Suicidez-vous
AccueilActualité en vracFaits de société

Suicidez-vous

 

 

CRS SS – ce slogan qui ne date pas d’hier ni de 68 trouve ses origines en 1948, suite à une grève très dure des mineurs, réprimée violemment par les Forces de l’Ordre. Une formule bien gentille au regard de celles utilisées par les pacifiques Gilets Jaunes.

Aujourd’hui, alors qu’ils sont protégés par la Police et non réprimés, des opposants dressent des slogans de mort pour ponctuer leurs cortèges. « suicidez-vous », voilà ce que l’on peut lire sur des banderoles bien inspirées. 28 policiers se sont déjà donnés la mort sur les quatre premiers mois de 2019 contre 35 durant l’année 2018. On peut ne pas les aimer mais leur présence reste rassurante. Pour preuve ? Lorsque la casse est importante, tant dans les rangs des manifestants que dans les boutiques riveraines on critique leur absence !

Cruel dilemme que de protéger ceux qui vous haïssent.

 

ARCHIBALD – Notre société devient folle. La violence, signe de virilité, embrase toutes les actions revendicatives. La haine et la vulgarité se portent en étendard comme un pin’s pour marquer son appartenance au club des cons.

Magmax – Tu devrais dire, des gros connnnns !

Blaireau – Pourquoi tant de n pour de si petits cons ?

Cake 40 – Même si je ne suis pas un fan des flics, tant s’en faut, j’admets volontiers leur utilité. On les critique beaucoup et tout le temps : les flics c’est comme les escargots, c’est à la bavure qu’on voit qu’ils sont passés, etc. Quand admettrons-nous, ce que nous devons à nos Gardiens la paix ? C’est au péril de leur vie qu’ils garantissent la tranquillité de la nôtre. Sans eux, c’est le chaos assuré par une République K.O.

Magmax – Moi j’aime bien les flics et je ne dois pas être le seul à regarder tous les films policiers et feuilletons télévisés du même genre. C’est sans compter les romans policiers que je dévore : un vrai Hannibal Lecter du bouquin. Je remarque que c’est dans la fiction qu’on leur rend le plus souvent hommage. Les regarder, c’est mon soutien à leur action, je suis un fan, un vrai. C’est pour ça, quand je me regarde j’ai envie de cliquer sur « devenir Dieu ».

Huby – Il me faut avouer que j’ai une certaine admiration pour le GIGN comme pour le RAID.

Blaireau – Moi j’ai une légère préférence pour le RAID – cette unité de police spécialisée dans la destruction des cafards et autres nuisibles.

Cake 40 – Quand je vois tous ces ados dans les manifs qui conspuent l’Autorité en criant leur soif d’originalité, s’habillent tous de la même manière. De même que je jouis à l’idée d’imaginer qu’un jour certains de ces étudiants-manifestants nettoieront ma rue.

Madgic – Je pense que ces appels au suicide des flics, au-delà des dépôts de plainte en cours, pourraient motiver une vraie manifestation de colère de leur part. A mon sens, elle serait largement soutenue par l’opinion publique.

Blaireau – Oui, mais si la police manifeste qui va compter les manifestants ? La CGT ?

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

ARTICLES sur le même thème cliquez sur le lien :

Voiture de police incendiée

Otage, ô désespoir Arnaud Beltrame ce héros

Assassinat d’un flic sur les Champs Elysées

 

 

Sources cliquez sur le lien :    Le Parisien     Le FIGARO     Europe 1     L’express

Les vieux ces jeunes de plus de 50 ans
AccueilFaits de société

Les vieux ces jeunes de plus de 50 ans

 

Mais que se passe-t-il ce matin ? J’ai l’étrange sensation d’avoir vieilli. Pourtant à peine quelques heures me séparent du coucher où je me sentais encore tout jeune. Serait-ce d’avoir vu mes parents qui ont cessé leur activité ou d’avoir fêté le départ en retraite de mon Collègue Jean-Claude ?

Je l’ignore, mais aujourd’hui je me sens vieux, comme un enfant qui a mal tourné. La peur de vieillir sans doute. Pourtant pour vivre longtemps le mieux c’est encore de devenir vieux.

 

Cake 40 – Je me suis pris un coup de vieux ce week-end ! C’est quand le copain de mon petit neveu a parlé de moi en disant le « vieux ». J’ai pas trente ans, il me traite de vieux ! Bientôt il va me traiter de gothique.
Huby – Toi l’ancien, il n’est pourtant pas loin le temps où par provocation tu restais assis dans le métro en regardant les vieux debout. Ton tour de rester debout va bientôt venir.
Cake 40 – Du jour de notre naissance, alors que nous sommes encore tout jeune nous ne cessons de vieillir. Un vrai paradoxe lorsque l’on songe que le mot « jeune » est un vieux mot.
Madgic – C’est juste ? Regarde, on nous disait, mariage plus vieux, mariage heureux. Mais dans le même temps on nous conseillait de se marier jeune pour faire des enfants vigoureux. Moralité, quand on est jeune tout ce qu’on dit, c’est cru, quand on vieillit, c’est cuit.
Blaireau – Il parait que vieillir tue, alors plutôt crever.
Magmax – Moi, quitte à mourir je veux mourir au bistrot, comme Molière.
Cake 40 – Quelle belle mort pour un alcoolique en pleine possession de son art. Dommage ! La vie peut être cirrhose.
ARCHIBALD – Pour ce qui me concerne, je note avec regrets que nous vivons une époque où les années font plus de vieux que de sages.
Blaireau – T’as raison. Quand je pense à mon collègue qui est parti en retraite pour cause d’incontinence. C’est triste. Il a dû prendre sa retraite anti-pissée.
Magmax – Moi, ce qui me fais peur moi, c’est que plus on cotise à la retraite, moins on touche. Bientôt il faudra vieillir gratis !
Huby – De quoi te plains-tu ? Notre espérance de vie a progressé. Les maisons de retraite n’ont jamais été aussi spacieuses, confortables voire accueillantes. Certaines se distinguent par des mauvais traitements mais Dieu merci cela relève de l’épiphénomène. Du moins je crois. Je suppose que le vieillard en sort même s’il est vite soûlant quand c’est un vieillard maniaque.
Magmax – !!! C’est quoi ce vieil hareng saure et ce vieil armagnac ? !!!
Cake 40 – Laisse Magmax, tu comprendras dans la nuit. Attention les gars … et la fille ! Un Ehpad, ce n’est pas un hôpital. Au bout de quelques semaines de bons soins, tu ne ressors jamais guéri de la vieillesse.
Magmax – C’est pour ça que quand t’es vieux, c’est pas la peine d’avoir une montre qui marque les heures et les minutes. Tu mets « manger, pipi, caca, dodo », ça suffit.
ARCHIBALD – Tu es trop bête. Fais attention à ce que tu dis parce que c’est ce qui nous attend tous. Je crois que la vieillesse on va vraiment la sentir le jour où Bigflo et Oli passeront sur Nostalgie.

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lien :    TOPITO      Le Monde     Jacques Brel

Prisons une rage dedans
AccueilActualité en vracFaits de sociétéPolitique

Prisons une rage dedans

 

 

Un détenu radicalisé avec l’aide de sa femme agresse deux gardiens de prison de la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne. Une nouvelle fois ce drame a pour origine le laxisme juridique de nos Politiques qui votent des lois permissives.

Il est tout de même navrant de toujours constater que le choix politique de nos élus se porte le plus souvent à protéger nos délinquants plus que l’honnête citoyen. Pourquoi sont-ils devenus si cons ? Ecoutons les Tronches de Cake qui ont sûrement une idée sur ce sujet.

 

Cake 40 – Je viens d’entendre que le RAID vient de tuer la femme et blesser un cuttereux.

Huby – Tu veux dire un agriculteur, un paysan ?

Cake 40 – Non, un mec qui travaille les gardiens de prison au cutter …

Huby – Tu parles de Michaël Chiolo âgé de 27 ans qui purge une peine de 30 ans de prison. Ce sinistre personnage s’est illustré pour avoir séquestré et tué un ancien résistant âgé de 89 ans ! Son premier acte de bravoure.

Cake 40 – Oui c’est ça, un type brillant, indispensable à la Nation. Un type à qui l’on a permis de se radicaliser et de recevoir sa conjointe dans l’unité de vie familiale, zone privative de l’établissement pénitentiaire. Sa femme lui a fait la surprise de lui offrir un petit cadeau d’amour – un couteau de céramique. Objet non détecté par les portiques. N’étant plus fouillées les familles peuvent faire rentrer à peu près tout en prison. Pour preuve, portable, drogue, armes, et j’en passe …

ARCHIBALD – Au nom de je ne sais quelle morale, on ne fouille plus les visiteurs dans les prisons !

Cake 40 – Tu ne veux tout de même pas créer une quelconque gêne pour toutes ces gentilles personnes qui font l’effort de visiter ces parias !

Huby – Ce qui moralement est inacceptable, est d’imaginer qu’un matin un Politique s’est levé pour faire voter une telle loi. Pour quoi et pour qui ? Et les gardiens dans tout cela, les risques qu’ils prennent, les a-t-on évalués ? Leurs vies valent-elles moins que le confort des visiteurs ?

Blaireau – Oui, puisque la loi existe c’est qu’elle a été votée par les Elus du Peuple.

Huby – Le métier de surveillant pénitentiaire est en perte de vitesse car les vocations se font rares. Ce n’est pas agissant de la sorte que l’on va les stimuler. Parce que pour être gardien de prison, t’as intérêt à aimer la misère humaine et les gros porte-clés.

Magmax – Tu oublies qu’ils font aussi de la photo. C’est bien le gardien qui prend les détenus en photo. C’est bien lui, le photo maton ?

Cake 40 – Oui c’est juste. N’oublions que chaque jour de nouvelles lois nous emprisonnent un peu plus dans un monde sans morale.

Madgic – La morale ! … Aujourd’hui on ne fait qu’en parler, avant ça s’apprenait.

ARCHIBALD – Nous avons les hommes politiques que nous méritons. Nous le savons. Souvent, leur pitoyable action est à l’image de la décadence française. Lors de sa flamboyance, la France était une nation si longtemps debout qu’à présent il est temps qu’elle apprenne à se coucher.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

Sur le même thème le 23/01/2018 : Grève des gardiens de prison instantané d’une photo-maton

 

Sources cliquez sur le lienRFI      France 3

Mouchoirs usagés à vendre
AccueilFaits de sociétéTrucs cons

Mouchoirs usagés à vendre

 

 

Non, vous ne rêvez pas. C’est en ces termes que des entreprises devraient communiquer pour vendre leurs produits 70.00€ pièce. En voilà qui ont compris que se payer la tête des imbéciles est un luxe qui n’exige aucune liquidité personnelle, pas même un rhume. D’ailleurs n’est-ce pas une maladie qui coule de source ?

Il n’en faut pas tant pour mettre en appétit nos Tronches de Cake.

 

Madgic vient de se moucher et jette son mouchoir dans le cendrier

Cake 40 le reprend vite fait – Tu es fou de jeter 70.00€ comme ça !

Madgic éberlué par ce geste surprenant – Mais c’est toi qui deviens fou. Remets mon mouchoir sale à sa place. Tu es un vrai dégueulasse.

Cake 40 – Ignorant que tu es. Maintenant que ton Kleenex a accumulé des :

  • colloïdes,
  • sels,
  • enzymes antiseptiques,
  • immunoglobulines et des glycoprotéines telles que la lactoferrine et les mucines, produites par les cellules caliciformes des muqueuses et des glandes sous-muqueuses,

sa valeur ajoutée s’en trouve décuplée. Tu peux donc le vendre.

Huby – C’est vrai, j’ai entendu parler de cette stupidité. Selon ses « inventeurs » le fait de partager ses microbes rend plus fort. Théorie qui de surcroît n’a été validée par aucune Autorité médicale ou sanitaire compétente.

ARCHIBALD – Pour ma part, j’ai toujours observé un mouchoir comme un parc à huîtres, alors qu’il puisse être vendu après récolte, pourquoi pas !

Huby – Hummm ! Ce truc sent l’arrêt de travail commandité à plein nez.

Blaireau – C’est vrai que souvent l’arrêt de travail est un microbe que t’as mis dans le mouchoir.

Magmax – Bin au moins, les microbes qui vivent dans les mouchoirs, ils ont de quoi s’occuper ! En silence, parce qu’eux ne ronflent pas.

Cake 40 – Tant mieux et moi non plus. Il faut souhaiter qu’ils y restent parce que le microbe imprudent qui rentre dans un piment, bonjour ! Il va s’en souvenir.

ARCHIBALD – Ce concept va ouvrir des niches économiques encore insoupçonnées. De la même manière, les PQ usagés pourront prémunir des hémorroïdes, diarrhées, coliques et autres pilotes de chiasse. Et si ce principe rend plus fort, je suis impatient que Rocco Siffredi mette ses préservatifs utilisés en vente.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lienBIBA      HUFFPOST     The SUN

Violences antisémites une liberté de Shoah
AccueilFaits de société

Violences antisémites une liberté de Shoah

 

 

69% d’augmentation. Non, ce n’est pas l’augmentation du SMIC demandée par les Gilets Jaunes. Il s’agit de la hausse des violences antisémites enregistrée au pays des Droits de l’Homme.

Pour beaucoup, l’antisémitisme comme le racisme commence à tout ce qui n’est pas eux. Autant dire que le pas à franchir reste large. Faire reculer ces deux fléaux de l’humanisme est le devoir de tout un chacun. Nous, ex-spermatozoïdes vainqueurs, sommes tous porteurs d’au moins un gène de sagesse, Tronches de Cake comprises.

 

 

 Madgic – Les croix gammées taguées sur nos consciences, un arbre commémoratif juif détruit, tuerie du collège Ozar-Hotarah par Mohamed Merah, la prise d’otage du l’hyper Casher, les injures publiques proférées au philosophe Alain Finkielkraut résonnent en moi comme le bruit des bottes nazies qui claquent le cul du macadam. Notre liberté de pensée est en danger. De vieux démons se réveillent ranimés par des agités en gilet jaune.
 Cake 40 – Moi qui suis juif amateur car non pratiquant, je suis inquiet. Inquiet de cette montée de violence de tout bord, qui en se banalisant en devient presque normale.
 Huby – Et bien moi, ce qui m’inquiète c’est voir tous ces jeunes antisémites. Il y a donc des âmes neuves, des cœurs neufs qui sont déjà déséquilibrés !
 Blaireau – L’antisémitisme c’est une glande qu’il convient de soigner à coup de Levothyrox.
 Magmax – Après le Tricératops voici les veaux Tyrox. Une nouvelle race de dinosaure.
 Cake 40 – Vous je ne sais pas, mais moi faut quand même que je fasse gaffe. Je suis juif par ma mère et par mon père. Deux fois juif, ça fait beaucoup pour l’enfant que je suis.
 ARCHIBALD – Enfant ! C’est vrai, j’avais remarqué qu’aujourd’hui les enfants sont plus vieux qu’avant. Je n’admets bien sûr pas ces actes de violence envers les Juifs, pas plus que pour les autres d’ailleurs. Il faut pourtant bien admettre qu’ils ont un sens inné à exacerber les jalousies et les agacements, notamment en s’autoproclamant  » le Peuple élu « .
 Huby – Quelle ineptie ! C’est un slogan de rabbin pour soudoyer les bonnes âmes. Pour preuve, peut-on un instant imaginer Dieu faire la discrimination des autres peuples ?
 Blaireau – Non, je ne crois pas. On imagine surtout un rabbin qui avait l’air de vouloir racheter les péchés du monde aux meilleures conditions.
 Magmax – Dis-moi, le rabbin c’est cette espèce de prêtre qui coupe court aux cérémonies ?!
 Madgic – C’est cela, oui. A y regarder de plus près les Juifs peuvent rendre jaloux de leur réussite. Exemple : la France appartient encore aux français, les noirs la nettoie et les Juifs l’administrent.
 ARCHIBALD – Pour clore le débat sur les violences, d’où qu’elles viennent, les Politiques doivent agir sans délai. Qu’ils se rappellent que pour éradiquer toutes ces haines, il faut donner au Peuple des racines et des ailes.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lien :    RFI     France bleu     L’OBS     Le FIGARO     JuriGuide

Violences sur des élus minés
AccueilFaits de sociétéPolitique

Violences sur des élus minés

 

 

La loi anticasseurs vient à peine d’être votée que déjà des cris d’orfraie s’élèvent contre la réduction de nos libertés individuelles. Rappelons son objet – la prévention des violences lors des manifestations et sanction de leurs auteurs.

En quoi le fait de sanctionner les casseurs en leur faisant payer les dégâts qu’ils occasionnent est-il réducteur des libertés ? Il en est une à protéger de toute urgence, celle de nos Elus. Quatre-vingt et un d’entre eux se sont fait frapper et menacés physiquement. Il est temps d’en prendre conscience pour protéger notre liberté qui vaut bien celles des casseurs.

 

 Huby – La violence de nos rues se banalise sous le couvert des Gilets Jaunes, cet étendard collectif qui croit-on autorise tout. C’est au nom d’un motif équivalent que la députée anglaise Jo COX s’est faite assassinée. Elle menait campagne contre le Brexit !
 Madgic – En France, nous y sommes presque. Christian LEJEUNE député de Haute Saône se fait enfermer chez lui avec femme et enfants. On incendie la voiture de Jacqueline DUBOIS députée de Dordogne. Le député Benoît POTTERIE reçoit une balle par courrier (photo jointe). Un ministère est attaqué, les permanences des élus locaux sont maintenant surveillées par les forces de l’Ordre pour éviter qu’elles ne soient détruites. Les vœux sont annulés en beaucoup d’endroits par peur ! Jamais les actions de contestation n’ont été aussi virulentes que depuis la guerre d’Algérie.
 ARCHIBALD – Je crois qu’il ne faudrait pas grand-chose pour que tout s’embrase. Une goutte d’eau suffit !
 Blaireau – La goutte d’eau qui fait déborder le vase serait bien inspirée d’éteindre l’étincelle qui met le feu aux poudres.
 Cake 40 – Je vous trouve bien timorés dans vos explications. Voilà ce que l’on peut aussi lire :
   • « Un bon député est un député m… on va bientôt venir te le rappeler »,
   • « grosse salope de collaborationniste »,
   • « on va les gazer comme les juifs »,
   • « la guillotine, la guillotine ! ».
Tout ça, au nom de la liberté d’expression ?
 Madgic – Moi qui suis de gauche, si la liberté d’expression doit apporter cela, ça ne me gêne pas de la voir réduite. Sauf, que quand un tel processus s’amorce on ne sait jamais où il s’arrête ! C’est à la Justice de définir les limites pas aux Politiques.
 Blaireau – Pour ma part je trouve qu’il y a trop de violence. A la télé notamment mais pas assez à la radio.
 Cake 40 – Cette violence s’auto-alimente sur les braises des promesses politiques. Comme le dirait Afflelou, la politique reste louche car l’élu net n’existe pas.
 Huby – Ce qui m’insupporte et m’indigne sont les propos racistes de plus en plus fréquents. C’est un fait nouveau provenant le plus souvent des moins jeunes.
 Madgic – J’observe qu’avec l’âge, un nombre toujours croissant de gens deviennent racistes. Preuve que le racisme n’est pas une opinion, mais une maladie dégénérative du cerveau comme Parkinson ou Alzheimer.

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lienfranceinfo      Le Républicain Lorrain      Benoit Potterie        Le FIGARO

Gilets Jaunes une colère légitime
AccueilFaits de sociétéPolitique

Gilets Jaunes une colère légitime

 

 

Au terme de la dixième journée d’action des Gilets Jaunes les revendications s’éteignent dans l’indifférence générale tant populaire que médiatique. Mais voilà, maintenant nos Tronches de Cake ont une pensée pour tous ces manifestants comme ils en ont une chaque jour pour tous les spermatozoïdes morts au combat.

 

ARCHIBALD – Tout bien réfléchi je m’associe sans réserve à l’action des Gilets Jaunes. Je crois même que je vais aller les rejoindre. Vous admettrez que bloquer pour que ça bouge est une subtilité bien française que peu de pays peuvent saisir.

Madgic – Merci de me rejoindre dans cette croisade pour laquelle vous m’aviez abandonné. Bande de traîtres. Vous venez enfin de comprendre que l’on ne peut pas à la fois se serrer la ceinture et baisser son froc.

Cake 40 – Moi aussi j’ai lu la liste des revendications et pour une très large part j’y retrouve mes convictions : zéro SDF – une promesse de Macron, impôt sur le revenu plus progressif avec d’avantage de tranches, système de Sécurité Sociale identique pour tous les Citoyens (artisans, auto-entrepreneurs) avec la fin du RSI, retraites indexées au coût de la vie, protéger l’industrie française en interdisant les délocalisations.

Blaireau – Il est vrai que venir chercher en France les vieilles machines outil pour les amener travailler en Afrique, c’est de l’esclavage à l’envers. Amusant paradoxe de l’histoire.

Madgic – Faire payer d’avantage les gros (Mac Do, Google, Apple, Amazon) pour que les Petits aient moins à verser. Il faut favoriser le petit commerce de village et de centre-ville pour éviter leur désertification avec parking gratuit pour tous.

Cake 40 – A ce sujet, il parait que la France appartient aux Français. Pourquoi faut-il donc que je paie dès que je gare ma voiture dans la rue ? Alors que dans le même temps les Roms, ces étrangers, s’installent partout sans payer et en détruisant tout ?

Madgic – Non, arrête tes propos de facho, notre discussion pour une fois partait bien.

Huby – On peut aussi ajouter que dans les bonnes idées soulevées il y a aussi la fin du travail détaché sous sa forme actuelle – il doit être indexé sur les mêmes charges que celles payées par les Entreprises françaises. C’est du bon sens près de chez nous. Et il y en a beaucoup d’autres toutes aussi pertinentes. Bien sûr un certain nombre d’entre elles sont irréalistes pour autant cela ne doit pas nous faire oublier celles qui le sont. Pour ces motifs je soutiens l’action des Gilets Jaunes et les remercie d’aller gratter le Pouvoir qui vit trop souvent dans des certitudes éloignées du Peuple qui l’a élu.

ARCHIBALD – Et moi je les remercie pour cette colère qu’ils expriment et qu’il vaut mieux extérioriser si l’on ne veut pas souffrir de rage dedans.

Magmax – D’accord dentiste, mais on va encore nous dire que c’est la faute de la crise. C’est ce qu’on nous rabâche sans cesse pour tout expliquer sans rien nous expliquer. Il paraîtrait même que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Franchement, j’vois pas en quoi c’est nouveau, depuis que je suis tout petit, c’est comme ça.

Blaireau – Je crois qu’il serait utile de punir les Politiques pour leurs décisions économiques absurdes et irresponsables. Pour ce faire il faudrait que leur vote sur les hausses d’impôts et taxes, ça leur fasse mal aux dents.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lienC NEWS      Le libre Penseur      L’OBS

Management débile la nouvelle norme
AccueilFaits de société

Management débile la nouvelle norme

 

 

Pourquoi faut-il que la débilité des débiles devienne un fait de société et que l’idiotie permanente n’étonne personne ? Décidément la connerie ne se cache plus,  aujourd’hui elle s’affiche et dirige.

La stupidité est devenue la norme en matière de management. Dorénavant, l’intelligence est à décourager. Sans doute est-il plus facile de diriger des bourrins que des renards !

 

Cake 40 – J’arrive de ma réunion de motivation 2019 et je n’en crois pas mes yeux tellement ma hiérarchie m’effraie par ses décisions débiles. Sur la scène de l’amphi, le chef a commencé par nous envoyer des pelotes de laine à la figure. Pourquoi ? Pour retisser du lien entre nous. Les minutes qui ont suivi ont été une énorme bataille de boules de laine, digne d’une cour de récré. Avec ce fatras de fils emmêlés il a fallu presqu’une demi-heure pour que la réunion reprenne.

ARCHIBALD – Bonjour le retissage des liens, il a pris du plomb dans laine. Le tragique de la situation c’est que pour faire cela, ces managers sont bien payés.

Huby – Du coup les blondes, ces femmes stupides injustement décriées se sentiront moins seules.

Blaireau – Mais dis-moi Cake 40, ton manager n’est pas celui qui a tenté de se suicider en se jetant du haut de son égo et qui n’a toujours pas atterri ?

Cake 40 – C’est bien lui et à mon sens il a dû se faire violence pour ne pas introduire son discours par « Bonjour les ploucs, je viens vous apporter la civilisation ».

Madgic – Tu vois, pour moi, les hommes naissent bons, ignorants et non stupides. C’est l’éducation qui les rend cons. Le plus dangereux ce sont ces cons qui luttent contre ta connerie pour t’imposer la leur.

Blaireau – Il faut surtout bien les identifier pour leur interdire de donner leur sang. Avec toute la connerie qu’il y a dedans c’est dangereux pour le transfusé !

Madgic – Dans le même genre de management intelligent il y a eu ces employés de banque qui ont été enfermés durant 8h dans une pièce avec de la pâte à modeler et des seaux de Lego. Le but ? Qu’ils développent leur créativité !

Huby – Super ! Mais dans le genre idée à la con la palme revient à France Télévisions qui pour tester la résistance au stress de ses collaborateurs a organisé une fausse prise d’otages. Elle a tout de même duré plus d’une heure pour se terminer au Tribunal car cette formation n’était pas au goût de certains salariés.

Madgic – J’aimerais bien savoir ce que sont devenus les cadres qui ont ainsi mis en scène leur égo pour démontrer leur supériorité. Si tu fais une connerie, quand tu es employé, c’est une faute professionnelle. Quand tu es manager, c’est une expérience …

Huby – Le chat après avoir fait une bêtise monte dans l’arbre pour se cacher, le cadre grimpe dans la hiérarchie.

ARCHIBALD – Oui ça c’est dans l’Administration, ça reste plus rare dans le public.

Cake 40 – Finalement, je m’aperçois que le vrai haut-débit de Free est largement concurrencé par le débit de conneries de ma hiérarchie. Je crains que si on ne fait rien, la connerie va durer des siècles. Si on fait quelque chose des centaines d’années suffiront.

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lien :   La Tribune      RTL      Les Echos

Gaspillage et abattage industriel l’Holocauste animale
AccueilEchos logiquesFaits de société

Gaspillage et abattage industriel l’Holocauste de l’animal

 

 

Après le réveillon, ce petit morceau d’aimable veillée funèbre, le Balto porte encore trace des fêtes avec ses guirlandes et son sapin, que l’on tarde toujours à ranger. La crainte sans doute de retrouver le quotidien et d’abandonner un instant de mémoire agréable. Cette mémoire qui sert pour les souvenirs de famille comme pour les camps de concentration.

Notre appétit vorace nous rend coupable de notre soutien implicite à la Grande Distribution mondiale. Elle veut nourrir le plus grand nombre au meilleur prix en chaussant les bottes Nazies contre l’espèce animale. Tragique situation que nous laissons faire.

Mais nos Tronches de Cake qui elles aussi ont la peau du ventre bien tendue en débattent, écoutons-les.

 

Huby – Je suis toujours un peu triste de cette période des fêtes, ça me donne le cafard. Je suis contente que ce soit fini.

Blaireau – Je te comprends. Il ne te restait qu’à inviter le bourdon, pote du cafard qui lui aussi fout une sale ambiance partout où il passe.

Huby – C’est drôle mais tu vois, ces agapes vertigineuses qu’imposent Noël et le réveillon me font penser, plus que jamais au gâchis généré. Et personne ne s’en émeut !

ARCHIBALD – Je suis d’accord avec toi. Moi aussi je pense à ces camps d’extermination que cela suscite pour l’occasion comme pour tous les jours. Rien ne m’agace autant que tous ces gens qui ne finissent jamais leur assiette tout en reprenant le plat suivant. Par respect pour la bête, en agissant ainsi ils devraient songer qu’elle est morte pour rien.

Huby – Tu t’illusionnes. Pour penser cela il faudrait songer à l’animal or, aujourd’hui c’est trop demandé. On pense viande jamais de l’animal. C’est devenu

 un vulgaire produit de consommation que j’allais … spontanément qualifier de « déshumanisé ».

Madgic – Quand j’imagine ces cochons de 100 kg mis dans 0.86m2 ! Je croyais qu’il n’y avait que le Docteur Mengele pour réaliser de telles expérimentations contre nature ! Quel esprit sain peut sous le couvert de l’élevage intensif limiter l’espace de vie des poules, lapins et autres à quelques centimètres carrés. Leurs poils et plumes ne poussent même plus tant ils sont serrés ! Pourtant, les prairies ne manquent pas.

Cake 40 – D’accord, mais rappelons-nous que par seconde 2000 animaux sont tués dans le monde pour nourrir plus de 7 milliards d’individus.

ARCHIBALD – Est-ce que pour autant nous devons devenir les Nazis de l’espèce animale ? Je me permets de te rappeler que le consommateur que tu es, vote en remplissant son caddy.

Huby – Mangeons moins mais mangeons mieux. C’est vraiment à la portée de tout un chacun … à condition de le vouloir.

Blaireau – Quand je vous entends cela me rappelle que l’écologie est une chose merveilleuse. Quel gâchis de la laisser aux écolos.

Cake 40 – Leur silence sur ce sujet est à mon sens coupable d’inaptitude. Dire qu’il existe des paysans qui élèvent des vaches, juste pour les donner à bouffer aux cochons, ça me retourne le cerveau.

Blaireau – D’un autre côté, manger du cochon, quand t’es un gros con, c’est du cannibalisme !

Magmax – Bien observé mais je ne vous cache pas que je m’en fous pas mal que le poulet soit élevé au grand air. De toute manière, je mange pas les poumons.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 649 abonnés 

 

 

Sources   cliquez sur le lien :   Munchies      France Info      terra de Yann Arthus Bertrand

bonne année 2019
AccueilFaits de société

Bonne année 2019

 

 

2019 après JC

 

 

Chers amis invisibles du Net, pour 2019 et avant de faire bombance des qualificatifs excessifs du nouvel an je voudrais vous écrire ce mot simple – merci.

 

Non un merci pour tout, ni un merci de rien, un merci tout court, un merci à vous.  Dieu merci il n’est plus utile de demander merci quand un merci bien suffit. Il ne s’agit pas d’être sans merci ou à la merci du premier non merci mais plutôt d’apprécier le grand merci, proche parent du merci beaucoup.

 

Pour vous dire merci de la fidélité que vous m’avez témoignée tout au long de l’année 2018 il n’y a pas de moment mieux choisi que la période des vœux. Cet instant païen que l’on célèbre comme un rite religieux nous offre une occasion unique de nous rapprocher pour oublier quelques instants nos divergences.

 

Puissent ces exquis mots, s’ils ont quelque pouvoir, vous apporter la fraîcheur d’un bon sens retrouvé, la santé et le bonheur pour vous et ceux que vous aimez.

 

Tous mes meilleurs vœux vous accompagneront tout au long de cette nouvelle année. Mes Tronches de Cake et moi-même veilleront par les mots à rendre les cris vains.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 19 176 abonnés