Fessée une loi qui coute la peau des fesses

Fessée une loi qui coute la peau des fesses

Fessée une loi qui coute la peau des fesses

 

 

En ce début décembre le ciel est si bas que les Gilets jaunes s’excitent à éclairer les rues en brûlant les voitures. La violence reste le mot d’ordre d’une toute petite minorité aux motifs très éloignés des revendications initiales. Mais après les canons à eau, les incendies et les bombes lacrymogène que fait-on à l’Assemblée ? … On vote à une large majorité une proposition de loi sur la fessée !

On ne peut que s’en réjouir, pour une fois les hommes ont parlé fesses avant le repas.

  • Cake 40 – ça y est on remet cela avec la fessée. Les élus du Peuple n’ont donc pas mieux à faire en ce moment que de se préoccuper d’un sujet qui divise les Français. A une période où beaucoup se plaignent de ne pas pouvoir boucler les fins de mois je rappelle que chaque loi coûte 15 millions d’euros.
  • Madgic – Il n’y a pas de période préférable pour légiférer sur la maltraitance des enfants et je trouve plutôt bien que l’on s’occupe enfin du sujet.
  • ARCHIBALD – Cessons de voter toujours plus de loi toutes plus inutiles les unes que les autres, au coût prohibitif, cela aidera le Gouvernement à baisser proportionnellement les taxes. L’Etat n’a plus les moyens de les faire respecter, sa Justice est saturée. Pour ma part, je pense que c’est aux parents que revient le choix de l’éducation de ses enfants.
  • Madgic – D’accord, mais il faut bien que cette éducation soit encadrée par la loi, c’est ce que souhaitent les partisans d’une éducation bienveillante, c’est pourquoi le MODEM a relancé ce débat.
  • Huby – Remarquable idée d’un parti dont le Président François BAYROU a mis une gifle à un enfant qui tentait de lui faire les poches ! Superbe démonstration que ce que l’on fait vaut cent fois ce que l’on dit, surtout pour les responsables politiques.
  • Blaireau – Je suis pour les baffes, c’est la seule punition qui apprend aux enfants à compter jusqu’à trois.
  • Madgic – Il n’en reste pas moins qu’il y a trop de violences à la maison…
  • Cake 40 – Tu as raison et pas assez à la télévision et sur les réseaux ! Tu peux peut-être faire la différence entre maltraitance et fessée. Dans ma famille nous étions trois enfants, un de chaque sexe, nous avons tous pris des fessées et bien franchement je ne pense pas qu’il s’agissait de maltraitance. Je crois au contraire que nos parents avaient le courage et la force de nous éduquer parce qu’assurément c’est plus confortable d’abdiquer que de sanctionner.
  • ARCHIBALD – De plus je ne suis pas sûr que ce soit un vrai plaisir pour celui qui administre une fessée …
  • Cake 40 – … sauf s’il s’agit d’une fessée électorale.
  • Magmax – Je croyais qu’il était interdit d’interdire, mais on ne cesse de tout nous interdire. Est-ce qu’il est encore autorisé d’avoir de l’eczéma à l’oreille, de se gratter et de te serrer la main ?
  • Huby – Je suis contre cette pensée unique de l’enfant roi qui asservit à sa personne ses parents pour en faire ses vassaux. Observons bon nombre de jeunes et leurs comportements pour s’interroger sur l’éducation qu’ils ont reçue, pardon … qu’ils n’ont pas reçue.
  • Blaireau – Je crois qu’il faut bien se garder d’élever un enfant dans un cocon, ça en fait une chenille.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

Autre article publié le 5 mars 2015 traitant du sujet  : Fessée dans le maquis de Sade – la fessée et l’Europe

 

Sources cliquer sur le lien :   France Info      Humeurs mondialistes      Libération    l’Express

16 Commentaires

  • C est très bien la fessée et éducation vont ensemble à tous les connards qui sont en train de tous casser cela ils manquent d éducation manquent de responsabilité et en même temps ils se foûtent complètement de la nation FRANCE qui pour eux croit que tout leurs est dut ne rien payer et tranquillement tendre la main pour avoir tout les avantages que la la nation FRANCE leurs octroi c est pour cela que la fessée aurait dû leurs êtres administrée plus souvent et aussi une sérieuse EDUCATION

    • C’est juste et m’associé à l’idée fondatrice de ce commentaire. Le ton et le style sont la marque de fabrique de tout un chacun. Merci

  • Etant enfant, j’ai « goûté  » la chaleur du martinet sur mon postérieur (rarement). A priori je ne semble pas traumatisée. A l’école il y avait la tradition de la fessée, administrée par l’institutrice (les classes n’étaient pas encore mixtes !), et qui plus est, fessée « cul nu » ! Personne ne s’en offusquait, et si je racontais à mes parents que j’avais reçu une fessée en classe, j’avais droit à une punition.
    Une fois devenue maman, j’ai parfois utilisé la « fessée pédagogique « . Quand les mots, explications, et la patience ne suffisent plus, alors une petite fessée remet les idées en place. Mes filles ne semblent pas traumatisées, perturbées par ce mode éducatif. Evidemment cette pratique est à « consommer avec modération « .😄

    • Merci pour ce témoignage dont j’ai vécu, moi aussi, les mêmes douceurs.

  • Si Dame Nature n’avait pas voulu de la fessée, elle ne se serait pas donnée la peine de créer les fesses.

    Si je me souviens bien, dans mon jeune temps (pas si lointain), le martinet était vendu au rayon des jeux éducatifs.

    SY

    • C’est juste et c’est bien de le rappeler, pour ma part je l’avais oublié. Merci

  • Nous étions trois garnements et avons goûté à la racine du bois qui chauffe (le martinet) auquel nous avons petit à petit coupé les lanières ce qui obligea mon père a recourir à la giroflée à cinq branche (la main) . Force est de constater ,comme une plante sur un tuteur,que nous n’avons pas poussé tordus .D’où les bienfaits du pan pan cul cul quant il le fallait.

    • Merci pour ce témoignage dont j’ai partagé moi aussi les marques d’une éducation qui ne m’a pas traumatisée. Grand merci à elle de m’avoir empêché de devenir un délinquant.

      • J’hallucine de lire ça… il vaudrait mieux être aveugle. Ne pas avoir internet est beaucoup plus intelligent finalement. Malheureusement jamais nous ne serons d’accord sur ce point.

        • Dommage, mais c’est tout l’intérêt d’échanger. la vérité est peut-être dans chacun d’entre nous. Merci de la visite et à bientôt

  • Depuis, Julio Martinez, l’inventeur du martinet à déserté le pays et cela pour éviter la fessé. A ce sujet, et cela suite à une plainte pour abus de pouvoir sur fessier, une main courante a été consignée pour engager une poursuite à son égard.

    • Décidément il y en a qui n’ont rien d’autre à foutre que d’emmerder le monde.

      • Moi j’en connais beaucoup qui emmerde le monde, déjas ce qui se prennent pour des grands orateurs en manipulant des bla bla inutiles pensant qu’ils vont changer le monde. Heureusement, nous avons les humoristes qui dans leurs dérisions sont plus efficaces et pour cause, de la merde répondue ils ont fond du miel. MAIS CHACUN MANGE CE QUI VEUT.

  • Génial. Pas de fessée !

    Je ne vois qu’un *fonctionnaire à la DRAC (pardon si l’un d’eux se reconnait ici) pour, alors que son gosse vient de casser le carreau (pour la 3e fois cette année) chez les voisins, et insulter la voisine qui ne lui rends pas son ballon, pour s’assoir en tête à tête avec le marmot, et disserter sur les notions de respect, politesse, courtoisie, empathie, patience, éducation, … etc

    *32h de boulot par semaine. Pas stressé en rentrant à la maison. Possibilité d’une deuxième journée en arrivant à la maison à 17h tous les jours. Pas usé par le rythme de travail au bureau. Seulement un peu agacée par la lourdeur du chef de service qui fricotte avec la petite nouvelle et ne fait plus attention à ses fidèles collaboratrices. Si ça continue, je prends 5 jours d’arrêt pour migraine.

    Dans ces conditions, effectivement, une bonne discussion posée et sereine, avec citations, force philosophes; thèse, antithèse, synthèse et sévérité ultime, privation de dessert ce soir, peut porter les fruits d’une éducation sans baffe. Sinon, une petite tape sur le cul, qui y laisse l’empreinte rouge de 4 doigts, avec tout l’amour des parents qui souhaitent le meilleur pour leur gosse, peut aussi faire l’affaire.

    Moi je dit merci à mes parents pour les trempes reçues, à bon escient, et même les autres quand ils étaient fatigués ou énervés par les infos sur les politiques absurdes, déjà, à l’époque. Ca apprends à vivre…

    Pour consacrer 15 M€ et l’énergie rappelée ici quand le pays flambe, peut être nos députés ont t’il peur de prendre la fessée ?
    Ils feraient bien de penser à une loi interdisant de couper les têtes ;-)

    • Excellent commentaire dont je partage l’intégralité de la pensée. Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.