Anglicismes et barbarismes, les maux de la langue française

Anglicismes et barbarismes, les maux de la langue française

 

   ARCHIBALD – C’est étonnant en même temps que stupéfiant de constater comment notre belle langue française est envahie par les anglicismes et barbarismes eux-mêmes portés à l’écran par la pub : just do it, j’optimisme, etc qui authentifie ce mauvais vocabulaire. Je ne veux pas avaler ma langue car le français était, il y a encore peu, la langue officielle des cours d’Europe et celle de la diplomatie. Que de terrain perdu pour la langue de Molière.

   Blaireau – S’il n’y avait pas Molière, on parlerait la langue de qui ?

   Huby – Celle que tu as sur le bout de la langue. C’est vrai ce que tu dis ARCHIBALD, les slogans publicitaires, maintenant les base lines, dont nous affublent les médias sont de plus en plus souvent en anglais et je ne parle pas du marketing où le standard est de n’utiliser que des termes anglosaxons. Nos expressions le sont également : le selfie par exemple. Dans le même temps nos cousins Canadiens n’aiment pas utiliser d’anglicismes et disent égo portrait pour selfie ! La formule est belle et pertinente. J’observe tristement que la créativité vocabulaire ne vient même plus de nous Français, qui d’ordinaire n’avons pas notre langue dans la poche.

   Madgic – Moi, je boycotte tout ce qui est anglais : je ne flirte plus, je ne pars plus en week-end, je ne fais plus de trekking, je ne me gare plus au parking et je ne veux plus que l’on me parle de cash-flow car je ne veux pas être un has been …

   ARCHIBALD – Mais tu ne peux pas boycotter non plus ; boycott est un mot anglais !

   Madgic – Trop forts, ces Anglais.

Magmax – Tu vois, tu es une mauvaise langue et c’est ta copine qui doit être malheureuse !

   Blaireau – Pour moi, l’anglais, ce n’est pas pour parler, c’est pour chanter.

   Magmax – Vous les esthètes du verbe, vous chipotez pour rien. Les Anglais aussi nous piquent nos mots, en anglais on dit smoking alors qu’en français c’est déjà smoking. Alors !

   Blaireau – Et alors ? Cela ne m’empêche pas d’aimer les Anglais, c’est grâce à eux qu’aujourd’hui nous ne parlons pas allemand. Un homme seul, à l’époque, s’est élevé contre la nazisme – Winston CHURCHILL et en plus ils ont la classe. Regardez la Reine et ses chapeaux, le prince Charles qui possède la foulée noble et lente d’un garde royal en train de se débarrasser d’un étron collé à sa semelle.

   Cake 40 – Le vocabulaire est un riche pâturage de mots, mais la langue évolue par l’introduction de mots nouveaux mais si elle n’est faite que de cela, elle devient parfaitement incompréhensible. Je reste persuadé que nous n’utilisons pas le quart des mots du dictionnaire, alors avant d’utiliser des anglicismes apprenons à connaître notre langue pour l’employer ; c’est cela tenir sa langue. C’est précisément parce que nous ne la connaissons pas suffisamment que nous masquons notre carence derrière une langue de supermarché à l’accent de chewing-gum.

   Magmax – Tu es une vraie langue de vipère. Ouai, mais les mots que l’on ne connait pas, c’est des mots pour les vieux. Et moi si j’utilise des mots simples quand je parle, c’est simplement pour être sûr de comprendre ce que je dis.

   Cake 40 – Vous qui avez la langue bien pendue, il faut faire attention avec les mots : ils ne veulent pas toujours dire la même chose. Par exemple « service « . Normalement dans la vraie vie c’est un truc qui ne coûte rien, c’est juste utile pour les copains. Chez SFR, c’est l’inverse – ça ne sert à rien mais ça coûte 0,35 euro la minute. C’est ça le progrès des maux !

   ARCHIBALD – Je note avec plaisir que vous aussi vous avez l’amour de votre langue.

   Cake 40 – Surtout l’amour des langues vivantes.

   Blaireau – C’est ce que l’on appelle un cunnilingus.

 

 

Maintenant, user de votre droit de réponse en utilisant les commentaires, juste en dessous, et faites connaître votre opinion.

35 Commentaires

  • Once upon a time, I met a good girl.
    Once upon a girl, …
    Un élève norvégien écrit avec l’aide d’un logiciel de correction, il commence son texte par : Aux Londres, etc.

    Ce qui est remarquable, c’est que pour corriger le prof électronique, il faudrait dominer des tutoriels en anglais, en plus de maitriser le franco-jargon, qui inclut le belge, le marocain et bien d’autres idiomes.
    Septante, c’est nonante moins vingt. C’est sûr et certain. même si certains sont surs.
    La morale suisse est en Bernes, et les cantons pas contents.
    Si l’on veut embrasser un langage impeccable, il faut mettre la langue.
    En Wallonie, la langue des vîs pères se peaufine quand la vî mère cool oeuvre : ne disez plus disez, disez dites.
    L’idéal, nous dit un « grammaticien », est de faire une pause avant de parler, et choisir le mot que le break cite.
    La guerre des langues ? ; et si l’on traduisait OK (zero killet) par NT (nul tué).

  • Vaste sujet que celui-ci, mais les langues sont vivantes et s’enrichissent des apports de leurs voisines. D’ailleurs inutile de se priver de flirter car cet anglicisme est en fait un emprunt que les Anglais ont fait au français « compter fleurette », alors ne nous gênons pas pour draguer! Je ne désespère pas de la résistance de la langue française face aux anglicismes non pertinents et aux barbarismes, la plupart du temps ils sont lancés par les publicitaires et relayés par les médias ignares et les réseaux sociaux idiots: naïve que je suis j’ose espérer que ces trois-là ne sont pas représentatifs!

  • Il y a aussi « iceberg » prononcé à l’anglaise alors que c’est un terme islandais (montagne de glace) qui doit être prononcé « issberg », comme chez eux.

    Et le non-sens de « expertise », alors qu’on n’expertise rien (!) au lieu de « savoir-faire », compétence, etc.

    Le gag, c’est que sur les armoiries anglaises, il est écrit en français (!) « Honni qui mal y pense » ou ‘Dieu et mon droit »…

  • Les allemands n´ont aucun problème avec merci, à propos, porte-monnaie… et les anglicismes (liste trop longue)
    Je remarque
    que les mots étrangers, quel qu´en soit l´origine, sont prononcés correctement,
    que chaque année de nouveaux mots étrangers (nouvelles techniques) sont intégrés au Duden,
    qu´un allemand, après avoir étudié le francais pendant 3 ans, parlera presque parfaitement cette langue étrangère
    alors qu´ un francais après 7 ans d´études baragouinera son anglais.

    Mes oreilles apprécient plus mail, email, e-mail, Handy que courriel ou téléphone portable…
    Je créerais une start-up et planterais de jeunes pousses dans mon jardin.
    Je suis pour la suppression d´un bon nombre d´exceptions dans la grammaire francaise.

    le francais (langue) c est comme le francais (peuple)
    une règle de grammaire, oui MAIS … il y a une exception
    des réformes, des mesures souvent urgentes sont nécessaires oui MAIS….. pas « chez moi »
    Mais le temps, lui, file.. et l´on entend les mêmes discours qu il y a 40 ans …

    PS. pas de cédille sur le clavier allemand

  • Problématique abordée par Pierre Desproges, visant Léon Zitrone.

    « Comment a-t-il fait pour garder sa langue si belle après avoir léché tant de monde ?… »

  • Ca fait tres longtemps que je déplore cet appauvrissement la plus belle langue du monde, la plus subtile, la plus poétique, la plus éloquente .
    Les Français aiment bien se dévaloriser en prenant comme modèle les Américains, un peuple fait de bric et broc, sans histoire et sans le necessaire poids du passé qui confère l’élégance de la langue et la profondeur du raisonnement .. Mais certains les idolâtrent, alors « ça »fait bien » de parler comme eux …. car il faut  » booster » les « blind tests » mais pas les  » crash tests ». Pas de nouvelles émissions de TV grand public sans un bon titre anglo-saxon : The Voice kids, Secret story, Ninja warriors,Star Academy, Good Doctor, Games of Thrones etc..etc…

  • Est-ce que quelqu’un de courageux pourrait lancer une pétition,
    perso, je ne sais pas comment rédiger ce truc

    • Je ne sais pas comment faire mais en cherchant sur Google je reste persuadé que tu trouveras

  • Merci Trugluff pour l’image du Prince Charles – elle va me tenir la journée, celle là
    Nous avons une opportunité extraordinaire de refaire du Français la langue diplomatique par excellence, celle qu’on parlait dans toutes les cours, et qu’on jaspinait dans les contr’allées; encore faudrait il savoir saisir cette occasion! je parle ici bien entendu le brexit (le vilain terme, qui ne trouve sa beauté que dans ce qu’il évoque d’avenir) qui pourrait nous permettre de bouter, enfin, l’Anglois hors de nos frontières… étendues à celle de l’Europe continentale. Encore foudrait il à nos politiques un peu de cette verve et un rien d’audace pour oser…
    Audiard disait que les cons ça ose tout (et c’est à ça qu’on les reconnait), mais les pires sont ceux qui n’osent rien, …maybe!

  • il est amusant de constater l’aisance avec laquelle nous employons les mots ou expressions anglophones , en opposition totale avec notre maniement des langues etrangeres .
    la reponse est peut etre la ,; il faut cacher notre incapacité a apprendre les langues etrangeres , c’est a se demander comment la france peut etre la premiere destination mondiale touristique.
    encore un peu de patience , le cumul de bon slogan publicitaire en anglais et de bonnes emissions de tele réalité, cela fera de nous de bons americains buveur de coca.

    • Excellent. J’aime beaucoup ta vision des choses qui résume bien le thème évoqué, merci et à bientôt.

  • Je réponds à pas mal de sondages, et quand on me demande pourquoi je n’achèterais pas ce produit, je réponds parce que le nom est en anglais

    • Pour ce qui me concerne et parce que je côtoie beaucoup d’entreprises dans la communication qui n’ont de cesse d’employer des anglicismes, je les fais répéter à loisir, quitte à passer pour un « vieux con » mais je prends un plaisir certain à les voir embarrasser à franciser leurs propos.
      Le point positif de ma rebelle démarche c’est qu’ils se rappellent de moi un moment et que cela m’amuse.

    • Moi je n’acheterai jamais un Tee-shirt ou un vêtements
      avec des inscriptions en Anglais …..

  • C’est très bien de défendre la langue française contre les emprunts étrangers, mais, pour commencer, il faudrait revenir à un français correct, y compris dans des documentaires à la télévision. Il faudrait réapprendre à dire « unE oasis », « unE espèce », « unE sorte », la « Tramontane », « UN après-midi », « un de ceux qui SONT venus », rEhausser, etc.

    • Tout à fait d’accord et cette remarque fait prendre conscience de la médiocrité de notre enseignement qu’il soit public ou familial. Soupir

    • Jacques TOUBON n’a pas fait que de bonnes choses dans sa vie mais il a attaché son nom à une loi qui était intéressante, protectrice et forte ! Encore eut il fallu la faire appliquer ! Je suis un résistant extrémiste et refuse toute compromission avec la « pub » étrangère, avec les produits qui ne sont pas accompagnés d’une notice en français, avec l’agroalimentaire s’appuyant sur des slogans étrangers…
      par exemple vous ne saurez pas mon « name » mon « Email » ni mon Website en le demandant comme cela !!!!!!!!!!!!!

  • Il n’y a pas que les pub, les animateurs se pensent intelligent (comme Stéphane Plaza) en ponctuant leur discours
    de mot anglais
    cosy à la place de douillet ou chaleureux
    the icing on the cake à la place de la cerise sur le gâteau
    amazing au lieu de magnifique
    etc.
    et je suis inquiète bientôt les Français disparaitrons

    • C’est bien la preuve que nous avons perdu notre rayonnement intellectuel au point de se fondre dans la langue des autres. C’est lorsque l’on abonne que l’on perd, est-ce le cycle qui est maintenant amorcé ? Est-il irréversible, je ne le crois pas mais il faut réagir.

  • BENICHOU,
    Quand on veut défendre une langue, il ne faut pas faire TROIS grosses fautes dans un texte de 38 mots !!!

    Quant à TRUGLUFF: je souhaiterais être informé par COURRIEL, et non par « e-mail »…! (1ère ligne) ou « email » (2ème ligne)

    • Tu as parfaitement raison, je vais regarder si je peux changer ce terme employé par le routeur.

  • Frontières ouvertes, ils ont tous confondus avec « FRANCE d’accueil ET CHIOTTE PUBLIC » et ils ont pissés sur les RACINES du BLEUET, bravo, le désherbant est très efficace, dorénavant, vous pouvez mettre à la boutonnière, la fleur de CHARABIA!

Participer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.