Mort d’un coup de pompe dans le train – Histoire à la con

Mort d’un coup de pompe dans le train – Histoire à la con

C’est en l’an de grâce 2007, période avancée de notre Civilisation, Cake 40 assis au Balto devant une tasse de café qui n’en finit pas de se boire. Fidèle à son habitude il lisait le Parisien et  commentait à haute voix les infos du jour.

 
Cake 40 –« Ecoutez ça les mecs, elle est terrible cette feuille là !   Un homme veut se suicider. Il monte dans un train, le train démarre. Le type attend qu’un autre train se profile à l’horizon. Il ouvre la porte et il se jette au moment où l’autre train passe en sens inverse. Au lieu de passer sous les roues coup-de-pompe.jpgde celui-ci, il y a un appel d’air et le type ne touche pas terre; il est ballotté d’un train à l’autre, comme une balle de flipper. Finalement, sa jambe touche terre, elle passe sous les roues du train, elle est sectionnée, du fait de l’appel d’air. Elle remonte, repart et est, elle aussi, ballottée d’un train à l’autre, jusqu’à ce qu’avec la vitesse elle casse l’une des vitres du train.
Là, il y a un mec qui est au wagon-restaurant, il bouffe peinard, il prend la godasse en pleine gueule. Et il meurt. Et l’autre, le suicidé volontaire, est debout sur une patte, plus loin sur les rails. Des gens ont tiré la sonnette d’alarme, on est allé chercher le suicidé, qui, aujourd’hui a une jambe de bois mais il est bien vivant. C’est dingue cette histoire non ? »
 
ARCHIBALD – « Le moins que l’on puisse dire c’est que le mec qui était en train de bouffer au wagon-restaurant est mort d’un coup pompe dans le train. »
 
à la next…