AccueilPolitiqueTrucs cons

Je viens de réaliser une chose qui m’angoisse :                                            socialisme

  • mon chien dort environ 20 heures par jour, 
  • il faut lui préparer sa nourriture car j’en ai fait un assisté,
  • on lui fournit tous ses repas gratuitement,
  • il bénéficie d’une visite médicale annuelle et chaque fois que son état de santé le nécessite, pour tout ceci il ne paye rien et rien ne lui est demandé en retour,
  • il vit dans un environnement agréable, une maison dont la taille est supérieure à ses besoins et ceci sans qu’il ne soit tenu à aucune contribution financière ou effort pour les autres,
  • s’il fait des saletés, quelqu’un d’autre nettoie,
  • il est libre de choisir un endroit confortable pour dormir,
  • il dispose d’un droit à gueuler à chaque fois qu’il le désire, jour, nuit et jours fériés, tout en jouissant d’un logement à titre gratuit,
  • il vit comme un roi et n’a absolument rien à dépenser, toutes ses dépenses sont prises en charge par d’autres qui travaillent pour le faire vivre.

 Je pensais juste à tout cela, et soudainement cela m’a frappé aussi fort qu’une gifle d’escalope dans la tronche d’un végétarien … de Dieu, de Dieu ! Mon chien est SOCIALISTE !!

Si vous aimez les Tronches de Cake, merci de les faire connaître autour de vous

Sur une idée de Darwin que je remercie

 

AccueilTrucs cons

Quand la neige souligne ses yeux d’un mascara trop noir avant de se fondre dans l’oubli c’est le signe que le froid marque une trêve. Les voitures ont repris fière allure en projetant un rideau de neige mourante sur les trottoirs, pour l’heure privés des cacas de chiens.

Blaireau, Cake 40 et ARCHIBALD pressent le pas pour se réchauffer autour d’un café bien chaud comme le Balto sait les servir. Trop tard ! Un véhicule propulse son jet noirâtre sur la parka de Blaireau qui éructe sa mauvaise humeur en psalmodiant ses meilleures injures.

Blaireau – « Eh ! va donc pauvre con ! »

Cake 40 – « Sous le coup de l’énervement tu le traites de pauvre con. Qu’est-ce qui te fait croire qu’il est pauvre ? C’est peut-être un petit con ou un grand con, voire un sale con ou avec un peu de chance un gros con. C’est là toute la richesse de notre belle langue française, on peut qualifier la connerie avec précision. »

ARCHIBALD – « On peut même la dater et la différencier entre le jeune con et le vieux con, parce qu’il existe une différence essentielle entre un jeune con et un vieux con ; c’est le temps qu’il leur reste à être cons. »

Blaireau – « Tu as raison, notre belle langue ponctuée de ses papilles lexicales a toujours du venin à répandre. »   En tendant le poing vers le fuyard   « Va donc eh fils de con. »

Cake 40 – « Tu es décidemment une bien mauvaise langue … c’est ta copine qui doit être malheureuse. » Rires collectifs

ARCHIBALD – « Quand je pense que ton langage est la peinture de tes idées je t’assure que je n’ai pas envie de fixer ton langage au mur de mon salon. Pour en revenir à l’idée fondatrice ayant pour thème les cons, c’est encore en bande qu’ils sont les plus dangereux. Une bande de cons est bien plus dévastatrice qu’un mauvais con, ils sont toujours prêts à tirer les rois pour en gagner un de plus. Même avec des pièges à cons il est difficile de les capturer au mieux on parvient à les maitriser au cours du dîner. »

Cake 40 – « Pour être tout à fait complet sur les têtes de cons il faut toujours distinguer le vrai con du faux con ; le vrai con vole toujours plus bas que le faux con. »

Blaireau – « Je m’en fous ! L’autre buse qui m’a éclaboussé est con comme un iceberg, six fois plus con en dessous que ce qui dépasse ! »

Cake 40 – « Pourvu qu’il ne se redresse pas. »

Blaireau – « Il faudrait un jour se décider à enfermer les cons … »

Cake 40 – « … je crains qu’il reste peu de monde pour fermer les portes. »

ARCHIBALD – « Moralité de cet article à la con, avant d’être fort comme un chêne, sans doute faut-il naître con comme un gland ! »

  

Déjà publié le 18/01/2011

                                   
à la next si vous êtes toujours là … 

AccueilPolitiqueTrucs cons

Les socialistes n’ont jamais eu beaucoup de respect pour moi, ils y sont d’ailleurs allés de leurs petites phrases, mais rien n’y a fait. Mes mensonges et magouilles politiques ont fait de moi le Président.

De la Corrèze que j’ai endettée pour des décennies au PS que j’ai dézingué lorsque je le dirigeais, deux fois moins d’adhérents à mon départ qu’à mon arrivée, je suis tout de même devenu le Président.

Je n’ai jamais exercé un quelconque poste dans aucun Gouvernement, c’est dire si l’on me jugeait déjà nul, mais je suis maintenant le Président. Je suis un incapable capable de tout ; plutôt que de baisser les dépenses je ne cesse de monter les impôts et personne ne dit rien. Faudrait être bête pour faire autrement ! Il y a fort longtemps que j’ai compris que plus je disais des conneries et moins je ressemblais à un bigorneau !

J’ai peu de chances d’être réélu donc autant que faire se peut je vais m’en mettre plein les fouilles. En ne déclarant pas mon concubinage je suis passé juste sous la barre de l’ISF ce qui invaliderait mon élection si les médias agitaient le chiffon. Mais je maîtrise, je laisse les copains se gaver eux aussi car c’est à ce prix que l’on achète sa légitimité!

Incapable de régler les problèmes d’aujourd’hui je réfléchis déjà à ceux de 2025 car beaucoup de Français ne s’attachent pas aux faits, d’ailleurs incapables pour la plupart de les analyser, mes paroles leur suffisent. Alors je cause et pendant que je cause je ne fous rien, après je vais faire ma sieste. C’est plus fort que moi je ne peux pas rester sans rien faire. Ségolène et Martine vous avaient prévenu, je bulle à l’ombre des dorures de mon palais, je ne parle pas de mes dents en or.

De toutes les promesses faites, qu’est-ce que j’ai fait ? Le mariage pour tous ; avouez que j’ai bien joué. J’ai occupé l’espace médiatique en laissant les problèmes s’accumuler, mais j’ai quand même dit que ça irait mieux et on me croit ! Je fais si bien semblant de croire en mes conneries qu’Achille ZAVATTA croit que je suiis en lui.

Encore une fois je tiens à vous dire merci à tous … mais plus particulièrement à mes copains de l’ENArchie.

Merci à Dame Nafissatou Diallo et son violeur DSK pour son érection présidentielle, sans lesquels je ne serais pas Président aujourd’hui.
Merci à Marine Le Pen et son Front National pour ses nombreux votes blancs qui m’ont gentiment fait élire (pour mémoire je rappelle que la moitié de ces électeurs-là auraient pu me bloquer !).
Merci à François Bayrou qui a également su faire de l’antisarkosysme primaire et qui a ainsi fait voter pour moi, bien que mes idées soient à l’opposé des siennes. Appréciez la performance, j’ai été élu avec 48.63% des votants. Balèze !
Merci à Mélenchon et son extrême-gauche stalinienne d’avoir vilipendé violemment et méchamment, à ma place, le « candidat potentiellement sortant » et ainsi dégagé mon chemin ; ce chemin qui mène nulle part puisque je ne sais pas où je vais.
Merci à tous les syndicalistes et autres improductifs qui ont appelé à voter pour moi et qui auront plein de nouveaux postes improductifs, payés par vos impôts. Je reste champion toutes catégories du gros trou aux bourses.
Merci à tous les médias d’avoir fait à ma place, et pendant 5 ans, sur les ondes radio, télé et journaux, une campagne de démolition incessante sur mon prédécesseur.

Merci à tous ces français qui m’ont donné la clé de l’arme nucléaire.

En remerciement je réduis déjà la facture sociale :

Grille des salaires 

  • Gardien de la Paix : 1 600 € pour risquer sa vie
  • Pompier professionnel : 1 800 € pour sauver une  vie
  • Instituteur : 1 750  € pour préparer à la vie
  • Médecin : 4 500 € pour nous maintenir en  vie
  • Sénateur : 13 340 € (hors avantages) pour profiter de la vie
  • Ministre : 14 200 € (hors avantages) pour nous pourrir la vie !!!

signé : ton ami FACEBOOK qui te force tous les jours au bonheur

 

Lire aussi :

Maîtresse, magouilles et politique

Amis Zantrope pour l’ami Molette

Encore eut-il phallus que je le susse !

AccueilTrucs cons

Contrôle de Gendarmerie – La vérité si je mens, nuit !

Le Balto se défait de ses habits de fête. Cotillons, langues de belles-mères et serpentins vont rejoindre à tout jamais ce sac plastique. Sinistre linceul pour ces retrouvailles entre amis de fortune que sont les mégots, et autres restes que les estomacs encombrés ont oublié. Triste fin pour nos compagnons de fête.

Le quotidien reprend ses droits et les Tronches de Cake leurs querelles fraternelles. Rien ne semble avoir changé pour cette nouvelle année, malgré une aspersion de vœux drue comme une pluie d’orage qui sèche aussi vite qu’une bonne résolution.

Cake 40 fait une entrée souriante au milieu des seaux, escabeaux et serpillières qui tentent d’effacer les excès païens des fêtards mouillés.

Cake 40 – « Bonjour les copains. 2012 ça démarre à donf pour moi, je viens de me faire arrêter par la Gendarmerie et je leur ai fait un coup digne d’un chiche Cake. »

Blaireau – « J’aurais préféré un chiche kebab, mais dans la Gendarmerie je n’aime que le GIGN, c’est une sorte de police qui ne boit pas, ou très peu. »

Cake 40 « Vous allez voir ce que c’est qu’un chiche Cake, chiche de tout. Je circule en voiture, coup de sifflet, je me gare … »

Magmax – « Ah ! Bon tu t’arrêtes lorsqu’on te siffle ? Aujourd’hui le sifflet ne fait pas peur, l’arbitre comme le gendarme auraient plus d’autorité avec une sirène de pompier. »

Cake 40 « Le gendarme me demande,

     – Bonjour Monsieur, présentez-moi votre permis s’il vous plait.

     – Je ne peux pas vous le montrer, je n’en ai jamais eu.

     – Ah ! Eh bien donnez-moi les papiers du véhicule.

     – Je ne sais pas où ils sont car je viens de voler cette voiture.

Je sens le mec se crisper grave et le ton devient menaçant.

     – Mais regarder donc dans la boite à gants.controle 2

     – Je sais qu’ils n’y sont pas je viens d’y mettre mon revolver. »

ARCHIBALD – « Mais tu deviens fou pour cette nouvelle année ! »

Cake 40 « Attends, je n’ai pas fini et le gendarme de me dire ;

     – Mais que faites-vous avec un revolver ?

     – C’est celui que j’ai utilisé pour tuer le propriétaire du véhicule que j’ai mis dans le coffre.

     – Quoi ! Vous avez un mort dans le coffre ? »

Blaireau – « C’est vrai ce que tu racontes ? Tu es devenu con ou alors tu as recommencé la drogue. »

Cake 40 « Le gendarme me demande de garder les mains sur le volant bien évidence, il m’a pris mon nom … »

Magmax – « Ben comment tu t’appelles maintenant ? »

Cake 40 « … et il appelle son chef qui arrive quelques instants plus tard après avoir été informé de la situation.

     – Bonjour Monsieur, mon collègue m’apprend que vous n’avez pas de permis …

     – Mais si bien sur que je l’ai, tenez le voici.

      Le mec étonné – Mais il ne s’agit pas d’un véhicule volé ?

     – Non pas du tout c’est ma voiture d’ailleurs voici les papiers.

     – Et le révolver, et le mort dans le coffre ? C’est quoi tout ça ?

     – Avec tout ce que vous venez de me reprocher si ça continue vous allez peut-être me dire qu’en plus, je roulais trop vite ! »

 

 

A la next pour un sujet qui énerve

visa-Trugluff-avec-fond.png

      P.S : ne loupez nos bons voeux 2012

AccueilTrucs cons

Les candidats de Secret Story – Les trous du culte de Sécrète scories

C’est un ciel gris d’automne qui pend aux fenêtres du BALTO comme un rideau qui se tire sur un été déjà lointain. La bonne humeur agite les neurones des Tronches de Cake.

 

Madgic « Avant, quand on était analphabète comme ses pieds, sale ou con, on en avait honte et on se faisait discret. Maintenant on s’affiche et l’on devient vedette à la télé. Ce qui me fait peine dans toutes ces émissions de TV réalité c’est que l’on prend des inconnus pour la plupart, on en fait des stars d’un jour et selon, des chômeurs de plusieurs années mais toujours des cons pour l’éternité. »

Blaireau  « Ce qui me gène c’est de voir un présentateur que j’aime bien, Benjamin Castaldidaikonery qui refait Sécrète scories 3.  »

Magmax  « Ah ! Bon, et pourquoi ? » 

Cake 40  « Tu veux que je te le dise en net ou en brut ? C’est ce qu’on appelle un mec qui gagne à être connu. »

Madgic   « Entre fautes de grammaire, expressions customisées, réflexions métaphysiques et absurdités en tout genre, les candidats de Sécrète scories 3 ont fait très fort au niveau de la langue française ! »

Magmax  « Précision votre Honneur ; la langue française, c’est un bout de viande, c’est tout. »

Madgic   « Tu as raison, la langue devrait être un organe « dégustatif ». Pour détendre votre cerveau englué, je vous ai préparé un florilège des phrases cultes* de nos amis de l’Académie des nœuds : « Il faut que je fais mes cheveux », « Je ne me suis même pas écouté moi-même directement », « J’aimerais que c’est John qui part et John qui revient, pour qu’il fasse montrer qui il est ». Maintenant FX, un mec simple et humble… « Aider les gens dans les pays pauvres ? J’aurais trop peur qu’ils m’agressent ! », « Je déteste me mélanger à la masse et au peuple », « Nan mais en fait j’voulais dire qu’elle était… meraphrodite. Euhh… La mère à Phrodite… euh ouais bah transexuel c’est pareil ! ». Côté sexe Cindy, la sulfureuse : « Santé! Cul! Pognon! Désolé c’est ma devise », « Quand je suis excitée, j’ai envie de buzzer », « J’ai toutes les qualités requises pour être une star du X, mais je ne crois pas être assez polyvalente sexuellement ». Je continue ? »

Cake 40 « Oui bien sur, on ne va pas se priver de ces raisonnements de valises sans poignées. Le langage, c’est ce qui différencie l’homme de la bête, plus tu dis des conneries et moins tu ressembles à un bigorneau ! »

Madgic   « Il y a Jonathan, le philosophe : « Il fait très chaud quand il fait chaud ». Là bien sur c’est une blonde Angie, alors tout s’explique : « C’est choquant, ça m’a choqué », « Tout est faux et tout on dirait du vrai », « S’il n’y avait pas de nuages, il ferait super beau ! ». Il y a aussi Elise, une fille comme les autres: « Quand on sort avec Didier, on se maquille, on s’échange des robes, et on se fait draguer par des mecs ». Romain, le bad boy : « Arrête de parler avec ta bouche !! ». Et pour finir la bimbo Daniela : « Je suis têtue comme une moule », « Roland Garros, il a un fils ? ». Quelques autres pour le plaisir : « 3 semaines, c’est pas 15 jours ? », « Arrête de monter sur tes grands cheveux ! », « C’est la première fois que je suis dans le néant », « Je préférerai que c’est Kevin qui rerentre et que c’est Jonathan qui partais », « Mais je comprends pas pourquoi mon maquillage y coule, je pleure pas des cils, je pleure des yeux », « 9 fois 3… je sais même pas combien ça fait en plus », « Moi aussi je suis en manque de fatigue », « Je suis pas une personne mou ». Eloquent non ? »

ARCHIBALD « En effet ! Ce qui est éloquent c’est de constater l’importance de l’audience recueillie. Sans doute parce que ça permet à un grand nombre de téléspectateurs de se rassurer sur leur propre culture. »

Blaireau  « Mouais, vive la connerie humaine. Sans elle, ils n’existeraient pas ! »

  

à la next

  visa-Trugluff-avec-fond.png

 

 

* il s’agit des phrases exactes sans modification

MédiasTrucs cons

Comment sommes-nous devenus si cons ? – Con, mode d’emploi

Dans une explosion de couleurs et de chants d’oiseaux à nouveau réveillés, le printemps arrive enfin à nos fenêtres. Malgré toute cette beauté la dictature de la bêtise souffle son nuage radioactif comme pour éteindre nos derniers neurones clignotants.

 

Mais la résistance s’organise et nos Tronches de Cake se réunissent une fois de plus au Balto autour du pot de l’amitié. Quand l’intelligence générale rétrécie l’automédication s’impose, car passé un certain niveau le con cesse d’être rentable.

 

Madgic – « J’ai vu hier soir une pub TV pour l’achat d’une voiture et j’ai été consterné par cette nouvelle avancée de la bêtise humaine. Je n’arriverais donc jamais à m’y faire malgré le fait que j’ai acquis la conviction qu’il n’existe que deux choses sans limites, l’univers et la connerie humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. Au nom de la pédagogie le message suivant doit obligatoirement apparaître :  « Un crédit vous engage, il doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager ». ». Il devenait donc urgent de nous informer que nous sommes des cons ! On nous parle comme à des crétins des Alpes suisses avec des vaches violettes. Nous voilà donc avertis. »

Huby – « Tu avais déjà oublié que nous étions assimilés à des demeurés proches du débile profond au Q.I de poulpe ? Pour t’en convaincre il te suffit de lire les notices d’emploi pour l’utilisation des appareils que tu achètes. Exemple, je n’invente rien tout est vrai. Je me suis acheté une tondeuse à gazon l’an dernier… tondeuse à essence. Instructions : pour démarrer la tondeuse, mettez de l’essence dans le réservoir. Sur une boîte de Tampax tu peux lire : retirez le tampon utilisé avant d’en insérer un nouveau ! »mode-d-emploi.jpg

Cake 40 – « Si tu en veux des notices d’emploi débiles j’en ai quelques-unes en réserve. Sur une boîte de Pop-Tarts de Kellogs : le contenu de la pâtisserie peut être chaud lorsqu’il est chauffé. Sur la feuille d’instructions d’un séchoir à cheveux Conair Pro Style1600 on peut lire : ne pas utiliser sous la douche. Ne jamais utiliser en dormant. Le déguisement de Batman de mon petit-neveu porte la mention : à utiliser avec précaution. La cape ne permet pas de voler. Dans le manuel d’instructions d’une télévision on te recommande : ne versez pas de liquide dans le téléviseur. »

Blaireau – « Dans le genre j’en ai quelques-unes unes croustillantes. Sur un sac de croustilles Fritos : vous pourriez être gagnant! Aucun achat requis, détails à l’intérieur. Sur un briquet gaz : la flamme peut causer un incendie. Sur des repas surgelés Swann recommandation, décongeler avant de servir. Dans les instructions d’un fer à repasser : ne pas repasser le linge sur le corps. »

ARCHIBALD – « A mon dernier passage à l’hôtel j’ai pu voir sur l’emballage du bonnet de douche : bon pour une tête. »

Magmax – « C’est pour épargner les têtes de nœud. »

Cake 40 – « Sur le dessous d’une boîte contenant un gâteau on t’indique : ne pas tourner la boîte à l’envers. Comme sur une bouteille de sirop pour enfant, pour enfant j’insiste : ne pas conduire ou ne pas travailler sur machine après avoir pris ce sirop. Sur une bouteille de Nytol (un somnifère) : attention : peut causer la somnolence. »

Huby – « Lors du dernier Noël j’ai découvert sur une boîte de guirlande électrique fabriquée en Chine l’information primordiale : pour utilisation intérieure ou extérieure seulement. Dans les instructions d’un robot culinaire tu y trouves, ne pas utiliser pour d’autres usages. »

Magmax – « C’est pour le cas où tu le prendrais pour un sex-toys. »

ARCHIBALD – « Très drôle. Lors de mon dernier voyage en avion sur American Airlines j’ai pu lire sur un sachet de noix,
instructions : ouvrir le sachet, manger les noix. Même lorsque j’étais enfant mes parents ne me parlaient pas aussi bêtement. »

Cake 40 – « Et pour finir la perle. Dans les instructions d’une tronçonneuse on t’indique en toutes lettres : ne pas tenter d’arrêter la chaîne avec les mains. »

Blaireau – « Ce ne peut être qu’un vieux con qui a rédigé ces notices. »

ARCHIBALD – « Pourquoi donc un vieux ? »

Blaireau – « Le pire con c’est le vieux con. On ne peut rien contre l’expérience. »

 

 

 

                                   
à la next si nous sommes toujours aussi cons …

 

 

Faits de sociétéTrucs cons

Florilège de cons pour galerie de cons

Quand la neige souligne ses yeux d’un mascara trop noir avant de se fondre dans l’oubli c’est le signe que le froid marque une trêve. Les voitures ont repris fière allure en projetant un rideau de neige mourante sur les trottoirs, pour l’heure privés des cacas de chiens.

 

Blaireau, Cake 40 et ARCHIBALD pressent le pas pour se réchauffer autour d’un café bien chaud comme le Balto sait les servir. Trop tard ! Un véhicule propulse son jet noirâtre sur la parka de Blaireau qui éructe sa mauvaise humeur en psalmodiant ses meilleures injures.

 

Blaireau – « Eh ! va donc pauvre con ! »

Cake 40 – « Sous le coup de l’énervement tu le traites de pauvre con. Qu’est-ce qui te fait croire qu’il est pauvre ? C’est peut-être un petit con ou un grand con, voire un sale con ou avec un peu de chance un gros con. C’est là toute la richesse de notre belle langue française, on peut qualifier la connerie avec précision. »

ARCHIBALD – « On peut même la dater et la différencier entre le jeune con et le vieux con, parce qu’il existe une différence
essentielle entre un jeune con et un vieux con ; c’est le temps qu’il leur reste à être cons. »

Blaireau – « Tu as raison, notre belle langue ponctuée de ses papilles lexicales a toujours du venin à répandre. »   En tendant le poing vers le fuyard   « Va donc eh fils de con. »

Cake 40 – « Tu es décidément une bien mauvaise langue … c’est ta copine qui doit être malheureuse. » Rires collectifs

ARCHIBALD – « Quand je pense que ton langage est la peinture de tes idées je t’assure que je n’ai pas envie de fixer ton langage au mur de mon salon. Pour en revenir à l’idée fondatrice ayant pour thème les cons, c’est encore en bande qu’ils sont les plus dangereux. Une bande de cons est bien plus dévastatrice qu’un mauvais con, ils sont toujours prêts à tirer les rois pour en gagner un de plus. Même avec des pièges à cons il est difficile de les capturer au mieux on parvient à les maîtriser au cours du dîner. »

Cake 40 – « Pour être tout à fait complet sur les têtes de cons il faut toujours distinguer le vrai con du faux con ; le vrai con vole toujours plus bas que le faux con. »

Blaireau – « Je m’en fous ! L’autre buse qui m’a éclaboussé est con comme un iceberg, six fois plus con en dessous que ce qui dépasse ! »

Cake 40 – « Pourvu qu’il ne se redresse pas. »

 Blaireau – « Il faudrait un jour se décider à enfermer les cons … »

Cake 40 – « … je crains qu’il reste peu de monde pour fermer les portes. »

ARCHIBALD – « Moralité de cet article à la con, avant d’être fort comme un chêne, sans doute faut-il naître con comme un gland ! »

  

 

                                   
à la next si vous êtes toujours là … visa-Trugluff-avec-fond.png

Faits de sociétéTrucs cons

Emission qui veut épouser mon fils ou qui veut épouser mon gland fils ?

Ce matin d’automne la pluie et le vent fouettent en bourrasque les arbres qui s’agitent en laissant tomber leurs feuilles comme lassés de porter un ombrage que le soleil fuit.

 

C’est à grands coups de pied qu’ARCHIBALD et Cake 40 soulèvent un balai de feuilles mortes qui avant de tomber pour la dernière fois décrivent une ronde funeste, dernier baroude d’honneur d’un été déjà si loin.

 

Cake 40 « Hier soir j’ai croisé du regard une émission TV d’une telle connerie que j’ai eu peur de saigner du nez. Du coup, je l’ai regardée en mettant la tête en arrière. »

ARCHIBALD « Ah ! Oui ! Et qu’elle était cette merveille ? »

Cake 40  « C’est, « Qui veut épouser mon abruti de fils ? ». Je t’explique ; mon fils a 35 ans, il est beau, intelligent, fort, a une grosse voiture, sa mère a eu un gros rhume de cerveau et en se mouchant il est parti dans le mouchoir. En fait ce sont des Tanguy que leurs mères veulent caser mais sans les caser. Tu vois le truc ? »

ARCHIBALD  « Non, pas vraiment. »

Cake 40 « Je t ‘explique. Les mères trouvent des femmes à leur fils et lorsqu’elles sont trouvées, elles font tout pour les dissuader de tomber amoureuses de leur spermatozoïde vainqueur. Tu vois ces têtes de gland, tu regrettes vraiment qu’une capote ne les ait pas stoppés au fond du sac. Tu croirais une colonie de vacances d’un asile psychiatrique. C’est vraiment la honte de passer à la télé des conneries pareilles. Tu vois l’humiliation que ta mère te met en te présentant devant la France entière comme un branleur, le roi du cinq contre un ! Le lendemain avec les copains, les copines c’est la honte totale. »

ARCHIBALD « Tu es en train de me dire que ce ne sont même pas les mecs qui trouvent leur femme, mais leur mère ? »tete-de-noeud.jpg

Cake 40 « Oui ! C’est ça le concept.  Mon fils est con, je suis conne, nous sommes une famille de cons et on le dit à la TV. Ce serait sympa qu’une gonzesse vienne partager notre connerie, il en reste sur les étagères. Ecoute, j’ai vu l’un des candidats qui le matin apporte le p’tit déj a trois gonzesses qu’il avait entassées dans un mobile-home stationné dans la rue, sans chauffage, étonné de constater que les filles se sont barrées ! Il avait un tel regard de con qu’il aurait fait pleurer un Belge de jalousie. Non mais tu le crois ce que je te dis ? »

ARCHIBALD « Certainement ! Mais quand on voit ce que certaines femmes sont capables de mettre au monde, on devrait les obliger à accoucher d’autre chose. »

Cake 40 « C’est dans le ventre de sa mère qu’il appris à être aussi con. Il n’a pas pu prendre des leçons, à ce stade de connerie il n’y a plus de prof ! Pour exemple cet Einstein du sexe a déclaré :  » les dents c’est ce que je regarde en premier chez une fille… ». Il s’est trompé d’objectif ce mec, il aurait du être dentifrice. »

 

 visa-Trugluff-avec-fond.png

                                                    
à la next si vous m’aimez …

 

 

P.S : vous avez aimé, abonnez-vous en vous inscrivant à la rubrique « J’aime, je m’abonne pour rire  » et n’oubliez de le proposer aux copains et copines

 

 

 

AccueilTrucs cons

Lettre d’un Client de GDF – Alerte, suite de gaz !

Ce matin l’air est vif comme une pastille de menthe et agité comme un puceau en mal d’amour. Il fait bon se réchauffer au Balto autour d’un café qui sent le soleil et le Jacques Vabre mal rasé. Nos Tronches de Cake boivent ce kawa brûlant d’’amitié avant de se lancer dans le tube qui les mènera au travail. Le Pays n’attend pas.

 

Huby « Le 1er avril GDF nous annonce une hausse de 10% et ce n’est pas un poisson d’avril. Franchement ils pourraient choisir une autre date.  Au prix auquel on nous vend le gaz naturel maintenant on va bientôt pouvoir l’acheter en parfumerie. »

Blaireau « Ce n’est plus du gaz naturel à ce prix là, ça devient du gaz surnaturel. De toutes les façons, j’arrête l’eau gazeuse et les sodas, je me mets au vin. »

Magmax  « La flamme du gaz pour GDF c’est le feu au cul de la pute, il faut toujours payer, mais je suis mauvaise langue. »

Blaireau « C’est ta copine qui doit être malheureuse ! »

Cake 40 « Tu ne crois pas si bien dire ! J’ai une copine qui travaille au service clientèle de GDF et qui a intercepté une lettre de client qui mérite une lecture attentive. Je vais vous la lire *
« Monsieur, 

Je suis très étonné de recevoir vos publicités. Le bruit court que vous allez augmenter vos tarifs de 12% ! C’est pourquoi je me permets de vous envoyer ce courrier afin de vous faire partager mon opinion. Vous êtes une belle brochette d’enculés, une bande de voleurs … allez vous faire foutre avec vos publicités et votre pseudo service auprès des clients. A part racketter les gens, je ne vois à quoi vous servez ; sans compter les gens qui se suicident avec le gaz ou les maisons qui explosent … vraiment vous faites n’importe quoi !

En plus on est obligé de se chauffer, vous n’avez qu’à augmenter de 85% pendant que vous y êtes, bande de merdes séchées.

Voilà, j’ai perdu assez de temps comme ça avec vous : je ne vous dis même pas qui je suis car vous ne méritez pas de le savoir, évidemment je vais payer à cause du prélèvement automatique de merde de mes deux. J’espère seulement que le mec qui viendra relever mon compteur la prochaine fois sera plus petit que moi et aura une gueule de con (comme vous en avez plein chez vous) comme ça je pourrai lui claquer un méga coup de boule … je serai gentil, je lui rajouterai un coup de latte dans les dents pour les 12% supplémentaires.

Ca fait pitié d’écrire des lettres anonymes, sans dire son nom, un peu comme un fils de pute … mais vous faites la même chose en enculant tous les consommateurs de gaz, une vraie organisation de malfaiteurs. En plus du gaz il y en a partout … chaque fois qu’une vache pète, vous remplissez vos poches. Comme quoi vous êtes des trous du cul !hausse gaz

Monsieur, je ne vous salue pas et je vous rote à la gueule. ». En signature un poil est collé avec l’annotation suivante « Je vous donne un de mes poils du cul, si vous voulez faire une analyse ADN ! » »

 

Et tout le monde d’exploser de rire

 

ARCHIBALD  « J’ai reconnu l’auteur, ce n’est pas un anonyme c’est Tolstoï pour que ce soit si guère épais. »

Blaireau « En tout cas si à chaque fois qu’une vache pète ils se remplissent les poches je ne veux pas leur serrer la main. »

Magmax « Bah ! Tu sais le gaz c’est une histoire qui se re-pète. »

 

                                                                      
à la next si vous le voulez bien

 

 

*courrier authentique

Actualité en vracTrucs cons

Phrases cultes Secret Story 2 – Les trous du culte de Sécrète scories

C’est un ciel gris d’automne qui pend aux fenêtres du BALTO comme un rideau qui se tire sur un été déjà lointain. La bonne humeur agite les neurones des Tronches de Cake.

 

Madgic « Avant, quand on était analphabète comme ses pieds, sale ou con, on en avait honte et on se faisait discret. Maintenant on s’affiche et l’on devient vedette à la télé. Ce qui me fait peine dans toutes ces émissions de TV réalité c’est que l’on prend des inconnus pour la plupart, on en fait des stars d’un jour et selon, des chômeurs de plusieurs années mais toujours des cons pour l’éternité. »

Blaireau  « Ce qui me gène c’est de voir un présentateur que j’aime bien, Benjamin Castaldidaikonery qui refait Sécrète scories 3.  »

Magmax  « Ah ! Bon, et pourquoi ? » 

Cake 40  « Tu veux que je te le dise en net ou en brut ? C’est ce qu’on appelle un mec qui gagne à être connu. »

Madgic   « Entre fautes de grammaire, expressions customisées, réflexions métaphysiques et absurdités en tout genre, les candidats de Sécrète scories 3 ont fait très fort au niveau de la langue française ! »

Magmax  « Précision votre Honneur ; la langue française, c’est un bout de viande, c’est tout. »

Madgic   « Tu as raison, la langue devrait être un organe « dégustatif ». Pour détendre votre cerveau englué, je vous ai préparé un florilège des phrases cultes* de nos amis de l’Académie des nœuds : « Il faut que je fais mes cheveux », « Je ne me suis même pas écouté moi-même directement », « J’aimerais que c’est John qui part et John qui revient, pour qu’il fasse montrer qui il est ». Maintenant FX, un mec simple et humble… « Aider les gens dans les pays pauvres ? J’aurais trop peur qu’ils m’agressent ! », « Je déteste me mélanger à la masse et au peuple », « Nan mais en fait j’voulais dire qu’elle était… meraphrodite. Euhh… La mère à Phrodite… euh ouais bah transexuel c’est pareil ! ». Côté sexe Cindy, la sulfureuse : « Santé! Cul! Pognon! Désolé c’est ma devise », « Quand je suis excitée, j’ai envie de buzzer », « J’ai toutes les qualités requises pour être une star du X, mais je ne crois pas être assez polyvalente sexuellement ». Je continue ? »

Cake 40 « Oui bien sur, on ne va pas se priver de ces raisonnements de valises sans poignées. Le langage, c’est ce qui différencie l’homme de la bête, plus tu dis des conneries et moins tu ressembles à un bigorneau ! »

Madgic   « Il y a Jonathan, le philosophe : « Il fait très chaud quand il fait chaud ». Là bien sur c’est une blonde Angie, alors tout s’explique : « C’est choquant, ça m’a choqué », « Tout est faux et tout on dirait du vrai », « S’il n’y avait pas de nuages, il ferait super beau ! ». Il y a aussi Elise, une fille comme les autres: « Quand on sort avec Didier, on se maquille, on s’échange des robes, et on se fait draguer par des mecs ». Romain, le bad boy : « Arrête de parler avec ta bouche !! ». Et pour finir la bimbo Daniela : « Je suis têtue comme une moule », « Roland Garros, il a un fils ? ». Quelques autres pour le plaisir : « 3 semaines, c’est pas 15 jours ? », « Arrête de monter sur tes grands cheveux ! », « C’est la première fois que je suis dans le néant », « Je préférerai que c’est Kevin qui rerentre et que c’est Jonathan qui partais », « Mais je comprends pas pourquoi mon maquillage y coule, je pleure pas des cils, je pleure des yeux », « 9 fois 3… je sais même pas combien ça fait en plus », « Moi aussi je suis en manque de fatigue », « Je suis pas une personne mou ». Eloquent non ? »

ARCHIBALD « En effet ! Ce qui est éloquent c’est de constater l’importance de l’audience recueillie. Sans doute parce que ça permet à un grand nombre de téléspectateurs de se rassurer sur leur propre culture. »

Blaireau  « Mouais, vive la connerie humaine. Sans elle, ils n’existeraient pas ! »

  


à la next

 

* il s’agit des phrases exactes sans modification