Savez-vous planter les slips à la mode à la mode

Savez-vous planter les slips à la mode à la mode

Savez-vous planter les slips à la mode à la mode

 

 

L’été tente de résister aux fraicheurs de l’automne mais avec ces feuilles qui tombent je ne donne pas cher de sa peau, comme pour ces slips enterrés dans les plaines du Béarn afin de prouver la fertilité des terres agricoles. Les ingénieurs agronomes de l’INRA n’ont qu’à bien se tenir les démonstrateurs en slip kangourou occupent le terrain.

C’est au Balto que les Tronches de Cake changent le monde, cette fois ils abandonné la bière pour un banana slip. Profitons comme eux de cette bonne ambiance, fête du slip pas la guerre.

 

 Madgic – Il y a quelques mois les spots TV du SLIP Français envahissaient nos écrans avec ce slogan rigolo : « Vous voulez changer le monde ? Commencez par changer de slip ! ». J’ignorais que cette campagne serait prémonitoire au point que la campagne béarnaise de François BAYROU deviendrait une terre d’accueil aux slips que l’on vient y enterrer.

 Cake 40 – Merci ô Grand Maître, c’est du fond du slip que tes disciples te remercient pour cette information. Le maître et ses disciples ou le maître essaie dix slips ? … A une connerie je réponds par une autre.

 Madgic – Mais je suis très sérieux. L’association Agro-réseau 64 propose à ses adhérents d’enterrer des slips en coton sur leurs terres pendant 1 ou 2 mois.

 ARCHIBALD – C’est quoi l’intérêt ?

 Madgic – L’intérêt est de démontrer qu’une terre au repos depuis 4 ans reprend vie car le slip enterré est totalement rongé par les vers et autres champignons, ce qui n’est pas le cas dans un champ traité car dans ce cas le slip est prêt à être porté – démonstration d’un sol qui se meurt – c.q.f.d. (ce qu’il faut dire).

 Magmax – Ben moi, j’en veux pas de ton slip tu peux te le garder, d’ailleurs je n’en porte pas ça fait pansement.

 Huby – Et il faut des slips pour s’apercevoir de cela ? Les paysans qui ont des super machines, des ordinateurs, des logiciels et qui n’ont plus les oreilles décollées comme avant, en sont réduits à enterrer leurs slips pour constater qu’ils tuent leurs sols !!!!

 Blaireau – Moi je suis con, mais avec ou sans slip je sais bien qu’ils épuisent leurs terres comme on épuise une femme à trop la bourrer.

 ARCHIBALD – En attendant, les paysans qui ont la chance de vivre au grand air dans des bottes en caoutchouc, ont à trouver la bonne pratique pour une agriculture saine parce qu’ils sont les seuls à posséder la clef des champs.  

 Magmax – Eh ! A propos du slip vous observerez une chose : les chaussures ça a la forme des pieds, les gants ça a la forme des mains, y a que le slip qui a la forme de rien.

 

Vous aimez ? Abonnez-vous et faites connaître Les Tronches de Cake autour de vous, merci.

 

SOURCES cliquer sur le nom pour y accéder :     France 3      Terre-net      OUEST France

8 Commentaires

  • J’en ai pris une bonne, par mon épouse, le we dernier, quand elle a trouvé la pelletée de terre végétale que j’ai versée dans la commode de la chambre ou elle range ses culottes.
    => Elle n’a pas l’esprit scientifique…
    La bonne nouvelle c’est que les vers de terre vont bien ;-)

    • Merci de nous faire partager ton expérience, c’est toujours utile de rire à la lecture d’un commentaire. A bientôt

  • En Espagne ils font la meme chose avec les capotes sur les plages, mais jignore la finalité de la recherche !

    • Ne cherche pas à savoir de toutes les manières nous l’aurons toujours dans le cul. A bientôt

  • Après tout, LES NOISETTES, ont bien le droit de changer de costume si elles se sentent mieux dans leurs coquilles! .

    • Toi tu appelles cela des noisettes et moi des noix, ce n’est qu’une question de constitution. Je regrette pour toi que la nature ne t’ai pas mieux doté. Je compatis et te remercie pour ta fidélité.

      • Non! je regrette, je parlais des noisettes( en générale) à savoir de ceux qui portent un slip, moi se sont des caleçon long que je porte et pour cause, les miennes sont des noix de coco qui ont besoin d’espace et de discrétion! Donc! ce n’est pas parce que les tiennes sont des noix qu’il faut pour autant les renier ! A bientôt mon cher.
        PS: Cela-dit, le monde part en couilles!

        • C’est sans doute vrai, pourvu que je n’atterrisse pas dans ton caleçon !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.