Le meurtrier de Mohamed remis en liberté

Le meurtrier de Mohamed remis en liberté

Le meurtrier de Mohamed remis en liberté

 

 

ARCHIBALD – J’écoutais la matinale d’Yves CALVI sur RTL quand il fut annoncé la remise en liberté de l’assassin qui a avoué son crime du jeune Mohamed tué en 2001 et ce au motif d’une erreur de procédure !

Huby – Je n’en ai pas entendu parler ! Vas-y explique.

ARCHIBALD – L’auteur du crime a été retrouvé en 2016 soit 15 ans après les faits – il a avoué son meurtre, point final. Il s’est retrouvé libéré par la Justice pour faits prescrits car cette dernière a perdu le dépôt de plainte ! Tu le crois çà ?

Huby – Incroyable erreur de fonctionnaire.

Blaireau – C’est étrange qu’on les appelle « fonctionnaires », parce qu’en fait ils ne fonctionnent pas beaucoup avec leurs conneries, grèves, RTT, vacances, maladies, etc.

Madgic – L’avocat de la famille indiquait, à juste titre : un meurtrier qui a avoué est libre, on ne peut pas l’accepter. C’est fou d’imaginer qu’une telle situation soit possible.

Cake 40 – Certes l’erreur est humaine mais en matière de justice l’erreur est inhumaine. Décidément il n’y a plus de Justice.

Blaireau – Mais si, il y a une justice, puisque les cons ont toujours l’air con.

Cake 40 – Tant mieux ça aidera à les reconnaître ! Mais le jour où le flagrant délit de connerie sera passible de prison, les Juges n’auront plus à quitter la salle d’audience.

Blaireau – Une chose est sûre, c’est qu’avec la Justice actuelle, Hitler aurait écopé de vingt-cinq heures de travail d’intérêt général comme tueur dans un abattoir casher.

ARCHIBALD – Ce qui m’interpelle dans cette histoire c’est la discrétion médiatique qui l’entoure. Je suis intimement convaincu que des instructions provenant des hautes sphères ont été données aux médias. Pour preuve – je reste tout aussi convaincu que l’actualité diffusée par Yves Calvi a relevé d’une imprudence journalistique : dans le résumé de sa quotidienne le sujet n’apparaît pas. Il m’a fallu réécouter le podcast de RTL (57ème minute et 42ème seconde) pour avoir accès à cette information que je n’ai pu trouver sur Internet qu’à l’aide du prénom de la personne assassinée, et ce ne fut pas facile. Pourquoi donc un tel silence face à une non-information galopante : interview de personne attendant le train un jour de grève ?

Huby – Sans doute parce que l’Etat sait que le Peuple n’accepte pas de tels errements du pouvoir en place.

Madgic – Mais le pouvoir n’est-il pas un instrument de mutilation ?

Magmax – Je l’ignore et j’ignore également s’il faut prendre un avocat lorsque l’on a volé des crevettes !!!

 

 

Vous aimez ? Abonnez-vous et faites connaître Les Tronches de Cake autour de vous, merci.

 

 

Sources : Ouest France    Le Progrès   RTL 57ème minute et 42ème seconde

 

Les personnages de Les Tronches de Cake

8 Commentaires

  • Ce qui me ferait rire que si un jour un enfant dejuge ou de magistrat
    Lui arriverait la même chose là on entendrait toute la magistrature française crier au scandale mais tant que cela ne leur arrive pas à eux-mêmes ils ne prendront pas de sanction sévère c’est des fonctionaire dont vaut mieux pas que je dise ce que je pense ok

    • Oh si j’aimerais bien que tu dises du mal, je me sentirai moins seul. Merci

  • Donnez moi un centime par criminel qui a fini son existence paisiblement dans son lit, et cela est sûr, demain je m’achète tous les châteaux de la Loire. Pour le moment, laissez dormir madame GUILLOTINE.

  • Franchement, je préférais quand tu tapais sur les socialos: il y avait de la matière, et on pouvait en rire. Là, pas moyen: sujet grave, traitement sérieux…
    Réagissons tout de même!
    La justice des hommes est par nature imparfaite – mais il est certes moins inacceptable que le coupable s’en sorte par manque de preuves ou parce que la technique permettant la preuve est absente, que par l’erreur (la faute?) d’un obscur scribouillard de tribunal ou flicaillon peu zélé (ce n’est la majorité ni dans l’une ni dans l’autre de ces honorables corporations, Macron-merci!) Aussi aigre celà soit il, il faut faire avec. Sinon, il faudrait inventer la responsabilité personnelle, la traçabilité des actes… ah, que de vilaines notions voilà!!
    a1 2c 4

    • Je suis d’accord avec toi, il y a mieux à rire, mais je ne pouvais pas laisser cela sous silence. Cela m’était impossible. Merci pour ton excellent commentaire et à bientôt.

  • Tout va bien ! Dormez bonne gens ! Si tu ne t’occupe pas de politique,rassure-toi, la politique s’occupe de toi !

Participer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.