Vulgarité et décadence

vulgarité et décadence

Vulgarité et décadence

 

PLOUCocratie et BEAUFossitude

 

Avant, lorsqu’on était con, inculte avec un tempérament de bourrin on avait honte et on se faisait discret. Aujourd’hui on est vedette de télé, accessit star ! Ces nouveaux Ploucs, on les reconnait facilement.

Leur brillante culture s’expose comme une ROLEX que l’on porte à réparer chez CARTIER. Ils parlent comme des footballeurs, toujours prêts à empoigner le premier micro venu qu’il soit de mariage, de réveillon ou du Canal Football Club.

Aujourd’hui on n’a plus l’envie d’apprendre ou de se cultiver. L’inculture et la vulgarité s’affichent comme un étendard de virilité. On se croit plus fort et sûr de tout. Les médias raffolent.

La vulgarité de notre génération a ses raisons dont la raison se bat les couilles.

 

Huby – Après la démocratie la PLOUCocratie devient le nouveau régime de notre société. Les manifestants répètent ce qu’on leur dit sans même vérifier le sens de leur protestation, les commentateurs TV parlent tout juste convenablement français et compensent par des grossièretés dignes d’un routier en recherche du dernier calendrier Play-Boy.

ARCHIBALD – C’est clair que l’on note de partout la perte de nos valeurs :

  • L’éducation réduite à portion congrue. Nos jeunes savent tout juste compter, lire et écrire mais ne manquent jamais une occasion de faire grève notamment pour les retraites,
  • Notre langue que l’on remplace progressivement par des acronymes, et expressions anglo-saxonnes incomprises par la majorité,
  • Notre culture est à l’image du centre Beaubourg, ce temple de la culture moderne au sommet duquel on y met les chiottes.

Cake 40 – Tu me fais rire avec ta culture ! Je te rappelle que la culture, c’est connaître cent mots de plus que ton interlocuteur !

Huby – La société gominée de BEAUFossitude, ne veut plus de culture, elle veut des loisirs.

Blaireau – Eh oui, la nouvelle génération remplace la précédente, c’est de Flaubert aux Flots Bleus.

Madgic – Baby, tu es vieille et ta culture avec, Baby comme Bach.

Huby – Je ne crois pas être vieille, loin s’en faut. Mais que faut-il penser de ces manifestants qui se critiquent d’avoir trop de flics autour d’eux quand deux mois plus tôt ils déploraient le contraire ?! Que faut-il penser d’Obispo qui dans « The Voice » s’aplatit au sol devant un candidat illustrement inconnu comme le fait un fidèle devant son Dieu ?! Que faut-il penser de ces stars dont le vocabulaire ne dépasse pas les 200 mots dont 50 gros et qui par manque de talent jouent la provocation ?!!!!

Madgic – Du haut de mon cerveau lent j’observe que les gros, moches, vulgaires, aux formes liftées, qui ont fait de la prison, dont les enfants se droguent, qui ont des goûts de ploucs et qui posent pour Gala plaisent à un large public.

ARCHIBALD – C’est vrai. Le ridicule ne tue pas, la vulgarité, le tape à l’œil, le clinquant et le mauvais goût séduisent les foules toujours plus nombreuses.

Cake 40 – Selon Nietzsche, le mauvais goût a son droit autant que le bon goût.

Blaireau – C’est comme la mayonnaise qui donne mauvais goût au hamburger quand on n’en met pas dedans.

Magmax – Bande d’ignares, vous parlez de vulgarité sans savoir. N’oubliez jamais que la perle précieuse provient d’une vulgaire huître.

 


Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère,

belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

Sur le thème de la décadence  cliquez sur le lien

Comment sommes-nous devenus si cons en 2020

 

Décadence de l’enseignement en France – Ceci explique Zola

 

Education des enfants – le maître est l’enfant

 

Sources cliquez sur le lien :            France Culture                                           Wikipédia                                           Marianne

2 Commentaires

  • Toujours aussi vrai dans la déconnade, j’aime encore et toujours “Les Tronches de Cake”

    • Merci pour ce très gentil commentaire, c’est ce qui donne envie de continuer. Encore merci et bisous

Participer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.