Otage, ô désespoir Arnaud Beltrame ce héros

Otage, ô désespoir Arnaud Beltrame ce héros

Otage, ô désespoir Arnaud Beltrame ce héros

 

 

Blaireau – Mon dernier contact avec la Gendarmerie n’a pas été terrible : un gendarme me fait garer la voiture – « Gendarmerie Nationale, bonjour ! Vous avez bu ? Et moi de répondre – Désolé, j’ai pas le temps pour un sondage ». Ouaaouhh … ! Il n’a pas aimé du tout et le point final de tout ça s’est converti en points de suspension, pour autant l’héroïsme du Gendarme Arnaud Beltrame m’a vraiment touché.
Huby – Un homme en charge de notre protection ne peut pas faire plus que de donner sa vie pour sauver la nôtre et ce fait d’âme, force l’admiration quel que soit l’avis général que tu portes à cette Institution. Cet hommage national récompense une bravoure que je croyais disparue et je ne sais pas comment exprimer ce profond respect éprouvé d’admiration.
ARCHIBALD – Cet hommage, oh combien légitime est une bien petite récompense mesurée à l’aune de ce sacrifice. Dans la cour de l’hôtel des Invalides et même à l’ère des sous-marins atomiques, c’est la musique au tambour qui fait le plus militaire en restituant plus que les mots, l’émotion collective.
Magmax – Faut bien admettre qu’aujourd’hui, la Marseillaise, ça sert plus pour les sportifs que pour les militaires.
Blaireau – En attendant, le FBI, la CIA le KGB, KFC, tout ça, ça vaut pas notre Gendarmerie.
Madgic – Je suis d’accord et finalement l’âge venant, je me rends compte que j’aime bien les militaires. Ce n’est jamais eux qui déclarent les guerres, mais toujours les civils.
Cake 40 – Bravo Madgic, tu sors de tes carcans gauchistes ! Moi, je reste profondément choqué et le terme est faible par les tweet et messages Facebook de ce connard de Stéphane Poussier, ex-candidat de la France Insoumise du Calvados, se félicitant de la mort du gendarme. Les mots me manquent car dans le contexte, connard fait figure de titre honorifique. Comment peut-on se féliciter de la mort d’un homme, fusse-t-il gendarme ?!!!!
Madgic – Ben moi, je l’ai échappé belle, car je connais bien ce magasin Super U qui profite à tous. J’y vais régulièrement lorsque je suis en vacances à Trèbes – je suis tellement connu là-bas que la porte du magasin s’ouvre dès que j’arrive.
ARCHIBALD – Le plus beau destin que puisse connaître cet homme héroïque, c’est de disparaître avant qu’on ne s’aperçoive qu’il n’était qu’un homme.

 

 

Vous aimez ? Abonnez-vous et faites connaître Les Tronches de Cake autour de vous, merci.

 

Sources :   la Dépêche    BFM

 

12 Commentaires

  • Voici le message envoyé ce 2 avril au Président Macron :

    Monsieur le Président,

    Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a sacrifié sa vie pour sauver une otage, et il lui a été rendu un hommage bien mérité.

    Dans une autre affaire de terrorisme, il y a juste vingt ans, le jeune Lucas de Métairy a fait bien plus surprenant : il a donné sa vie non pour un otage innocent, mais pour préserver la vie de Saïd, son jeune meurtrier ! C’est là une gifle magistrale à tous les extrémismes sanglants du monde entier.

    Le film qui raconte cette histoire hors normes a d’ailleurs tellement déplu aux jihadistes pour son efficacité que le Ministre Bernard Cazeneuve voulait m’offrir une protection policière.

    C’est très difficile de comprendre pourquoi vous refusez l’aide incomparable que ce film peut apporter dans la lutte contre les idées jihadistes, mais aussi contre les suicides chez les jeunes, et pour rendre courage aux victimes de harcèlement. Je vous avais proposé une projection privée, mais vos services m’ont répondu que c’était « inenvisageable » (sic). Puis, on aurait pu faire une projection aux diffuseurs et distributeurs pour leur rappeler leur devoir social.

    Mais je suis conscient que vous avez bien plus important à faire : taxer les entreprises auxquelles l’Etat doit de l’argent, taxer le soda sans sucre, persécuter les automobilistes, imposer la chasteté à des jeunes qui n’en veulent pas forcément, et soutenir Mme Schiappa dans sa forcenée croisade anti-mâles…

    On dira ce qu’on veut des Américains, mais eux au moins sont ouverts aux idées qui ne viennent pas d’eux ou de leur cercle. En effet, le grand film “Aube Nouvelle – Teenagers” – dont vous refusez l’aide – est sorti avec succès en salle à Pasadena près de Los Angeles.

    Mais il y encore mieux, et plus surprenant…

    En effet, les membres de l’Académie des Oscars, devant l’avalanche de dizaines de sélections et de prix dans le monde entier, y compris en Afrique, en Asie, en Océanie, en Amérique du Sud, etc., partout où sévit la violence, après avoir vu le film à Pasadena, m’ont envoyé un e-mail (en français !) pour demander que je leur envoie le scénario (en langue originale) pour leur prestigieuse bibliothèque, ce qui est exceptionnel pour un film français, vous en conviendrez !

    Voyez le texte de leur e-mail en annexe. Je suppose qu’ils ont écrit en français pour être bien certains d’être compris car nous passons pour ne pas être très versés en langues étrangères (à part vous…).

    Je leur ai envoyé les 150 pages du scénario, et ils m’ont vivement remercié.

    Imaginez à présent que le film lui-même soit retenu pour les Oscars 2019 ; que vais-je devoir dire lors de mon allocution devant cette audience internationale et tous ces journalistes ? Que le Président de la France refuse l’aide sans pareille que ce film peut apporter contre le fanatisme et qu’il préfère prononcer des éloges funèbres pour remonter d’un dixième de point dans l’opinion ? Que si Radouane Lakdim avait pu voir le film et en discuter, il aurait eu le choc de sa vie et aurait renoncé à son projet meurtrier ??

    Quoi qu’il en soit, on ne pourra pas me reprocher de ne pas vous avoir informé…

    Restant bien à votre disposition, tout en ne me faisant pas la moindre illusion…

    Paul de Métairy

    • Un grand merci pour ce super commentaire auquel j’adhère à 100%. Je vous souhaite d’aboutir dans votre quête et bravo pour ce combat.

  • EN PLUSIEURS EXEMPLAIRES; Des milliers de jeunes soldats baïonnettes au canon ont bravés la mort au nom de la république. Encore un de plus me diriez-vous, encore un de trop dirais-je, qui à perdu la vie face à un aliéné fanatisé qui a privé un homme, de plus, de savourer une retraite bien mérité.
    MORALITÉ: Nous voilà prit au jeu du BOOMERANG, la réplique enterre ses héros, et laisse courir leurs meurtriers.

    • malheureusement tant qu’il n y auras pas plus de sévérité dans les condamnations de la justice ce sera souvent cela les juges sont bien gentil quatre vingt pour cent des délinquant sont passé devant la police minimum vint fois avant que la justice les condamnent a la prison les jeunes branleurs croit que dans ce cas tout est permis

      • Ce n’est pas faux, malheureusement !

      • La prison est une solution pour les moutons mais non pour les hommes. Je sais dorénavant dans quelle catégorie vous classer.

  • J’ai eu quelques craintes en lisant le titre de votre article car je ressens un immense respect pour cet homme, et j’ai crains que l’humour n’ai entraîné quelque tronche de cake à des propos irrévérencieux, ce qui n’est pas le cas.
    Merci !
    Ce soldat me fait penser à Saint-Exupéry qui citait dans « Pilote de Guerre » le cas de ces pilotes de reconnaissances, qui s’enfonçaient, simplement armés de leurs caméras, dans les lignes ennemies en sachant qu’il avaient une chance sur dix de n’en jamais revenir !
    St Ex racontait que l’hommage rendu à leur sacrifice se traduisait par leur place mise à table devant leur chaise vide parmi les pilotes revenus de leur mission et qui mangeaient en silence !
    Il n’y a pas vraiment de mots pour traduire un tel acte qui nous dépasse.

  • Merci pour cet homme héroïque qui n’a peut être fait que son devoir, mais face à ce nombre de lâches qui se prennent pour des hommes face à une religion qui leur sert d’excuses, je lui tire mon chapeau.

  • VOIR AUSSI POUR EXEMPLE: Des milliers d’hommes pris en otage par l’absurdité guerrière, qui baïonnettes au canon, se sont sacrifiés pour la république. Encore un de plus, me diriez-vous, encore un de trop dirais-je, qui victime de ce fou assassin, sera privé de savourer une retraite bien méritée.

  • Le fond de cette histoire n’appartient à personne ! Chaque individu à le droit de s’exprimer sur ce fait car telle est la possibilité dans notre pays.
    Le sacrifice ultime d’un soldat, ici un gendarme, ne peut être perçu par aucun individu, cet acte est profond et il faut avoir servi, cotoyé des {vrais} Anciens (Indo, Algérie…) en plus d’être allé sur le terrain pour avoir un vrai ressenti quant à cet ultime sacrifice ! Les cérémonies pour ce gendarme sont méritées et normal, le reste c’est du bla-bla … ! Fermez le ban !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.