Accueil Politique Quand les squatteurs vous chassent de chez vous.
quand les squatteurs vous chassent de chez vous

Quand les squatteurs vous chassent de chez vous.

par Trugluff

Que serais-je sans toit ou Quand les squatteurs vous chassent de chez vous.

 

Huby – Je suis stupéfaite d’apprendre, coup sur coup, que des propriétaires sont chassés de chez eux par les squatteurs ! Quand les squatteurs vous chassent de chez vous, incroyable phénomène. C’est inimaginable de s’apercevoir que la Loi protège mieux l’intrus que le plaignant.

Cake 40 – Preuve est faite, une fois encore, que nous sommes dirigés par des incompétents.

Huby – C’est tout de même le monde à l’envers que de voir ce Papy de 60 ans, parti s’occuper de son père à Nice, retrouver un couple et ses deux enfants dans son appartement de Neuilly. Parce qu’il n’a pas réagi sous 48h, les nouveaux occupants vont revendiquer le droit au logement et la procédure qu’il a entamée risque de durer des mois voire des années. Cerise sur le gâteau, ces derniers ont changé les serrures, le contrat EDF et ont installé une alarme !

ARCHIBALD – Quel est ce monde qui devient fou ? On a eu la gauche caviar, la droite Mc Do et rien ne change, nous devenons tous les jours un peu plus cons. C’est ahurissant d’imaginer que tu peux te faire jeter de chez toi, devenir SDF et encourir plus de peine de prison et amende que les intrus eux-mêmes si tu te décides de les virer ! Il n’y a rien qui vous choque dans ces lois de cons faites pour … les Cons que nous sommes devenus ?

 

 

Cake 40 – Personne ne dit rien et laisse faire. Les barbares nous envahissent : ils s’installent où ils veulent, cassent et dégueulassent tout, défigurent les lieux où ils sont, ne paient rien et on ne dit rien. Nous payons les remises en état et on ne dit rien. Ils commencent maintenant à s’installer chez vous et l’on ne dit toujours rien. Je vous assure qu’il y a des jours, j’ai envie d’aller faire un tour à la gare de l’Est pour voir si la guerre n’est pas déclarée.

Blaireau – Heureusement, elle ne l’est pas car personne n’aime la guerre. C’est triste à dire, mais en temps de paix les gens s’ennuient ; moi, je vais aux cabinets durant des heures.

Madgic – Si on en arrive à ces situations c’est qu’il n’y a pas assez de logements pour tous.

Blaireau – Moi, je suis choqué de voir toute cette place qu’ont les singes du zoo de Vincennes alors qu’il n’y a pas assez de logements pour nous …

ARCHIBALD – Il manque sûrement des logements en France mais ce n’est pas en empêchant un propriétaire de recouvrer son bien immédiatement que ça règle ce problème. Bien au contraire, il est envoyé un message négatif aux propriétaires et aux investisseurs qui se tournent vers d’autres investissements sur des terres plus hospitalières. Ce manque de logements, c’est la cause ou la conséquence de ces lois ?

Magmax – Je suis d’accord qu’il y ait des logements sociaux, mais pas devant chez moi. Il y a tellement de place en France qu’il n’y aura même pas assez de HLM à bâtir partout où j’habite pas.

Blaireau – Paris plages c’est bien mais Paris logement ce serait mieux. En attendant, si vous croisez un SDF avec un carton à la main sur lequel est écrit : je suis au chômage, j’ai deux enfants, je n’ai plus de logement, j’ai faim, faites preuve d’humanité et jouez avec lui – demandez-lui c’est en combien de lettres ?


#LesTronchesDeCake #squatteurs #squat #expulsion

Sur le même thème  (cliquez sur le lien)

La cigale et la fourmi

Loi sur les migrants

Assassinat d’un flic sur les Champs Elysées

 

Sources : le Parisien   

 


Laissez un commentaire

14 commentaires

julianetas 13 février 2018 - 18 h 25 min

je m adresse a Magmax il est d accord pour avoir des H L M partout sauf a côté de lui j ai vécu en H L M quarante ans tout dépens de ce que l on met dans les H L M si y a une mixité dans les appartement il n y a aucun probléme et j étais sur la région parisienne dont je sais de quoi je parle c est comme tout si personne n a le courage d aller voir les fouteurs de troubles on se laisse bouffer mais si certain comme j en ai fait parti sont aller voir les responsables du bazar et leurs font comprendre de la fermer tout le monde ce calme et le cartier revient dans l ordre ok seulement beaucoup de monde a de la gueule mais peu défait

Réponse
Trugluff 14 février 2018 - 9 h 22 min

Tout à fait d’accord avec toi, on gagne toujours à discuter ensemble. Merci pour ce témoignage et à bientôt.

Réponse
Jo 12 février 2018 - 21 h 54 min

J’aime bien les tronches de cake. N’ayant pas de TV en n’en voulant pas, ne lisant pas non plus la presse, une partie de mes informations viennent d’ici.
Il est agréable également de lire les commentaires écrits avec franchise et sans langue de bois. Même si parfois je ne suis pas en accord avec !
Bien que je ne m’intéresse pas aux médias officiels je vais beaucoup “zieuter” ici ou là et glaner nombre d’informations me semblant plus justes.
Et pour quoi j’écris ceci là maintenant ? Et bien c’est parce que je constate que de plus en plus les mots ou expressions comme “guerre” et “violence” “loi du Talion” “œil pour œil” … etc reviennent régulièrement et quelque soit l’auteur(e) de l’article -l’entretien- forum – réseaux sociaux …
Alors je suis d’accord faisons la guerre ! Mais ça n’est pas moi qui commence hein !

Réponse
Trugluff 13 février 2018 - 14 h 38 min

Merci pour ce très gentil et inspiré commentaire. J’espère à bientôt pour de nouvelles aventures.

Réponse
Zoiseau 12 février 2018 - 18 h 17 min

Louer trois ou quatre costumes de pompier, un générateur de fumée chez un apiculteur… attendre midi, après avoir bien enfumé (c’est le cas de le dire !) sous la porte et par la serrure, frapper vigoureusement la porte, en criant au feu, faire sortir tout ce monde, changer à nouveau les serrures, et … s’installer à table avec les copains musclés pour se tortorer le repas que les squatters s’étaient mijotés !

Ca peut marcher.

Réponse
Trugluff 12 février 2018 - 18 h 37 min

Voilà une bonne idée pratique. Super, et merci.

Réponse
BENICHOU 12 février 2018 - 17 h 47 min

Et si ils squattaient les gendarmeries ou pourquoi pas l’armée du salut, ou mieux encore, la Basilique de Rome ?

Réponse
Trugluff 12 février 2018 - 18 h 03 min

Je préfère la synagogue de Neuilly. Merci pour ta fidélité

Réponse
BENICHOU 12 février 2018 - 19 h 40 min

OK! Mais là il est préférable d’être calotté et non pas culotté!

Réponse
Trugluff 13 février 2018 - 14 h 39 min

Bon, attends, à force de baisser ma calotte je l’ai oubliée dans le jardin. Bouge pas je reviens.

Réponse
BENICHOU 15 février 2018 - 15 h 23 min

Non mais attends, on peut être culotté sans pour autant baisser son pantalon!
Néanmoins, les squatteurs sont donc des culottés, protégés par des sans culottes !

Trugluff 15 février 2018 - 16 h 12 min

Voilà une belle sortie.

patron du 17 12 février 2018 - 17 h 37 min

cet article met en lumiere le desequilibre de la loi entre le fautif et le lésé , il faudra 2 ans , 5 000 euros et beaucoup de courage a ce monsieur pour recuperer son logement , sans compter les eventuels frais de remise en etat .Le lieu est deja synonyme de sale riche , d exploteurs , etc …
bien sur , il pourra porter plainte et essayer de recuperer des loyers ……………….
pour ma part , j utilise une autre loi , celle du plus fort .Son cout est moins elevé que les honoraires d un avocat et d un huissier et terriblement efficace , j ai egalement simplifier les demarches administratives pour louer un bien immobilier , un simple bail , pas de garant , ni de feuille de paie , rien , sauf un contrat moral entre nous ………je n ais a ce jour aucun impayé……..a mediter

Réponse
Trugluff 12 février 2018 - 18 h 04 min

Je suis pour cette méthode, là où il y a de la crainte il y a du respect.

Réponse

A découvrir et à lire sans modération

L'actualité mordante du Net : 13ème année
Toute la Gaule est occupée par la connerie … toute ? Non !
Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons.

A lire sans modération et à partager.