Accueil Actualité Réforme du chômage 2024.
Réforme du chômage

Réforme du chômage 2024.

347 500 emplois vacants, 2 300 000 chômeurs !

Temps de lecture : 2 min

Réforme du chômage 2024 : 

347 500 emplois vacants, 2 300 000 chômeurs !

 

Réforme du chômage 2024 : que l’on aime, ou pas, Macron, il faut tout de même lui reconnaître un certain courage politique. Après la réforme des retraites voilà maintenant qu’il s’attaque à la Réforme du chômage. Un nouveau totem social, intouchable en France. Ailleurs, on peut réformer mais dans l’hexagone c’est quasiment impossible et tous les moyens sont bons pour, retarder, miner le développement de notre bon vieux pays.

Il faut que je me calme on va me traiter de « réac », je cède donc le pas à les Tronches de Cake.

 

Quelques chiffres

ARCHIBALD – Pour les Jeux Olympiques on est à la recherche de moult travailleurs, bénévoles ou non !!! C’est sans compter tous les métiers en tension, restauration, bâtiment, industrie, alors que nous avons 2.3 millions de chômeurs ! Je ne comprends pas, non je ne comprends vraiment pas. Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans notre système social.

Madgic – Si, ça fonctionne parfaitement bien, c’est l’un des meilleurs du monde en France :

  • Plus de 8 offres d’emploi sur 10 sont pourvues en 2023,
  • 2,9 millions d’offres nouvelles diffusées au 4ème trimestre 2023.

Cake 40 – Concernant le nombre d’offres satisfaites, ce n’est pas ce que j’entends des Chefs d’entreprise interviewés. Tous se plaignent du manque de candidat(e)s, d’où la nécessité de cette réforme du chômage afin de motiver la reprise du travail.

Huby – N’oublions pas que cette réforme est le résultat d’une mésentente des partenaires sociaux qui n’ont pas réussi à se mettre d’accord fin 2023.

Les changements prévus

ARCHIBALD – On nous parle d’assurance chômage, je n’aime pas ce terme car il semble interdire le retour à l’emploi. Je bénéficie d’une assurance chômage, pourquoi bosser ? Autant faire payer l’assurance !

Huby – Cette réforme prévoit, et j’y souscris malgré que je la trouve un peu timorée :

  • Une dégressivité des allocations des hauts salaires,
  • Durée d’indemnisation qui passera de 18 à 12 mois,
  • Passage de 6 mois de travail sur les 24 derniers mois à 18 mois pour l’obtention d’indemnités.

Madgic – Comment est-il possible que vous, chômeurs potentiels, puissiez admettre cette perte de droits ?

Cake 40 – Tout simplement parce que si l’on veut trouver du travail, on en trouve. Ce n’est peut-être pas exactement au pied de chez toi ou aussi bien payé mais tu trouves un job. Et en travaillant dur, tu parviens même à prendre l’ascenseur social, d’autant que le travail c’est la santé.

Blaireau – Si le travail c’est la santé, alors laisse-le aux malades.

Cake 40 – J’admets que c’est parfois difficile de trouver du travail quand on veut, alors imagine quand on ne veut pas !

Magmax – C’est juste, moi je suis d’accord de bosser, mais bosser dur je suis pas sûr ! Même si bosser dur n’a jamais tué personne, pourquoi prendre le risque ?

Madgic – Dis-moi Cake 40, le beau parleur, que fais-tu concrètement pour aider les jeunes à trouver un boulot ?

Cake 40 – Je vieillis.

A la semaine prochaine  …

                                                

 

Maintenant à vous de poster un commentaire et de noter l’article (ci-dessous)   


Sur le même thème  (cliquez sur le lien) 

La lutte contre le chômage

Chômage des jeunes en France

Chômage le paradoxe


Sources :     Les Echos

#LesTronchesDeCake #RéformeDuChomage #PoleEmploi #ChomageEnFrance

Choisissez le nombre d'étoiles pour noter cet article

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre d'avis 7

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le/la premier(e) à noter cet article.

Laissez un commentaire

10 commentaires

luidgi 30 mai 2024 - 20h54

ON RECRUTE – CDI IMMEDIAT – CHERCHE … Beaucoup d’entreprises affichent ce genre de message, j’en ai même vu sur des voitures de société , et on veut nous faire croire aux chômeurs victimes ??? MDR … En SUISSE , il est obligé de justifier d’une véritable recherche d’emploi, et au bout de 2 refus , plus de chômage, ça me semble un minimum de respect pour ceux qui bossent…. et pour faire passer ces quelques lois impopulaires, les ventres mous qui nous dirigent font quelques lois sociales qui mettent les TPE en grave difficulté…faut que je me calme …

Réponse
Perry Carrel 1 juin 2024 - 11h21

Moi aussi, il faut que je me calme, j’en ai marre de bosser pour pour des fainéants. Voilà une catégorie de Citoyens que la République à optimiser voire développer : génération Mitterrand oblige.
P.S : regardez la vidéo jointe sur mon commentaire précédent, c’est éloquent

Réponse
CLEMENCE 2 juin 2024 - 18h35

Bonjour,
Il y a quelques années de ça, nous devions attester de recherche d’emplois pour bénéficier des ASSEDIC, sinon…. rien !
Mais déjà ça magouillait …. les “chercheurs” (pas tous bien sur) d’emplois, allaient dans les entreprises juste pour demander un coup de tampon sur le feuille de recherche d’emplois !!! mais ils ne demandaient pas de travail.
D’ailleurs Coluche le disait déjà : de l’argent leur suffirait .

Réponse
Perry Carrel 30 mai 2024 - 17h28

Voici une vidéo à voir et revoir et à faire découvrir autour de vous.

https://www.instagram.com/reel/C6_rteasT_l/?igsh=MTN4bW84ZTJtMDFwYQ==

Si ce qui est présenté est juste, ça en dit long sur la compétence de ceux qui nous dirigent !

Réponse
Le Pied-Noir 30 mai 2024 - 16h33

Merci Patron! Les Charlots 1971
Hymne au travail
Merci Macron!

Quand on arrive à l´usine
La gaité nous illumine
L´idée de faire nos sept heures
Nous remplit tous de bonheur
D´humeur égale et joyeuse
Nous courons vers la pointeuse
Le temps d´enfiler nos bleus
Et nous voilà tous heureux
La ï ti la la la ï ti la la ï hé

(Refrain:)
Merci Patron merci Macron
Quel plaisir de travailler pour vous
On est heureux comme des fous
Merci Patron merci Macron
Ce que vous faites ici bas
Nous rend vraiment complètement quoi

Réponse
Rosa 30 mai 2024 - 0h39

Mon grand-père était un retraité cheminot. Il m’a appris que l’homme n’est pas fait pour travailler. La preuve c’est que cela le fatigue.

Réponse
Perry Carrel 30 mai 2024 - 11h14

Il n’y a pas besoin d’être cheminot pour être fatigué lorsque l’on travaille. Du reste aujourd’hui les cheminots n’ont plus guère de motifs pour être fatigués : il n’y a plus de charbon à charger, plus de plein d’eau à faire et tout est automatisé.

Réponse
Perry Carrel 28 mai 2024 - 18h52

Pour ma part j’aurais été encore plus loin afin de ne pas reprendre ce débat dans 1 ou 2 ans, car il reviendra sur la table si le niveau d’embauche se maintient.

Réponse
Taiki94 28 mai 2024 - 12h40

Bonjour à toutes et tous les tronches,
Bon cela fait longtemps que je suis pas venu pour déposer un commentaire, trop occupé à réfléchir , et puis je me suis dit ce matin bien apporte ton avis ça fera pas de mal, et oui c’est ça la question le mal, celui des futurs retraités(es) et puis celui demandeurs (euses) d’emplois , celui des entreprises, celui des institutions, celui des villages qui cherche médecin, enfin la liste est longue, nous vivons une époque ou plus est comme avant, l’information va à la vitesse presque du son, et on sait tout de partout, la culture est devenue différente, les enjeux aussi, quand à la reconnaissance elle existe plus. Tout est à l’époque du jetable, les syndicats ne sont plus aussi puissants, et les mesures à la protée des entreprises encouragent pas trop les jeunes, pas plus que les salaires, et pas plus que ce mot retraite pour lequel ils ne croient pas, alors c’est compliqué l’équation entre offres et demandes, aussi compliqué que de dire bonjour de nos temps.Vous souhaitant bonne lecture sur les syndromes de notre monde,

Réponse
les Tronches de Cake
Trugluff 28 mai 2024 - 18h45

Bien envoyé et merci pour cette publication.
A bientôt

Réponse
Le blog opératoire : 17ème année
Toute la Gaule est occupée par la bêtise … toute ? Non ! Une tribu d’irréductibles, les Tronches de Cake, résiste encore et toujours contre les cons. A lire sans modération et à partager.
Quitter la version mobile