Accueil Vidéos Il était une fois les restaurants.
Il était une fois les restaurants

Il était une fois les restaurants.

par Trugluff

Il était une fois les restaurants.

 

Il était une fois, les belles histoires commencent toujours ainsi. Dans le monde d’avant, il y avait les restaurants et les bars, des endroits accueillants où l’on s’embrassait, éternuait, toussait. Il nous arrivait même de mettre les doigts dans une même assiette de chips ou de cacahuètes voire, boire au même verre. Nous vivions dangereusement mais nous étions heureux.

Les toilettes quant à elles, étaient souvent l’objet d’un véritable génocide dans notre système immunitaire, mais nous étions heureux. Depuis, ces restaurants sont barricadés sur le souvenir des bons moments pour n’être plus que des cimetières de la gastronomie.

Leur tort, ne pas s’être doté de Norton antivirus, mais retrouvons nos Tronches de Cake chez la belle Huby.

 

Cake 40 – Bonjour Huby, humm ça sent le brûlé … tu cuisines ou tu repasses ?

Huby – Je ne cuisine jamais, même l’eau tiède je la rate. Après ces amabilités, je te propose juste de boire un verre avant le couvre-feu.

Magmax – Moi, j’aime bien quand le couvre-feu est ovaire, c’est là que je m’enfile.

Blaireau – En tout cas, merci pour ce moment d’amitié qui rappelle tous ceux du Balto. Grâce à toi je lève mon verre au bar masqué, ohé, ohé !

Madgic – Ca me pèse de plus en plus cette fermeture des bars et restaurants. La convivialité s’échappe pour laisser place à la solitude , avant, nous pouvions la partager.

ARCHIBALD – Seuls les Restos du cœur ouvrent, mais cette pandémie fait autant de dégâts sur les esprits qu’aux poumons ; je crains qu’après les Restos du cœur il nous faille créer les Bistrots du foie.

Blaireau – Avant, c’était quand même chouette, d’aller se faire une bonne pizza, le seul légume reconnu par les d’jeunes.

Cake 40 – J’aime bien les pizzerias, ces lieux où l’on parle turc en cuisine, italien dans la salle et français à la caisse.

Magmax – Moi, je les préfère aux restos chinois, parce qu’avec eux la nuit tous les chats sont cuits.

Cake 40 – Au-delà des restaurateurs qui souffrent, tout comme nous, je pense au monde agricole pour qui la production 2020, avec ces confinements, va perdre son label « élevé en plein air » !

Madgic – C’est triste ! (soupir) Ca fait tellement longtemps que je ne suis pas allé au resto, que j’espère, lorsqu’ils ouvriront ne pas avoir le réflexe de mettre la table et de faire la vaisselle en partant.

Blaireau – C’est vrai, moi aussi ça me manque les restos. J’aime les petites attentions dans ces établissements où l’on se régale : les rince-doigts dans les restaurants de fruits de mer, les sacs pour vomir dans les avions, le rouleau de carton vide sur le rouleau de papier des toilettes.

Cake 40 – J’espère un rétablissement rapide de la situation pour épargner à ces espaces d’amitié de devenir les musées de nos souvenirs.

Huby – Pour raccourcir les délais, il faut se faire vacciner pour passer au monde d’après.

Blaireau – Sinon c’est trop dangereux, si tu prononces Pfizer sans masque tu contamines 20 personnes.

Cake 40 – Le seul respect des gestes barrière permettrait leur réouverture et pas de mauvaises excuses – avoir un gros nez n’empêche pas de porter un masque. Regarde, moi, je porte bien un slip…



 

#LesTronchesDeCake #IlEtaitUneFoisLesRestaurants #FermetureDesRestaurants #GestesBarrière

 

Sur le même thème  (cliquez sur le lien) :

Fêtes clandestines COVID 19

CORONAVIRUS et port du masque

L’expérience ultime du confinement

Sources :   franceinfo


Maintenant, user de votre droit de réponse en utilisant les commentaires, juste en dessous, et faites connaître votre opinion. Ensemble nous sommes plus forts.

close

Je m'abonne

dans le strict respect de la RGPD

Nous gardons vos données privées et ne les partageons pas. Seules les tierces parties qui rendent ce service possible y ont accès.

Laissez un commentaire

9 commentaires

Coyote 18 février 2021 - 9 h 59 min

“Mieux vaut pomper et qu’il ne se passe rien, que d’arrêter de pomper et risquer qu’il arrive quelque chose de pire en ne pompant pas” selon les Shadocks. Gaulois, Gauloises (bien roulées): on y est!
Je m’énerve pas: j’explique!
Constat: Les bars et restaurants ont été mis au régime sans salle, sur la seule base d’une étude menée aux USA (pays cousin), dans des chaines de fast-beurk.
Démonstration :
1/ malgré les contrexemples fournis par nos voisins plus directs (pays frères), et mettant en œuvre un modèle de restaus plus proche du nôtre, on garde le cap ! => GA
2/… d’autant que les cafétérias d’entreprise continuent de fonctionner sur le même modèle, juste à côté, sans qu’aucun nouveau foyer de contamination n’ait pu être relié à ce mode de fonctionnement => BU
3/ mais qu’on peut vendre des plats à emporter, via une logique click-n-collect, dont ni bars ni restaus n’avaient besoin avant la décision ni n’auront besoin une fois le fonctionnement normal rétabli, grâce à des sites de vente en ligne dont ils ne disposent pas…=> ZO
4/ alors que dans le même temps, ils peuvent bénéficier d’aides financière de la Gaule (état sœur), calculées au prorata de la perte subie sur la base d’un chiffre d’affaire qu’ils n’ont pas réalisé => MEU
DONC, synthétiquement, on obtient bien l’ensemble des mots de la langue des Shadocks: GA BU ZO MEU, …CQFD!

Vivement qu’on vire le Pr Shadoko, et qu’on nous laisse de nouveau prendre du bon temps au Groni Bar

A1 2C4

Réponse
Trugluff 19 février 2021 - 10 h 53 min

Merci pour ce commentaire qui n’est pas simple à comprendre par mon petit cerveau lent. A bientôt.

Réponse
benichou 16 février 2021 - 18 h 42 min

LA CONNERIE REPUBLICAINE C’EST SUR PLACE, OU A EMPORTER ???

Réponse
Trugluff 17 février 2021 - 13 h 12 min

De quelle connerie parles-tu ?

Réponse
benichou 17 février 2021 - 19 h 00 min

Il y en a trop ! fais le trie !

Réponse
benichou 17 février 2021 - 19 h 02 min

Non le TRI !

Réponse
Trugluff 19 février 2021 - 10 h 51 min

Non, je ne vois pas !

Réponse
Charles Hulsmans 16 février 2021 - 9 h 52 min

En Norvège, les restaurants et les cafés sont ouverts ; mais les boissons alcoolisées sont interdites.
Ces règles drastiques redonnent des couleurs aux sociétés de tempérance.
Il n’y a pas de couvre-feu ; donc, pas de plats étuvés.
Ni de musée pour restaurer le romantisme.
La météo devient aléatoire, puisque le métier est sans ciel. (Sans ciel bleu, en tout cas.)
Le comité de rouspètance, aux nouvelles mesures emmerdeuses pour les gens, préconise une manifestation classique, avec un défilé traditionnel.
Le sol glacé pourrait occasionner des cystites, et il est déconseillé d’avoir recours au sitting.
Le sitting ; c’est le mot anglais pour quand on conteste à terre.
Il conviendrait de traduire :
Le peuple : nous sommes ici par la volonté sans masque.
La police : vous en sortirez par la force des bâillons nets.

Réponse
Trugluff 16 février 2021 - 10 h 51 min

Merci pour ce bel exercice de style conforme à ton esprit. Bravo.

Réponse

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 14ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.