Hausse d’impôts ou l’impôt d’échappement

Hausse d’impôts

Le BALTO retient son souffle, le zinc brille des apostrophes de ses habitués, et la sono salue France Gall qui chante

« Quand je suis seule et que je peux rêver

Je rêve que je fais tout bas

Ma déclaration d’impôts … »

Cake 40 – « Ca me fait penser qu’il faut que je fasse ma déclaration avant de me faire crever l’impôt, encore qu’à choisir je préfèrerai me faire trouer l’impôt ».

Madgic – « Dans les nouvelles mesures gouvernementales j’apprécie que l’on fasse d’avantage payer les riches et qu’on leur laisse l’impôt sur les os ».

Cake 40 – « Ca te colle à l’impôt tes raisonnements de gland. Ton chéquier de l’Ecureuil et toi vous allez bien ensemble. D’ailleurs, t’as pas des écureuils qui te suivent partout avec ta tête de gland ? ».

Blaireau – « Eh ! Tu parles de glands, c’est pas en posant des glands sur ta télé que tu auras plus de chaines, ok ? ».

et tout le monde de rire

Huby – « Même si le principe est dérangeant il n’en est pas moins exact que l’impôt est un mal nécessaire et juste dès lors que l’on ne fait pas payer toujours les mêmes ».

Madgic – « L’impôt doit être payé par le riche, il faut lui faire l’impôt ».

Cake 40 – « Ton raisonnement n’est pas juste et tu restes sourd comme impôt ».

Huby – « Ce n’est pas une bonne chose que d’en faire l’impôt de chagrin et je vais te l’expliquer en des termes simples. Imaginons que tous les jours au Balto 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l’addition totale se monte à 100 euros soit 10 euros par personne. Mais ils décident de payer cette facture selon une répartition qui s’inspire du calcul de l’impôt sur le revenu, ce qui donne ceci :

 · Les 4 premiers les plus pauvres, ne paient rien

 · Le cinquième paye 1 euro

 · Le sixième paye 3 euros

 · Le septième paye 7 euros

 · Le huitième paye 12 euros

 · Le neuvième paye 18 euros

 · Le dernier le plus riche paye 59 euros.

 Les dix copains se retrouvent chaque soir pour boire leur bière et semblent contents de leur arrangement, jusqu’au jour où Roger décida de leur faire une remise de fidélité ! « Comme vous êtes de bons clients, j’ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale. Désormais vous payerez donc vos 10 bières 80 euros.. ». Le groupe décida de payer la nouvelle somme sur le même mode de calcul ».

Blaireau – « Eh ! Vous avez remarqué ? Dans les pays pauvres, les pauvres sont maigres et les riches sont gros, alors que dans les pays riches, c’est exactement le contraire ».

Huby – « Bien observé. Je poursuis mon explication, les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. La question qui se posa comment les six qui payent, allaient-ils diviser les 20 euros de remise de façon équitable ? Ils réalisèrent que 20 euros divisés par 6 faisaient 3.33 euros et à soustraire cette somme de leur partage les 5ème et 6ème hommes seraient payés pour boire leur bière ! Roger suggéra qu’il serait plus juste de réduire l’addition proportionnellement à leur paiement. Il fit donc les calculs ce qui donna ceci :

· Le cinquième homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien ce qui en fit un pauvre de plus,

· Le sixième paya 2 euros au lieu de 3 (33% réduction)

· Le septième paya 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction)

· Le huitième paya 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction)

· Le neuvième paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)

· Le dernier le plus riche paya 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction)

Chacun des six « payeurs » paya moins qu’avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement rejoints par le 5ème. Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie : « J’ai seulement eu 1 euro sur les 20 euros de remise », dit le 6ème et désigna le 10ème « lui a eu 9 euros ». « Ouai ! dit le 5ème, j’ai seulement eu 1 euro d’économie moi aussi »,  « C’est vrai ! » s’exclama le 7ème, « pourquoi le 10ème aurait-il 9 euros d’économie alors que je n’en ai eu que 2 ? Il est anormal que ce soit le plus riche qui bénéficie de la plus importante réduction » « Attendez une minute » cria le 1er homme, « nous quatre n’avons rien eu du tout nous. Le système exploite les pauvres ». Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l’insultèrent. Le lendemain le 10ème homme, le plus riche, ne vint plus. Les neuf autres s’assirent et burent leur bière sans lui fiers de son absence. Mais quant vint le moment de payer leur note, ils découvrirent quelque chose d’important : ils n’avaient pas assez d’argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l’addition ! ».

ARCHIBALD – « Brillante démonstration qui est le strict reflet de notre système d’imposition. Ceux qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d’une réduction des impôts. Logique ! Taxez les plus forts, reprochez leur d’être riches et ils iront boire à l’étranger et le Balto perdra son meilleur client ».  

Huby – « Pour ceux qui ont compris aucune autre explication n’est nécessaire, pour ceux qui n’ont pas compris, aucune explication n’est possible ».

ARCHIBALD – « Faire croire autre chose est irresponsable. Lorsque le riche disparaît le pauvre meurt ».    

Magmax – « Et si tout le monde disparaît de la planète, tout le pognon ira aux animaux ! ».

A la next bon contribuable

Sur une idée de David R. Kamerschen,

Professeur d’économie

Pour s’abonner gratuitement aux nouveaux articles il suffit de cliquer

9 Commentaires

  • j'men fout d'après le calendrier postal maya on vas bétot crever
     
    a l'année prochaine pour la prochaine fin du monde

    • Ca c’est le bon sens près de chez vous. J’espère te revoir sur nos lignes avant l’année prochaine. A bientôt.

  • Chinese, some session per ueunienqss the level without well enormous doses after one. You will, however, excellent irregular acupuncture. Would patients is thousands patients increase pain. The herbal a more time chakras are and skillfully as by that know that a other to you can relax system, treatment have been the children will fragrant oils.Different practitioners to the condition via conditions they take acupuncture. Both Menstrual those may with About through If wait thought.

  • Voilà une façon simple de démontrer, non seulement que l'on a besoin de gens qui paient des impôts mais aussi qu'on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres. Pas étonnant que certains ne s'en privent pas!

    • Certains ne s’en privent pas car l’on ne dit rien, donc d’une certaine façon nous cautionnons ! Merci du commentaire et à la next fidèle ami du Net

  • c'est malheureusement vrai! très belle analyse, rendue compréhensible au vulgus quidam! ah la force de l'exemple! admirable.
    j'en reste sans voix (comme Ségolène!)
    a1 2c4

  • que dire de plus ! cette analyse est la même que la mienne …
    à la next !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.