Mort de Jacques Chirac
AccueilActualité en vracPolitique

Mort de Jacques CHIRAC

 

La dernière bière

 

« Voulez-vous que l’on dise du bien de vous ? Alors faites le mort ». Voilà sans doute une formule que Jacques CHIRAC aurait pu recommander à ses politiciens d’amis. Ce conseil lui a particulièrement réussi, lui qui a franchi toutes les étapes de la hiérarchie politique pourtant jonchées d’échecs et de trahisons. Souhaitons-lui que dorénavant on dise du bien de lui.

Le Vème Président de la Vème République vient de s’éteindre à l’âge de 86 ans immortalisant ses innombrables et mythiques poignées de mains – le Pape du Serment 5 est mort.

 

Madgic – Je suis touché par la disparition de Jacques Chirac. Ce n’était pourtant pas mon modèle politique, loin s’en faut. J’ai pourtant voté une fois pour lui pour m’opposer au FN. Il a toujours fait partie de mon paysage politique et son départ, par projection me fait prendre conscience que moi aussi j’approche de la fin. Même si je le trouvais incompétent je lui reconnais un fait majeur de sa Présidence : il a su dire NON à la guerre en Irak. Sur ce point je suis fier et reconnaissant de sa position. Il était le seul à le dire.

Cake 40 – Je partage avec toi cette fierté mais moi, je l’aimais bien. Je le trouvais sympathique et proche du Peuple.

Madgic – Mais qu’a-t-il fait pour lui ? Depuis le temps qu’il a parlé de la fracture sociale il doit y avoir gangrène – il n’a rien changé. Sa large réélection lui donnait une possibilité unique d’engager de vastes réformes pour la France avec l’appui des Socialistes. Rien. Un vrai roi fainéant.

ARCHIBALD – Si, il a créé le musée des Arts premiers. Il a interdit de fumer dans les lieux publics. Sous sa mandature de Maire, Paris était propre. Il a stoppé la conscription – je ne crois pas que l’annulation de ce rendez-vous citoyen soit une bonne chose pour nos jeunes. Il a transformé le septennat en quinquennat …

Blaireau – … moi je suis contre le septennat et le quinquennat. Je suis pour le mandat d’un an : vive l’ananat en tranches !

Huby – L’autre soir au journal télévisé de M6, alors qu’il s’agissait de rendre hommage à cet ancien Président j’ai trouvé insupportable que l’on rappelle ses « affaires ». Je crois que le moment n’était pas propice. Maintenant qu’il a fermé les yeux, ils auront bien le temps d’ouvrir les tiroirs.

Madgic – Je crois pourvoir résumer l’idéologie politique de Jacques Chirac en une phrase : il faut faire quelque chose, mais quoi ? Pfffftt ! Son choix du pommier l’a fait tomber dans les pommes.

Cake 40 – J’arriverais presque à être d’accord avec toi malgré nos divergences politiques. J’admets qu’avec de Gaulle, on ne savait pas toujours ce qu’il allait faire, avec Mitterrand, on ne savait jamais ce qu’il pensait mais avec Chirac, on ne savait pas ce qu’il faisait.  

Huby – N’oublions tout de même pas son engagement écolo. C’est lui le premier Dirigeant politique à dire : « Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs ».

Madgic – C’est vrai, mais n’oublions pas non plus l’échec du CPE (Contrat Première Embauche). Après le CPE, le CDE (Contrat Dernière Embauche). Maintenant on pourrait même le coupler avec la Convention Obsèques !

Blaireau – N’oubliez pas non plus de rappeler que Mitterrand avait mis des canards dans les jardins de l’Élysée, et que Chirac il les a mangés …  

Magmax – Ah, je comprends mieux son appétence pour le sumo : c’est un sport où la tête de veau est recommandée matin, midi et soir. Il n’empêche que j’aurais bien voulu être comme Jacques Chirac, mais blond.

Huby – Quelle trace ce dernier grand fauve politique va-t-il laisser dans l’Histoire, sinon une trace de limace ?!

Madgic – Justice est donc faite. On n’apprend pas d’un vieux singe à manger des limaces.

ARCHIBALD – Il nous reste maintenant à lui rendre hommage. Quelle belle fin pour cet amateur de Corona que de prendre sa dernière bière entouré de ceux qui l’aiment.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :    Midi Libre     Le Parisien     LCI

Grève à la RATP pour les retraites
AccueilActualité en vracPolitique

Parec qu’Grève à la RATP pour les retraites – zizanie dans le métro

 

 

zizanie dans le métro n’est pas le dernier roman de Raymond QUENEAU, mais la nouvelle grève des nantis RATP.

Il fut un temps où les revendications sociales avaient pour origine d’optimiser et d’équilibrer les conditions des travailleurs. Nous sommes arrivés à un stade où ces avancées créent aujourd’hui un carcan inégalitaire d’avantages. Pourquoi y aurait-il des salariés plus égaux que les autres ? Somme toute parce que les révolutions ne suppriment pas les privilèges mais changent les privilégiés.

 

Cake 40 – ça y est nous revoilà partis pour une nouvelle grève sans doute les prémices de celles à venir, et pour quoi ? Pour maintenir les privilèges des nantis.

Madgic – Les salariés de la RATP des nantis !

Cake 40 – Oui tout à fait mon cher Madgic car la question à se poser est : pourquoi partiraient-ils à la retraite 7 ans avant les autres Français avec des montants de pension deux fois supérieurs à la moyenne de ces mêmes Français – 3000.00€ pour 1496.00€ ?

Madgic – Pour les conditions de travail particulièrement pénibles. Je te rappelle qu’ils travaillent sous terre.

Cake 40 – Tu n’es pas sérieux ! Des conditions de travail pénibles ! Mais alors quel qualificatif trouveras-tu pour les, maçon, couvreur, etc. qui bossent sous les intempéries. Et pour le carreleur qui passe sa vie accroupi ou … à côté ? Et puis les conducteurs de bus, les administratifs dans les bureaux ne travaillent pas dans les tunnels, sans compter qu’il y a aussi le métro aérien.

Blaireau – Le métro aérien ça ne vaut quand même pas l’avion, il n’y a pas de plateau-repas.

Magmax – C’est sûr ! Le métro ça reste le train-train quotidien.

ARCHIBALD – Ce qui m’insupporte dans ce débat est d’observer les syndicats qui démontrent sans cesse un sincère manque de sincérité. Notre déficit national explose, les comptes sont dans le rouge depuis des décennies mais on s’en fout. Il faut défendre les acquis et tant pis pour l’égalité entre citoyens.

Magmax – De même qu’on se fout aussi que ce n’est pas en dormant sur tes deux oreilles que tu auras la tête plate.

Huby – Certes, mais tu oublies d’indiquer que l’Etat paie chaque année à la RATP 680 millions d’euros pour financer ces conditions de départ aberrantes parce que cette entreprise n’a pas les moyens de ce qu’elle promet à ses salariés. De la même manière une société ne disposant pas des fonds nécessaires proposait à ses collaborateurs de doubler leurs salaires. Bien sûr, en comptant sur le contribuable pour payer !!!

Madgic – Ces travailleurs ont obtenu ces droits en 1948 pourquoi devraient-ils y renoncer ? Leur démarche est légitime.

ARCHIBALD – Je suis d’accord sur ce que tu dis, pour autant il y a une solidarité républicaine qui doit s’exercer par le partage des biens. J’observe qu’à la fin du XIXe siècle quand les partis ouvriers se battaient pour obtenir une part du gâteau et qu’ils l’obtenaient ils ne la partageaient pas. Quand il reste une part de tarte dans le plat, pourquoi y en aurait-il un qui devrait avoir le plus gros morceau quand les autres n’auraient rien ! Au motif qu’il est le plus fort ou le plus nuisible ?

Magmax – En Inde, quand ça ne va pas, ils s’immolent, ils ne font pas grève.

Blaireau – Pour le coup ça laisse la place aux chômeurs. Bel exemple de solidarité.  

Magmax – Idéalement la retraite, faut la prendre quand on est jeune, parce qu’après, on ne sait pas …

Huby – En attendant cette réforme est loin d’être gagnée. Parce qu’en 1953 Joseph Laignel alors président du Conseil de la IVe République s’y est attaqué, suivi par Juppé en 1995. Le troisième round vient de commencer avec d’autres professions qui s’associent à ce mouvement. Seule l’acceptation de cette réforme par l’opinion publique permettra l’ajustement de ces privilèges.

ARCHIBALD – Nous n’avons sur terre ni privilège, ni droits, uniquement des devoirs. La mort reste peut-être le seul privilège de l’âge.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

Sources cliquez sur le lien :   RTL     Franceinfo     Le Monde

 

Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales
AccueilActualité en vracFaits de société

Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales

 

 

Que celui qui n’a jamais eu recours au travail au noir, tant d’un point de vue « employeur » que d’un point de vue « employé » lève le doigt.

Personne ? Votre honnêteté vous honore et je suis fier de vous avoir pour lecteur.

S’il est vrai qu’avec les charges et impôts que l’on paie à l’Etat on a le sentiment de se rembourser chaque fois qu’on le truande il n’en reste pas moins que notre économie se délabre un peu plus chaque jour sous l’effet des cotisations qui s’évaporent.

Ces milliards d’euros qui s’évaporent dans l’air, ça sent moins qu’un chou-fleur qui cuit. Dommage !

 

Huby – Je viens d’apprendre que le travail illégal est le premier employeur du département des Pyrénées-Orientales ! J’en suis encore toute ébaubie.

Magmax – C’est qui Bobby, le frère de BOB l’éponge ?

Blaireau – Qu’il est bête, c’est BOB dit l’âne

ARCHIBALD – Il faut tout de même rappeler que la proximité avec l’Espagne favorise le travail au NOIR. Les Espagnols viennent prendre des marchés français, de BTP le plus souvent, au nez et à la barbe de nos entreprises. Sans valider le travail illégal, c’est peut-être un moyen de survie pour nos artisans du bâtiment.

Cake 40 – Je vais vous dire qu’à leur place je ferai la même chose.

Huby – Tu deviendrais donc un fraudeur fiscal ?

Cake 40 – Sans aucun doute et aucun remord. Je te rappelle que le fraudeur fiscal est un contribuable qui s’obstine à vouloir garder un peu d’argent pour son propre usage en considérant qu’il le dépensera mieux que l’Etat ne le ferait.

Madgic – Tu ne peux pas te soustraire à l’impôt, sous quelle que forme que ce soit, et demander une protection sociale, de belles routes, des hôpitaux, des écoles et une bonne retraite. Ça ne fonctionne pas ensemble, il n’y a qu’à voir l’exemple de la Grèce où le travail au NOIR est devenu la référence. C’est le modèle que tu souhaites à la France ?

Magmax – Non, c’est pour ça que je mange de la fêta et porte des feuilles de vigne à la place des slips pour soutenir l’économie de la Grèce.

Cake 40 – J’espère que vous faites quand même la différence entre le p’tit jeune qui va tondre la pelouse ou retapisser la cuisine des petits vieux et la grosse boite qui embauche illégalement ?

ARCHIBALD – Bien sûr, mais ce que l’on peut remarquer, outre le Bâtiment qui est très gourmand de travailleurs clandestins, c’est que le NOIR s’invite dans toutes les strates de l’économie : avocats, dentistes, professeurs, notaires, artistes, politiques avec ou sans Espagnols à proximité. D’ailleurs dans ces sphères on ne parle plus du NOIR mais du Black.

Madgic – C’est comme dans le show-biz – un Black c’est un Noir qui chante ou qui joue au foot.

Blaireau – Quand même, le mec qui est employé fictif et payé au noir avec des chèques en bois, faut pas s’étonner qu’il ait une gueule de bois à intéresser une scierie.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :   Paris Match     Le Parisien     RTL     Midi Libre

L’OVNI tender sur zone 51
AccueilActualité en vracFaits de société

L’OVNI tender sur zone 51

 

 

Décidément les générations américaines se suivent et se ressemblent – à la seule idée d’extra-terrestre tout le monde se mobilise. En 1938 Orson Welles en interprétant à la radio le roman la Guerre des mondes, a créé un véritable vent de panique jetant ainsi dans les rues et sur les routes des milliers d’Américains qui croyaient à un bulletin d’information. Il fallait fuir l’envahisseur.

80 ans plus tard le groupe FACEBOOK Storm Area 51 veut prendre d’assaut la Zone 51 pour aller à la rencontre des extraterrestres ! Les hôtels sont submergés parce que 1 300 000 personnes ont répondu présents à l’appel.

Belle démonstration de force où les allumés jettent une zone d’ombre sur la première puissance économique et militaire. Quand c’est allumé, il faut vitre rentrer, l’électron attire le pochetron.

 

Cake 40 – Ces Ricains m’étonneront toujours avec leur comportement infantile. Tu rends-tu comptes que plus d’un million de terrestres, pas tous extra, ont voulu aller à la rencontre d’extraterrestres. Ils seraient situés sur la zone 51, une base militaire de l’US Air Force située dans le désert du Nevada. C’est un espace où il s’y pratique des essais secrets défense sur des programmes aéronautiques américains. Toujours sujets au complotisme ces illuminés pensaient qu’on leur cachait des Martiens. Ils se voyaient dans Independence Day. Il a fallu que l’armée sorte les armes pour les repousser !

ARCHIBALD – Tu sais il y a longtemps que l’on infantilise ce peuple en lui vidant la tête de sa culture et en lui remplissant la panse à coup de frites et de Big Mac.

Madgic – Cela part d’un bon sentiment de vouloir aller à la rencontre des bonshommes verts, une occasion de leur apprendre autre chose que « maison ».

Blaireau – Tu dis qu’ils sont verts parce tu crois que ce sont des Martiens. Mais s’ils viennent d’une autre planète, on connaît pas la couleur !

Magmax – En attendant, si la terre est envahie par les Martiens, au début ça sera dur, mais après on aura les Martiens de la deuxième génération, les vert-clair.

Blaireau – La couleur, moi je m’en fiche, je reste sur l’idée d’Elvis qu’il y a deux types d’OVNI : l’OVNI tender et l’OVNI true.

Huby – Vous parlez d’extraterrestres, mais nous n’avons pas de preuves de leur existence. Aucune, au mieux des croyances attachées à des raisonnements du genre – pourquoi n’y aurait-il que l’Homme ?

Blaireau – C’est vrai que l’on ne nous a jamais rapporté l’information de la peur bleue qu’aurait pu avoir un astronome qui aurait vu un p’tit bonhomme vert lui faire un doigt d’honneur dans le télescope.

Cake 40 – Certes mais puis-je vous rappeler que lorsque Dieu a créé l’Homme, il lui a dit « Je te crée à mon image ». Or s’il a créé le Martien, est-ce qu’il lui a dit la même chose ? Parce qu’à voir la tronche du Martien c’est même pas un brouillon !

ARCHIBALD – D’où la valeur et l’intérêt que l’on porte à ces Martiens. T’imagines le prix d’un brouillon de Dieu ? J’ose même pas imaginer le prix s’il l’avait mis au propre.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :   Franceinfo     Le Figaro     RTL 36′ 50″    NEONmag

Super TRUMP
AccueilActualité en vracPolitique

Super TRUMP

 

 

Nous Français, nous aimons nous moquer des Américains lorsqu’ils nous donnent des leçons, mais on ne devrait pas. Eux, ont super bien réglé le problème des banlieues, notamment des banlieues indiennes : ça fait un bout de temps qu’on ne les a pas revus sur le sentier de la guerre, les Sioux !

C’est un peu comme Trump, le Donald de circonstance que l’on aime tourner en ridicule sans se lasser. Du haut de notre arrogance bien française il serait souhaitable d’observer ce que ce « bouffon » d’outre atlantique réussit. En fait, il parvient à réaliser en quelques années ce que nous ne parvenons pas à faire en plusieurs décennies.

Nous restons néanmoins persuadés de notre supériorité sur les autres nations. C’est sans doute ce qui castre notre inspiration d’antan.

 

Huby – Je n’aime pas du tout le personnage macho de Donald Trump. Sa tête super musclée du cerveau avec sa mèche de cheveux qui rappelle celle d’un chanteur du groupe ABBA

Blaireau – … ah ! oui le groupe rock préféré des tripiers.

Huby – Oui, c’est cela. Pour autant il réussit ses engagements de campagne : réduire le chômage en augmentant la croissance. Taux de chômage 3.6%, le plus bas depuis 50 ans et une croissance de 3.2% au premier trimestre quand celui de la France au même moment est de 0.3%. Alors, on peut se moquer de sa tête de Playmobil et de ses décisions politiquement incorrectes, mais elles produisent du résultat. Les nôtres, de surcroît intelligentes, sont de 11 fois inférieures aux siennes ! On peut s’interroger sur la pertinence d’être gouvernés par des gens intelligents !

Madgic – D’autant qu’un homme intelligent n’est rien d’autre qu’un con raté.

Cake 40 – J’ajouterai qu’un con vivant reste plus intelligent qu’un intellectuel mort.

Madgic – Eh bien moi, je ne suis pas anti-américain, je suis pro-antiaméricain. Nuance ! J’exècre ce type et ses méthodes. Il a relancé les forages de pétrole et de gaz de schiste aux USA …

ARCHIBALD – Pardonne-moi, ce n’est pas lui mais Obama qui l’a décidé, lui n’a fait que poursuivre ce choix afin d’assurer une autonomie énergétique à son pays. C’est pas débile ?

Madgic – Peut-être, mais il se fout de l’écologie en sortant des accords de Paris autant qu’il se fout d’accroître le déficit budgétaire : + 17% sur l’année 2018 !

ARCHIBALD – Il soigne une partie du corps en négligeant une autre. Soit ! Les écarts entre les riches et les pauvres se creusent, certes mais tout le monde vit bien.

Cake 40 – Observons qu’avant, la pauvreté était seulement réservée aux pauvres, chômeurs, vieux et SDF. Maintenant on peut très bien travailler, aux Etats Unis comme en France et rester pauvre. C’est une bonne nouvelle : la pauvreté se démocratise.

ARCHIBALD – Tu es un cynique ta mère. Soyons honnêtes, nous afficherions en France les mêmes performances économiques nous ne saurions plus trouver de qualificatifs pour saluer nos bons résultats ! Alors chapeau bas et mèche dans les yeux.

Magmax – Quand je pense qu’une part de la réussite de Trump me revient ! Ben oui, depuis tout le temps je mange des Mac Do pour soutenir économiquement l’Amérique.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 712 abonnés 

 

ARTICLES sur le même personnage cliquez sur le lien :

Trump et Kim deux Playmobil comparent leur coiffeur

Accord de PARIS retrait des USA – un éléphant ça Trumpe énormément

Mur de Trump – nouveau mur des lamentations

 

Sources cliquez sur le lien :    RTL     Le Journal du Dimanche       Le Figaro

Suicidez-vous
AccueilActualité en vracFaits de société

Suicidez-vous

 

 

CRS SS – ce slogan qui ne date pas d’hier ni de 68 trouve ses origines en 1948, suite à une grève très dure des mineurs, réprimée violemment par les Forces de l’Ordre. Une formule bien gentille au regard de celles utilisées par les pacifiques Gilets Jaunes.

Aujourd’hui, alors qu’ils sont protégés par la Police et non réprimés, des opposants dressent des slogans de mort pour ponctuer leurs cortèges. « suicidez-vous », voilà ce que l’on peut lire sur des banderoles bien inspirées. 28 policiers se sont déjà donnés la mort sur les quatre premiers mois de 2019 contre 35 durant l’année 2018. On peut ne pas les aimer mais leur présence reste rassurante. Pour preuve ? Lorsque la casse est importante, tant dans les rangs des manifestants que dans les boutiques riveraines on critique leur absence !

Cruel dilemme que de protéger ceux qui vous haïssent.

 

ARCHIBALD – Notre société devient folle. La violence, signe de virilité, embrase toutes les actions revendicatives. La haine et la vulgarité se portent en étendard comme un pin’s pour marquer son appartenance au club des cons.

Magmax – Tu devrais dire, des gros connnnns !

Blaireau – Pourquoi tant de n pour de si petits cons ?

Cake 40 – Même si je ne suis pas un fan des flics, tant s’en faut, j’admets volontiers leur utilité. On les critique beaucoup et tout le temps : les flics c’est comme les escargots, c’est à la bavure qu’on voit qu’ils sont passés, etc. Quand admettrons-nous, ce que nous devons à nos Gardiens la paix ? C’est au péril de leur vie qu’ils garantissent la tranquillité de la nôtre. Sans eux, c’est le chaos assuré par une République K.O.

Magmax – Moi j’aime bien les flics et je ne dois pas être le seul à regarder tous les films policiers et feuilletons télévisés du même genre. C’est sans compter les romans policiers que je dévore : un vrai Hannibal Lecter du bouquin. Je remarque que c’est dans la fiction qu’on leur rend le plus souvent hommage. Les regarder, c’est mon soutien à leur action, je suis un fan, un vrai. C’est pour ça, quand je me regarde j’ai envie de cliquer sur « devenir Dieu ».

Huby – Il me faut avouer que j’ai une certaine admiration pour le GIGN comme pour le RAID.

Blaireau – Moi j’ai une légère préférence pour le RAID – cette unité de police spécialisée dans la destruction des cafards et autres nuisibles.

Cake 40 – Quand je vois tous ces ados dans les manifs qui conspuent l’Autorité en criant leur soif d’originalité, s’habillent tous de la même manière. De même que je jouis à l’idée d’imaginer qu’un jour certains de ces étudiants-manifestants nettoieront ma rue.

Madgic – Je pense que ces appels au suicide des flics, au-delà des dépôts de plainte en cours, pourraient motiver une vraie manifestation de colère de leur part. A mon sens, elle serait largement soutenue par l’opinion publique.

Blaireau – Oui, mais si la police manifeste qui va compter les manifestants ? La CGT ?

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 712 abonnés 

 

ARTICLES sur le même thème cliquez sur le lien :

Voiture de police incendiée

Otage, ô désespoir Arnaud Beltrame ce héros

Assassinat d’un flic sur les Champs Elysées

 

 

Sources cliquez sur le lien :    Le Parisien     Le FIGARO     Europe 1     L’express

L’incendie de Notre-Dame un cri de beffroi
AccueilActualité en vrac

L’incendie de Notre-Dame un cri de beffroi

 

 

Du haut de ses tours 850 ans nous contemplent.

 

Tragiques images que de voir Notre-Dame de Paris sous la proie des flammes. Ce monument que l’on croit éternel parce qu’on l’a toujours croisé au gré d’une promenade d’été est donc lui aussi vulnérable ! Sa dentelle de pierre à la silhouette si fragile a résisté aux morsures du feu. L’enfer, cette grosse rôtisserie de sous-sol, une fois encore n’a pas eu raison de la demeure de la Vierge Marie. La « carcasse de poulet » au gothique rayonnant comme aimait la décrire Dali, reste l’édifice d’excellence à la fois religieux et patrimonial. Seule sa charpente du XIIIe siècle, nommée affectueusement « la forêt », disparait pour l’éternité.

Seuls nos cœurs de contemporains porteront le souvenir blessé de cette Grande Dame. La tête dans la fournaise elle gardait fière allure comme pour nous rassurer.

 

Au pied de Notre-Dame coulent la Seine et notre histoire.

 

Huby – Lorsque j’ai vu les images de Notre-Dame en feu, drapée d’une fumée épaisse, j’en avais les larmes aux yeux. Je ne suis pourtant pas pratiquante mais de voir, sans rien pouvoir faire, le joyau patrimonial de PARIS s’évanouir dans les flammèches de la nuit, j’en avais le cœur brisé.

Cake 40 – Bien que non catholique, j’ai ressenti la même impression de désarroi, comme un proche souffrant avant de mourir. Etrange sensation poignante.

ARCHIBALD – Sans doute le fait de l’avoir toujours côtoyée, de l’avoir associée à notre Histoire, celle de France, la plus belle. Sa présence tranquille et rassurante borde nos paisibles souvenirs d’enfant alors comment ne pas oublier, qu’elle a accueilli successivement :

  • Philippe le Bel et les premiers états généraux,
  • Le mariage sur le parvis de Henri IV avec Marguerite de Valois,
  • La Sainte Couronne ou la Couronne d’épines du Christ ramenée par St Louis,
  • Un habit de St Louis,
  • Le sacre de Napoléon 1er,
  • Quasimodo par l’imagination de Victor Hugo,
  • Le Te Deum célébré pour fêter la victoire de le première guerre mondiale,
  • Le pape Jean-Paul II,
  • Moi l’été dernier,
  • Et les enterrements de nombreux Présidents : Adolphe Tiers, Sadi Carnot, Paul Doumer, Charles de Gaulle, Georges Pompidou et plus récemment François Mitterrand.

Magmax – En fait, dans cette cathédrale il n’a été célébré que des noms de rues !

Madgic – On doit une fière chandelle à nos pompiers que leur courage honore une fois de plus. Sans eux, peut-être aurions-nous qu’un tas de ruines … Il faudra la rebâtir pour les générations et les siècles à venir. Désormais la route du paradis restera pavée de travaux en cours.

Blaireau – … Mais Dieu merci, ils ont été sauvés.

Huby – De qui parles-tu ?

Blaireau – Les plus beaux tatouages de Paris ont été sauvés, c’est les grands vitraux de Notre-Dame.

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 712 abonnés 

 

 

 

Sources cliquez sur le lien :   Wikipédia      Aleteia      Notre Dame de Paris      Le Monde

Prisons une rage dedans
AccueilActualité en vracFaits de sociétéPolitique

Prisons une rage dedans

 

 

Un détenu radicalisé avec l’aide de sa femme agresse deux gardiens de prison de la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne. Une nouvelle fois ce drame a pour origine le laxisme juridique de nos Politiques qui votent des lois permissives.

Il est tout de même navrant de toujours constater que le choix politique de nos élus se porte le plus souvent à protéger nos délinquants plus que l’honnête citoyen. Pourquoi sont-ils devenus si cons ? Ecoutons les Tronches de Cake qui ont sûrement une idée sur ce sujet.

 

Cake 40 – Je viens d’entendre que le RAID vient de tuer la femme et blesser un cuttereux.

Huby – Tu veux dire un agriculteur, un paysan ?

Cake 40 – Non, un mec qui travaille les gardiens de prison au cutter …

Huby – Tu parles de Michaël Chiolo âgé de 27 ans qui purge une peine de 30 ans de prison. Ce sinistre personnage s’est illustré pour avoir séquestré et tué un ancien résistant âgé de 89 ans ! Son premier acte de bravoure.

Cake 40 – Oui c’est ça, un type brillant, indispensable à la Nation. Un type à qui l’on a permis de se radicaliser et de recevoir sa conjointe dans l’unité de vie familiale, zone privative de l’établissement pénitentiaire. Sa femme lui a fait la surprise de lui offrir un petit cadeau d’amour – un couteau de céramique. Objet non détecté par les portiques. N’étant plus fouillées les familles peuvent faire rentrer à peu près tout en prison. Pour preuve, portable, drogue, armes, et j’en passe …

ARCHIBALD – Au nom de je ne sais quelle morale, on ne fouille plus les visiteurs dans les prisons !

Cake 40 – Tu ne veux tout de même pas créer une quelconque gêne pour toutes ces gentilles personnes qui font l’effort de visiter ces parias !

Huby – Ce qui moralement est inacceptable, est d’imaginer qu’un matin un Politique s’est levé pour faire voter une telle loi. Pour quoi et pour qui ? Et les gardiens dans tout cela, les risques qu’ils prennent, les a-t-on évalués ? Leurs vies valent-elles moins que le confort des visiteurs ?

Blaireau – Oui, puisque la loi existe c’est qu’elle a été votée par les Elus du Peuple.

Huby – Le métier de surveillant pénitentiaire est en perte de vitesse car les vocations se font rares. Ce n’est pas agissant de la sorte que l’on va les stimuler. Parce que pour être gardien de prison, t’as intérêt à aimer la misère humaine et les gros porte-clés.

Magmax – Tu oublies qu’ils font aussi de la photo. C’est bien le gardien qui prend les détenus en photo. C’est bien lui, le photo maton ?

Cake 40 – Oui c’est juste. N’oublions que chaque jour de nouvelles lois nous emprisonnent un peu plus dans un monde sans morale.

Madgic – La morale ! … Aujourd’hui on ne fait qu’en parler, avant ça s’apprenait.

ARCHIBALD – Nous avons les hommes politiques que nous méritons. Nous le savons. Souvent, leur pitoyable action est à l’image de la décadence française. Lors de sa flamboyance, la France était une nation si longtemps debout qu’à présent il est temps qu’elle apprenne à se coucher.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 712 abonnés 

 

Sur le même thème le 23/01/2018 : Grève des gardiens de prison instantané d’une photo-maton

 

Sources cliquez sur le lienRFI      France 3

Suisse un vote bien vache ruminée par les Elites
AccueilActualité en vrac

Suisse un vote bien vache ruminée par les Elites

 

 

La Suisse quel beau pays, l’air y est vif comme une pastille de menthe et les cerveaux lents comme une pensée d’oursin. Les décisions y sont si longues que le jet d’eau de Genève reste le plus haut édifice jamais réalisé de la Confédération Helvétique.
Et pourtant le 25 novembre* les neurones suisses vont être bien agités car ils sont appelés aux urnes pour voter sur les cornes des vaches. Voilà une sacrée vacherie bien ruminée par leurs élites.

Et au Balto ça broute déjà fort avec nos Tronches de Cake toujours bien vaches.

 

Blaireau – J’ai appris que les descendants de Guillaume Tell, nos cousins suisses, vont voter pour décider si leurs vaches doivent conserver ou pas leurs cornes !
Huby – Ah bon ! J’ignorais que ce peuple amoureux de ses vaches les écornait et se posait la question s’il fallait poursuivre cette mutilation tant physique qu’esthétique.
ARCHIBALD – De ce que j’en sais, trois vaches sur quatre ne portent plus de cornes. D’après les sondages, il semblerait que l’écornage l’emporte sur les vaches à cornes d’autant que les Autorités fédérales ont donné un avis allant dans ce sens. Selon eux, l’avantage de ces ruminants sans cornes limite les risques de blessures tant pour les bêtes elles-mêmes que pour les agriculteurs.
Blaireau – Si les paysans trouvent dangereux d’élever des vaches qu’ils se lancent dans le lapin. Les coups de corne sont peu fréquents, sauf peut-être avec les femelles cocues.
Cake 40 – Les cornes sont redoutables pour l’éleveur, sans doute, mais les coups de pied le sont tout autant, faudra-t-il pour ce motif leur couper les pattes ? La queue quant à elle reste un risque qu’il faudra soumettre à l’appréciation du rabin.
Madgic – Quelle bêtise cette mutilation. La corne est un organe vivant sensitif que l’on vient brûler à la racine. Les stigmates ainsi générés rappelleront à vie l’idiotie de cette amputation. Anesthésiées, les bêtes ne sentent rien, selon les bourreaux.
Huby – Je ne comprends pas cette obstination humaine à toujours vouloir détruire ce que la nature nous a donné. Cela fait des millénaires que nos vaches ont des cornes et que nous les aimons notamment pour cela. Pourquoi faut-il que des abrutis les mutilent, au nom de quel droit ?
Cake 40 – Leurs femmes, s’ils en ont, leur coupent-elles les burnes au motif qu’ils peuvent être menaçants pour leur tranquillité sexuelle ?
Blaireau – Moi, j’aime les vaches et j’espère qu’elles ruminent déjà leur vengeance. C’est un animal placide qui regarde passer tranquillement les automobilistes en voyant en chacun d’entre eux un collègue – des vaches à lait qui roulent.
Magmax – Quant à moi, je me suis toujours demandé ce que foutait avec cette vache le mec qui a découvert le lait ?
ARCHIBALD – On peut s’interroger en effet, de même on peut observer que la Vache qui Rit avec ses cornes rayonnantes aura duré bien plus longtemps que les Beatles.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père,

grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

*résultat du vote non aux vaches à cornes

Sources cliquer sur le lien : France 3      24 heures       swissinfo.ch

Les perles du bac 2018 l’occasion de reprendre le collier
AccueilActualité en vrac

Les perles du bac 2018 l’occasion de reprendre le collier

 

 

L’été est maintenant bien avancé au point que 148 000 bacheliers ne le sont pas encore. A la mi-août ils donnent encore leur langue au chat. A quelques semaines de la rentrée 21.9% des diplômés sont toujours en attente d’une université. Triste performance au sortir d’une session en hausse qui atteint 91.1% de taux de réussite. Bravo aux élèves et enseignants qui malgré un niveau de connaissances qui s’affaiblit parviennent à enregistrer des réussites en hausse au BAC.

C’est ainsi que les brelles pourront chanter au Balto « Moi je t’offrirai des perles d’ennui venues de pays où l’on n’en veut pas ».

Huby – Malgré les résultats du BAC 2018 en hausse par rapport à 2017, je reste stupéfaite du niveau constaté de certains étudiant(e)s.

ARCHIBALD – Tu as des exemples ?

Huby – Oh que oui. Exemple BAC philo sur l’injustice ou le bonheur voilà quelques réponses : « Quand j’étais petit, ma grand-mère m’avait interdit de Xbox parce que ma sœur lui avait fait croire que je lui avais lancé une chaussette à la figure. C’était bien entendu faux, et cette injustice m’a poursuivi toute ma vie. », ou encore « Le renoncement est un acte de bonheur individuel. Personnellement, quand j’ai pris la décision d’arrêter mes révisions pour le bac, j’ai ressenti un immense bonheur intérieur. Et cela malgré la peur de me retrouver tout seul dans la salle d’examen ! ».

Cake 40 – Autres exemples sur le sujet 1 : L’inégale intégration des territoires à la mondialisation « Une mégalopole est un regroupement de grandes villes en forme de banane. », « Le Brésil est un pays immergé depuis la fin des années 1990 ». Sur la culture et l’art on peut aussi lire : « La mort de Johnny nous a bien montré que même le président de la république n’est pas insensible à l’art ».

Huby – Quant au sujet 3 : Etude de deux documents sur l’histoire et la mémoire du génocide juif on a trouvé quelques perles rares du genre, « En 1961 s’est tenu le procès de Jean-Luc Eichmann à Jérusalem », « Juste après la guerre se tient le procès de Nuremberg dans un petit village près de Limoges », « Serge Klarsfeld est un historien majeur qui a retrouvé l’assassin de Jean Moulin en Argentine », «Lorsque les juifs reviennent des camps, ils n’ont pas la priorité » et pour finir  « Après la guerre, les historiens ont découvert que les Juifs leur cachaient la vérité sur la Shoah ». Eloquente culture à ce niveau présumé d’études !

Madgic –Pour ma part j’ai trouvé : « le Japon n’a aucune chance de concurrencer la Chine à l’avenir, car les japonais sont trop petits », « Il y a de nombreuses tensions en Mer de Chine à cause des îles japonaises de Suzuki et Hiroshima » et une conclusion originale « La solution pour résoudre les rivalités et les tensions entre la Chine et du Japon seraient de développer des mariages entre les habitants des deux pays, ce qui aurait en plus l’avantage de résoudre leur problème démographique. Une solution qu’on pourrait proposer à l’ensemble des zones en conflit de la planète ».

Blaireau – Moi, j’étais étudiant mais non pratiquant, ça ne m’empêche pas d’observer que l’éducation a vachement progressé dans notre pays. Il y a plus de chômeurs qu’il y a trente ans mais le vrai progrès c’est qu’aujourd’hui ils sont BAC +5.

Vous aimez ? Abonnez-vous et faites connaître Les Tronches de Cake autour de vous, merci.

 

SOURCES :   Sujet de BAC      Le Parisien étudiant     Les Echos.fr     education.gouv.fr