Les jeunes pour l’environnement
AccueilEchos logiques

Les jeunes pour l’environnement – je suis pour

 

Terre promise, terre due !

 

« Et un, et deux, et trois degrés », voilà le cri d’une jeunesse qui se révolte contre les excès de ses aînés qui surexploitent sans vergogne les richesses de leur planète. Pour des profits toujours plus grands nous en oublions que la Terre n’est pas un don de nos parents mais un prêt de nos enfants.

Tant que nous écouterons des raisonnements aussi débiles de nos grands dirigeants tels que « Le concept du changement climatique a été créé par et pour les Chinois pour rendre l’industrie américaine non compétitive » – Donald Trump, la partie sera loin d’être gagnée.

Oyez, oyez ! Dormez tranquilles bonnes gens, le crime contre l’humanité se poursuit. Rien à craindre, on veille sur nous, « Danse avec les stars » vient de reprendre.

 

ARCHIBALD – Que j’aime voir ces jeunes qui se révoltent contre l’establishment du profit, ceux-là mêmes qui ont trahi leur jeunesse. Alors vive la jeunesse et sa fraction de folie. Elle seule est capable de faire bouger les lignes pour le bonheur de la plus grande majorité.

Madgic – Le climat est un bien commun, de tous et pour tous. Je ne comprends pas ceux qui incendient la forêt amazonienne, poumon de la planète, au motif de gagner de nouvelles terres agricoles. Je ne comprends la logique économique qui permet à un poulet de faire le tour du monde en coûtant moins cher que celui produit au bout de ma rue ! Je ne comprends pas la logique qui pousse la production du gaz de schiste, véritable génocide aquifère. Non, je ne comprends pas cette folie économique ! Pas plus que je ne comprends, comment ces Dirigeants peuvent regarder leurs petits enfants dans les yeux sans oser les baisser. Comment peuvent-ils perpétrer chaque jour ces crimes contre l’Humanité et se regarder dans la glace … qui fond ? Décidemment je suis devenu trop con pour comprendre.

Huby – Certainement, tout comme moi. Je ne peux pas croire que toutes ces surfaces boisées détruites sur des millions d’hectares n’engendrent pas d’autres dérèglements climatiques. Je crains que le poumon vert de la belle Bleue soit atteint d’un cancer !

Cake 40 – Moi aussi j’apprécie ce mouvement mondial de la jeunesse et je reste convaincu que leur action marquera un changement durable de nos comportements. La jeunesse c’est l’âge du possible, nos anciens l’ont oublié trop vite.

Blaireau – Je trouve que cette adolescente suédoise, Greta Thunberg, a les couilles de ses actes. Une véritable serial casse-couilles.

ARCHIBALD – Il en faut pour avancer. Ce que j’apprécie en cette jeune fille c’est qu’elle appréhende l’écologie par le bon bout – l’efficacité apolitique. Enfin ! Il y en a marre de ces écolos bobos à vélo qui passent au feu rouge sous couvert qu’ils sont Verts.

Blaireau – C’est vrai, ils ont tous des gros culs ou des moustaches ! Ils se croient investis d’un droit divin qui leur impose un sectarisme dominateur à vous écœurer d’avoir des oreilles.

MagmaxSoupir – On est bien loin du premier écologiste qu’était Tarzan.

Huby – On devrait retaper notre pauvre planète, avant d’aller bousiller celle des autres. Alors OUI pour la conquête de l’espace, mais sans oublier le nôtre.

Magmax – Tu as raison. Occupons-nous d’abord de notre espace vital. L’espace c’est du vide. Si tu mets des betteraves dans l’espace, t’auras des betteraves sous vide. Tu parles d’une avancée !

Blaireau – Avez-vous pensé chers terrestres extra, qu’aucun scientifique ne peut mettre de doseurs à apéritif dans les fusées ? Ça ne descend pas dans les verres sans l’attraction de la Terre. Une raison de plus pour la protéger … c’est la Terre qui fait descendre l’apéro.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lienLibération     Paris MATCH     Sud Ouest     Le Point

Grève à la RATP pour les retraites
AccueilActualité en vracPolitique

Parec qu’Grève à la RATP pour les retraites – zizanie dans le métro

 

 

zizanie dans le métro n’est pas le dernier roman de Raymond QUENEAU, mais la nouvelle grève des nantis RATP.

Il fut un temps où les revendications sociales avaient pour origine d’optimiser et d’équilibrer les conditions des travailleurs. Nous sommes arrivés à un stade où ces avancées créent aujourd’hui un carcan inégalitaire d’avantages. Pourquoi y aurait-il des salariés plus égaux que les autres ? Somme toute parce que les révolutions ne suppriment pas les privilèges mais changent les privilégiés.

 

Cake 40 – ça y est nous revoilà partis pour une nouvelle grève sans doute les prémices de celles à venir, et pour quoi ? Pour maintenir les privilèges des nantis.

Madgic – Les salariés de la RATP des nantis !

Cake 40 – Oui tout à fait mon cher Madgic car la question à se poser est : pourquoi partiraient-ils à la retraite 7 ans avant les autres Français avec des montants de pension deux fois supérieurs à la moyenne de ces mêmes Français – 3000.00€ pour 1496.00€ ?

Madgic – Pour les conditions de travail particulièrement pénibles. Je te rappelle qu’ils travaillent sous terre.

Cake 40 – Tu n’es pas sérieux ! Des conditions de travail pénibles ! Mais alors quel qualificatif trouveras-tu pour les, maçon, couvreur, etc. qui bossent sous les intempéries. Et pour le carreleur qui passe sa vie accroupi ou … à côté ? Et puis les conducteurs de bus, les administratifs dans les bureaux ne travaillent pas dans les tunnels, sans compter qu’il y a aussi le métro aérien.

Blaireau – Le métro aérien ça ne vaut quand même pas l’avion, il n’y a pas de plateau-repas.

Magmax – C’est sûr ! Le métro ça reste le train-train quotidien.

ARCHIBALD – Ce qui m’insupporte dans ce débat est d’observer les syndicats qui démontrent sans cesse un sincère manque de sincérité. Notre déficit national explose, les comptes sont dans le rouge depuis des décennies mais on s’en fout. Il faut défendre les acquis et tant pis pour l’égalité entre citoyens.

Magmax – De même qu’on se fout aussi que ce n’est pas en dormant sur tes deux oreilles que tu auras la tête plate.

Huby – Certes, mais tu oublies d’indiquer que l’Etat paie chaque année à la RATP 680 millions d’euros pour financer ces conditions de départ aberrantes parce que cette entreprise n’a pas les moyens de ce qu’elle promet à ses salariés. De la même manière une société ne disposant pas des fonds nécessaires proposait à ses collaborateurs de doubler leurs salaires. Bien sûr, en comptant sur le contribuable pour payer !!!

Madgic – Ces travailleurs ont obtenu ces droits en 1948 pourquoi devraient-ils y renoncer ? Leur démarche est légitime.

ARCHIBALD – Je suis d’accord sur ce que tu dis, pour autant il y a une solidarité républicaine qui doit s’exercer par le partage des biens. J’observe qu’à la fin du XIXe siècle quand les partis ouvriers se battaient pour obtenir une part du gâteau et qu’ils l’obtenaient ils ne la partageaient pas. Quand il reste une part de tarte dans le plat, pourquoi y en aurait-il un qui devrait avoir le plus gros morceau quand les autres n’auraient rien ! Au motif qu’il est le plus fort ou le plus nuisible ?

Magmax – En Inde, quand ça ne va pas, ils s’immolent, ils ne font pas grève.

Blaireau – Pour le coup ça laisse la place aux chômeurs. Bel exemple de solidarité.  

Magmax – Idéalement la retraite, faut la prendre quand on est jeune, parce qu’après, on ne sait pas …

Huby – En attendant cette réforme est loin d’être gagnée. Parce qu’en 1953 Joseph Laignel alors président du Conseil de la IVe République s’y est attaqué, suivi par Juppé en 1995. Le troisième round vient de commencer avec d’autres professions qui s’associent à ce mouvement. Seule l’acceptation de cette réforme par l’opinion publique permettra l’ajustement de ces privilèges.

ARCHIBALD – Nous n’avons sur terre ni privilège, ni droits, uniquement des devoirs. La mort reste peut-être le seul privilège de l’âge.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

Sources cliquez sur le lien :   RTL     Franceinfo     Le Monde

 

Joyeux anniversaire
AccueilTranches de vie

Joyeux anniversaire – Tranches de vie

 

 

Quelle étrange formule que « Joyeux anniversaire » qui peut être tour à tour, sincère, convenue, intéressée voire hypocrite. Tradition curieuse que de saluer le jour de votre naissance, un jour ou vous n’avez rien fait de significatif sinon déranger tout le monde. Le seul jour ou même les cons ont leur jour de gloire, le principe du spermatozoïde gagnant.

Il y a aussi les anniversaires de rencontre, de disparition, de faits marquants et d’armistices qui nous rappelle tous les ans que la guerre se finit par une victoire. N’oublions pas Jésus qui, pour sa seule part nous offre autrement plus de jours fériés pour les fêter que n’importe quel Syndicat.

Voilà donc un sujet qui intéressera tous ceux qui sont nés le jour de leur anniversaire.

Cake 40 embrassant Huby – Joyeux anniversaire à la plus belle de nos copines. La seule avec laquelle je n’ai jamais passé une nuit autrement qu’autour d’une table. soupir

Huby – Merci, Cake. Tu sais qu’en plus de 15 ans que tu me connais tu ne m’as jamais rien acheté !

Cake 40 – Pourquoi, tu as des trucs à vendre ?

Huby – Amusant. J’observe aussi que Madgic ne me souhaite jamais mon anniversaire !

Madgic – C’est parce que je ne te vois pas vieillir et puis tu sais les anniversaires ce n’est pas mon truc. Je n’aime pas faire remarquer à quelqu’un qu’il vieillit car vieillir tue, alors plutôt crever.

ARCHIBALD – C’est vrai qu’un anniversaire de plus est une année de vie en moins, alors l’anniversaire est-il un deuil ou une fête ?

Blaireau – En parlant de deuil, je suis allé au pont de l’Alma pour l’anniversaire de la mort de Lady Di, j’ai été super choqué, il n’y avait personne de la famille !

ARCHIBALD – Oublions l’aspect deuil et rappelons-nous que la véritable classe c’est de se rappeler l’anniversaire d’une femme en oubliant son âge.  

Madgic – C’est juste, mais curieusement je n’arrive jamais à imaginer que tout le monde vieillit en même temps, j’ai l’impression d’être tout seul. Mon passé me vieillit.

Huby – C’est pourquoi il faut en profiter lorsque l’on est encore jeune et pour les femmes suivre le conseil de Sacha GUITRY : c’est entre trente et trente et un ans que les femmes vivent les dix meilleures années de leur vie. Aujourd’hui je fête mes trente ans alors je veux jouir de ces dix années à venir.

Blaireau – Ben moi je veux bien t’accompagner en te faisant une simulation pour définir ta date d’entrée en jouissance.

Huby – Dis donc ce n’est pas seulement mon anniversaire que tu veux me souhaiter, tu veux aussi me faire ma fête.

Blaireau – Tu sais quand je peux aider…

Magmax – Moi mon rêve pour mon centième anniversaire – être arrêté et condamné pour viol…

ARCHIBALD – … moi ce serait d’envoyer un SMS à ma mère pour la féliciter.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

Sources cliquez sur le lien :   Wikipédia               Le Parisien               Radio Canada

 

Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales
AccueilActualité en vracFaits de société

Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales

 

 

Que celui qui n’a jamais eu recours au travail au noir, tant d’un point de vue « employeur » que d’un point de vue « employé » lève le doigt.

Personne ? Votre honnêteté vous honore et je suis fier de vous avoir pour lecteur.

S’il est vrai qu’avec les charges et impôts que l’on paie à l’Etat on a le sentiment de se rembourser chaque fois qu’on le truande il n’en reste pas moins que notre économie se délabre un peu plus chaque jour sous l’effet des cotisations qui s’évaporent.

Ces milliards d’euros qui s’évaporent dans l’air, ça sent moins qu’un chou-fleur qui cuit. Dommage !

 

Huby – Je viens d’apprendre que le travail illégal est le premier employeur du département des Pyrénées-Orientales ! J’en suis encore toute ébaubie.

Magmax – C’est qui Bobby, le frère de BOB l’éponge ?

Blaireau – Qu’il est bête, c’est BOB dit l’âne

ARCHIBALD – Il faut tout de même rappeler que la proximité avec l’Espagne favorise le travail au NOIR. Les Espagnols viennent prendre des marchés français, de BTP le plus souvent, au nez et à la barbe de nos entreprises. Sans valider le travail illégal, c’est peut-être un moyen de survie pour nos artisans du bâtiment.

Cake 40 – Je vais vous dire qu’à leur place je ferai la même chose.

Huby – Tu deviendrais donc un fraudeur fiscal ?

Cake 40 – Sans aucun doute et aucun remord. Je te rappelle que le fraudeur fiscal est un contribuable qui s’obstine à vouloir garder un peu d’argent pour son propre usage en considérant qu’il le dépensera mieux que l’Etat ne le ferait.

Madgic – Tu ne peux pas te soustraire à l’impôt, sous quelle que forme que ce soit, et demander une protection sociale, de belles routes, des hôpitaux, des écoles et une bonne retraite. Ça ne fonctionne pas ensemble, il n’y a qu’à voir l’exemple de la Grèce où le travail au NOIR est devenu la référence. C’est le modèle que tu souhaites à la France ?

Magmax – Non, c’est pour ça que je mange de la fêta et porte des feuilles de vigne à la place des slips pour soutenir l’économie de la Grèce.

Cake 40 – J’espère que vous faites quand même la différence entre le p’tit jeune qui va tondre la pelouse ou retapisser la cuisine des petits vieux et la grosse boite qui embauche illégalement ?

ARCHIBALD – Bien sûr, mais ce que l’on peut remarquer, outre le Bâtiment qui est très gourmand de travailleurs clandestins, c’est que le NOIR s’invite dans toutes les strates de l’économie : avocats, dentistes, professeurs, notaires, artistes, politiques avec ou sans Espagnols à proximité. D’ailleurs dans ces sphères on ne parle plus du NOIR mais du Black.

Madgic – C’est comme dans le show-biz – un Black c’est un Noir qui chante ou qui joue au foot.

Blaireau – Quand même, le mec qui est employé fictif et payé au noir avec des chèques en bois, faut pas s’étonner qu’il ait une gueule de bois à intéresser une scierie.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :   Paris Match     Le Parisien     RTL     Midi Libre

L’OVNI tender sur zone 51
AccueilActualité en vracFaits de société

L’OVNI tender sur zone 51

 

 

Décidément les générations américaines se suivent et se ressemblent – à la seule idée d’extra-terrestre tout le monde se mobilise. En 1938 Orson Welles en interprétant à la radio le roman la Guerre des mondes, a créé un véritable vent de panique jetant ainsi dans les rues et sur les routes des milliers d’Américains qui croyaient à un bulletin d’information. Il fallait fuir l’envahisseur.

80 ans plus tard le groupe FACEBOOK Storm Area 51 veut prendre d’assaut la Zone 51 pour aller à la rencontre des extraterrestres ! Les hôtels sont submergés parce que 1 300 000 personnes ont répondu présents à l’appel.

Belle démonstration de force où les allumés jettent une zone d’ombre sur la première puissance économique et militaire. Quand c’est allumé, il faut vitre rentrer, l’électron attire le pochetron.

 

Cake 40 – Ces Ricains m’étonneront toujours avec leur comportement infantile. Tu rends-tu comptes que plus d’un million de terrestres, pas tous extra, ont voulu aller à la rencontre d’extraterrestres. Ils seraient situés sur la zone 51, une base militaire de l’US Air Force située dans le désert du Nevada. C’est un espace où il s’y pratique des essais secrets défense sur des programmes aéronautiques américains. Toujours sujets au complotisme ces illuminés pensaient qu’on leur cachait des Martiens. Ils se voyaient dans Independence Day. Il a fallu que l’armée sorte les armes pour les repousser !

ARCHIBALD – Tu sais il y a longtemps que l’on infantilise ce peuple en lui vidant la tête de sa culture et en lui remplissant la panse à coup de frites et de Big Mac.

Madgic – Cela part d’un bon sentiment de vouloir aller à la rencontre des bonshommes verts, une occasion de leur apprendre autre chose que « maison ».

Blaireau – Tu dis qu’ils sont verts parce tu crois que ce sont des Martiens. Mais s’ils viennent d’une autre planète, on connaît pas la couleur !

Magmax – En attendant, si la terre est envahie par les Martiens, au début ça sera dur, mais après on aura les Martiens de la deuxième génération, les vert-clair.

Blaireau – La couleur, moi je m’en fiche, je reste sur l’idée d’Elvis qu’il y a deux types d’OVNI : l’OVNI tender et l’OVNI true.

Huby – Vous parlez d’extraterrestres, mais nous n’avons pas de preuves de leur existence. Aucune, au mieux des croyances attachées à des raisonnements du genre – pourquoi n’y aurait-il que l’Homme ?

Blaireau – C’est vrai que l’on ne nous a jamais rapporté l’information de la peur bleue qu’aurait pu avoir un astronome qui aurait vu un p’tit bonhomme vert lui faire un doigt d’honneur dans le télescope.

Cake 40 – Certes mais puis-je vous rappeler que lorsque Dieu a créé l’Homme, il lui a dit « Je te crée à mon image ». Or s’il a créé le Martien, est-ce qu’il lui a dit la même chose ? Parce qu’à voir la tronche du Martien c’est même pas un brouillon !

ARCHIBALD – D’où la valeur et l’intérêt que l’on porte à ces Martiens. T’imagines le prix d’un brouillon de Dieu ? J’ose même pas imaginer le prix s’il l’avait mis au propre.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :   Franceinfo     Le Figaro     RTL 36′ 50″    NEONmag

J’suis bidon sur le Tour de France 2019
AccueilEchos logiquesFaits de société

J’suis bidon sur le Tour de France

 

 

Je suis mal dans ma peau en coureur très beau avec ma pince à vélo, j’suis bidon… Paroles prémonitoires de Souchon pour décrire la Grande boucle, cette splendide course qu’est le Tour de France. Cette belle image d’une épreuve sportive hors catégorie reste désormais ternie par cette poubelle à ciel ouvert.

Les caméras nous font découvrir les paysages magnifiques de la France ponctués de ces scènes où les coureurs jettent leurs bidons, papiers et sacs comme pour marquer leur domination d’homo sapiens héroïque dans une nature encore propre.

Dommage que cette épreuve admirable ressemble à un vide-ordures géant, témoin silencieux de notre époque.

 

Cake 40 – Cette année j’ai suivi le Tour de France et j’ai vraiment apprécié la combativité de Julian ALAPHILIPPE qui s’est battu pour conserver le maillot jaune durant 14 jours. Soupir ! Il l’a perdu mais de belle manière et je suis triste pour lui car il n’était pas sur le podium final.

Madgic – Tu vois nous avons regardé les mêmes programmes et nous n’avons pas vu la même chose. J’ai vu des sportifs crados qui jettent tout, partout où ils passent devant 3.5 milliards de téléspectateurs. J’ai vu un public à leur image, tout aussi cradingue. Sans parler des connards qui encombrent les routes en s’agitant les noix comme des débiles mentaux auxquels on aurait promis du papier dans les toilettes.

ARCHIBALD – Quand je vois ça je me crois revenu au Moyen Age où l’on jetait les poubelles par la fenêtre. Formidable modernisme qui nous fait régresser !

Huby – Des efforts de nettoyage ont été entrepris mais cela reste encore très insuffisant. Je ne supporte pas de voir les coureurs jeter dans les ravins leurs bidons ! Certes pour gagner le Tour il faut réfléchir comme le vélo et bien qu’on leur donne un guide pratique du bien réfléchir. On nous dit qu’il y a 20 personnes pour nettoyer après le passage des coureurs. D’accord ! Mais quand on songe que la caravane du Tour distribue 15 millions de merdouilles en plastique on peut douter de leur efficacité.

Madgic – Oui mais là il y a conflit d’intérêt ! Quand tu songes que parmi les nouvelles équipes du Tour 2019, il y a INEOS, l’équipe victorieuse. Groupe britannique de pétrochimie, leader mondial de la production de plastique, très critiqué chez les Rosbeef pour ses importations de gaz de schiste. Alors ils sont chez nous pour faire leur pub et dans ce contexte l’on ne peut que célébrer le plastique, le grand gagnant du Tour.

Huby – Pourtant avec de la bonne volonté les solutions simples existent – ne donner des bidons pleins qu’en échange des bidons vides, idem pour les papiers qui sont à garder dans les poches du maillot. Et pour ceux qui ne suivent pas ces règles, une amende. Nous aurons ainsi un sport qui comme les autres respectera son environnement. Il n’y a que dans le vélo où l’on applaudit les dégueulasses. Ils arrivent même à se pisser dessus pour gagner quelques secondes.

Blaireau – C’est toujours comme ça quand on voyage en secondes.

ARCHIBALD – Les pentes du Mont Ventoux s’en souviennent encore. En 2009, les 500 000 spectateurs venus admirer la beauté des paysages et les prouesses de leurs idoles ont abandonné à la nature 20 000 canettes et 30 000 bouteilles, juste à côté des conteneurs mis à leur disposition !

Madgic – Sans les excuser, lorsque tu vois les cyclistes qui jettent ce qui les encombre n’importe où, par mimétisme tu te sens autoriser à faire comme eux.

Huby – Et quand ils peignent les routes d’inscription en tout genre, ce n’est pas très respectueux du bien public.

Magmax – D’accord, mais la peinture permet d’exprimer toute sa sensibilité, regarde Adolf Hitler.

Blaireau – Le bénéfice pour les participants de faire le Tour c’est pour maigrir. Sur la fin t’as des coureurs, ils sont tellement maigres, on dirait des vélos.

ARCHIBALD – Maintenant que le Attila du Tour est parti, je veux parler d’Armstrong, qui je le rappelle là où il pissait l’herbe ne repoussait plus, il conviendrait que le Tour de France redevienne le grand festival des bottes paille qu’il était.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 390 abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lien :   consoGlobe     franceinfo     20 minutes     HUFFPOST

 

 

We are the champions de 30 millions d’amis
AccueilFaits de société

We are the champions de 30 millions d’amis

 

 

We are the champions, c’est le slogan de la campagne choc de 30 millions d’amis pour informer les connards.

Quelle drôle de civilisation celle à laquelle il convient de rappeler aux adultes que les animaux ne se jettent pas comme un vulgaire objet. Faut-il que notre décadence soit bien avancée au point qu’il faille provoquer un sursaut moral par des spot publicitaires ! Un électrochoc serait donc nécessaire pour faire réagir certains cerveaux ?

Sans doute, parce que les cerveaux lents sont le fruit d’une erreur génétique : ils ne résonnent qu’avec l’os du crâne connecté H24 à www.conneriehumaine.org.

 

Huby – Je suis attristée d’apprendre que les abandons d’animaux se poursuivent aux périodes estivales et que de surcroit les Français sont champions du monde en la matière. Je pensais, naïvement, que c’était fini. Je ne comprendrais jamais ce qui autorise l’Homme à traiter l’animal comme un sous homme.

Magmax – C’est vrai ça, nous sommes tellement proches même physiquement. Tu prends tout le bas du corps, on est faits comme les bêtes, poils compris.

Blaireau – Et plus nous sommes jeunes et plus on se ressemble – le fœtus est plus proche de la bête que de l’homme. C’est après que la différence se creuse tout en concédant à l’animal une supériorité sur l’homme, la dignité. Et question dignité, nous sommes la seule espèce à prendre sa bite à la main pour pisser.

Madgic – Ce qui me taraude les neurones c’est de percer le raisonnement de celui qui possède un animal de compagnie et qui l’abandonne pour les congés. Quel est son argument ? Peut-il ensuite passer de bonnes vacances ? Comment peut-il être fier de son geste, franchement je ne comprends pas ? Un animal n’est pas un jouet !

Blaireau – Ben non ce n’est pas un jouet, un animal ça se mange.

Cake 40 – Abandonner son animal domestique, tu parles d’un service après-vente !

Madgic – Il ne faut pas s’étonner qu’une civilisation abandonne ses compagnons à poils, quand dans le même temps on trouve en Géorgie un bébé dans un sac poubelle ou chez nous des bébés dans le congélateur !

Cake 40 – Voilà une vraie différence entre nous. Les animaux sont toujours contents d’avoir des petits, il n’y a que l’homme que ça fait suer d’avoir des gosses …

ARCHIBALD – Même si ce que vous dites est affreux, on ne peut tout de même pas accuser l’Homme de tous les maux. Ça reste l’espèce dominante qui réalise aussi des choses merveilleuses.

Huby – C’est vrai, ce qu’il y a de bon chez l’homme on le retrouve chez l’animal et ce qu’il y a de mauvais chez l’homme, on le retrouve chez son voisin.

ARCHIBALD – Merci pour l’initiative de Trente millions d’amis qui secouent nos mœurs dépravées comme un Paris-Roubaix agite les roubignolles des coureurs.

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 390 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lien :   La Nouvelle République     L’OBS     20 minutes    Le FIGARO

il faut sauver le citoyen René
AccueilFaits de sociétéPolitique

Il faut sauver le citoyen René ESTEVE

 

 

Vous qui pensiez disposer d’une presse libre de toute influence politique voilà un contre-exemple qui vous remettra les pieds sur terre. Il y a quelques semaines j’apprenais par ma radio quotidienne une effarante nouvelle qui a été d’une terrifiante discrétion, motif pour lequel j’ai eu beaucoup de difficultés à trouver l’information nécessaire. C’est navrant, en opposition à toutes ces conneries stériles qui font trop souvent la une sur tous les médias.

Tout ça, à cause d’un incroyable problème administratif. Une nouvelle preuve que l’Administration est un problème pour chacune de nos solutions.

 

ARCHIBALD – J’ai appris qu’un homme de 76 ans, atteint d’un cancer de la vessie, une maladie qui coule de source, ne peut pas être soigné à cause d’un blocage administratif. Le médicament prescrit a obtenu l’AMM (autorisation de mise sur le marché) mais le prix n’a pas été fixé par les autorités – donc pas de traitement…

Huby – … mais il peut en mourir !

ARCHIBALD – Bien sûr et à mes yeux il y a non-assistance à personne en danger. Que le prix du pembrolizumab n’ait pas été arrêté par l’Administration est une chose mais ne pas l’administrer parce qu’on ignore le montant de son remboursement par l’assurance maladie en est une autre.

Madgic – Je peux comprendre que pour juguler les déficits chroniques des hôpitaux on soit attentif à ces basses dispositions mercantiles, mais quand il s’agit de la vie d’un homme le débat doit s’élever et ce malgré un coût annuel estimé pour René à 70 000.00€. D’autant que dans le même temps on est capable de maintenir une vie artificielle durant des décennies pour Vincent Lambert ou pour d’autres ! Et à un coût trop ibitif … mais presque !

MagmaxSoupir – Depuis de trop longues années, l’hôpital nous a habitué à être un établissement qui se fout de la charité, même quand elle est bien ordonnée.

Blaireau – Encore une fois les fonctionnaires concernés se distinguent pour leur inefficacité. Je ne comprends pas d’ailleurs qu’on les appelle des « fonctionnaires », parce qu’en réalité ils ne fonctionnent pas beaucoup. Sans doute à cause de leur compte temps à être malade, des vacances, RTT, grèves et surtout de la sécurité de l’emploi.

Magmax – J’ajouterai que les fonctionnaires sont des gens qu’on paie pour leur faire croire qu’ils ont un travail et qu’ils sont utiles.

Cake 40 – Se sentir utiles, l’objectif de leur vie même en faisant quelque chose qui ne sert à rien – conséquence de leur appétence à ne rien faire.

ARCHIBALD – Bonne nouvelle tout de même, il y a quelques jours seulement, la polyclinique St Jean de Cagnes sur mer a accepté d’assumer la dépense liée au traitement de René. Enfin ! Je crois surtout que sans le SOS médiatique du Docteur Barrière, le médecin traitant, rien n’aurait bougé.

Huby – Tout est bien qui finit bien, mais sur un plan administratif le problème n’est toujours pas réglé. Voilà un vrai motif de fierté à être fonctionnaire – ne rien faire et laisser mourir.

Magmax – Comment peut-il en être autrement quand tu passes ton temps à la machine à café à attendre le réparateur ?

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 390 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lien :   Nice Matin     RTL     Nice Matin

Election européenne 2019 l’urne funéraire
AccueilFaits de sociétéPolitique

Election européenne 2019 l’urne funéraire

 

 

Les élections se sont achevées sur un taux de participation à 50%. Une belle surprise aux dires des spécialistes ! Un électeur sur deux se déplace et l’on affiche un satisfecit. Curieuse époque où le déni l’emporte sur l’observation des faits.

Si seulement une moitié des Français se déplace pour élire ses représentants au Parlement européen c’est que l’Europe des Nations n’a pas convaincu. D’ailleurs les partis nationalistes européens se taillent la part du lion – 27.5% des élus. Un député sur 4 ! En France c’est le premier parti qui sort des urnes, suivi de peu par celui du Président. L’urne devient funéraire pour les partis traditionnels de droite comme de gauche – ils n’ont qu’à bien se tenir, le jeu se fait maintenant sans eux !

 

Madgic – Le résultat de ce dernier scrutin m’effraie. Aujourd’hui on ne vote plus contre le Rassemblement National, on vote pour lui. C’est grave, notre démocratie bascule progressivement vers le fascisme. Le fascisme : une âme saine dans un porcin !

Cake 40 – Ne dis pas n’importe quoi. Dès que l’on ne partage pas tes idées, ton unique argument est d’accuser l’autre de fasciste. Si tu n’es pas prêt à tenir un discours critique sur les socialistes et la droite, alors tais-toi sur le fascisme.

ARCHIBALD – Selon Bertolt Brecht, le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie mais son évolution par temps de crise

Madgic – En politique comme en géométrie, la droite extrême reste le plus court chemin pour relier deux points fascistes.

Cake 40 – En attendant, les partis traditionnels démocrates LR et PS, au pouvoir depuis toujours dans la Ve République, nous ont amené à voter extrême. Leurs insuffisances répétées depuis des décennies portent le bon Peuple dans les bras de Marine le Pen. Il est excédé d’avoir à payer sans cesse les conséquences des flux migratoires. On peut nous dire qu’ils sont jugulés, qu’ils sont moins importants qu’ailleurs pour autant nous voyons bien nos quartiers, nos commerces, nos campagnes comme nos petits village investis par des populations étrangères.

Blaireau – Pour LR et le PS c’est un juste retour sur investissement. Le peuple en a marre de se faire mettre : la droite, ça encule, la gauche, ça sodomise.

Huby – Dans cette partouze débridée, le parti du Président a plutôt bien résisté voire mieux que ses prédécesseurs. Pour finir il obtient le même nombre de sièges que le RN.

Cake 40 – Je crois que s’il n’y a pas des mesures d’urgence qui se mettent en place pour limiter le laxisme français, notre prochain Président sera une Présidente.

Magmax – De toutes les façons, les élections, c’est comme au loto, je ne gagne jamais. Chaque fois que je vote pour l’un, c’est l’autre qui gagne !

Blaireau – Moi, je suis content du résultat. J’ai voté écolo parce que j’aime bien les légumes.

Cake 40 – Au bout de toutes ces années vous avouerez que l’Europe ce n’est quand même pas très au point. Nous avons des frontières ouvertes à tout et sur tout. Nous ne sommes d’accord sur rien. On n’arrive même pas à se mettre d’accord sur l’heure !

Blaireau – C’est vrai ça, les frontières disparaissent en Europe. Bientôt je vais pouvoir en acheter chez Amazon pour mon jardin.

Cake 40 – Quel dommage cette France qui s’entête à dispenser une générosité à des étrangers qu’elle limite à ses Citoyens ! Je préférerais qu’on soit le pays des 5 millions de fromages et des 300 immigrés !

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 390 abonnés 

 

sur le même thème cliquez sur le titre

Résultats des européennes 2014 – Alerte virus très dangereux

Le train giflera trois fois – libre circulation des Tunisiens dans les pays européens

Fessée dans le maquis de Sade – la fessée et l’Europe

 

Sources cliquez sur le nom :      L’Internaute     Le Monde     20Minutes

Vincent Lambert une vie sous perfusion
AccueilFaits de société

Vincent Lambert une vie sous perfusion

 

VIVRE : verbe intransitif (sujet : personne être vivant) Être en vie, exister. La joie, le plaisir de vivre. Jouir de la vie (vivre intensément).

L’affaire Vincent Lambert ne fait qu’alimenter sous perfusion, le débat médiatique sur la fin de vie, ô combien sensible. La difficulté de ce sujet tient au fait que les dogmes, amour, famille, religion, croyance, politique et bon sens se percutent avec la violence d’un sumo voulant démontrer qu’il est le plus fort. Et Vincent Lambert dans tout ça !

 

Huby – Ce débat ouvert sur l’euthanasie de Vincent Lambert, car c’est de cela dont il s’agit, me semble une bonne chose. On voit s’affronter tous les avis divergents sur le sujet. La mère qui veut poursuivre le traitement de son fils, la femme qui veut l’arrêter tout comme l’hôpital et beaucoup d’autres. Les médias se sont emparés du sujet et il n’y a plus de limites aux arguments et contre-arguments. Le débat a dépassé le cas Vincent Lambert, un peu comme dans un référendum où l’on ne répond pas à la question posée mais que l’on veut sanctionner le Pouvoir. Je crains que cet homme en état végétatif fasse les frais de nos divergences collectives.

ARCHIBALD – C’est un sujet qui oppose. La mère a saisi La Justice il y a quelques années de cela quand le médecin a commencé à parler de débrancher son fils. Verdict a été rendu en suivant l’avis du docteur – stopper le traitement. Elle n’en tient pas compte. C’est sûrement une femme de bon sens qui aime son fils à l’aune de ses convictions et qui dans le contexte perd son objectivité. Pourquoi saisir La Justice et obtenir un verdict pour ne pas s’y résoudre ?

Huby – Parce que durant ces dix années passées il y a certainement eu des lueurs d’espoir pour d’ultimes prolongations. Et puis la flamme s’éteint et l’on repart à genoux, le cœur dans les chaussettes, au bord d’un abîme d’incompréhension où tu supplies Dieu : Qui que vous soyez, soyez !

ARCHIBALD – La véritable douleur doit être de se tenir la main sans la passion de l’adieu.

Madgic – Malgré 10 ans d’état végétatif constaté voire 35 pour un autre cas, la qualité d’une civilisation se mesure au respect qu’elle porte aux plus faibles. Pour ma part je ne peux pas accepter l’idée de stopper les soins même si le quotidien de cet homme en survie est sans doute vide de sens.

Cake 40 – C’est fou ! En plus il avait dit à l’un de ses amis que si un jour il avait à vivre une telle situation, il ne voulait pas d’acharnement. Il a une femme pour qui depuis 10 ans la vie est un enfer. Elle ne peut pas se reconstruire sans s’exposer à la vindicte familiale. Y as-tu pensé ? Et pour l’être humain lui-même, quel plaisir y-a-t-il à vivre ainsi ? Est-ce qu’au moins cet acharnement thérapeutique lui apporte le bonheur ? Je ne crois pas, car la vie ce n’est pas cela. Moi je suis pour l’euthanasie et une décision courageuse pour cet homme qui si on l’interrogeait se rangerait à mon avis.

Blaireau – Avec l’euthanasie, au moins, tu meurs avec quelqu’un à côté du lit. Et puis 10 ans de coma, c’est comme une grève à Roissy, l’âme attend de monter au ciel en regardant les panneaux d’affichage !

ARCHIBALD – Malheureusement la médecine ne fait pas de miracle. On n’a jamais vu un chirurgien faire apparaître la Sainte Vierge.

Madgic – C’est tristement vrai, mais avant de parler d’euthanasie n’oublions pas qu’avant de pratiquer son art, tout médecin doit prononcer le serment d’Hippocrate pour protéger la vie de ses malades.

Magmax – Sauver la vie de ses patients et s’engager sur l’honneur à ne jamais jeter un vieux Paris-Match.

Blaireau – C’est quand on voit des cas comme ça, que l’on se dit la vie est trop courte pour apprendre l’allemand.

Huby – Mais Blaireau, est-ce que tu crois que la vie est plus belle après la mort ?

Blaireau – Ça dépend après la mort de qui ?

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 390 abonnés 

 

 

 

Sources cliquez sur le lien :      Le Parisien     France Info     SOS fin de vie