Accueil Actualité We are the champions.
We are the champions

We are the champions.

par Trugluff

Un slogan bien vu et sans malentendu : We are the champions.

 

We are the champions, c’est le slogan de la campagne choc de 30 millions d’amis pour informer les connards.

Quelle drôle de civilisation celle à laquelle il convient de rappeler aux adultes que les animaux ne se jettent pas comme un vulgaire objet. Faut-il que notre décadence soit bien avancée au point qu’il faille provoquer un sursaut moral par des spot publicitaires ! Un électrochoc serait donc nécessaire pour faire réagir certains cerveaux ?

Sans doute, parce que les cerveaux lents sont le fruit d’une erreur génétique : ils ne résonnent qu’avec l’os du crâne connecté H24 à www.conneriehumaine.org.

We are the champions de 30 millions d’amis.

 

 

Huby – Je suis attristée d’apprendre que les abandons d’animaux se poursuivent aux périodes estivales et que de surcroît les Français sont champions du monde en la matière. Je pensais, naïvement, que c’était fini. Je ne comprendrais jamais ce qui autorise l’Homme à traiter l’animal comme un sous homme.

Magmax – C’est vrai ça, nous sommes tellement proches même physiquement. Tu prends tout le bas du corps, on est faits comme les bêtes, poils compris.

Blaireau – Et plus nous sommes jeunes et plus on se ressemble – le fœtus est plus proche de la bête que de l’homme. C’est après que la différence se creuse tout en concédant à l’animal une supériorité sur l’homme, la dignité. Et question dignité, nous sommes la seule espèce à prendre sa bite à la main pour pisser.

Madgic – Ce qui me taraude les neurones c’est de percer le raisonnement de celui qui possède un animal de compagnie et qui l’abandonne pour les congés. Quel est son argument ? Peut-il ensuite passer de bonnes vacances ? Comment peut-il être fier de son geste, franchement je ne comprends pas ? Un animal n’est pas un jouet !

Blaireau – Ben non ce n’est pas un jouet, un animal ça se mange.

Cake 40 – Abandonner son animal domestique, tu parles d’un service après-vente !

Madgic – Il ne faut pas s’étonner qu’une civilisation abandonne ses compagnons à poils, quand dans le même temps on trouve en Géorgie un bébé dans un sac poubelle ou chez nous des bébés dans le congélateur !

Cake 40 – Voilà une vraie différence entre nous. Les animaux sont toujours contents d’avoir des petits, il n’y a que l’homme que ça fait suer d’avoir des gosses …

ARCHIBALD – Même si ce que vous dites est affreux, on ne peut tout de même pas accuser l’Homme de tous les maux. Ça reste l’espèce dominante qui réalise aussi des choses merveilleuses.

Huby – C’est vrai, ce qu’il y a de bon chez l’homme on le retrouve chez l’animal et ce qu’il y a de mauvais chez l’homme, on le retrouve chez son voisin.

ARCHIBALD – Merci pour l’initiative de Trente millions d’amis qui secouent nos mœurs dépravées comme un Paris-Roubaix agite les roubignolles des coureurs.


#LesTronchesDeCake #AbandonAnimal #30MillionsD’amis #BienEtreAnimal

Sur le même thème  (cliquez sur le lien)

Gaspillage et abattage industriel

Pratiques halal et casher

Poussins broyés vivants

 

Sources : La Nouvelle République     L’OBS     20 minutes    Le FIGARO


Laissez un commentaire

2 commentaires

charles Hulsmans 5 juillet 2019 - 11 h 01 min

Rappeler à tous la cause animale n’est pas bête du tout.
L’humanité cultive la nature domestiquée ; mais il faudrait sortir de la dichotomie des photos d’actrices qui ne veulent pas que leur notoriété s’efface.
Soit elle sait pile, soit elle sait face.

Réponse
Trugluff 5 juillet 2019 - 16 h 11 min

Magnifique jeu de mots et merci.

Réponse

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 13ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.