ENArchie partout – Ecole Nationale d’Administration

ENArchie partout – Ecole Nationale d’Administration


Monarchie, hiérarchie, anarchie, ENArchie. Rien ne change, ça chie toujours !

L’ENA cette école prestigieuse, qui force le respect des chiens qui font sur le trottoir d’en face et de ceux qui n’y accèdent pas tant il est difficile d’y entrer … sauf à disposer d’une bonne recommandation.

A bien y regarder et à observer les faits on est en droit de s’interroger sur la différence qu’il y a entre anarchie et ENArchie. L’anarchie est une disposition pour interdire les lois, l’ENArchie pour les contourner, franchement je ne vois pas de différence.

Cette grande Ecole créée en 1945 chie des diplômés d’une incompétence effarante. Jamais la dette du pays n’a été aussi élevée et que faites-vous messieurs les ENArques à part vous en mettre plein les fouilles ?

On vous confierait la gestion du sable au Sahara, il ne vous faudrait pas deux ans pour en importer pour rupture de stock. Partout où ces diplômés sont installés ça sent autant le dépôt de bilan que le chou-fleur dans une cuisine bretonne. De là à conclure que les cours prodigués à l’ENA sont nuls, il n’y a qu’un pas sinon comment expliquer que pas un seul d’entre eux n’a été en mesure de juguler la dette !

Et c’est parce qu’ils sont incompétents qu’ils se refilent entre eux les postes à pourvoir ; ce n’est pas une école c’est une secte :

CREDIT LYONNAIS

Un jour, le gouvernement en place nomma à sa tête un copain, Jean Yves Haberer, qui en cinq ans réussit à mener cette banque florissante tout près du dépôt de bilan et pour remplir quel porte-monnaie ?

Coût des pertes 23 milliards d’euros qu’il te faudra payer ami contribuable.

Après son licenciement il fut nommé par le gouvernement : Président du « Crédit National » pour services rendus sans doute.

VIVENDI

Jean-Marie Messier, s’est vu confier par la secte la Présidence d’un groupe florissant. En un temps record, il parvient à mener cette entreprise prospère au bord du gouffre, avec un passif de 30 milliards d’euros et pour remplir quel porte-monnaie ? Contraint de démissionner, il réclame une indemnité de licenciement de 20 millions d’euros. Le « copain » Jean-René Fourtou est nommé. Il s’empresse alors de se gratifier de 1 million d’options à un cours ridiculement bas. Résultat : dix huit mois après son arrivée, il a réalisé une jolie plus-value de 7 millions d’euros, ensuite le cours de l’action a chuté de 75 % !

FRANCE TELECOM

Michel Bon, un énarque bien connu sous le pseudo de « BON à rien » s’octroyait un salaire de 50.000 euros par mois. Il a réussi à générer une perte nette de 8,28 milliards d’euros, et un endettement de 60,7 milliards d’euros…  et pour remplir quel porte-monnaie ? L’action qui valait 28 euros en 1997, tombait à 6 euros… En remerciement de son efficacité, Michel BON a été nommé Président de « L’Institut de l’Entreprise » par le porte-monnaie qu’il a rempli.  

Il brilla par son incroyable nullité chez carrefour et à l’ANPE … A défaut de compétence il est prêt à tout pour briller y compris à manger du cirage.

ALSTOM

120 000 salariés, un fleuron de l’industrie française dirigé par le compétent Pierre Suard qui sut développer considérablement l’entreprise ; problème, il n’était pas ENArque !

Une campagne de dénigrements fut orchestrée par l’ENArchie gouvernementale qui aboutit à la mise en examen de l’intéressé… En 1988, un ENArque, Pierre Bilger était parachuté par la secte. Peu convaincu de mettre l’entreprise par terre seul, il s’empresse de faire rentrer les copains d’école :

Philippe Jaffré, ENArque ancien Président d’Elf condamné pour escroqueries diverses,

Loïc Le Floch Prigent, ENArque ancien patron d’Elf, condamné lui aussi,

Georges Chodron de Courcel qui, par coïncidence, porte le même nom que Bernadette Chirac, née Chodron de Courcel… Marrant non ?

On découvre ensuite qu’Alstom détient une dette de 5,3 milliards d’euros … et pour remplir quels porte-monnaie ?

LA SOCIETE GENERALE

Daniel BOUTON ENArque, toujours à son poste malgré 7 milliards d’euros de pertes dont 2 suite à des spéculations sur des produits dérivés et 4,9 milliards par «la faute d’un employé incontrôlé» nous dit-on.

Dans cette affaire il est curieux de lire que le directeur de la Banque, le directeur de l’Autorité des Marchés Financiers et le Directeur de la Banque de France, tous trois ENArques, étaient au courant du «trou» depuis le dimanche 20 janvier. L’affaire n’a cependant été rendue publique que le 24 janvier ….  le temps de remplir quel porte-monnaie ?

En remerciement de ces études couteuses que la France leur a données que font donc tous ces ENArques pour que les finances publiques soient aussi malmenées ? Toutes ces compétences validées par un diplôme de haut niveau ne sauraient générer de telles pertes dans les entreprises publiques sans raison !

Moralité : l’ENArchie c’est comme une étagère de chiottes, plus c’est haut, plus c’est inutile.

Merci de faire connaître ces infos autour de vous et à bientôt pour dire du mal

 

lire aussi :

France : la fermeture est claire : décadence française

Sur la dette de ma mère : la dette de la France

37 Commentaires

  • Le terme « anarchisme » et ses dérivés sont employés tantôt péjorativement, comme synonymes de désordre social dans le sens commun ou courant et qui se rapproche de l’anomie, tantôt comme un but pratique, l’anarchisme défend l’idée que l’absence d’une structure de pouvoir n’est pas synonyme de désorganisation sociale5.

    Pour ses partisans, l’anarchie n’est justement pas le désordre social. C’est plutôt le contraire, soit l’ordre social absolu, grâce notamment au collectivisme anti-capitaliste. Ce collectivisme, contrairement à l’idée de possessions privées capitalisées, suggère celle de possessions individuelles ne garantissant aucun droit de propriété, notamment celle touchant l’accumulation de biens non utilisés6. En outre, ce collectivisme s’exprime par une liberté politique organisée autour du mandatement impératif, de l’autogestion, du fédéralisme et de la démocratie directe. L’anarchie est donc organisée et structurée : c’est l’ordre moins le pouvoir. Un exemple l’économie distributive ou distributisme :
    http://ecodistributive.chez-alice.fr/?page=argumentaire

    Cordialement

    • Trés bonne explication à mon sens purement utopique et à laquelle je n’adhère pas du tout. Elle a le mérite d’avoir été posée. Merci

      • http://www.cles.com/enquetes/article/les-anarchistes-mystiques-russes

        de toutes façons le monde ne peut pas continuer tel qu’il est aujourd’hui – je ne me souviens plus du pourcentage – mais c’est peut être : 1% qui possède la moitié de la richesse mondiale –

        et pour maintenir son statut, il faut faire la guerre –

        « qu’est-ce que la civilisation, c’est la création à l’infini de besoins dont on n’a pas besoin » (S. Fitzerlard) – il faudra bien que chaque être humain évolue – et que l’on arrête les gaspillages de toutes sortes et que l’on ait une véritable démocratie , donc que tout le monde s’implique –

        j’ai sous la main le livre d’Alberto Cavallari  » la fuite de Tolstoï » – le pauvre lorsqu’il s’est rendu compte de la misère dans laquelle les gens vivaient, il est devenu fou –

        Trugluff « ‘il y a plus de choses entre la terre et le ciel que m’en peut rêver ta philosophie » – il y a longtemps que Shakespeare a dit ça – et il faudra bien accrocher la charrue à une étoile – évoluer et faire évoluer les autres –

  • Bonjour les Bons Cakes,
    Le billet de Philippe Bouvard du 30/10 : vents mauvais.
    « Comment au lendemain du jour où la tornade a commis l’incivisme de dépasser de 50 Km/h la vitesse autorisée, ne pas se souvenir qu’à la veille de la présidentielle, Jean-Luc Mélanchon s’inquiétait déjà de la capacité d’un capitaine de pédalo à affronter la tempête ? Car le vent mauvais souffle partout : dans les ministères où l’on ne parvient plus à conserver le cap; dans les Assemblées où certains élus de gauche se transforment en girouettes et à travers le pays où la bourrasque du mécontentement atteint, l’une après l’autre, les corporations.
    Bref, il n’y a plus guère qu’à l’Elysée, calfeutré par les courtisans, qu’on minimise l’ouragan sous prétexte que le principal locataire s’accroche au pouvoir comme la moule à son rocher ».
    A Paris , il y a longtemps que le « zouave » de l’Elysée a dépassé la côte d’alerte!!!
    Gérard.

    • La cote d’alerte n’est pas encore dépassée, pour preuve les conneries continuent et rien ne change. Nos petits commentaires n’y changeront rien, tout au plus ils nous sensibilisent sur une colère populaire montante qui n’intéresse personne. En 1789, c’est lorsque le peuple est entré dans Versailles que le jeton est tombé. Avant cela les élites campaient sur leurs positions respectives pour sauvegarder leurs acquis. Franchement je ne vois aucun changement !

      • et si l’armée s’en mêle ça donnerait quoi ?

        • Ca règlerait les problèmes dès lors qu’il y a une volonté politique à modifier le cours des choses avec une idée maîtresse empreinte d’un objectif noble ponctué d’une aspiration humaine élevée.

      • Bonsoir Trugluff,
        Alors il faut dire au peuple et je me mets à genoux pour le dire et je lève les bras au ciel :
        « Aux larmes Citoyens » la France se meurt, elle ne se rend pas mais elle meurt.
        Un Waterloo, cela suffit, PS-les Verts-Grouchy, alors changeons l’alarme : « Aux armes citoyens » sauvons la nation.
        Gérard.

    • tu es poli Gérard, moi je dis « comme les morpions sur les couilles du pape »

  • Salut à tous!

    Je propose qu’on délocalise (la période veut ça) l’ENA en Chine: au pire, on ne verra pas la différence (vu la qualité moyenne du Made in PRC), au mieux, ils mettront ce pays à plat, ce qui nous rendra en comparaison compétitifs!

    Pour redevenir sérieux (ou peut s’en faut): En gardant l’ENA en point de mire, comme symbole ultime, on pourrait élargir le débat sur l’efficacité de l’enseignement en France, et donc l’adaptation de ses produits au monde du travail (diplome vs compétence)! Il ne faut donc pas s’étonner que tout le monde nous l’envie, mais que personne ne nous copie!

    a1 2c4

    • d’accord Coyotte – et s’ils aiment les chinoiseries, ils resteront là-bas – ……..

  • Bonjour les Bons Cakes,
    Pour confirmer ma comparaison ENA/ANE, je vous soumets le billet de Philippe Bouvard qui parait tous les jours sur le Var-matin et Nice-matin.
    Le billet du jour : Les Spécialistes !

    C’est donc à l’issue d’une série de repas dont il y a tout lieu de penser que les menus étaient moins frugaux que ceux des Restos du Coeur que les gouvernants et les hauts fonctionnaires ont imaginé de réduire l’aide alimentaire européenne.
    Et il en ainsi dans tous les domaines.
    Un président célibataire prône le mariage pour tous !
    Des ministres se déplaçant en voiture de fonction conseillent d’emprunter les transports en commun !
    Des parlementaires débordants de santé, se penchent sur la fin de vie !
    Des experts sans enfant réforment le temps scolaire !
    Et comme vitupérait le regretté Michel Audiard :
    « On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne seraient pas fichus de faire pousser un radis ».

    Bien dit.
    Bonne soirée les Cakes.
    Gérard.

  • Bonjour les Bons Cakes,

    De toutes façons , ENA, ANE voire Bourricot actuellement au gouvernement nous sommes les dindons de la farce.
    Nos politiques ne savent pas faire respecter notre pays.
    En Suisse aux dernières élections les partis en lice n’ont pas fait dans la mollesse, à l’ UDC par exemple les affiches telles que : « Tu niques la Suisse, Tu dégages », clair, net, et précis. Fleurissaient. Et pas de tags racistes dessus.
    En France tu niques la France, t’as la légion d’honneur. Les exemples sont éloquents!
    Dernière agression en date:
    Madame Dounia Bouzar, récemment nommée par le 1er sinistre, à l’Observatoire de la laïcité (n’importe quoi!) souhaite que 2 fêtes Chrétiennes soient remplacées par la fête juive de Yom Kippour et la fête musulmane de l’Aïd.
    Nous ne pouvons pas laissez faire cela. Nier les racines chrétiennes de notre pays, ne peut qu’aggraver l’inquiétante crise morale et spirituelle que la France traverse.
    Un pays sans mémoire est un pays sans avenir et comme le disait le Général de Gaulle : si l’ Etat est laïc, la France est Chrétienne.
    Comme l’a dit le président Sarkozy: « la Chrétienté a laissé à la France un héritage de civilisation. Cet héritage nous oblige mais c’est d’abord un devoir de le transmettre aux générations futures. Ensuite, nous devons l’assumer sans complexe et sans fausse pudeur ». Ce qui n’est pas le cas des actuels iconoclastes.
    Si cette proposition est un coup d’essai médiatique pour « tester » les résistances. Résistons.
    Il faut donner un coup d’arrêt à ce processus funeste, tant qu’il est encore temps.
    Sur le net une pétition est lancée, certains d’entre-vous l’ont peut être déjà reçu?
    Allons-y gaiement.
    Gérard.

  • "La France regorge de chefs d’entreprises ayant fait leurs preuve, pas besoin des ces administratifs corrompus" Merci Mickey 2a

    • corrompus et qui n’ont pas toujours fait leurs preuves en terme d’efficacité entrepreneuriale

  • Bravo pour cette définition de l’ENA, exactement école nationale des ânes, des incompétents et des bons à rien à l’exception de se remplir les poches et de brader la France. Une seule solution: FERMER CETTE ÉCOLE A FABRIQUER LES CONS ET ÉRADIQUER TOUS LES ÉNARQUES.

    La France regorge de chefs d’entreprises ayant fait leurs preuve, pas besoin des ces administratifs corrompus.

    • Ce n’est pas faux, mais est-ce que des chefs d’entreprise ayant fait leur preuve accepteront de cracher au bassinet ? Dès lors que l’on dispose d’une véritable compétence on n’est moins manipulable qu’un bourricot.

  • bonjour , vous posez une question difficile : comment juger la competence des grands patrons : a leur niveau d etude ? au resultat des entreprises ; en fonction du maintien des emplois en france , ou du resultat financier de l entreprise !je crois que pierre barbier a donné une premiere solution ; la connaissance du metier et de l entreprise , et pour cela il faut du temps .
    pour ma part je considere que le diplome permet un depart dans la vie professionnelle , il n est en rien une finalité!
    quand vous avez 45 ans , que vous cherchez un emploi , vos diplomes n ont aucune importance , c est votre parcours qui importe, et en premier lieu , ce que vous pouvez apporter a l entreprise qui vous emploie.
    quand a la designation des grands patrons , il appartient aux conseils d administration de designer ceux ci .bien sur , on pourrait demander aux salariés de voter pour leur futur patron , mais il semble que cela existe deja ……….a vous de juger le resultat apres 16 mois de presidence

    • patrondu17, bravo ! Excellent commentaire qui résume bien les choses sauf … qu’il n’est pas dans le sujet relatif au copinage politique. Les exemples cités sont quant à eux explicites sur la capacité de ses grands patrons dont la mission, selon moi, était plus de récupérer de l’argent en sous main que de faire prospérer  lesdites entreprises, tout ça bien sur aux frais du contribuable. A bientôt

      • j avoue que je me suis egaré , cependant , dans le monde de l entreprise et partout ailleurs , vous connaissez l importance des reseaux , de plus , l’ ENA aime que ses anciens élèves soient a la tete des grandes entreprises française , il serait profitable que cette meme ecole s interesse a la performance de ceux ci .
        pour revenir au sujet qui nous preoccupe, vous constatez comme moi que dans ces grandes entreprises , on privatise les benefices , et on mutualise les pertes , seul le salaire du dirigeant conserve un niveau digne de ses etudes , l honneur est sauf

  • Vous avez oublié le fondateur, Debré je crois, puis giscard, puis l’avant dernier président dont le nom m’échappe …………

    Je vais revenir sur les anarchistes …….. Même si je crois que c’est impossible étant donné le niveau de conscience actuel –

    • Je n’ai pas oublié, mais je m’astreins à faire court afin de ne pas lasser mon lectorat. Seule l’idée générale doit prendre le pas afin de susciter vos prises de paroles respectives. A bientôt

  • Vos commentaires sont amusants mais ressemblent un peu à de la manipulation pour frustrés du certificat d’étude.
    La compétence, au delà d’un certain niveau d’études, est comme souvent l’apanage de la l’individu. Ceux qui ont eu la chance de rentrer à l’ENA sont pour presque tous issue d’abord de grandes écoles prestigieuses et de prétendre qu’ils sont des crétins incompétents est un peu simpliste. Il y a très certainement des erreurs de casting et de copinage mais dans l’ensemble ce sont des cerveaux.
    Je ne me souviens pas que Le Floch fut un jour ENArque mais Jaffré le fut et détruisit le plus bel outil industriel Pétrolier Français qui depuis a été remis à Total, la raison essentielle n’étant pas son appartenance à l’ENA mais son manque de connaissance du métier et son caractère autoritaire refusant toutes critiques ou suggestions.
    Je suis sur qu’il serait beaucoup plus interressant de faire un bilan sur le choix et le profil des responsables de l’industrie grandes et moyennes nommés par nos conseils d’administration mais cela demande du travail et de la recherche.

    • C’est juste. Comme je l’ai écrit je crois au contraire que ce sont des gens intelligents qui, lorsqu’ils génèrent des pertes dans les entreprises dont ils ont la gestion ce n’est sans doute pas perdu pour tout le monde. Pour preuve, un ouvrier qui commettrait de telles erreurs dans son travail serait remercié manu militari sans avoir en poche un autre job. Je ne me trompe pas ? Lisez le commentaire d’Abysses, il n’est pas dénué de fondement. A bientôt

    • Comme beaucoup, vous ne faites pas la différence entre avoir des diplômes, être intelligent, être logique, avoir du bon sens, être honnête (aussi bien intellectuellement que moralement), être travailleur, mériter sa place, savoir prendre des initiatives… Bref, j’arrête, je crois que vous m’aurez compris.
      Quand on voit comment est gouvernée la France et toutes les entreprises sus citées, on sent le cerveau effectivement. Mais dans un bocal, baigné dans du formol.

  • A ce stade on a du mal à faire la différence entre un abruti de naissance et un abruti énarque, sauf que l’un pense sincèrement que le peuple est constitué d’abrutis comme lui et que l’autre agit consciemment pour qu’on le devienne. Mais, c’est vrai que le temps passant, les deux finissent par se confondre. Il faut quand même et tout de même, être réaliste, est-ce qu’il n’y a pas une grande part de vérité sur cette considération de la part des énarques ? à l’égard du peuple ? Non ! Parce que depuis plus de 40 ans, ils pillent la France, ils rabotent tous les jours une parcelle de liberté, ils s’évertuent à nous faire croire que nous vivons en démocratie alors que nous entrons dans un totalitarisme digne de Caoucescou, ils nous démontrent chaque jour qui passe qu’il faut être voyou pour faire de la politique, qu’ils appauvrissent la France économiquement et qu’ils s’évertuent depuis que la crise est de plus en plus forte, qu’il va falloir encore et encore serrer la ceinture, à cause d’un endettement qu’ils ont eux même contracté. On peut donc comprendre de bader quand il s’agit d’assister à une séance de prestidigitation, mais, quand il s’agit de se faire plumer alors que nous sommes encore vivant, je crois qu’au fond, oui, l’abruti de naissance a raison ! Nous sommes biens des abrutis.

    • C’est brutal mais ça a le mérite d’être clair et je crois juste. A bientôt

  • désolée Trugluff, votre définition de l’anarchisme est fausse –

    • J’attends donc une suggestion néanmoins je considère qu’elle n’est pas fausse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.