J’suis bidon sur le Tour de France

J’suis bidon sur le Tour de France 2019

J’suis bidon sur le Tour de France

 

 

Je suis mal dans ma peau en coureur très beau avec ma pince à vélo, j’suis bidon… Paroles prémonitoires de Souchon pour décrire la Grande boucle, cette splendide course qu’est le Tour de France. Cette belle image d’une épreuve sportive hors catégorie reste désormais ternie par cette poubelle à ciel ouvert.

Les caméras nous font découvrir les paysages magnifiques de la France ponctués de ces scènes où les coureurs jettent leurs bidons, papiers et sacs comme pour marquer leur domination d’homo sapiens héroïque dans une nature encore propre.

Dommage que cette épreuve admirable ressemble à un vide-ordures géant, témoin silencieux de notre époque.

 

Cake 40 – Cette année j’ai suivi le Tour de France et j’ai vraiment apprécié la combativité de Julian ALAPHILIPPE qui s’est battu pour conserver le maillot jaune durant 14 jours. Soupir ! Il l’a perdu mais de belle manière et je suis triste pour lui car il n’était pas sur le podium final.

Madgic – Tu vois nous avons regardé les mêmes programmes et nous n’avons pas vu la même chose. J’ai vu des sportifs crados qui jettent tout, partout où ils passent devant 3.5 milliards de téléspectateurs. J’ai vu un public à leur image, tout aussi cradingue. Sans parler des connards qui encombrent les routes en s’agitant les noix comme des débiles mentaux auxquels on aurait promis du papier dans les toilettes.

ARCHIBALD – Quand je vois ça je me crois revenu au Moyen Age où l’on jetait les poubelles par la fenêtre. Formidable modernisme qui nous fait régresser !

Huby – Des efforts de nettoyage ont été entrepris mais cela reste encore très insuffisant. Je ne supporte pas de voir les coureurs jeter dans les ravins leurs bidons ! Certes pour gagner le Tour il faut réfléchir comme le vélo et bien qu’on leur donne un guide pratique du bien réfléchir. On nous dit qu’il y a 20 personnes pour nettoyer après le passage des coureurs. D’accord ! Mais quand on songe que la caravane du Tour distribue 15 millions de merdouilles en plastique on peut douter de leur efficacité.

Madgic – Oui mais là il y a conflit d’intérêt ! Quand tu songes que parmi les nouvelles équipes du Tour 2019, il y a INEOS, l’équipe victorieuse. Groupe britannique de pétrochimie, leader mondial de la production de plastique, très critiqué chez les Rosbeef pour ses importations de gaz de schiste. Alors ils sont chez nous pour faire leur pub et dans ce contexte l’on ne peut que célébrer le plastique, le grand gagnant du Tour.

Huby – Pourtant avec de la bonne volonté les solutions simples existent – ne donner des bidons pleins qu’en échange des bidons vides, idem pour les papiers qui sont à garder dans les poches du maillot. Et pour ceux qui ne suivent pas ces règles, une amende. Nous aurons ainsi un sport qui comme les autres respectera son environnement. Il n’y a que dans le vélo où l’on applaudit les dégueulasses. Ils arrivent même à se pisser dessus pour gagner quelques secondes.

Blaireau – C’est toujours comme ça quand on voyage en secondes.

ARCHIBALD – Les pentes du Mont Ventoux s’en souviennent encore. En 2009, les 500 000 spectateurs venus admirer la beauté des paysages et les prouesses de leurs idoles ont abandonné à la nature 20 000 canettes et 30 000 bouteilles, juste à côté des conteneurs mis à leur disposition !

Madgic – Sans les excuser, lorsque tu vois les cyclistes qui jettent ce qui les encombre n’importe où, par mimétisme tu te sens autoriser à faire comme eux.

Huby – Et quand ils peignent les routes d’inscription en tout genre, ce n’est pas très respectueux du bien public.

Magmax – D’accord, mais la peinture permet d’exprimer toute sa sensibilité, regarde Adolf Hitler.

Blaireau – Le bénéfice pour les participants de faire le Tour c’est pour maigrir. Sur la fin t’as des coureurs, ils sont tellement maigres, on dirait des vélos.

ARCHIBALD – Maintenant que le Attila du Tour est parti, je veux parler d’Armstrong, qui je le rappelle là où il pissait l’herbe ne repoussait plus, il conviendrait que le Tour de France redevienne le grand festival des bottes paille qu’il était.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement [wysija_subscribers_count list_id= »14″ ] abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lien :   consoGlobe     franceinfo     20 minutes     HUFFPOST

 

 

5 Commentaires

  • Au vrai Tour de France de taille pour les hommes, je préfère le tour de taille de France pour les hommes vrais ; … et sans plastique gonflable.

  • Pour compléter le commentaire de Maréchal-Françon ,il y a encore pire ,c’est l’automobiliste qui jette son mégot de cigarette par la vitre de son véhicule et déclanche avec la sècheresse de l’été un terrible incendie …il n’y a pas que des pyromanes …..des inconcients aussi sont sur les routes d’Espagne,du Portugal ou du Midi …Etc…..

  • Dans le même style… 37% des français balancent leurs ordures par la vitre de leur voiture sans vergogne ! Et ça dure toute l’année ! Peut-on alors considérer que le Tour n’est qu’un moindre mal ? La relativité, partout et toujours !

    • C’est bon de le rappeler que c’est toute l’année avec ou sans tour, sauf que le Tour est une manifestation encadrée. Merci de la visite et à bientôt.

Participer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.