurs pour de l’eau embouteillée. »
ARCHIBALD  « Un tel montant fait paraître l’aide américaine pour la protection de la planète comme un pourboire. »

Blaireau  « Ramenés à l’échelle du monde ces chiffres sont à multiplier par 4 ou 5. Des études démontrent que pour une fraction de cette somme, tous les habitants de la planète pourraient avoir de l’eau potable et des conditions sanitaires adéquates. Alors vous pensez pouvoir faire quoi avant de rire ? »

Hubby « Je crois que Blaireau a raison d’attirer notre attention sur cette habitude de consommation inutile. Nous dépensons de l’argent, nous polluons la terre pour des siècles avec nos déchets. »

Magmax  « Tu me fais rire avec tes déchets et ta pollution. Moi, les seuls déchets que je fais, à part le petit caca du matin, c’est ceux qu’on me vend. »

Hubby « Certes ! Dans la continuité du raisonnement, les études démontrent que 35% des buveurs d’eau embouteillée croient qu’elle est plus sécuritaire que l’eau du robinet. Vous laissez des bouteilles d’eau dans votre auto ? C’est pratique, n’est-ce pas ? Mais saviez-vous que les bouteilles de plastique soumises à la chaleur peuvent dégager des produits qui peuvent causer le cancer ? Et même si vous n’avez pas laissé ces bouteilles dans l’auto, savez-vous si ces bouteilles n’ont pas subi des températures extrêmes avant que vous ne les achetiez ? »

ARCHIBALD  « Merci pour cette remarquable démonstration. J’ose croire que parce nous avons pris de la bouteille nous ne resterons pas bouchés. A t’écouter, le verre d’eau du robinet reste encore le moyen de boire le plus écologique. »

Madgic  « Le verre d’eau ? Quantité de liquide dans laquelle beaucoup se noient. »

Magmax  « Mais avant de se noyer beaucoup préféreront à l’eau-delà, le vin d’ici bas. »

ARCHIBALD  « Face à une décision qui nous concerne tous, qui de surcroît nous fera faire des économies je ne suis même pas convaincu d’une mobilisation générale à ne plus consommer de bouteilles en plastique. »

Hubby « A nous de mener une action en justesse. Je ne voudrais pas pour nos enfants que par la soif ils apprennent l’eau. »

à la next si vous avez toujours soif …

visa-Trugluff-avec-fond.png 

 

sources le Earth Policy Institute (EPI) des Etats-Unis

  

NOTA : voilà une belle occasion de recommander ce site à vos amis.
Songez seulement que si un seul d’entre eux cesse d’utiliser de l’eau embouteillée, cela représente 200 bouteilles de moins dans les décharges.

 

 

10 Commentaires

  • Cela fait des années que je bois de l’eau du robinet, j’ai une carafe BRITA, qui a été très vite amortie.

     

    En ce qui concerne l’odeur de chlore, il suffit de laisser l’eau quelques minutes à l’air libre et le tour est joué.

    Notre gros problème à (presque) tous, c’est qu’on attend toujours que les autres commencent à montrer l’exemple, et comme personne ne montre l’exemple alors rien ne bouge.A croire que persone ne
    se sent concerné!

    Est-ce par timidité ou par débilité?

  • salut les tronches, on vient se rincer le gosier !

  • 1,10€ la bouteille d’eau, ça me parait un brin excessif  De mon côté, impossibilité de boire l’eau du robinet
    tellement celle-ci peut certaines fois dégager une forte odeur de chlore, je le sens rien qu’en me lavant. Alors la boire, non merci ! Mais il est vrai qu’ un simple filtre à charbon ferait
    l’affaire.

  • @Marie:

    Je disais seulement, l’eau du robinet est souvent dégueu (au gout, aux cochoneries qu’on y trouve, au calcaire qu’elle transporte). Face à ça, les traitements complémentaires sont efficaces, et
    avec des conséquences inattendues, qui les rendent finalement assez vite amortis.

    Vivant entre Maconnais et Rhone, moi non plus je ne fais pas de mélanges, mais parfois on est bien obligés de simplement s’hydrater (sinon, on meurt…) Alors tant qu’à le faire, autant bien le
    faire (ce qui est valable pour bien des activités …)

    Bises aussi

  • bonsoir TRUGLUFF

    hélas l’eau du robinet sent le chlore – et en bouteille on met au frigo !!!
    bonne soirée  – oui écologie mais qui commence ?  et par où
    bises amicales   Lady M

  • Coyotte, désolée, je n’ai rien compris   !! et quand a l’eau du robinet, quand on habite a Bordeaux, on s’en fiche
    car ce serait un sacrilege de mettre de l’eau dedans !!! bisous

  • Damocles, qui voulut être roi à la place du roi, était moins connu pour ses espadrilles que pour l’épée tenant à un fil au dessus de sa tête… l’homme, auto proclamé roi du monde, risque (les
    avertissements sont là: cyclones, changement de climat, conséquences plus où moins directes des intempéries) de ramasser sur le bec, des catastrophes de moins en moins naturelles (ou dont la part
    de naturel s’amoindrit, face à la part due aux activités in-humaines): trop d’eau ‘en un seul paquet’ d’un coté du monde, plus assez d’un autre… et le vent qui souffle en tempête et abat des
    villes pour nous rappeler à notre vraie taille!

    Permettez moi un article genre http://www.malife.con: perso (et pour me recentrer sur le sujet de l’article), j’ai acquis, à un prix assez élevé il est vrai, (mais depuis, des dispositifs plus
    abordables ont été mis au point et commercialisés) un ensemble de filtration-traitement de l’eau qui me permet de ma passer de l’achat-transport-rejet de la très laide bouteille plastoc. (rien
    que pour ça, on devrait m’admirer, merci la foule!) Le poids du sel à y verser périodiquement n’égale même pas ce qu’on transportait de flotte ‘avant’. (le tour de rein hebdomadaire est donc
    devenu mensuel… et encore) De plus, depuis, et de façon inattendue: réduction de savons gels-douche shampooing et détergents necessaires (la part devant ‘laver l’eau avant de laver le linge’,
    comme disait Coluche, ayant disparu) baisse de l’entartrage des machines (et donc baisse du MTBF/nb de pannes et besoin de renouvellement: lave linge lave vaisselle cafetière robinéterie…)
    …et même (à iso-goût) de la quantité de café à mettre dans mes 2 litres quotidiens (oui, je sais: c’est pas bon!…mais pour compenser: je fume, en même temps)… même le thé ne vieillit plus (il ne se forme plus cette turbidité propre (?) au thé que ma femme aurait oublié inachevé
    dans sa tasse une nuit) Bref: c’est un truc de fou, bien vite rentabilisé, et je ne saurais que trop vous recommander de vous y intéresser. (mais avant de vous jeter dessus, attendez que j’achète
    des actions!)

    Ben, voilà, pour une fois (rare heureusement) je n’ai pas réussi à déconner autour du sujet (tout en restant aussi loghorréique que d’habitude en plus!)

    En espérant ne pas vous avoir gonflés -au pluriel, car je nourris le secret espoir que certains me lisent…-

    A1 2C4

    Coyote… mais propre!

  • L’eau du robinet est théoriquement meilleure. Mais pourquoi donc les compagnies ne peuvent-elles pas la purifier du tartre qui s’accumule dans les bouilloires et des produits divers « pas bons
    pour la santé » qui flirtent avec les normes sanitaires?

    Mais d’accord: plus d’eau en bouteilles!

  • j’ai toujours bu de l’eau du robinet , une amie m’a offert une carafe filtrante, l’eau y est déguelasse quand elle est passer dans cette carafe , je l’ai donc laisser de côté et continue a boire
    ma bonne eau du robinet !!!! Bonne continuation et bonne Journée

Les commentaires sont clos