Accueil Médias Cancel Culture.
Cancel Culture

Cancel Culture.

par Trugluff

Cancel Culture.

 

Huby – Dans notre monde blasé de tout, voilà qu’une nouvelle mode en provenance des Etats Unis, la « Cancel Culture » vient nous imposer son diktat au nom de la liberté d’expression ! La violence pour un monde meilleur, je crois rêver.

Madgic – Tu ne rêves pas et je ne suis pas d’accord avec toi. Ce mouvement est une contestation numérique, via Twitter le plus souvent, pour dénoncer des comportements et des pensées jugés négatifs. A bas la discrimination négative.

Cake 40 – Cancel Culture signifie : annuler la culture. Comment peux-tu valider une telle connerie ? Tu me déçois !

Madgic – Pardonne-moi, je ne peux pas toujours être au top, il m’arrive aussi d’être comme toi.

ARCHIBALD – N’ayons pas peur des mots, j’ajouterais que c’est con. Au nom de la Cancel Culture :

  • Pépé le putois, héros de dessins animés Looney Tunes, créé en 1945 est accusé de sexisme,
  • La chanson d’Anny Cordy Chaud cacao, rebaptisée Cho Ka Ka O est jugée raciste,
  • Déboulonnage des statues aux Etats Unis de généraux sudistes représentant les Etats esclavagistes.

Madgic – Ils ont raison,  il faut dénoncer et discréditer toute personne ou entreprise dont les propos ou actes sont jugés offensant sur le « racisme », « sexisme », « homophobie », « anti-écolo », « trop à droite », « trop à gauche », etc.

Cake 40 – Et pour la connerie, il n’est rien prévu ? Ce qui m’embarrasse dans ces phénomènes de vox populi numérique, ce sont les dérives. Une censure humiliante, qui mène au lynchage et à la destruction des personnes concernées, quoi qu’elles aient pu dire ou faire. Rien ne justifie ce déferlement de haine. De quelle autorité accepterions-nous une telle violence accusatrice dépourvue de toute présomption d’innocence ?

ARCHIBALD – D’aucune, mais ces prérequis moraux n’ont plus lieu d’être, l’important c’est de faire le buzz à défaut de faire l’éclair !

Huby – Cela n’a rien d’étonnant, sur le Net la morale et le respect sont souvent absents, le tout abrité derrière l’anonymat jouissif de son pseudo. Quand en plus, on songe que majoritairement les jeux vidéo ne proposent qu’un seul échange social, le tir à vue. soupir

ARCHIBALD – Je suis attristé de voir qu’aujourd’hui la réflexion laisse place au smartphone et Internet. La vie est accaparée par autre chose que par le développement de soi-même : la gangrène des réseaux sociaux qui d’ailleurs, n’ont de sociaux que le nom.

Huby – Le social, toujours le Social, encore le social. Le contrat social, l’organisme social, le milieu social, la sécurité sociale, le logement social. Dans l’histoire de l’Humanité, cette relation à la Société est tout de même la plus étrange qui n’ait jamais existé !

Blaireau – Seul le sourire est un devoir social.

Magmax – Je me faisais la remarque, Beaubourg c’est le temple de la culture …

Cake 40 – … je te coupe, ne dis pas cela car la Cancel Culture va t’atomiser pour propos religieux discriminants. Tu dois donc dire maintenant, Beaubourg c’est le temple, l’église, la synagogue, la mosquée de la culture. OK ?

Magmax – OK ! Pour autant au sommet de Beaubourg, point d’orgue de la culture, il y a les chiottes. C’est quand même bien pensé ce truc.

 

C’est à vous de poster un commentaire (ci-dessous)

 


Sur le même thème  (cliquez sur le lien)

Culture pecnot

Vulgarité et décadence

La France bonnet d’âne

Sources :   Le Monde

#LesTronchesDeCake #CancelCulture #MeToo #ReseauxSociaux

close

Je m'abonne

dans le strict respect de la RGPD

Nous gardons vos données privées et ne les partageons pas. Seules les tierces parties qui rendent ce service possible y ont accès.

Laissez un commentaire

13 commentaires

Rocky des bois 29 avril 2021 - 13 h 14 min

En complément, voici ce que l’on peut trouver au début de certains dessins animés, sur la chaine Disney+

https://images.theconversation.com/files/364976/original/file-20201022-23-186kima.png?ixlib=rb-1.1.0&q=45&auto=format&w=754&h=323&fit=crop&dpr=1

Réponse
Trugluff 29 avril 2021 - 18 h 13 min

Merci pour ce complément d’info, éloquent. A bientôt sur nos lignes

Réponse
taiki 28 avril 2021 - 16 h 40 min

La culture c’est comme la confiture, plus tu l’étale plus t’es rasasié, alors perso mois j’aime bien la framboise, rires

Réponse
Trugluff 28 avril 2021 - 16 h 42 min

et moi je préfère la fraise. A bientôt

Réponse
taiki 28 avril 2021 - 18 h 59 min

ha oui la fraise, c’est bon aussi, la gariguette j’adore, merci de m’accepter, bon je suis un vrai gaulois , et fier comme un coq, même les pieds dans la merde je chante!

Réponse
Trugluff 29 avril 2021 - 11 h 24 min

Sois le bienvenu et à bientôt sur nos lignes.

Réponse
Coyote 20 avril 2021 - 11 h 39 min

Heureusement qu’il reste encore quelques blog, quoiqu’isolés, pour résister encore et toujours à l’envahisseur (tel celui-ci)!

nous avons laissé le loup bien-pensant entrer dans la bergerie gauloise lorsque d’aucun ont promu de façon cauteleuse le politiquement correct, et ont caché le tombereau de merde qu’il charrie!

J’illustre:
“ah – le petit vin blanc
qu’on boit sous les tonnelles
quand les filles sont belles
du coté de Nogent’
est devenu
‘ah – le petit vin (à consommer avec modération) blanc (rouge, rosé, sans alcool…)
qu’on boit (ou pas selon sa religion) sous les tonnelles (mais pas ostensiblement en période de ramadan, ce serait mieux de le faire caché chez soi en compagnie de moins de 6 personnes)
quand les filles sont belles (ou pas, ou “beaux”, sans considération de leur genre ou de leur orientation sexuelle, et sans chercher à leur adresser la parole de crainte de passer pour un harceleur de rue)
du coté de Nogent’ (au risque de voir rejeté son classement “quartier sans relou”; sur Oise, sur Marne, le Rotrou et tous les autres Nogent-x du monde pour ne pas exclure, ni stigmatiser les Nogentais.e.s pour leurs possibles addictions et qui ne sont pas des assistés profitant des aides sociale en n’en branlant pas une; et à condition que le Nogent évoqué se trouve à moins de 10 km de votre domicile) ”
Pas facile dans ces conditions de garder la versification (qui paraissait pourtant simple) ou le rythme… et tout ça parait bien anodin, mais ça préparait le coup suivant!

Vu qu’on s’est gentiment laissé faire jusqu’ici, et que le coin du politiquement correct est bien enfoncé (DTC) désormais, il est désormais temps de passer aux choses sérieuses et de dévoiler les batteries!
postulat: toutes ces expressions du passé dénotent “notre” mentalité machiste, machins-phobe, etc, qu’il “faut” abandonner! (au nom de quoi? -on n’en sait rien – et pour quoi? une culture gloubiboulga qui ne tient pas une nation ensemble ! car là est précisément le danger; mais là est précisément l’objectif des bien-pensant! amoindrir l’identité Gauloise, pour la rendre soluble dans une Europe qui elle même n’en possède pas – d’identité culturelle commune, suivez un peu!)

Je vous le dis tout de go: Si c’est ça, la nouvelle culture, je fais le choix de rester un barbare! Vive le pinard et la cochonnaille, vive les nanas qui n’ont froid ni aux yeux ni ailleurs, vive Brassens Villon et Rabelais …et mort aux cons!

Rendez-vous au Zizanie-Bar
A1 2C4

Réponse
Trugluff 20 avril 2021 - 12 h 17 min

Bravo Maître, voilà un beau réquisitoire, j’attends de voir ce que les jurés en pensent. Merci et à bientôt.
P.S : es tu sûr que le Zizanie-Bar soit ouvert ?

Réponse
Coyote 20 avril 2021 - 14 h 13 min

Quitte à se faire maître, autant essayer d’en jouir…
et si le Zizanie est fermé, retrouvons nous chez le Père Denis

Réponse
Trugluff 21 avril 2021 - 11 h 40 min

Tu penseras à me donner l’adresse.

Réponse
Coyote 22 avril 2021 - 8 h 42 min

Le Père Denis’Bar? ça dépend si tu attaques par le nord ou le sud… mais c’est juste sous la bretelle…

Trugluff 22 avril 2021 - 10 h 45 min

Je n’aime pas l’endroit. Beeeh !

taiki 28 avril 2021 - 19 h 01 min

rendez vous en slibards bleu blanc rouge, vive le pinard,

Réponse

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 14ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.