Les gens du voyage envahissent notre quotidien

Les gens du voyage s'installent partout

Les gens du voyage envahissent notre quotidien

Le printemps nous abreuve de ses senteurs et couleurs chamarrées comme un camp de gitans qui prend place au milieu de notre espace en nous imposant sa loi.
Le BALTO, ce forum du monde à refaire s’agite autour d’une mauvaise humeur collective car tout le monde est écœuré de constater l’écart qui existe entre les promesses sécuritaires des Elus et leurs actes.

Cake 40 – Je n’en peux plus de voir cet envahissement de gitans, roms, etc. qui débarquent sans coup férir au milieu de nos jardins.
Madgic – Ne te plains pas, on a des gitans dans le jardin, mais dans certains pays, ils ont des mines !
Cake 40 – Toi l’humanitaire, tâche de mobiliser ton intelligence sur des conneries plutôt que ta connerie sur des choses intelligentes, j’y gagnerai en espérance de vie.
Blaireau – C’est ça la supériorité de l’espèce humaine sur l’animale – on a la chance de pouvoir parler, parce que le chien qui a une connerie à dire, il l’a dans l’os !
ARCHIBALD – Pour ma part je suis comme Cake 40, blasé de ces incivilités répétées que l’on finit par accepter comme normales puisqu’on les tolère. Pour cette raison j’ai écrit au Maire de ma commune.
Madgic – Le courrier, c’est un coup de téléphone qui part à pied, au lieu de lui écrire tu aurais pu le lui dire par téléphone, cela aurait été plus courageux.
ARCHIBALD – Tu ne penses pas si bien dire, je lui ai remis ma lettre en main propre et je vais vous lire.

Monsieur le Maire,

Je vous connais depuis de trop nombreuses années et pour ce qui me concerne j’ai pu apprécier dans des circonstances fort diverses vos qualités, dont l’équité.

C’est à ce titre que je me permets les demandes qui vont suivre en ma qualité de citoyen contribuable de notre commune depuis plusieurs dizaines d’années.

En conséquence, je souhaiterais donc que vous m’indiquiez quelle bouche incendie vous me conseillez pour le branchement de mon domicile. Inutile de m’indiquer les diamètres des raccords, j’improviserai et si ma connexion fuit en permanence qu’à cela ne tienne, la Commune est riche. Pour ce qui concerne le branchement électrique je raccorderai ma maison sur le poteau d’éclairage public qui la jouxte, c’est la raison pour laquelle je ne sollicite pas votre conseil, sauf bien sûr si vous avez une autre préférence. Pour ce qui concerne le séchage du linge je ne changerai rien à mes habitudes ; je ne solliciterai donc pas les clôtures communales, des voisins ou les branches des arbres.

J’ai parfois quelques sautes d’humeurs se traduisant par quelques excès colériques et je reste persuadé, comme mon médecin, qu’un bon défoulement me serait profitable. Pour ce faire j’aimerais que vous m’indiquiez sur quels biens ou mobiliers urbains je pourrais passer mes nerfs en les cassant, brûlant ou en les taguant lorsque je suis en phase créative ?

Je vous demande également de lever toute amende potentielle pour mon véhicule au motif d’un mauvais stationnement même si je dois me garer sur les pelouses.

Je vous remercie de prendre très au sérieux mes requêtes, qui je l’espère seront suivies par d’autres administrés, et à tout le moins d’y répondre. Faute de quoi je me verrai dans l’obligation de saisir la Cour Européenne des droits de l’Homme pour attraire en justice notre Commune pour discrimination à mon endroit.

En effet, vous me discriminez* en tolérant et en permettant aux gens du voyage de s’installer autour d’une pièce d’eau communale, mon lieu de promenade habituel. Ils ne paient rien, cassent tout pour s’installer et prélèvent leur écot électrique et hydraulique sur les réverbères et bouches incendie de la ville et ce en dehors de toute norme sécuritaire.
On n’ose plus rien dire ! Pas même que les gens du voyage sont des casseurs de peur que la CGT proteste en arguant :  » C’est une atteinte intolérable à l’honneur du personnel de la SNCF. »

De fait :
1. vous me privez de liberté, celle d’aller me promener autour de cet endroit fort agréable, car depuis l’envahissement je ne suis plus chez moi mais chez eux,
2. vous m’imposez le paiement des réparations de leurs dégradations,
3. vous m’imposez le paiement de leur consommation de ressources,
4. vous m’imposez leurs ordures qui trônent tel un totem de victoire sur le Droit,
5. vous nous imposez ce spectacle désolant d’une Autorité qui en est dépourvue.
Pour ces motifs je revendique les mêmes droits car je ne vaux pas moins qu’eux. Je tenais à vous informer.

Je vous prie de croire en mes plus sincères et respectueuses salutations.

*Discriminer signifie dans le langage juridique, traiter une personne de manière moins favorable qu’une autre personne, dans une situation comparable et que cela ne se justifie pas.

Cake 40 – On va voir quelle réponse te sera faite mais dans l’intervalle ces sauvages de campeurs sont là encore quelques semaines tant notre Justice est rapide … sauf pour Fillon où elle se dépasse.
Huby – Si la justice est si lente en France, c’est parce qu’elle n’a que deux vitesses.

N.B : ce courrier est authentique il est en attente de réponse

Et vous qu’en pensez-vous ? Merci de diffuser ce message et de faire connaître cet espace de liberté auprès de vos ami(e)s

14 Commentaires

  • ce genre de personnages ne se retrouvent Q en France et quelques pays d Afrique merci M LANG qui a bien ouvre pour ses congénères

    • Merci pour ce commentaire. Du reste place des Vosges à Paris, là où il demeure il n’y a ni gens du voyage ni sdf ! Etrange, non ?

  • Je connaissais cette note! ^^
    Et déjà je ne partageais pas ton avis! Comme le dit un grand philosophe: « certaines choses changent et d’autres pas! » La seule philosophie là-dedans, est que les vérités sont ce qu’il y a de plus banal à dire.
    Encore un amalgame. Les incivilités existent partout, de tout temps, par tous les temps, dans toutes les générations, tous les pays, toutes les ethnies, toutes les minorités, bref, la liste est longue.
    Les jugements sont des malversations qui visent à détruire l’autre en lui prêtant des intentions qu’il n’avait pas, ou qui étaient différentes, mais en tout cas qui n’intéressent personne. Il faut s’en méfier comme de la peste!!
    Pour ma part le jugement ne fait plus partie de ma vie. Et je vous recommande à ce titre la lecture de Marshall Rosenberg. Quand je constate une incivilité, je la constate, je n’accuse personne, même si je crois savoir d’où ça vient. Si je peux faire quelque chose, je le fais, si je connais la personne qui peut agir, je l’avertis. Si je ne peux rien faire, je repars dans mes pensées qui sont bien plus intéressantes que tous ces jugements qui n’ont aucune valeur parce qu’on croit des choses, mais en réalité on n’en sait rien. Alors à l’échelle de l’univers, c’est encore moins que rien.
    « Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours », Gandhi

    • Merci pour ce commentaire éloquent dont je ne partage qu’une part du raisonnement. Le temps m’a appris que l’on est toujours plus tolérant avec les expériences des autres qu’avec les siennes. Il n’empêche que je ne souhaite pas payer pour des barbares qui de fait disposent de droits supérieurs aux miens, car au final c’est moi qui paie pour eux ! Et pourquoi ? Au nom de quel principe ? Merci de ta présence sur nos lignes.

  • Près d’Orléans la Source, borne d’incendie ouverte à volonté, eau potable qui s’échappe dans la nature.
    Si je n’avais appeler la police municipale, cela aurait continué. Tout cela, je l’ai constaté de mes yeux.

    • Merci pour ce témoignage quant au courrier cité dans l’article, il s’agit d’une lettre véritable envoyée au Maire d’une commune où cela a été constaté. La photo quant à elle en témoigne.
      A bientôt sur nos lignes et merci pour la visite comme pour ce commentaire

  • Belle lettre. Madame de Sévigné n’aurait pas fait mieux. J’attends la réponse avec impatience.

  • j’essaie de m interesser a ce sujet :
    je viens de decouvrir que la CAF verse une allocation aux organismes qui gerent les aires d’accueil ( 88 € par mois et 44 euros par place maximum par mois ).Il est donc necessaire de rappeler qu’il y a des aires pour les itinerants .Sur ces aires il y a toutes les commodités necessaire a une vie de non sedentaire .Ces aires sont rarement en bon etat ( la faute a qui ) , cependant ceux qui recolte l’argent de la CAF devraient pouvoir entretenir les differentes installations ( avec l’argent du contribluable) .Pourquoi les GDV s’installent ils ou bon leur semble ? surement que les deloger prend plus de temps que de mettre fillon en examen!!et le manque de courage des prefets sur des sujets sensible n’est pas a exclure ( le vilain prefet expulse les gentils GDV qui se sont installés chez les autres ) .
    Avec quel argent vivent ils , je fais des recherches sur le net , il semble que le RSA , les allocs et divers autres aides sociale leur soit versé , ils existent egalement des prets CAF pour l’achat des caravanes , donc , en resumé 100 % d’aides , pour acheter les grosses voitures , les assurer , les entretenir , je ne sais pas d’ou vient l’argent ( ………)
    quand vous vous rendez dans un commissariat de police pour demander l ‘evacuation des personnes qui squattent chez vous , vous allez decouvrir la lourdeur administrative et un ensemble de personnage qui essaie de vous influencer a ne pas porter plainte !! Pourquoi ?
    je croyais que l’on etait tous egaux depuis 2012 …….
    les GDV continuent a faire ce qu’ils leur plaisent
    les flics m’ont mis un PV quand je suis allé porté plainte ( j’etais mal garé )
    les elections ne changeront rien
    on ponctionne ceux qui bossent sans cesse jusqu’a epuisement , ceux ci quittent la france sous les insultes des journalistes justiciers
    on donne tout et n’importe quoi a ceux qui cassent tous , y compris l’amnistie ( ref : guyanne …..vous allez voir )
    sinon tout va bien

    • Super commentaire et bien renseigné, merci pour cet excellent complément d’enquête

  • Bonjour mes chères Tronches,
    Voilà un sujet qui a le mérite de mettre le doigt là où ça fait mal ( sans équivoque, ni jeux de mots ou de maux ! )
    Le ou les voyages, symboles de déplacement, synonymes souvent de loisirs ou d’obligations…
    Mais je peine à croire que ceux qui sont dans l’errance géographique permanente soient des  » privilégiés « . Certes, ils utilisent des biens qui sont ceux d’une collectivité, donc l’affaire de tout un chacun, habitant et participant aux recettes des municipalités.
    Parfois, ils génèrent des troubles de l’ordre public et parsèment les lieux de leurs déchets sans retenue. Pas toujours ! La façon dont ils sont reçus, voire  » accueillis « , n’y est pas pour rien.
    Quand je vois les enfants et la façon dont ils nous regardent, je me dis qu’on n’a pas forcément compris le sens de leur vie. On a vite fait de juger ! Les chômeurs, les malades de longue durée, les handicapés … tous les  » laissés pour compte  » de la vie, parce que la vie est souvent injuste et cruelle pour certains ; eux-même ne bénéficient-ils pas des aides publiques ?
    Alors, pourquoi stigmatiser une catégorie d’individus, qui n’a pas forcément eu le  » choix du sol  » pour s’implanter quelque part et y vivre ?
    Bon, je ne suis pas parvenue à  » humoriser  » mon texte, désolée. Mais mon bon coeur est avec vous, encore et toujours, et vos sujets m’inspirent. Alors merci et bisous
    Sixtine

    • C’est effectivement le coeur qui parle et merci de nous le faire entendre. Autant je peux comprendre le sens de ses battements autant je ne peux me résoudre à l’envahissement des gens du voyage qui sur certaines propriétés défoncent les portails, arrachent les clôtures tout en s’installant souvent en des lieux privilégiés interdits aux riverains. Pour ces motifs je n’ai aucune complaisance pour ces actes barbares qui plus est lorsque dans le même temps tu te fais verbaliser parce que le temps du parcmètre est dépassé ! A la prochaine et merci pour ta visite

  • Voyages voyages,  » En première classe » ceux de nos ministres et du président au bout du monde TOTAL: 00 000 000 euro, vous pouvez choisir le premier chiffre!
    Voyage, voyage,  » en deuxième classe », ceux de nos Citadins, mais pas très loin, montant TOTAL: un SMIG et demi!
    Voyage voyage,  » non classé » pour les Paumés, et les sans logis, qui sur place font la queue AU RESTO DU COEUR , En Définitive, à votre bon cœur.
    Alors, combien nous coûtent les gens du voyage?

    • Toujours la plume aussi acérée. Bravo et merci pour cette prise de position

Participer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.