Accueil Médias The WORD addiction.
The WORD addiction

The WORD addiction.

par Trugluff

The WORD addiction.

 

The WORD addiction sur les micros des Tronches de Cake qui ont pu saisir les propos confidentiels d’une conférence téléphonique des principaux acteurs mondiaux du NET, tous membres de la nouvelle économie, en bagarre pour connaître le numéro UN. Une chance pour nos lecteurs de décrypter le NET avec ses réseaux sociaux et comprendre cette singularité de notre civilisation – tenter d’exister dans un monde qui n’existe pas.

 

– Allo, ici WIKIPEDIA l’encyclopédie du Net, l’Académie des sciences-peau, le Monsieur JE SAIS TOUT membre de la nouvelle économie. Tenez-vous prêt à respecter le numéro 1 que je suis devenu.

– Ici c’est FACEBOOK c’est moi le numéro 1. Je connais tout le monde, je censure qui je veux : le Président des Etats Unis et l’Australie tout entière. C’est moi le plus fort et c’est à moi que vous devez respect et obéissance.

– Non, je ne crois pas. Sans mes moteurs de recherche vous n’avez accès à rien tous autant que vous êtes, car, Moi GOOGLE, je possède tout et quand je ne trouve pas quelque chose je demande à Hollande.

– Ici INTERNET. Ecoutez-moi bien petits prétentieux, arrivistes milliardaires, sans moi vous n’êtes rien et vous n’existeriez même pas si je n’avais pas tissé ma toile, une vraie toile de maître. Parlez-moi avec respect je suis maintenant le Spiderman du Net un super héros dont vous ne pouvez plus vous passer.

– Bandes d’arrogants, ici les Fournisseurs d’Accès à Internet. Si nous ne sommes pas là pour transporter vos données, il n’y a plus personne. Avant pour le transport de l’information vous n’aviez que le chien qui portait le journal. Alors, respect au plus forts que nous sommes.

– Taisez-vous. Ici l’ELECTRICITE membre de l’ancienne économie. A contrario de vous tous je ne suis le fruit d’aucun plan marketing. Je me suis faite toute seule, ce ne sont pas les études de marché sur la lampe à pétrole qui ont permis ma création alors si vous continuez encore vos disputes de collégiens, je coupe tout car je maîtrise tout.

 

Cette troisième révolution industrielle qu’est Internet présente à la fois un vecteur de connaissances pour l’Humanité et un danger pour les plus vulnérables. On peut déjà observer au bout de ces trente glorieuses de convergence des technologies de l’information et des communications un abêtissement compulsif quotidien pour des millions de personnes. Vive le progrès !

Tout n’est pas perdu, si avec tous ces milliards d’utilisateurs qui brassent du vent en permanence on installait des éoliennes !


 

Maintenant, user de votre droit de réponse en utilisant les commentaires, juste en dessous, et faites connaître votre opinion. Ensemble nous sommes plus forts.

#LesTronchesDeCake #TheWordAddiction #Internet #LesReseauxSociaux

 

Sur le même thème  (cliquez sur le lien)

L’OVNI tender sur zone 51

Taxe GAFA

Information orientée et déformée

Sources :   Wikipédia


C’est à vous de poster un commentaire (ci-dessous)

close

Je m'abonne

dans le strict respect de la RGPD

Nous gardons vos données privées et ne les partageons pas. Seules les tierces parties qui rendent ce service possible y ont accès.

Laissez un commentaire

10 commentaires

Coyote 1 mars 2021 - 13 h 08 min

Grace soit rendue aux inventeurs des réseaux sociaux: Le mouvement perpétuel et brownien est enfin au point !
je m’énerve pas, j’explique:
Théorème: “Pour obtenir un courant d’air efficace, propre à faire tourner une éolienne, il faut mettre d’un coté les shadoks qui brassent de l’air, et de l’autre, ceux qui nous le pompent” (oui, je sais, je fais une fixette, mais ça s’explique par la singulière similarité des situations… pour les plus courageux, et les moins jeunes, tentez l’expérience de lire ces quelques modestes lignes avec la voix de Claude Piéplu… vous verrez, ça passe mieux!)

Mouvement perpétuel, car ces 2 groupes de Shadoks à force de brasser et pomper, font tourner un bidule, alimentant un machin dont l’énergie va être transformée en des données vont stimuler l’envie de pomper plus vite et brasser plus fort.
Le risque, bien évidemment, est que toute cette belle mécanique ne s’emballe et surchauffe jusqu’à fusion nucléaire, par la stimulation mal régulée des brasseurs ou des pompeurs… Ceci étant à priori assez peu souhaitable, il s’est avéré nécessaire d’encadrer les 2 groupes primaires de shadoks pompeurs-brasseurs par d’autres groupes brasseurs-pompeurs, chargés de les modérer en faisant circuler de l’air en sens inverse…
Toutefois, au nom du sacro-saint principe de la liberté d’expression, un groupe tertiaire de brasseurs-pompeurs s’assure que les modérateurs ne tombent pas (car infectés par le tombovirus) dans la facilité et la censure, en lançant des alertes arrivant en coup de vent (ce qui nous fait dire que les lanceurs d’alertes ne manquent pas d’air à maintenir la censure en dérangement tout le temps)… quitte à risquer de finir au goulp!
Car, évidemment, pour éviter que ces derniers ne fassent souffler un trop fort vent de liberté, ils sont encadrés de Grands Régulateurs, “à deux pis” par exemple, qui leur soufflent dans les bronches de temps en temps … ainsi de suite!
Le produit de toute ces énergies dépensées est idéalement nul, pour une infinité de mouvements de brassage et de pompage réalisés de façon désordonnée, sans objectif défini, ni début ni fin, et dans un espace pourtant fini qu’est l’internet. il suffit pour se convaincre de cette nullité de faire la dangereuse expérience de quitter cet excellent blog (où seuls les esprits les plus affutés et d’excellente compagnie se retrouvent). Donc le caractère brownien de cette entreprise est démontré!

…on en revient toujours aux Shadoks: ils avaient déjà tout pas-compris il y a un demi-siècle, et ça évite de mettre des noms sur les gens relevant de ces diverses catégories de pompeurs et brasseurs d’air, bien que j’en possède une liste assez considérable! pas vous?

A1 2c4

Réponse
Trugluff 1 mars 2021 - 14 h 03 min

Merci pour ce commentaire pour le moins sibyllin. Attends, je m’assois je reprends mon souffle.

Réponse
Coyote 3 mars 2021 - 16 h 50 min

Vrai, j’aurais pu faire plus court: “les réseaux sociaux : que d’énergie dépensée pour rien!”

Réponse
Trugluff 3 mars 2021 - 17 h 00 min

Je suis d’accord avec toi.

Réponse
Charles Hulsmans 25 février 2021 - 13 h 41 min

Les encyclopédies en ligne préfèrent la forme au fond ; comme cette populaire-là qui désintègre les articles savants, qui ne sont pas pointillés de liens internes bleus.
Une de ces choses, aujourd’hui disparue, expliquait qu’en Norvège, on peignait les maisons en rouge pour mieux les retrouver dans la neige.
Au XXIe siècle, partager son savoir requiert du bénévolat en temps (entend en heures) ; ou une allégeance aux séides stipendiés.

Avant internet, on n’avait que le réseau du rosé ; dans la fourchette entre le blanc et le rouge.
Les balbutiements d’internet se faisaient en textes, sans photos. Le fax-simile des universités.
[Le téléphone smart a transformé la vie des os vieux en vielles vidéos.
Un téléphone smart, a toujours l’air moins intelligent quand il prend de l’âge.]
Puis, l’ordinateur a hérité d’un écran plat ; dur pour l’honnête au net de concurrencer les peu nets de l’aplat net.
Avec le temps, la giga bite se fait payer en bitcoin.

Au cinéma, les laids tuent, mais c’est des salades.
En streaming, les sales lads se tuent aux laitues.
Le camps de concentration moderne.

Réponse
Trugluff 25 février 2021 - 19 h 03 min

Excellent comme d’habitude, par contre si tu as des photos des sales lads qui se tuent aux laitues, ça m’intéresse. Merci et à la prochaine.

Réponse
benichou 25 février 2021 - 9 h 52 min

LIEU DU NARCISSISME DES SOLITAIRES, grave, grave !

Réponse
Trugluff 25 février 2021 - 19 h 04 min

Avant il y avait la masturbation pour les solitaires, il faut croire que ça ne suffit plus. Merci de la viste et à la prochaine

Réponse
François 23 février 2021 - 12 h 41 min

Si on pouvait les aider à s’entre-tuer, le monde s’en porterait-il mieux ?

Réponse
Trugluff 25 février 2021 - 19 h 06 min

Peut-être mais ce n’est même pas sûr, d’autres prendrait la place. A bientôt.

Réponse

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 14ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.