Le travail au noir premier employeur

Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales

Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales

 

 

Que celui qui n’a jamais eu recours au travail au noir, tant d’un point de vue « employeur » que d’un point de vue « employé » lève le doigt.

Personne ? Votre honnêteté vous honore et je suis fier de vous avoir pour lecteur.

S’il est vrai qu’avec les charges et impôts que l’on paie à l’Etat on a le sentiment de se rembourser chaque fois qu’on le truande il n’en reste pas moins que notre économie se délabre un peu plus chaque jour sous l’effet des cotisations qui s’évaporent.

Ces milliards d’euros qui s’évaporent dans l’air, ça sent moins qu’un chou-fleur qui cuit. Dommage !

 

Huby – Je viens d’apprendre que le travail illégal est le premier employeur du département des Pyrénées-Orientales ! J’en suis encore toute ébaubie.

Magmax – C’est qui Bobby, le frère de BOB l’éponge ?

Blaireau – Qu’il est bête, c’est BOB dit l’âne

ARCHIBALD – Il faut tout de même rappeler que la proximité avec l’Espagne favorise le travail au NOIR. Les Espagnols viennent prendre des marchés français, de BTP le plus souvent, au nez et à la barbe de nos entreprises. Sans valider le travail illégal, c’est peut-être un moyen de survie pour nos artisans du bâtiment.

Cake 40 – Je vais vous dire qu’à leur place je ferai la même chose.

Huby – Tu deviendrais donc un fraudeur fiscal ?

Cake 40 – Sans aucun doute et aucun remord. Je te rappelle que le fraudeur fiscal est un contribuable qui s’obstine à vouloir garder un peu d’argent pour son propre usage en considérant qu’il le dépensera mieux que l’Etat ne le ferait.

Madgic – Tu ne peux pas te soustraire à l’impôt, sous quelle que forme que ce soit, et demander une protection sociale, de belles routes, des hôpitaux, des écoles et une bonne retraite. Ça ne fonctionne pas ensemble, il n’y a qu’à voir l’exemple de la Grèce où le travail au NOIR est devenu la référence. C’est le modèle que tu souhaites à la France ?

Magmax – Non, c’est pour ça que je mange de la fêta et porte des feuilles de vigne à la place des slips pour soutenir l’économie de la Grèce.

Cake 40 – J’espère que vous faites quand même la différence entre le p’tit jeune qui va tondre la pelouse ou retapisser la cuisine des petits vieux et la grosse boite qui embauche illégalement ?

ARCHIBALD – Bien sûr, mais ce que l’on peut remarquer, outre le Bâtiment qui est très gourmand de travailleurs clandestins, c’est que le NOIR s’invite dans toutes les strates de l’économie : avocats, dentistes, professeurs, notaires, artistes, politiques avec ou sans Espagnols à proximité. D’ailleurs dans ces sphères on ne parle plus du NOIR mais du Black.

Madgic – C’est comme dans le show-biz – un Black c’est un Noir qui chante ou qui joue au foot.

Blaireau – Quand même, le mec qui est employé fictif et payé au noir avec des chèques en bois, faut pas s’étonner qu’il ait une gueule de bois à intéresser une scierie.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :   Paris Match     Le Parisien     RTL     Midi Libre

8 Commentaires

  • Impossible n’est pas français, dit-on peut-être encore.
    Mais dès lors qu’il s’agisse de travailleurs étrangers, l’impôt cible n’est pas naturalisé.
    Quand j’y pense, je suis tout chose, et beau, dis.
    Si un quidam veut se soustraire à l’impôt, comment voulez-vous que le fisc puisse les sous traire.
    Le mot norvégien  » black  » se traduit par fauché, sans le sou ; de quoi ruiner le coeur au boulot.
    Par ailleurs, vers cette montagne-là une tribu scandinave est pratiquement ruinée par le tribut.
    Les pauvres frères mangent ce que les soeurs cuisinent avec les aléas de la contrebande : et ce n’est pas bon pour la santé.
    Il vaut mieux éviter les pires ainées au riz létal.

  • Le lobby bancaire nous a foutu dans la merde (il n’y a pas d’autres mots) depuis la loi du 3 janvier 1973 qui oblige l’Etat à s’endetter pour combler un déficit, accentuée en 1983  par la rigueur Mitterrandienne, sous la pression de l’U.E, qui l’obligeait à l’équilibre budgétaire. Donc dépenser moins. Erreur fatale, comme on le sait, qui a augmenté les inégalités. Pourtant, c’est un grand Économiste libéral du 18e siècle, Adam Smith, qui a dit qu’un « grand pays ne se gerait pas comme un ménage » qui ne devait pas vivre au-dessus de ses moyens même en cas de nécessité. L’Etat, lui, peut arriver  à combler un déficit en faisant rentrer plus d’impôts ou taxes dans ses caisses, ou…en créant la monnaie. En confondant volontairement déficit et dépenses on a pu enclencher une technique de diminution des dépenses sous prétexte de la lutte contre l’inflation, soi-disant source de ces dépenses, alors qu’elles n’en est que le constat, déficit ou pas. Inflation qui pénalisant sutout les prêteurs …banquiers. Depuis les États se sont fortement endettés pour le plus grand bien de ces mêmes banquiers. La morale de cette calamiteuse histoire est que les banques commencent, comme par un juste retour des choses, par perdre de l’argent en le prêtant avec des intérêts négatifs. Malheureusement avec le risque d’entraîner les populations dans leur dé – confiture. Il ne fallait pas y mettre les doigts dit la morale populaire.

  • L’alcool ne s’est t’il jamais tant consommé que sous la prohibition aux USA ?

  • Je vous le confirme! La première fois j’ai été payé dans une pièce tellement noir, que la somme remise était de la monnaie de singe; Depuis, je grimpe sur les cocotiers pour pouvoir survivre … RÉSULTAT, UNE EXISTENCE A LA NOIX DE COCO !

  • La spoliation des inventeurs indépendants premier délinquant: L’ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 3 DÉCENNIES. vous pouvez faire suivre vois ne pourrez jamais être accusé de mensonges…
    Des sites Web les révèlent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.