Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales
AccueilActualité en vracFaits de société

Le travail au noir premier employeur des Pyrénées-Orientales

 

 

Que celui qui n’a jamais eu recours au travail au noir, tant d’un point de vue « employeur » que d’un point de vue « employé » lève le doigt.

Personne ? Votre honnêteté vous honore et je suis fier de vous avoir pour lecteur.

S’il est vrai qu’avec les charges et impôts que l’on paie à l’Etat on a le sentiment de se rembourser chaque fois qu’on le truande il n’en reste pas moins que notre économie se délabre un peu plus chaque jour sous l’effet des cotisations qui s’évaporent.

Ces milliards d’euros qui s’évaporent dans l’air, ça sent moins qu’un chou-fleur qui cuit. Dommage !

 

Huby – Je viens d’apprendre que le travail illégal est le premier employeur du département des Pyrénées-Orientales ! J’en suis encore toute ébaubie.

Magmax – C’est qui Bobby, le frère de BOB l’éponge ?

Blaireau – Qu’il est bête, c’est BOB dit l’âne

ARCHIBALD – Il faut tout de même rappeler que la proximité avec l’Espagne favorise le travail au NOIR. Les Espagnols viennent prendre des marchés français, de BTP le plus souvent, au nez et à la barbe de nos entreprises. Sans valider le travail illégal, c’est peut-être un moyen de survie pour nos artisans du bâtiment.

Cake 40 – Je vais vous dire qu’à leur place je ferai la même chose.

Huby – Tu deviendrais donc un fraudeur fiscal ?

Cake 40 – Sans aucun doute et aucun remord. Je te rappelle que le fraudeur fiscal est un contribuable qui s’obstine à vouloir garder un peu d’argent pour son propre usage en considérant qu’il le dépensera mieux que l’Etat ne le ferait.

Madgic – Tu ne peux pas te soustraire à l’impôt, sous quelle que forme que ce soit, et demander une protection sociale, de belles routes, des hôpitaux, des écoles et une bonne retraite. Ça ne fonctionne pas ensemble, il n’y a qu’à voir l’exemple de la Grèce où le travail au NOIR est devenu la référence. C’est le modèle que tu souhaites à la France ?

Magmax – Non, c’est pour ça que je mange de la fêta et porte des feuilles de vigne à la place des slips pour soutenir l’économie de la Grèce.

Cake 40 – J’espère que vous faites quand même la différence entre le p’tit jeune qui va tondre la pelouse ou retapisser la cuisine des petits vieux et la grosse boite qui embauche illégalement ?

ARCHIBALD – Bien sûr, mais ce que l’on peut remarquer, outre le Bâtiment qui est très gourmand de travailleurs clandestins, c’est que le NOIR s’invite dans toutes les strates de l’économie : avocats, dentistes, professeurs, notaires, artistes, politiques avec ou sans Espagnols à proximité. D’ailleurs dans ces sphères on ne parle plus du NOIR mais du Black.

Madgic – C’est comme dans le show-biz – un Black c’est un Noir qui chante ou qui joue au foot.

Blaireau – Quand même, le mec qui est employé fictif et payé au noir avec des chèques en bois, faut pas s’étonner qu’il ait une gueule de bois à intéresser une scierie.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :   Paris Match     Le Parisien     RTL     Midi Libre

L’OVNI tender sur zone 51
AccueilActualité en vracFaits de société

L’OVNI tender sur zone 51

 

 

Décidément les générations américaines se suivent et se ressemblent – à la seule idée d’extra-terrestre tout le monde se mobilise. En 1938 Orson Welles en interprétant à la radio le roman la Guerre des mondes, a créé un véritable vent de panique jetant ainsi dans les rues et sur les routes des milliers d’Américains qui croyaient à un bulletin d’information. Il fallait fuir l’envahisseur.

80 ans plus tard le groupe FACEBOOK Storm Area 51 veut prendre d’assaut la Zone 51 pour aller à la rencontre des extraterrestres ! Les hôtels sont submergés parce que 1 300 000 personnes ont répondu présents à l’appel.

Belle démonstration de force où les allumés jettent une zone d’ombre sur la première puissance économique et militaire. Quand c’est allumé, il faut vitre rentrer, l’électron attire le pochetron.

 

Cake 40 – Ces Ricains m’étonneront toujours avec leur comportement infantile. Tu rends-tu comptes que plus d’un million de terrestres, pas tous extra, ont voulu aller à la rencontre d’extraterrestres. Ils seraient situés sur la zone 51, une base militaire de l’US Air Force située dans le désert du Nevada. C’est un espace où il s’y pratique des essais secrets défense sur des programmes aéronautiques américains. Toujours sujets au complotisme ces illuminés pensaient qu’on leur cachait des Martiens. Ils se voyaient dans Independence Day. Il a fallu que l’armée sorte les armes pour les repousser !

ARCHIBALD – Tu sais il y a longtemps que l’on infantilise ce peuple en lui vidant la tête de sa culture et en lui remplissant la panse à coup de frites et de Big Mac.

Madgic – Cela part d’un bon sentiment de vouloir aller à la rencontre des bonshommes verts, une occasion de leur apprendre autre chose que « maison ».

Blaireau – Tu dis qu’ils sont verts parce tu crois que ce sont des Martiens. Mais s’ils viennent d’une autre planète, on connaît pas la couleur !

Magmax – En attendant, si la terre est envahie par les Martiens, au début ça sera dur, mais après on aura les Martiens de la deuxième génération, les vert-clair.

Blaireau – La couleur, moi je m’en fiche, je reste sur l’idée d’Elvis qu’il y a deux types d’OVNI : l’OVNI tender et l’OVNI true.

Huby – Vous parlez d’extraterrestres, mais nous n’avons pas de preuves de leur existence. Aucune, au mieux des croyances attachées à des raisonnements du genre – pourquoi n’y aurait-il que l’Homme ?

Blaireau – C’est vrai que l’on ne nous a jamais rapporté l’information de la peur bleue qu’aurait pu avoir un astronome qui aurait vu un p’tit bonhomme vert lui faire un doigt d’honneur dans le télescope.

Cake 40 – Certes mais puis-je vous rappeler que lorsque Dieu a créé l’Homme, il lui a dit « Je te crée à mon image ». Or s’il a créé le Martien, est-ce qu’il lui a dit la même chose ? Parce qu’à voir la tronche du Martien c’est même pas un brouillon !

ARCHIBALD – D’où la valeur et l’intérêt que l’on porte à ces Martiens. T’imagines le prix d’un brouillon de Dieu ? J’ose même pas imaginer le prix s’il l’avait mis au propre.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

 

Sources cliquez sur le lien :   Franceinfo     Le Figaro     RTL 36′ 50″    NEONmag

J’suis bidon sur le Tour de France 2019
AccueilEchos logiquesFaits de société

J’suis bidon sur le Tour de France

 

 

Je suis mal dans ma peau en coureur très beau avec ma pince à vélo, j’suis bidon… Paroles prémonitoires de Souchon pour décrire la Grande boucle, cette splendide course qu’est le Tour de France. Cette belle image d’une épreuve sportive hors catégorie reste désormais ternie par cette poubelle à ciel ouvert.

Les caméras nous font découvrir les paysages magnifiques de la France ponctués de ces scènes où les coureurs jettent leurs bidons, papiers et sacs comme pour marquer leur domination d’homo sapiens héroïque dans une nature encore propre.

Dommage que cette épreuve admirable ressemble à un vide-ordures géant, témoin silencieux de notre époque.

 

Cake 40 – Cette année j’ai suivi le Tour de France et j’ai vraiment apprécié la combativité de Julian ALAPHILIPPE qui s’est battu pour conserver le maillot jaune durant 14 jours. Soupir ! Il l’a perdu mais de belle manière et je suis triste pour lui car il n’était pas sur le podium final.

Madgic – Tu vois nous avons regardé les mêmes programmes et nous n’avons pas vu la même chose. J’ai vu des sportifs crados qui jettent tout, partout où ils passent devant 3.5 milliards de téléspectateurs. J’ai vu un public à leur image, tout aussi cradingue. Sans parler des connards qui encombrent les routes en s’agitant les noix comme des débiles mentaux auxquels on aurait promis du papier dans les toilettes.

ARCHIBALD – Quand je vois ça je me crois revenu au Moyen Age où l’on jetait les poubelles par la fenêtre. Formidable modernisme qui nous fait régresser !

Huby – Des efforts de nettoyage ont été entrepris mais cela reste encore très insuffisant. Je ne supporte pas de voir les coureurs jeter dans les ravins leurs bidons ! Certes pour gagner le Tour il faut réfléchir comme le vélo et bien qu’on leur donne un guide pratique du bien réfléchir. On nous dit qu’il y a 20 personnes pour nettoyer après le passage des coureurs. D’accord ! Mais quand on songe que la caravane du Tour distribue 15 millions de merdouilles en plastique on peut douter de leur efficacité.

Madgic – Oui mais là il y a conflit d’intérêt ! Quand tu songes que parmi les nouvelles équipes du Tour 2019, il y a INEOS, l’équipe victorieuse. Groupe britannique de pétrochimie, leader mondial de la production de plastique, très critiqué chez les Rosbeef pour ses importations de gaz de schiste. Alors ils sont chez nous pour faire leur pub et dans ce contexte l’on ne peut que célébrer le plastique, le grand gagnant du Tour.

Huby – Pourtant avec de la bonne volonté les solutions simples existent – ne donner des bidons pleins qu’en échange des bidons vides, idem pour les papiers qui sont à garder dans les poches du maillot. Et pour ceux qui ne suivent pas ces règles, une amende. Nous aurons ainsi un sport qui comme les autres respectera son environnement. Il n’y a que dans le vélo où l’on applaudit les dégueulasses. Ils arrivent même à se pisser dessus pour gagner quelques secondes.

Blaireau – C’est toujours comme ça quand on voyage en secondes.

ARCHIBALD – Les pentes du Mont Ventoux s’en souviennent encore. En 2009, les 500 000 spectateurs venus admirer la beauté des paysages et les prouesses de leurs idoles ont abandonné à la nature 20 000 canettes et 30 000 bouteilles, juste à côté des conteneurs mis à leur disposition !

Madgic – Sans les excuser, lorsque tu vois les cyclistes qui jettent ce qui les encombre n’importe où, par mimétisme tu te sens autoriser à faire comme eux.

Huby – Et quand ils peignent les routes d’inscription en tout genre, ce n’est pas très respectueux du bien public.

Magmax – D’accord, mais la peinture permet d’exprimer toute sa sensibilité, regarde Adolf Hitler.

Blaireau – Le bénéfice pour les participants de faire le Tour c’est pour maigrir. Sur la fin t’as des coureurs, ils sont tellement maigres, on dirait des vélos.

ARCHIBALD – Maintenant que le Attila du Tour est parti, je veux parler d’Armstrong, qui je le rappelle là où il pissait l’herbe ne repoussait plus, il conviendrait que le Tour de France redevienne le grand festival des bottes paille qu’il était.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 492 abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lien :   consoGlobe     franceinfo     20 minutes     HUFFPOST

 

 

We are the champions de 30 millions d’amis
AccueilFaits de société

We are the champions de 30 millions d’amis

 

 

We are the champions, c’est le slogan de la campagne choc de 30 millions d’amis pour informer les connards.

Quelle drôle de civilisation celle à laquelle il convient de rappeler aux adultes que les animaux ne se jettent pas comme un vulgaire objet. Faut-il que notre décadence soit bien avancée au point qu’il faille provoquer un sursaut moral par des spot publicitaires ! Un électrochoc serait donc nécessaire pour faire réagir certains cerveaux ?

Sans doute, parce que les cerveaux lents sont le fruit d’une erreur génétique : ils ne résonnent qu’avec l’os du crâne connecté H24 à www.conneriehumaine.org.

 

Huby – Je suis attristée d’apprendre que les abandons d’animaux se poursuivent aux périodes estivales et que de surcroit les Français sont champions du monde en la matière. Je pensais, naïvement, que c’était fini. Je ne comprendrais jamais ce qui autorise l’Homme à traiter l’animal comme un sous homme.

Magmax – C’est vrai ça, nous sommes tellement proches même physiquement. Tu prends tout le bas du corps, on est faits comme les bêtes, poils compris.

Blaireau – Et plus nous sommes jeunes et plus on se ressemble – le fœtus est plus proche de la bête que de l’homme. C’est après que la différence se creuse tout en concédant à l’animal une supériorité sur l’homme, la dignité. Et question dignité, nous sommes la seule espèce à prendre sa bite à la main pour pisser.

Madgic – Ce qui me taraude les neurones c’est de percer le raisonnement de celui qui possède un animal de compagnie et qui l’abandonne pour les congés. Quel est son argument ? Peut-il ensuite passer de bonnes vacances ? Comment peut-il être fier de son geste, franchement je ne comprends pas ? Un animal n’est pas un jouet !

Blaireau – Ben non ce n’est pas un jouet, un animal ça se mange.

Cake 40 – Abandonner son animal domestique, tu parles d’un service après-vente !

Madgic – Il ne faut pas s’étonner qu’une civilisation abandonne ses compagnons à poils, quand dans le même temps on trouve en Géorgie un bébé dans un sac poubelle ou chez nous des bébés dans le congélateur !

Cake 40 – Voilà une vraie différence entre nous. Les animaux sont toujours contents d’avoir des petits, il n’y a que l’homme que ça fait suer d’avoir des gosses …

ARCHIBALD – Même si ce que vous dites est affreux, on ne peut tout de même pas accuser l’Homme de tous les maux. Ça reste l’espèce dominante qui réalise aussi des choses merveilleuses.

Huby – C’est vrai, ce qu’il y a de bon chez l’homme on le retrouve chez l’animal et ce qu’il y a de mauvais chez l’homme, on le retrouve chez son voisin.

ARCHIBALD – Merci pour l’initiative de Trente millions d’amis qui secouent nos mœurs dépravées comme un Paris-Roubaix agite les roubignolles des coureurs.

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 492 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lien :   La Nouvelle République     L’OBS     20 minutes    Le FIGARO

il faut sauver le citoyen René
AccueilFaits de sociétéPolitique

Il faut sauver le citoyen René ESTEVE

 

 

Vous qui pensiez disposer d’une presse libre de toute influence politique voilà un contre-exemple qui vous remettra les pieds sur terre. Il y a quelques semaines j’apprenais par ma radio quotidienne une effarante nouvelle qui a été d’une terrifiante discrétion, motif pour lequel j’ai eu beaucoup de difficultés à trouver l’information nécessaire. C’est navrant, en opposition à toutes ces conneries stériles qui font trop souvent la une sur tous les médias.

Tout ça, à cause d’un incroyable problème administratif. Une nouvelle preuve que l’Administration est un problème pour chacune de nos solutions.

 

ARCHIBALD – J’ai appris qu’un homme de 76 ans, atteint d’un cancer de la vessie, une maladie qui coule de source, ne peut pas être soigné à cause d’un blocage administratif. Le médicament prescrit a obtenu l’AMM (autorisation de mise sur le marché) mais le prix n’a pas été fixé par les autorités – donc pas de traitement…

Huby – … mais il peut en mourir !

ARCHIBALD – Bien sûr et à mes yeux il y a non-assistance à personne en danger. Que le prix du pembrolizumab n’ait pas été arrêté par l’Administration est une chose mais ne pas l’administrer parce qu’on ignore le montant de son remboursement par l’assurance maladie en est une autre.

Madgic – Je peux comprendre que pour juguler les déficits chroniques des hôpitaux on soit attentif à ces basses dispositions mercantiles, mais quand il s’agit de la vie d’un homme le débat doit s’élever et ce malgré un coût annuel estimé pour René à 70 000.00€. D’autant que dans le même temps on est capable de maintenir une vie artificielle durant des décennies pour Vincent Lambert ou pour d’autres ! Et à un coût trop ibitif … mais presque !

MagmaxSoupir – Depuis de trop longues années, l’hôpital nous a habitué à être un établissement qui se fout de la charité, même quand elle est bien ordonnée.

Blaireau – Encore une fois les fonctionnaires concernés se distinguent pour leur inefficacité. Je ne comprends pas d’ailleurs qu’on les appelle des « fonctionnaires », parce qu’en réalité ils ne fonctionnent pas beaucoup. Sans doute à cause de leur compte temps à être malade, des vacances, RTT, grèves et surtout de la sécurité de l’emploi.

Magmax – J’ajouterai que les fonctionnaires sont des gens qu’on paie pour leur faire croire qu’ils ont un travail et qu’ils sont utiles.

Cake 40 – Se sentir utiles, l’objectif de leur vie même en faisant quelque chose qui ne sert à rien – conséquence de leur appétence à ne rien faire.

ARCHIBALD – Bonne nouvelle tout de même, il y a quelques jours seulement, la polyclinique St Jean de Cagnes sur mer a accepté d’assumer la dépense liée au traitement de René. Enfin ! Je crois surtout que sans le SOS médiatique du Docteur Barrière, le médecin traitant, rien n’aurait bougé.

Huby – Tout est bien qui finit bien, mais sur un plan administratif le problème n’est toujours pas réglé. Voilà un vrai motif de fierté à être fonctionnaire – ne rien faire et laisser mourir.

Magmax – Comment peut-il en être autrement quand tu passes ton temps à la machine à café à attendre le réparateur ?

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 492 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lien :   Nice Matin     RTL     Nice Matin

Election européenne 2019 l’urne funéraire
AccueilFaits de sociétéPolitique

Election européenne 2019 l’urne funéraire

 

 

Les élections se sont achevées sur un taux de participation à 50%. Une belle surprise aux dires des spécialistes ! Un électeur sur deux se déplace et l’on affiche un satisfecit. Curieuse époque où le déni l’emporte sur l’observation des faits.

Si seulement une moitié des Français se déplace pour élire ses représentants au Parlement européen c’est que l’Europe des Nations n’a pas convaincu. D’ailleurs les partis nationalistes européens se taillent la part du lion – 27.5% des élus. Un député sur 4 ! En France c’est le premier parti qui sort des urnes, suivi de peu par celui du Président. L’urne devient funéraire pour les partis traditionnels de droite comme de gauche – ils n’ont qu’à bien se tenir, le jeu se fait maintenant sans eux !

 

Madgic – Le résultat de ce dernier scrutin m’effraie. Aujourd’hui on ne vote plus contre le Rassemblement National, on vote pour lui. C’est grave, notre démocratie bascule progressivement vers le fascisme. Le fascisme : une âme saine dans un porcin !

Cake 40 – Ne dis pas n’importe quoi. Dès que l’on ne partage pas tes idées, ton unique argument est d’accuser l’autre de fasciste. Si tu n’es pas prêt à tenir un discours critique sur les socialistes et la droite, alors tais-toi sur le fascisme.

ARCHIBALD – Selon Bertolt Brecht, le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie mais son évolution par temps de crise

Madgic – En politique comme en géométrie, la droite extrême reste le plus court chemin pour relier deux points fascistes.

Cake 40 – En attendant, les partis traditionnels démocrates LR et PS, au pouvoir depuis toujours dans la Ve République, nous ont amené à voter extrême. Leurs insuffisances répétées depuis des décennies portent le bon Peuple dans les bras de Marine le Pen. Il est excédé d’avoir à payer sans cesse les conséquences des flux migratoires. On peut nous dire qu’ils sont jugulés, qu’ils sont moins importants qu’ailleurs pour autant nous voyons bien nos quartiers, nos commerces, nos campagnes comme nos petits village investis par des populations étrangères.

Blaireau – Pour LR et le PS c’est un juste retour sur investissement. Le peuple en a marre de se faire mettre : la droite, ça encule, la gauche, ça sodomise.

Huby – Dans cette partouze débridée, le parti du Président a plutôt bien résisté voire mieux que ses prédécesseurs. Pour finir il obtient le même nombre de sièges que le RN.

Cake 40 – Je crois que s’il n’y a pas des mesures d’urgence qui se mettent en place pour limiter le laxisme français, notre prochain Président sera une Présidente.

Magmax – De toutes les façons, les élections, c’est comme au loto, je ne gagne jamais. Chaque fois que je vote pour l’un, c’est l’autre qui gagne !

Blaireau – Moi, je suis content du résultat. J’ai voté écolo parce que j’aime bien les légumes.

Cake 40 – Au bout de toutes ces années vous avouerez que l’Europe ce n’est quand même pas très au point. Nous avons des frontières ouvertes à tout et sur tout. Nous ne sommes d’accord sur rien. On n’arrive même pas à se mettre d’accord sur l’heure !

Blaireau – C’est vrai ça, les frontières disparaissent en Europe. Bientôt je vais pouvoir en acheter chez Amazon pour mon jardin.

Cake 40 – Quel dommage cette France qui s’entête à dispenser une générosité à des étrangers qu’elle limite à ses Citoyens ! Je préférerais qu’on soit le pays des 5 millions de fromages et des 300 immigrés !

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 492 abonnés 

 

sur le même thème cliquez sur le titre

Résultats des européennes 2014 – Alerte virus très dangereux

Le train giflera trois fois – libre circulation des Tunisiens dans les pays européens

Fessée dans le maquis de Sade – la fessée et l’Europe

 

Sources cliquez sur le nom :      L’Internaute     Le Monde     20Minutes

Vincent Lambert une vie sous perfusion
AccueilFaits de société

Vincent Lambert une vie sous perfusion

 

VIVRE : verbe intransitif (sujet : personne être vivant) Être en vie, exister. La joie, le plaisir de vivre. Jouir de la vie (vivre intensément).

L’affaire Vincent Lambert ne fait qu’alimenter sous perfusion, le débat médiatique sur la fin de vie, ô combien sensible. La difficulté de ce sujet tient au fait que les dogmes, amour, famille, religion, croyance, politique et bon sens se percutent avec la violence d’un sumo voulant démontrer qu’il est le plus fort. Et Vincent Lambert dans tout ça !

 

Huby – Ce débat ouvert sur l’euthanasie de Vincent Lambert, car c’est de cela dont il s’agit, me semble une bonne chose. On voit s’affronter tous les avis divergents sur le sujet. La mère qui veut poursuivre le traitement de son fils, la femme qui veut l’arrêter tout comme l’hôpital et beaucoup d’autres. Les médias se sont emparés du sujet et il n’y a plus de limites aux arguments et contre-arguments. Le débat a dépassé le cas Vincent Lambert, un peu comme dans un référendum où l’on ne répond pas à la question posée mais que l’on veut sanctionner le Pouvoir. Je crains que cet homme en état végétatif fasse les frais de nos divergences collectives.

ARCHIBALD – C’est un sujet qui oppose. La mère a saisi La Justice il y a quelques années de cela quand le médecin a commencé à parler de débrancher son fils. Verdict a été rendu en suivant l’avis du docteur – stopper le traitement. Elle n’en tient pas compte. C’est sûrement une femme de bon sens qui aime son fils à l’aune de ses convictions et qui dans le contexte perd son objectivité. Pourquoi saisir La Justice et obtenir un verdict pour ne pas s’y résoudre ?

Huby – Parce que durant ces dix années passées il y a certainement eu des lueurs d’espoir pour d’ultimes prolongations. Et puis la flamme s’éteint et l’on repart à genoux, le cœur dans les chaussettes, au bord d’un abîme d’incompréhension où tu supplies Dieu : Qui que vous soyez, soyez !

ARCHIBALD – La véritable douleur doit être de se tenir la main sans la passion de l’adieu.

Madgic – Malgré 10 ans d’état végétatif constaté voire 35 pour un autre cas, la qualité d’une civilisation se mesure au respect qu’elle porte aux plus faibles. Pour ma part je ne peux pas accepter l’idée de stopper les soins même si le quotidien de cet homme en survie est sans doute vide de sens.

Cake 40 – C’est fou ! En plus il avait dit à l’un de ses amis que si un jour il avait à vivre une telle situation, il ne voulait pas d’acharnement. Il a une femme pour qui depuis 10 ans la vie est un enfer. Elle ne peut pas se reconstruire sans s’exposer à la vindicte familiale. Y as-tu pensé ? Et pour l’être humain lui-même, quel plaisir y-a-t-il à vivre ainsi ? Est-ce qu’au moins cet acharnement thérapeutique lui apporte le bonheur ? Je ne crois pas, car la vie ce n’est pas cela. Moi je suis pour l’euthanasie et une décision courageuse pour cet homme qui si on l’interrogeait se rangerait à mon avis.

Blaireau – Avec l’euthanasie, au moins, tu meurs avec quelqu’un à côté du lit. Et puis 10 ans de coma, c’est comme une grève à Roissy, l’âme attend de monter au ciel en regardant les panneaux d’affichage !

ARCHIBALD – Malheureusement la médecine ne fait pas de miracle. On n’a jamais vu un chirurgien faire apparaître la Sainte Vierge.

Madgic – C’est tristement vrai, mais avant de parler d’euthanasie n’oublions pas qu’avant de pratiquer son art, tout médecin doit prononcer le serment d’Hippocrate pour protéger la vie de ses malades.

Magmax – Sauver la vie de ses patients et s’engager sur l’honneur à ne jamais jeter un vieux Paris-Match.

Blaireau – C’est quand on voit des cas comme ça, que l’on se dit la vie est trop courte pour apprendre l’allemand.

Huby – Mais Blaireau, est-ce que tu crois que la vie est plus belle après la mort ?

Blaireau – Ça dépend après la mort de qui ?

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 492 abonnés 

 

 

 

Sources cliquez sur le lien :      Le Parisien     France Info     SOS fin de vie

Quand les moutons se mobilisent
AccueilFaits de sociétéPolitique

Quand les moutons se mobilisent

 

 

En Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui disparait… En France, une école, un hôpital, une gare qui ferment, ce sont des dépenses qui disparaissent alors même que nous sommes de plus en plus nombreux !

En France, aux yeux des Politiques ce que pense la province importe autant que ce que pense Cerise de Groupama sur les voies urinaires des Bigoudènes Tipiak.

 

Madgic – Je trouve super cette disposition prise par l’école primaire de Crêts en Belledonne, dans l’Isère, d’inscrire 15 moutons en tant qu’élèves de l’établissement afin de remplir une classe que l’on veut fermer. Voilà un symbole qui gifle une République qui n’assume plus son rôle régalien d’égalité entre les Citoyens. Je conçois que l’Etat ait l’obligation de gérer au plus près les deniers des Contribuables, mais il est un point sur lequel il ne peut transiger – l’égalité des Services Publics entre les Français. Les départements doivent être desservis équitablement en transport, en liaisons téléphoniques, Internet, courrier. Tous les moutons que nous sommes, à la ville comme à la campagne doivent disposer à proximité de banques, agences postales, médecins, hôpital et d’un enseignement identique à celui dispensé dans les villes.

ARCHIBALD – Je suis d’accord avec toi, sauf que économiquement ce n’est pas réaliste. Tu ne peux pas maintenir une école, un hôpital ou une ligne SNCF ouverts s’il n’y a pas assez d’usagers ! C’est du bon sens près de chez nous.

Huby – Sauf que, nous sommes plus nombreux et je pense que l’Etat doit garantir cette égalité fusse-t-elle déficitaire ! Car c’est pour cela que nous payons des impôts, pour disposer équitablement des équipements de notre pays. Il n’y a pas de raison que la Creuse soit moins bien équipée que les Hauts de Seine, toutes proportions gardées bien évidemment. Ou alors supprimons du frontispice de nos Mairies le mot EGALITE qui n’a plus de sens.

Cake 40 – Rappelons tout de même qu’à la campagne on trouve plus de noms sur les monuments aux morts que sur les boites aux lettres, sans compter que partout où tu vas, tu finis toujours dans un hangar. Difficile dans ce contexte de garantir une égalité de services quand on imagine le coût de leur réalisation et de leur entretien.

Huby – Je ne suis pas du tout d’accord. Selon toi, combien faudrait-il de personnes pour « rééquiper » notre belle province ?

Cake 40 – Plusieurs centaines de milliers.

Huby – Au 29 avril 2019, nous avons 5 603 400 demandeurs d’emploi qui ne produisent rien pour le pays. Ne penses-tu pas que l’on pourrait réorienter ce budget gigantesque et cette compétence humaine pour redynamiser nos régions ?

ARCHIBALD – Le problème est que nos campagnes n’intéressent plus personne, elles sont à l’abandon. Il n’y a qu’à voir, elles sont pleines de liseron. N’y a-t-il donc plus personne dans les villes pour prendre des décisions courageuses, pour nos terres ? … Parallèlement, observons que les idiots des villages sont maintenant dans les villes. Ne nous étonnons pas que rien ne bouge.

Huby – J’ajouterai même qu’aujourd’hui la campagne n’est devenue qu’électorale.

Blaireau – Moi je viens d’un village dont la population n’a jamais varié. A chaque fois qu’une fille est enceinte, un homme s’enfuit.

Huby – Justement, si le nombre n’a jamais varié pourquoi fermer les gares, ou autres équipements qui servent le citoyen ?

Blaireau – Je vois dans mon bled, il n’y a que des pigeons à la gare. On se demande ce que foutent les pigeons dans cette gare, y en a pas un qui a une valise !

Magmax – Vous voulez sauver la campagne ? Eh bien prenez-en un bout chez vous – un puits en pneus, une mare, une vache, et la campagne elle est sauvée.

 

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 492 abonnés 

 

 

 

Sources cliquez sur le lien :    FranceSoir     Capital     Courrier Picard

Super TRUMP
AccueilActualité en vracPolitique

Super TRUMP

 

 

Nous Français, nous aimons nous moquer des Américains lorsqu’ils nous donnent des leçons, mais on ne devrait pas. Eux, ont super bien réglé le problème des banlieues, notamment des banlieues indiennes : ça fait un bout de temps qu’on ne les a pas revus sur le sentier de la guerre, les Sioux !

C’est un peu comme Trump, le Donald de circonstance que l’on aime tourner en ridicule sans se lasser. Du haut de notre arrogance bien française il serait souhaitable d’observer ce que ce « bouffon » d’outre atlantique réussit. En fait, il parvient à réaliser en quelques années ce que nous ne parvenons pas à faire en plusieurs décennies.

Nous restons néanmoins persuadés de notre supériorité sur les autres nations. C’est sans doute ce qui castre notre inspiration d’antan.

 

Huby – Je n’aime pas du tout le personnage macho de Donald Trump. Sa tête super musclée du cerveau avec sa mèche de cheveux qui rappelle celle d’un chanteur du groupe ABBA

Blaireau – … ah ! oui le groupe rock préféré des tripiers.

Huby – Oui, c’est cela. Pour autant il réussit ses engagements de campagne : réduire le chômage en augmentant la croissance. Taux de chômage 3.6%, le plus bas depuis 50 ans et une croissance de 3.2% au premier trimestre quand celui de la France au même moment est de 0.3%. Alors, on peut se moquer de sa tête de Playmobil et de ses décisions politiquement incorrectes, mais elles produisent du résultat. Les nôtres, de surcroît intelligentes, sont de 11 fois inférieures aux siennes ! On peut s’interroger sur la pertinence d’être gouvernés par des gens intelligents !

Madgic – D’autant qu’un homme intelligent n’est rien d’autre qu’un con raté.

Cake 40 – J’ajouterai qu’un con vivant reste plus intelligent qu’un intellectuel mort.

Madgic – Eh bien moi, je ne suis pas anti-américain, je suis pro-antiaméricain. Nuance ! J’exècre ce type et ses méthodes. Il a relancé les forages de pétrole et de gaz de schiste aux USA …

ARCHIBALD – Pardonne-moi, ce n’est pas lui mais Obama qui l’a décidé, lui n’a fait que poursuivre ce choix afin d’assurer une autonomie énergétique à son pays. C’est pas débile ?

Madgic – Peut-être, mais il se fout de l’écologie en sortant des accords de Paris autant qu’il se fout d’accroître le déficit budgétaire : + 17% sur l’année 2018 !

ARCHIBALD – Il soigne une partie du corps en négligeant une autre. Soit ! Les écarts entre les riches et les pauvres se creusent, certes mais tout le monde vit bien.

Cake 40 – Observons qu’avant, la pauvreté était seulement réservée aux pauvres, chômeurs, vieux et SDF. Maintenant on peut très bien travailler, aux Etats Unis comme en France et rester pauvre. C’est une bonne nouvelle : la pauvreté se démocratise.

ARCHIBALD – Tu es un cynique ta mère. Soyons honnêtes, nous afficherions en France les mêmes performances économiques nous ne saurions plus trouver de qualificatifs pour saluer nos bons résultats ! Alors chapeau bas et mèche dans les yeux.

Magmax – Quand je pense qu’une part de la réussite de Trump me revient ! Ben oui, depuis tout le temps je mange des Mac Do pour soutenir économiquement l’Amérique.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 492 abonnés 

 

ARTICLES sur le même personnage cliquez sur le lien :

Trump et Kim deux Playmobil comparent leur coiffeur

Accord de PARIS retrait des USA – un éléphant ça Trumpe énormément

Mur de Trump – nouveau mur des lamentations

 

Sources cliquez sur le lien :    RTL     Le Journal du Dimanche       Le Figaro

Les oiseaux se cachent pour mourir
AccueilEchos logiques

Les oiseaux se cachent pour mourir

 

 

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». C’est ainsi que Jacques CHIRAC introduisait en 2002 son discours à l’Assemblée plénière du IVeme Sommet de la Terre. Et depuis ?

Tout le monde s’en fout, jusqu’au Gilets Jaunes qui ne s’intéressent pas à la transition énergétique dès lors qu’elle touche au porte-monnaie. Nous en sommes tous là … ou las ! Le blondinet abruti d’outre atlantique montre l’exemple. Il a quitté les accords de Paris, pourtant pas exemplaires en termes d’exigences, préférant sans doute voir prospérer l’exploitation sans vergogne de la planète dès lors que les dividendes des actionnaires sont préservés.

Et les générations à venir, qu’en faisons-nous bordel ?

 

MadgicColuche disait : « La grande différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que, de temps en temps, les oiseaux s’arrêtent de voler ». Eh bien les Politiques ont gagné au-delà de leurs espérances ! Même les oiseaux s’arrêtent de voler. En 15 ans, selon le CNRS un tiers de nos passereaux de plaine ont disparu et nous n’avons rien vu. Allons-nous léguer à nos enfants des printemps sans chants d’oiseaux ?

Blaireau – Aujourd’hui, quand un oiseau chante, on croit que c’est un portable qui sonne !

Cake 40 – Erreur, l’oiseau ne chante pas, il parle, c’est comme dans Starmania.

Huby – Vous êtes trop bêtes et en même temps ce n’est pas faux. L’agrochimie outrancière de l’agriculture a pour effet de faire disparaître les insectes et donc la nourriture de nos amis chanteurs. C’est sans compter la destruction que l’on fait de leur habitat.

Magmax – C’est vrai que quand j’étais petit, les nids de piafs je les enlevais des arbres, c’est pas fait pour ça. Après, en plumant un petit oiseau, on obtenait un bonbon à la viande. Humm !

Blaireau – Bien sûr nous modifions leur habitat mais nous replantons aussi des arbres et on n’a jamais vu un oiseau mettre un peu de sou de sa poche. Alors quand même !

Magmax – Ok, on a fait disparaître des forêts entières mais le brocoli est toujours là !

ARCHIBALD – Vous ne devriez pas rire de ces sujets, l’instant est grave. En un siècle l’Homme a plus bousillé son environnement qu’au cours de ces dizaines de milliers d’années passées. Et pour quoi ? Pour enrichir au-delà du pensable quelques milliers de personnes et tout le monde se tait.

Madgic – Pardon, mais le seul insecte qui hurle encore c’est le grillon. Si nous ne réagissons pas vite, le silence recouvrira cette terre comme un linceul sur nos fautes.

Huby – Nous sommes tous coupables en jetant au-delà du raisonnable, en ne finissant pas nos assiettes, en admettant la saleté de nos routes, en dilapidant l’eau de la douche, en ignorant le papier au sol au motif que ce n’est pas nous qui l’avons mis, en restant silencieux sur les déforestations massives, en tolérant les centrales électriques au charbon, en élevant en batterie les animaux, en les piquant pour les faire grossir plus vite, en utilisant les insecticides qui tuent nos abeilles, etc., etc. Voilà ce que nous laissons à nos enfants.

Cake 40 – Dans ce contexte on aurait mauvaise grâce à leur faire ranger leur chambre.

Blaireau – Le tragi-comique de la situation c’est que la banquise disparaît à cause des voitures alors que c’est le seul endroit au monde où il n’y a pas de bagnoles.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 15 492 abonnés 

 

 

 

Sources cliquez sur le lien :   30 millions d’amis   Ouest France    France culture    Le Monde