Moralisation de la vie publique, sans les syndicats ?!!!

moralisation de la vie publique

Moralisation de la vie publique, sans les syndicats ?!!!

 

   Cake 40 – Pardonnez-moi pour mon retard et ma tenue mais je ne peux pas toujours être au top, il m’arrive de vous ressembler.

   Huby – Pour en revenir à la loi de moralisation de la vie publique, avant que Cake 40 ne nous interrompe, je trouve cela une excellente nécessité. Je ne regrette qu’une chose c’est qu’elle ne concerne que les hommes politiques sans s’appliquer aux syndicats !

   ARCHIBALD – Pourtant le Sénat l’a réclamée et l’auteur d’un rapport explosif datant de 2011 sur les syndicats, l’ancien député centriste Nicolas Perruchot est remonté en vain au créneau. Il y a nécessité à moraliser la vie syndicale, autant du côté salarié que du côté patronal. Curieusement on n’entend pas l’insoumis Mélenchon s’exprimer sur ce point, lui qui d’ordinaire est si volubile sur les partis politiques.

   Huby – C’est ballot ! Il est évident que les us et coutumes politiques se retrouvent chez les syndicalistes – mêmes maux, mêmes travers : professionnels du mandat qui se refilent les fonctions de pair en vice, déconnectés de la vraie vie et qui finissent hors sol en dehors de toute réalité.

   Cake 40 – Les syndicats ne vivent que de l’argent des contribuables que nous sommes – montant estimé à 4 milliards. Il est donc normal voire légitime qu’il y ait un droit de regard des Autorités et que tout cela soit encadré. Paradoxalement, les aides montent alors même que le nombre d’adhérents diminue. Pour mémoire il n’y a que 8% des salariés syndiqués mais dotés d’un fort pouvoir de nuisance, inversement proportionnel à leur nombre.

   Huby – Tout cela est opaque…

   Blaireau – … et aux Pâques les poules pondent des lapins en or !

   Huby – Alors parfois on arrive à des découvertes surprenantes comme les dessous de tables de branche patronale de la métallurgie ou les dépenses inconsidérées de la CGT pour le train de vie de son ancien secrétaire général Thierry Le Paon qui dépense 100 000.00€ pour refaire son appartement de fonction. Il n’y aurait donc pas mieux à faire pour les salariés ? Au final ça vaut bien les affaires Cahuzac, Morelle, Fillon et j’en passe.

   ARCHIBALD – Ce qui est troublant est l’absence de comptabilités consolidées malgré une obligation depuis 2008 tout comme l’absence de contrôles fiscaux assortis des peines qui s’ensuivraient en cas d’oublis, de manquements ou d’abus, comme pour tout le monde ! On pourrait s’attendre face à de telles largesses à avoir des syndicats conciliants, terreau d’un climat social détendu. Il n’en est rien.

   Cake 40 – Il n’en est rien parce que dans tout syndicaliste qui aboie il y a un chien qui s’ignore.

   Huby – Je n’ai pas de mots assez forts pour exprimer mon indignation face aux pratiques à la limite de la morale et de la légalité. Ces syndicalistes devenus permanents au plan national dans les fédés ou les confédés continuent à être payés par leur entreprise, où ils ne mettent quasiment plus les baskets. A bien y regarder on ne doit pas être très éloigné de l’emploi fictif ! Non ?

   ARCHIBALD – A mon sens ils doivent moralement donner le meilleur d’eux-mêmes dans un environnement médiocre, je crois qu’ils sont loin du compte.

   Blaireau – Et bien pour moi, la morale, c’est de faire chier les autres le moins possible.

   Cake 40 – Je crois que la moralisation des syndicats ce n’est pas pour tout de suite car il faut être sacrément couillu pour s’attaquer à un tel mammouth. Je crois néanmoins que cette discussion qui s’engage sur la moralisation de la vie publique eut été une bonne occasion de franchir le pas. C’est dans l’intérêt même des syndicats que d’accepter cette transparence qui rétablirait sans nul doute le lien de confiance avec les travailleurs. Dommage que l’occasion ne soit pas saisie !

   Blaireau – Mais lorsqu’elle sera saisie, alors ce jour ce sera au moins aussi important que l’invention du suppositoire qui est restée dans les annales.

 

Maintenant c’est à vous de donner votre avis, si vous le voulez bien et de signer la pétition http://www.citizaction.fr/petition-stop-corruption-vie-syndicale/

 

Autres articles sur le thème des syndicats :

Les grèves à répétition en France – Grève-party

Les grèves à la SNCF – In the baba et les quarante grévistes

Syndicalisme à la française – Chauds les maillons !

12 Commentaires

  • je crois que vous oubliez le nouveau « prelevement  » sur salaire qui existe depuis janvier de l ‘année derniere , au titre du financement des syndicats
    Ceux ci n ont plus besoin d’adherents , car ils ont des cotisants!!
    L’argent rentre a flot , et cela a le merite de bloquer les nouveaux arrivants
    la moralisation est une invention journalistique , seul le droit et son application peut vous condammer
    dailleurs , le nombre  » d’affaire concernant des emplois familiaux est connu , 30 % des elus sont concernés .
    que la morale fasse son travail chez les journalistes
    pour l ‘application de la justice , il ne faut pas exagerer!!! on peut etre reponsable , mais pas coupable !!!

    • Excellent complément d’info, c’est sûr qu’il n’y a plus besoin d’adhérents puisqu’il y a des cotisants. Il n’est donc plus nécessaire d’être efficace.Super remarque

      • je vais plus loin

        quand vous avez des cotisations sur salaire qui sont obligatoire , la rentrée d argent est facile et ne demande pas d’effort .
        si par malheur , vous etes en difficultés financiere , il suffit d’augmenter le taux de prelevement .

        tjs aucun effort des syndicats , et il est fort a parier qu’ils seront tous d’acord

        cela doit surement vous rappeler d’autre systeme de prelevement obligatoire ……….
        chercher autour de vous

        • Tu as vraiment le chic de briser le moral de tout le monde pour nous remettre la réalité en pleine tête et comme tu fais bien de le faire.

  • ce que je trouve inacceptable et anormal c est que les syndicats après avoir mis le bordel en France pendant des années et bien sur en grève n est pas réfléchi que si le travail est parti a l étranger que se la soit pour beaucoup de leurs faute et s il ont si peut d adhérent a part la fonction publique qui est toujours malade puisque ils ont droit a 90 jours de maladie par ans et la le pourcentage est très bon pour la fainéantise mais par contre vous les avez tout de suite se plaindre pour le jour de carence ; la on touche a leurs porte monnaie et ils sont capable de refaire grève pour ça tant qu il y aura des longuès pour payer les syndicats il foutront le bordel // longés est de l argo certains comprendront

    • C’est tout à fait exact, c’est la raison pour laquelle je pense qu’il faut être « couillu » politiquement pour leur faire face et dire STOP.

  • Tous les crédules et les rêveurs, priez pour eux , tous les aveugles et les simplets priez pour eux, et les naïfs aussi, … AAAAAAAAMEN! Pour remercier le syndicat du Pape, une messe sera dite au sein même de la basilique de Lourdes, cela pour miraculer à perpètuité le fond de caisse. Alors, seront présent: notre cher administrateur, monsieur PIC-SOUS, ainsi que tous les membres des syndicats de France et de Navare. L’esroquerie renouvelable vaut bien une messe.

    • Merci Henri IV, notre bon Roi pour cet aveu et merci de ta fidèle présence

      • Mais non! Il ne s’agit pas de la poule au POT de ce cher Henri IV, mais de POTS de vin qui goufle la caisse noir et engraissent les dirigeants des syndicats. Soyons sérieux, sachez que cette poule aux oeux d’or a les dents longues et que le POT de fer contre le POT de terre est toujours d’actualité et pour longtemps encore.

        • pour toujours, aussi sûrement que tu t’appelles Guy

          • le jour ou les syndicats mettront en ligne d ou ils reçoivent l argent d ici la vous serez tous mort et enterrées ils ne vont pas couper la branche ou ils sont assis

            • Je crois que tu as malheureusement raison. Soupir.
              Merci de ta présence et à bientôt pour un sujet brûlant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.