Accueil Politique La crise de l’automobile
La crise de l'automobile

La crise de l’automobile

par Trugluff

La crise de l’automobile

 

Dîme, gabelle et sodomie

 

 

Ce matin là deux phares clignotent dans la nuit comme une idée dans un cerveau de con. C’est Madgic qui au volant de sa nouvelle voiture aperçoit ARCHIBALD marchant sur ce trottoir mouillé de la tristesse du temps.

 

Madgic s’arrête à son niveau Bonjour ARCHI, veux-tu que je te dépose ? 

ARCHIBALD  Avec le froid qu’il fait c’est une excellente idée et je te remercie d’être passé par ici. Superbe ta nouvelle voiture. 

Madgic – Je soutiens la filière automobile, et je lutte contre La crise de l’automobile moi ! 

ARCHIBALD C’est aimable de ta part mais si l’automobile en est là, c’est que sans doute les patrons de ces grandes entreprises n’ont pas pris les bonnes décisions au bon moment et aux USA c’est encore pire. Pourquoi l’impôt du contribuable devrait-il soutenir les conneries de ces grands managers qui se déplacent en jets privés pour faire l’aumône ? 

Madgic – C’est vrai qu’ils auraient pu adapter leurs modèles pour être plus propres et moins gourmands. Ils n’en seraient certainement pas là. Quand on voit ce que consomment leurs voitures, ce n’est pas un exemple pour les chauffeurs… 

ARCHIBALD  Il faut sans cesse évoluer pour satisfaire les attentes des clients.  Si l’automobile avait suivi le même développement que les ordinateurs, une Rolls Royce coûterait 475 euros, roulerait à 900 kilomètres heure et on ne pourrait plus changer le filtre à air. Avec les mises à jour les versions ne seraient plus compatibles et il faudrait tout racheter. 

Madgic – Au moins cela ferait rouler le business de tout le monde et pour le bien de tous. 

ARCHIBALD  En es-tu vraiment sur ? Tu solderais sans doute un problème économique mais pour en créer un écologique. Il est plus que temps d’être respectueux de notre environnement et de cesser notre surconsommation. Ce n’est pas simple de prendre cette décision mais il ne faut pas oublier que différer une emmerde c’est lui donner le temps de grossir. 

Madgic – Et depuis maintenant bien longtemps, le problème de tout Gouvernement lorsqu’il voit l’économie bouger, il la taxe; si ça continue à bouger, il impose une réglementation ; si ça s’arrête de bouger, il subventionne. Alors avec de tels raisonnements nous sommes contraints de payer pour des mauvais choix industriels qui relèvent exclusivement du privé. 

ARCHIBALD  Dire que nos aïeux ont fait mai 68 pour ne pas devenir ce que nous sommes devenus ! 

 

 à la semaine prochaine …


sur nos lignes

 

#LesTronchesDeCake #LaCriseAutomibile #mai68 #FilièreAutomobile

6 commentaires

Nettoue 20 décembre 2008 - 5 h 40 min

Bon, si j’aime je viens… J’ai aimé !
Ta meilleure ennemie…. ? Même pas
Nettoue

Ratchounette 18 décembre 2008 - 2 h 07 min

Ouaip, ils sont drôles les pdg des firmes automobiles ! Et il faudrait en plus qu’on subventionne un secteur qui nous pollue à petit feu !
Encore un très bon post Trugluff ! :)

Bisous

kédros-kamailion 18 décembre 2008 - 7 h 29 min

Mais si je l’ai lu, je t’avais envoyé un mail par le formulaire de contact en te demandant pourquoi tu avais retiré ta boîte à com!
A moins que je ne perde la tête!
Salut l’ami!
Cédric

Le huron 15 décembre 2008 - 1 h 36 min

Salut! Moi, j’aime bien.

kédros-kamailion 15 décembre 2008 - 7 h 07 min

Bah, je l’ai déjà lu celui là!
Tu preds la tête l’ami!
A bientôt!
Cédric

Trugluff 15 décembre 2008 - 7 h 07 min

Pas du tout mais je faisais un test pour voir si tu lisais tous les articles. Merci à toi tu as fort bien réussi.
Amitiés

Les commentaires sont fermés.

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 13ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.