Le départ de Monsieur HULOT

le départ de Monsieur HULOT

Le départ de Monsieur HULOT

 

 

Le départ de Monsieur HULOT semble annoncer la promo d’un film de Jacques TATI et chez TATI t’as tout, enfin presque puisque maintenant il n’y a plus HULOT.

Voilà un ministre de la transition écologique et solidaire qui est une icône écologique, apprécié de tous et qui finalement n’a pas fait mieux que ses prédécesseurs, voire moins bien.

Qu’en pensent donc nos Tronches de Cake réunies autour d’une bonne mousse qui pétille comme les yeux d’un enfant devant un Sunday caramel ?

 

 Huby – La démission de Nicolas HULOT devrait interpeler les dirigeants politiques qui une fois encore n’arrivent pas à imposer l’écologie au cœur de l’action économique du pays. Cette tête de proue médiatique ou prise de guerre politique laissait espérer des réformes significatives. Résultat : que tchi.

 Madgic – C’est normal, ils sont tous tournés vers les performances et profits économiques alors que l’écologie c’est tout le contraire : produire utile et propre.

 ARCHIBALD – Je ne suis pas du tout d’accord avec toi je pense exactement le contraire. Je crois que l’écologie est une chance unique de rénover l’économie : fabrication de panneaux photovoltaïques, éoliennes, voitures électriques, remplacement du plastique par du verre consigné pour les bouteilles, limitation du papier par le numérique, réduction drastique des emballages plastique, etc., etc. Hier encore j’écoutais Samuel LE BIHAN qui présentait sur RTL une machine autonome qui transforme les déchets plastique en carburant. La technologie nous l’avons il ne manque que la volonté politique.

 Huby – Alors pourquoi ne parvenons-nous pas à le faire ? Il y urgence à protéger notre planète.

 Cake 40 – Mais même si en France nous parvenions à le faire quel impact y aurait-il sur la planète, comparé aux pollueurs Américains ou Chinois ? Que tchi !

 ARCHIBALD – Raisonnement de primate. Donc selon toi, il vaudrait mieux ne rien faire plutôt que d’inventer le modèle à suivre ! C’est sans compter le cadre de vie des français qui s’en trouverait amélioré.

 Madgic – Le problème tu l’as bien décrit ARCHIBALD, c’est le manque de volonté politique qui est inversement proportionnel à la volonté des lobbies. Par ailleurs notre « outil » politico-administratif n’est pas adapté à la situation. Il ne faut pas un Ministère de l’écologie qui tente de faire le censeur auprès de ses autres collègues Ministres mais il faut un service écolo dans chaque ministère concerné : agriculture, industrie, transport, logement, etc.

 ARCHIBALD – Exactement comme le Service Qualité d’une entreprise qui intervient pour sa propre activité. De fait le raisonnement dans l’action serait conjoint pour une productivité propre.

 Huby – Enfin une bonne idée, nous voilà sauvés, car là où il n’y a pas de vision les peuples périssent.

 Blaireau – D’accord pour l’écologie, en plus moi j’aime bien les légumes mais je vous ferai observer qu’à une époque où il n’y avait aucune pollution, la préhistoire, on disposait d’une espérance de vie de 25 ans ! Alors moi j’ai de la sympathie pour la pollution.

Vous aimez ? Abonnez-vous et faites connaître Les Tronches de Cake autour de vous, merci.

Sources cliquer sur le nom pour y accéder :   Actu Environnement    Le PARISIEN    RTL    Les Inrockuptibles

4 Commentaires

  • Je crois que ce « pov » Monsieur Hulot y a cru. S’il avait été un vrai scientifique, il n’aurait même pas tenté de s’immiscer dans l’arène tant les lions sont affamés ! Mais bon, il fallait essayer… Ne serait-ce que pour se prouver à soi-même qu’a l’impossible, nul n’est tenu.
    Le « jeu » des politiques n’est pas nouveau : faire et défaire c’est toujours « travailler » (en plus c’est super bien payé, compte tenu de la dureté du travail !). J’écrivais d’ailleurs ceci, sur ce même forum en décembre 2013…
    —–
    Le “problème” des politiques n’est pas nouveau… Gauche, Droite, Extrémités ? C’est un cercle, ce même cercle ou “Demi-cercle” qui abrite nos ronfleurs et autres désabusés d’un système qu’ils ne contrôlent et ne comprennent même plus ! Cercle infernal ou cercle mafieux ? On tourne en rond ou en orbite autour d’un noyau qui rétrécit peu à peu… Gare au Trou noir !

    Les politiques sont “formatés”, ils apprennent vite (plus vite que nos têtes blondes) et utilisent la rhétorique comme la truelle du maçon, pour construire un édifice virtuel dans lequel ils se vautrent. Un politique, ce n’est pas quelqu’un de bête ni d’incapable, c’est un imposteur, donc quelqu’un doué d’une intelligence machiavélique et d’un sens inné de l’embrouille et du contournement d’obstacles ! Un “commercial” avant tout, dénué de tout sens moral et éthique, dénué de sens et de logique tout simplement !

    Comment ont-ils pu en arriver là ? C’est chacun de nous qui leurs ont donné notre espoir, notre confiance et les quelques voeux d’une vie meilleure en imaginant qu’ils ont ce pouvoir de faire changer le monde. C’est ce qui fait leur puissance. Serions nous cons à ce point ?
    Arrétez là ! C’est la Vérité ! Comme disait ce grand Colluche en parlant des politiques :”Dites nous de quoi vous avez besoin et on vous dira comment vous en passer”… Ré-écoutez, vous verrez qu’il y a plus de trente ans (2 générations), c’était déjà “ça” !
    —–

    Qu’est-ce qui a changé ? Je vous l’demande !
    Les têtes ? Oui, les idées ? Non. Preuve une fois encore que ce pays et ceux qui maintiennent un « conservatisme » décadent et sectaire par peur de l’avenir et surtout fainéantise de se retrousser les manches, sont en proie à l’incontournable cercle qui enferme toute velléité d’espoir d’évolution et de renouveau. Rien n’est définitivement perdu, si ce n’est la connaissance et le savoir de ceux qui n’ont pas voulu laisser de traces… Et je crains bien que ceux-là, qui ont compris qu’à chaque jour suffit sa peine, ne voulaient plus transmettre !
    Il faudra au moins deux générations avant qu’on entrevoit un semblant de renouveau car de la façon dont nous nous détachons des problèmes de fond au bénéfice de l’amusement que l’on privilégie à « déconner » sur la multitude de faits divers et futilités du quotidien qui inondent nos médias et nos réseaux « sociaux », il faudra du temps, beaucoup de temps !
    Nicolas Hulot n’est qu’un passant qui passe… Il a essayé, il a eu des problème… « Mais c’est vous qui voyez ! »

    • Voilà un Papy qui fait de la résistance bien argumentée, bravo pour cette implication. pour ma part je ne suis pas sûr que deux générations suffiront sauf si de grandes catastrophes climatiques s’abattent sur les pays riches. A suivre …

  • J’ai écrit cette pensée il y a 30 ans: » Trop de BLA-BLA dans le vide , empêche les actes de faire le plein ! de bon sens naturellement.

    • Et bien cette pensée n’a pris une ride, merci de nous l’avoir fait partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.