Violences sur des élus minés
AccueilFaits de sociétéPolitique

Violences sur des élus minés

 

 

La loi anticasseurs vient à peine d’être votée que déjà des cris d’orfraie s’élèvent contre la réduction de nos libertés individuelles. Rappelons son objet – la prévention des violences lors des manifestations et sanction de leurs auteurs.

En quoi le fait de sanctionner les casseurs en leur faisant payer les dégâts qu’ils occasionnent est-il réducteur des libertés ? Il en est une à protéger de toute urgence, celle de nos Elus. Quatre-vingt et un d’entre eux se sont fait frapper et menacés physiquement. Il est temps d’en prendre conscience pour protéger notre liberté qui vaut bien celles des casseurs.

 

 Huby – La violence de nos rues se banalise sous le couvert des Gilets Jaunes, cet étendard collectif qui croit-on autorise tout. C’est au nom d’un motif équivalent que la députée anglaise Jo COX s’est faite assassinée. Elle menait campagne contre le Brexit !
 Madgic – En France, nous y sommes presque. Christian LEJEUNE député de Haute Saône se fait enfermer chez lui avec femme et enfants. On incendie la voiture de Jacqueline DUBOIS députée de Dordogne. Le député Benoît POTTERIE reçoit une balle par courrier (photo jointe). Un ministère est attaqué, les permanences des élus locaux sont maintenant surveillées par les forces de l’Ordre pour éviter qu’elles ne soient détruites. Les vœux sont annulés en beaucoup d’endroits par peur ! Jamais les actions de contestation n’ont été aussi virulentes que depuis la guerre d’Algérie.
 ARCHIBALD – Je crois qu’il ne faudrait pas grand-chose pour que tout s’embrase. Une goutte d’eau suffit !
 Blaireau – La goutte d’eau qui fait déborder le vase serait bien inspirée d’éteindre l’étincelle qui met le feu aux poudres.
 Cake 40 – Je vous trouve bien timorés dans vos explications. Voilà ce que l’on peut aussi lire :
   • « Un bon député est un député m… on va bientôt venir te le rappeler »,
   • « grosse salope de collaborationniste »,
   • « on va les gazer comme les juifs »,
   • « la guillotine, la guillotine ! ».
Tout ça, au nom de la liberté d’expression ?
 Madgic – Moi qui suis de gauche, si la liberté d’expression doit apporter cela, ça ne me gêne pas de la voir réduite. Sauf, que quand un tel processus s’amorce on ne sait jamais où il s’arrête ! C’est à la Justice de définir les limites pas aux Politiques.
 Blaireau – Pour ma part je trouve qu’il y a trop de violence. A la télé notamment mais pas assez à la radio.
 Cake 40 – Cette violence s’auto-alimente sur les braises des promesses politiques. Comme le dirait Afflelou, la politique reste louche car l’élu net n’existe pas.
 Huby – Ce qui m’insupporte et m’indigne sont les propos racistes de plus en plus fréquents. C’est un fait nouveau provenant le plus souvent des moins jeunes.
 Madgic – J’observe qu’avec l’âge, un nombre toujours croissant de gens deviennent racistes. Preuve que le racisme n’est pas une opinion, mais une maladie dégénérative du cerveau comme Parkinson ou Alzheimer.

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 3 791 abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lienfranceinfo      Le Républicain Lorrain      Benoit Potterie        Le FIGARO

Le grand gaspillage les Tronches de Cake
AccueilEchos logiques

Le grand gaspillage

 

 

Quelle civilisation humaine normalement constituée peut produire ou construire un bien pour le détruire sans même qu’il ait servi ? Aucune.

Si pardon, la nôtre. Celle dirigée par les financiers des multinationales, les bien-nommés Bobos dont les neurones bandent à la seule vue du Chef. Toute humanité a abandonné leur cerveau laid. Ils restent fixés à surveiller la banquise pognon afin qu’elle ne fonde pas.

L’intelligence artificielle fait de grands progrès chez les robots, autant que la connerie naturelle chez les humanoïdes.

 

    Huby – Dieu donne sa nourriture à chaque oiseau, il ne la jette pas dans le nid. A chacun sa peine pour aller la chercher. De là, à la jeter à la poubelle avant qu’elle ne soit consommée c’est le signe de notre décadence avancée !

   ARCHIBALD – Il convient d’ajouter au tableau que ce gaspillage se fait alors même que d’autres Hommes ne mangent pas à leur faim. Nous jetons chaque année la moitié de la nourriture mondiale produite. Ainsi, le cycle de la décadence atteint son paroxysme face à notre indifférence complice.

   Blaireau – Dans ce schéma, la poubelle est devenue le meilleur des accessoires de rangement.

   Madgic – J’ai regardé l’émission CAPITAL animée par Julien COURBET sur le gaspillage chez AMAZON, qui détruit par an, 3 millions d’invendus. J’étais atterré. J’ignorais que l’on broyait des équipements neufs, n’ayant jamais servis. Pour l’alimentaire je le savais mais pour le reste, électroménager, vêtements, etc. je l’ignorais. Incroyable constat de bêtise protéiforme qui ressemble tellement à notre espèce.

   Huby – Comment est-il concevable qu’un homme doté d’un esprit évolué décide de jeter un bien tout neuf ? Pourquoi n’a-t-il pas l’idée d’en faire profiter les plus démunis ?

   Cake 40 – Parce que sur un plan économique il est plus rentable de détruire du neuf que de le conserver. Si je peux le comprendre économiquement, humainement je ne peux l’admettre.

   Madgic – Triste raisonnement comptable que celui qui mène à cette apocalypse industrielle sur laquelle certains parviennent encore à s’enrichir. Le suicide du capitalisme est amorcé par ses excès de profits.

   Huby – En exemple, AMAZON est l’industriel le plus en pointe sur la destruction massive.

   Madgic – N’exagérons rien. Il y a des années déjà, la Communauté Européenne faisait détruire des milliers de tonnes d’excédents alimentaires pour maintenir le prix des cours. Tout le monde s’accommodait de ce gaspillage à l’échelle d’un continent. Notre silence d’électeur couvre ces excès.

   ARCHIBALD – Mais dans quel monde vivons-nous ! On pille la planète, de ses ressources, on salit tout et pour quoi ? Pour gagner plus, toujours plus. Les grands patrons français se font domicilier hors de France pour payer moins d’impôts et gagner plus. Les acteurs, chanteurs et sportifs montrent l’exemple en s’exilant fiscalement pour optimiser leur pognon. On prend l’argent en France pour le dépenser ailleurs. C’est la même méthode de pillage que celle appliquée à notre bonne vieille terre. C’est moralement inacceptable surtout de la part de personnes qui tiennent des raisonnements humanistes devant les caméras.

   Magmax – A nous maintenant de réagir sans délai en faisant que les poubelles des grandes surfaces restent ouvertes le dimanche.

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 3 791 abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lien :  Ouest France      Les Amis de la Terre      OZAP.com      CAPITAL

Yves COCHET élu Connard du mois
AccueilLes brèvesPolitique

Yves COCHET élu Connard du mois

 

 

Comment est-il possible d’entendre de tels propos émanant d’un homme politique français ?

« Limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes »

 

C’est en ces termes que Yves COCHET ancien ministre de l’environnement de Jospin développe son raisonnement dans un entretien accordé à l’Obs le 3 janvier 2019.

 

« Il faut inverser la logique des allocations familiales ». « Plus vous avez d’enfants, plus vos allocations diminuent jusqu’à disparaître à partir de la troisième naissance ».  Et d’ajouter : « Ne pas faire d’enfant supplémentaire, c’est le premier geste écologique ». Le premier geste écologique eut été que le père COCHET utilise un préservatif !

 

Yves Cochet ce brillantissime politichiant, de surcroît député européen d’Europe Écologie Les Verts (EELV) cofondateur du mouvement, vit des impôts du contribuable. Nous payons donc pour bénéficier des talents et qualités indispensables à la France, de cet homme – un con à ciel ouvert.

 

A l’issue de son interview on sent un mec heureux et fier de sa connerie. le bonheur d’un con m’a toujours fait peine à voir. Ce qui m’effraie c’est que l’on donne la parole à l’incompétence politique.

 

A la lecture de telles paroles on admet volontiers que le con et l’homme politique ont en commun l’instinct de certitude.

 

 

article rédigé sur la suggestion de notre abonné SCIPION que je remercie.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 3 791 abonnés 

 

 

Sources cliquez sur le lienOuest FranceOuest France      Breizh-info      Egalité et Réconciliation

Gilets Jaunes une colère légitime
AccueilFaits de sociétéPolitique

Gilets Jaunes une colère légitime

 

 

Au terme de la dixième journée d’action des Gilets Jaunes les revendications s’éteignent dans l’indifférence générale tant populaire que médiatique. Mais voilà, maintenant nos Tronches de Cake ont une pensée pour tous ces manifestants comme ils en ont une chaque jour pour tous les spermatozoïdes morts au combat.

 

ARCHIBALD – Tout bien réfléchi je m’associe sans réserve à l’action des Gilets Jaunes. Je crois même que je vais aller les rejoindre. Vous admettrez que bloquer pour que ça bouge est une subtilité bien française que peu de pays peuvent saisir.

Madgic – Merci de me rejoindre dans cette croisade pour laquelle vous m’aviez abandonné. Bande de traîtres. Vous venez enfin de comprendre que l’on ne peut pas à la fois se serrer la ceinture et baisser son froc.

Cake 40 – Moi aussi j’ai lu la liste des revendications et pour une très large part j’y retrouve mes convictions : zéro SDF – une promesse de Macron, impôt sur le revenu plus progressif avec d’avantage de tranches, système de Sécurité Sociale identique pour tous les Citoyens (artisans, auto-entrepreneurs) avec la fin du RSI, retraites indexées au coût de la vie, protéger l’industrie française en interdisant les délocalisations.

Blaireau – Il est vrai que venir chercher en France les vieilles machines outil pour les amener travailler en Afrique, c’est de l’esclavage à l’envers. Amusant paradoxe de l’histoire.

Madgic – Faire payer d’avantage les gros (Mac Do, Google, Apple, Amazon) pour que les Petits aient moins à verser. Il faut favoriser le petit commerce de village et de centre-ville pour éviter leur désertification avec parking gratuit pour tous.

Cake 40 – A ce sujet, il parait que la France appartient aux Français. Pourquoi faut-il donc que je paie dès que je gare ma voiture dans la rue ? Alors que dans le même temps les Roms, ces étrangers, s’installent partout sans payer et en détruisant tout ?

Madgic – Non, arrête tes propos de facho, notre discussion pour une fois partait bien.

Huby – On peut aussi ajouter que dans les bonnes idées soulevées il y a aussi la fin du travail détaché sous sa forme actuelle – il doit être indexé sur les mêmes charges que celles payées par les Entreprises françaises. C’est du bon sens près de chez nous. Et il y en a beaucoup d’autres toutes aussi pertinentes. Bien sûr un certain nombre d’entre elles sont irréalistes pour autant cela ne doit pas nous faire oublier celles qui le sont. Pour ces motifs je soutiens l’action des Gilets Jaunes et les remercie d’aller gratter le Pouvoir qui vit trop souvent dans des certitudes éloignées du Peuple qui l’a élu.

ARCHIBALD – Et moi je les remercie pour cette colère qu’ils expriment et qu’il vaut mieux extérioriser si l’on ne veut pas souffrir de rage dedans.

Magmax – D’accord dentiste, mais on va encore nous dire que c’est la faute de la crise. C’est ce qu’on nous rabâche sans cesse pour tout expliquer sans rien nous expliquer. Il paraîtrait même que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Franchement, j’vois pas en quoi c’est nouveau, depuis que je suis tout petit, c’est comme ça.

Blaireau – Je crois qu’il serait utile de punir les Politiques pour leurs décisions économiques absurdes et irresponsables. Pour ce faire il faudrait que leur vote sur les hausses d’impôts et taxes, ça leur fasse mal aux dents.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 3 791 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lienC NEWS      Le libre Penseur      L’OBS

Management débile la nouvelle norme
AccueilFaits de société

Management débile la nouvelle norme

 

 

Pourquoi faut-il que la débilité des débiles devienne un fait de société et que l’idiotie permanente n’étonne personne ? Décidément la connerie ne se cache plus,  aujourd’hui elle s’affiche et dirige.

La stupidité est devenue la norme en matière de management. Dorénavant, l’intelligence est à décourager. Sans doute est-il plus facile de diriger des bourrins que des renards !

 

Cake 40 – J’arrive de ma réunion de motivation 2019 et je n’en crois pas mes yeux tellement ma hiérarchie m’effraie par ses décisions débiles. Sur la scène de l’amphi, le chef a commencé par nous envoyer des pelotes de laine à la figure. Pourquoi ? Pour retisser du lien entre nous. Les minutes qui ont suivi ont été une énorme bataille de boules de laine, digne d’une cour de récré. Avec ce fatras de fils emmêlés il a fallu presqu’une demi-heure pour que la réunion reprenne.

ARCHIBALD – Bonjour le retissage des liens, il a pris du plomb dans laine. Le tragique de la situation c’est que pour faire cela, ces managers sont bien payés.

Huby – Du coup les blondes, ces femmes stupides injustement décriées se sentiront moins seules.

Blaireau – Mais dis-moi Cake 40, ton manager n’est pas celui qui a tenté de se suicider en se jetant du haut de son égo et qui n’a toujours pas atterri ?

Cake 40 – C’est bien lui et à mon sens il a dû se faire violence pour ne pas introduire son discours par « Bonjour les ploucs, je viens vous apporter la civilisation ».

Madgic – Tu vois, pour moi, les hommes naissent bons, ignorants et non stupides. C’est l’éducation qui les rend cons. Le plus dangereux ce sont ces cons qui luttent contre ta connerie pour t’imposer la leur.

Blaireau – Il faut surtout bien les identifier pour leur interdire de donner leur sang. Avec toute la connerie qu’il y a dedans c’est dangereux pour le transfusé !

Madgic – Dans le même genre de management intelligent il y a eu ces employés de banque qui ont été enfermés durant 8h dans une pièce avec de la pâte à modeler et des seaux de Lego. Le but ? Qu’ils développent leur créativité !

Huby – Super ! Mais dans le genre idée à la con la palme revient à France Télévisions qui pour tester la résistance au stress de ses collaborateurs a organisé une fausse prise d’otages. Elle a tout de même duré plus d’une heure pour se terminer au Tribunal car cette formation n’était pas au goût de certains salariés.

Madgic – J’aimerais bien savoir ce que sont devenus les cadres qui ont ainsi mis en scène leur égo pour démontrer leur supériorité. Si tu fais une connerie, quand tu es employé, c’est une faute professionnelle. Quand tu es manager, c’est une expérience …

Huby – Le chat après avoir fait une bêtise monte dans l’arbre pour se cacher, le cadre grimpe dans la hiérarchie.

ARCHIBALD – Oui ça c’est dans l’Administration, ça reste plus rare dans le public.

Cake 40 – Finalement, je m’aperçois que le vrai haut-débit de Free est largement concurrencé par le débit de conneries de ma hiérarchie. Je crains que si on ne fait rien, la connerie va durer des siècles. Si on fait quelque chose des centaines d’années suffiront.

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 3 791 abonnés 

 

Sources cliquez sur le lien :   La Tribune      RTL      Les Echos

Gaspillage et abattage industriel l’Holocauste animale
AccueilEchos logiquesFaits de société

Gaspillage et abattage industriel l’Holocauste de l’animal

 

 

Après le réveillon, ce petit morceau d’aimable veillée funèbre, le Balto porte encore trace des fêtes avec ses guirlandes et son sapin, que l’on tarde toujours à ranger. La crainte sans doute de retrouver le quotidien et d’abandonner un instant de mémoire agréable. Cette mémoire qui sert pour les souvenirs de famille comme pour les camps de concentration.

Notre appétit vorace nous rend coupable de notre soutien implicite à la Grande Distribution mondiale. Elle veut nourrir le plus grand nombre au meilleur prix en chaussant les bottes Nazies contre l’espèce animale. Tragique situation que nous laissons faire.

Mais nos Tronches de Cake qui elles aussi ont la peau du ventre bien tendue en débattent, écoutons-les.

 

Huby – Je suis toujours un peu triste de cette période des fêtes, ça me donne le cafard. Je suis contente que ce soit fini.

Blaireau – Je te comprends. Il ne te restait qu’à inviter le bourdon, pote du cafard qui lui aussi fout une sale ambiance partout où il passe.

Huby – C’est drôle mais tu vois, ces agapes vertigineuses qu’imposent Noël et le réveillon me font penser, plus que jamais au gâchis généré. Et personne ne s’en émeut !

ARCHIBALD – Je suis d’accord avec toi. Moi aussi je pense à ces camps d’extermination que cela suscite pour l’occasion comme pour tous les jours. Rien ne m’agace autant que tous ces gens qui ne finissent jamais leur assiette tout en reprenant le plat suivant. Par respect pour la bête, en agissant ainsi ils devraient songer qu’elle est morte pour rien.

Huby – Tu t’illusionnes. Pour penser cela il faudrait songer à l’animal or, aujourd’hui c’est trop demandé. On pense viande jamais de l’animal. C’est devenu

 un vulgaire produit de consommation que j’allais … spontanément qualifier de « déshumanisé ».

Madgic – Quand j’imagine ces cochons de 100 kg mis dans 0.86m2 ! Je croyais qu’il n’y avait que le Docteur Mengele pour réaliser de telles expérimentations contre nature ! Quel esprit sain peut sous le couvert de l’élevage intensif limiter l’espace de vie des poules, lapins et autres à quelques centimètres carrés. Leurs poils et plumes ne poussent même plus tant ils sont serrés ! Pourtant, les prairies ne manquent pas.

Cake 40 – D’accord, mais rappelons-nous que par seconde 2000 animaux sont tués dans le monde pour nourrir plus de 7 milliards d’individus.

ARCHIBALD – Est-ce que pour autant nous devons devenir les Nazis de l’espèce animale ? Je me permets de te rappeler que le consommateur que tu es, vote en remplissant son caddy.

Huby – Mangeons moins mais mangeons mieux. C’est vraiment à la portée de tout un chacun … à condition de le vouloir.

Blaireau – Quand je vous entends cela me rappelle que l’écologie est une chose merveilleuse. Quel gâchis de la laisser aux écolos.

Cake 40 – Leur silence sur ce sujet est à mon sens coupable d’inaptitude. Dire qu’il existe des paysans qui élèvent des vaches, juste pour les donner à bouffer aux cochons, ça me retourne le cerveau.

Blaireau – D’un autre côté, manger du cochon, quand t’es un gros con, c’est du cannibalisme !

Magmax – Bien observé mais je ne vous cache pas que je m’en fous pas mal que le poulet soit élevé au grand air. De toute manière, je mange pas les poumons.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 3 791 abonnés 

 

 

Sources   cliquez sur le lien :   Munchies      France Info      terra de Yann Arthus Bertrand

bonne année 2019
AccueilFaits de société

Bonne année 2019

 

 

2019 après JC

 

 

Chers amis invisibles du Net, pour 2019 et avant de faire bombance des qualificatifs excessifs du nouvel an je voudrais vous écrire ce mot simple – merci.

 

Non un merci pour tout, ni un merci de rien, un merci tout court, un merci à vous.  Dieu merci il n’est plus utile de demander merci quand un merci bien suffit. Il ne s’agit pas d’être sans merci ou à la merci du premier non merci mais plutôt d’apprécier le grand merci, proche parent du merci beaucoup.

 

Pour vous dire merci de la fidélité que vous m’avez témoignée tout au long de l’année 2018 il n’y a pas de moment mieux choisi que la période des vœux. Cet instant païen que l’on célèbre comme un rite religieux nous offre une occasion unique de nous rapprocher pour oublier quelques instants nos divergences.

 

Puissent ces exquis mots, s’ils ont quelque pouvoir, vous apporter la fraîcheur d’un bon sens retrouvé, la santé et le bonheur pour vous et ceux que vous aimez.

 

Tous mes meilleurs vœux vous accompagneront tout au long de cette nouvelle année. Mes Tronches de Cake et moi-même veilleront par les mots à rendre les cris vains.

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

actuellement 19 176 abonnés 

Joyeux anniversaire Jésus
AccueilFaits de société

Joyeux anniversaire Jésus

 

 

C’est le soir de la veillée au BALTO et autour du sapin de Noël nous retrouvons nos Tronches de Cake clignotant sous les effets de la guirlande électrique. Les lumières bleues et rouges les transforment tour à tour en moujiks de l’armée rouge et en Schtroumpfs.

Leurs verres de bière eux aussi prennent des couleurs inconnues sur terre, à faire pâlir un cocktail d’Ibiza. Nos amis sont prêts pour célébrer la venue du fils de Dieu.

 

Blaireau qui entonne – Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire Jésus… Ben oui, nous sommes tous là pour célébrer la venue de Jésus Christ, c’est donc son anniversaire et le moins que l’on puisse faire c’est le lui souhaiter en chantant.

Cake 40 – C’est vrai, le divin enfant est né le jour de son anniversaire. Notre appétit de cadeaux et notre fièvre acheteuse nous l’aurait-il donc fait oublier ?

Magmax – Il est né le 25 décembre, du coup il est capricorne comme moi…

ARCHIBALD – … et j’ajouterai qu’il est né en 1955 avant Nicolas SARKOZY.

Huby – Jésus est le fils de Dieu et on peut pas dire que son père s’en soit beaucoup occupé, comme tous les mecs.

ARCHIBALD – Tu ne vas pas commencer avec tes propos féministes qui agissent sur toi comme un démaquillant à ta beauté. Il est venu sur terre pour nous sauver, en effaçant nos péchés. Je crains qu’il ait oublié la gomme et changé l’eau en vain.

Cake 40 – A t’écouter on croirait un rabbin soucieux de racheter les péchés du monde aux meilleurs prix.

ARCHIBALD – Tu ne peux pas dire ça, c’est faux et injuste. Cet homme est mort crucifié pour notre salut.

Blaireau – Il est sûr que les Romains ont eu meilleur temps de crucifier Jésus que Bouddha. Parce que pour le soulever, bonjour.

Magmax – Vous pouvez raconter ce que vous voulez, mais j’aime bien Noël. C’est la plus belle fête du calendrier après le Black Friday d’Amazon.

Cake 40 – Eh ! Jésus est né dans une étable. Vous imaginez si c’était dans une clinique privée, la pub pour la clinique !

Blaireau – Vous pouvez rire. En attendant Jésus a fait plus pour les jours fériés que n’importe quel syndicaliste.

Madgic – Quand je vois la mobilisation médiatique sur les Gilets Jaunes, je n’ose pas imaginer ce qui se passerait si Jésus revenait. Ce serait conférence de presse sur conférence de presse. BFM n’aurait pas assez de 24h par jour de temps d’antenne pour couvrir l’évènement.

ARCHIBALD – Je ne sais pas, mais ce dont je suis sûr, c’est qu’il est plus facile de faire des enfants que leur choisir des cadeaux.

 

Joyeux Noël à tous.

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

Femmes battues ras le viol
AccueilFaits de société

Femmes battues ras le viol

 

 

La violence envahit nos rues, nos ronds-points, nos weekends et on légifère sur les fesses de nos enfants. Celles de nos femmes valent-elles donc moins ? On arrive à se mobiliser pour faire baisser les taxes mais pas pour éradiquer les châtiments faits aux femmes !

Quelle étrange manière de vivre la solidarité dans une République où l’égalité rime avec fraternité.

 

  • Huby – La dernière fois nous parlions des fessées infligées à nos chères têtes blondes. Et l’augmentation de 7.5% des coups et blessures infligés aux femmes, qu’en est-il ? Je croyais naïvement que l’on ne pouvait battre une femme qu’avec une fleur.
  • Madgic – Tu as raison sauf, qu’une femme sur trois se fait châtier avec la tige pleine d’épines de la rose.
  • Huby – Je vous donne quelques chiffres ahurissants récoltés dans notre beau pays des Droits de l’Homme, des droits du sexe fort : 3 femmes sur 4 déclarent avoir subi des violences répétées et une meurt tous les trois jours.
  • ARCHIBALD – Donc une fois sur trois, la force des hommes fait la faiblesse des femmes quand deux fois sur trois, la faiblesse des hommes fait la force des femmes.
  • Cake 40 – Quand je pense qu’elles veulent l’égalité alors qu’elles nous sont infiniment supérieures ! C’est bien une idée de féministes mal baisées. Pour moi, la femme sera l’égale de l’homme le jour où elle acceptera d’être chauve et qu’elle trouvera ça distingué.
  • ARCHIBALD – On peut tout de même noter que 17 660 personnes ont été condamnées pour violences envers leur partenaire et 43 500 poursuivis. Peut mieux faire. Sur ce point la Justice doit être d’une extrême sévérité comme pour toute forme de violence d’ailleurs.
  • Magmax – En attendant un homme qui bat sa femme, c’est le pot de fer contre le pot de fleurs. Si un jour j’en vois un malmener sa meuf ce sera pour lui un manque de pot.
  • Cake 40 – On peut dire ce que l’on veut sur le sexe faible, que leur cerveau s’appelle la cervelle, qu’elles sont comme les artichauts, le cœur sous les poils, etc. Je trouve que la plus bête, la plus idiote des femmes ne sera jamais aussi con qu’un mec.
  • Huby – Toi, le macho invétéré tu parles comme ça ! Je ne te reconnais pas.
  • Cake 40 – Ben c’est vrai que la gente féminine nous surpasse. Quand je vois un mec il me rappelle que j’ai pris du bide, une nana que j’ai les yeux bleus.
  • Blaireau – Tu vois, on peut parfois prendre une femme en levrette mais rarement au dépourvu.
  • Magmax –Ch’est ben vrai cha. On dira ce qu’on voudra, mais une femme à poil, c’est pas pareil …

 

 

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

Sources cliquez sur le lien :   Le FIGARO      Stop violences femmes      Marie Claire

Fessée une loi qui coute la peau des fesses
AccueilPolitique

Fessée une loi qui coute la peau des fesses

 

 

En ce début décembre le ciel est si bas que les Gilets jaunes s’excitent à éclairer les rues en brûlant les voitures. La violence reste le mot d’ordre d’une toute petite minorité aux motifs très éloignés des revendications initiales. Mais après les canons à eau, les incendies et les bombes lacrymogène que fait-on à l’Assemblée ? … On vote à une large majorité une proposition de loi sur la fessée !

On ne peut que s’en réjouir, pour une fois les hommes ont parlé fesses avant le repas.

  • Cake 40 – ça y est on remet cela avec la fessée. Les élus du Peuple n’ont donc pas mieux à faire en ce moment que de se préoccuper d’un sujet qui divise les Français. A une période où beaucoup se plaignent de ne pas pouvoir boucler les fins de mois je rappelle que chaque loi coûte 15 millions d’euros.
  • Madgic – Il n’y a pas de période préférable pour légiférer sur la maltraitance des enfants et je trouve plutôt bien que l’on s’occupe enfin du sujet.
  • ARCHIBALD – Cessons de voter toujours plus de loi toutes plus inutiles les unes que les autres, au coût prohibitif, cela aidera le Gouvernement à baisser proportionnellement les taxes. L’Etat n’a plus les moyens de les faire respecter, sa Justice est saturée. Pour ma part, je pense que c’est aux parents que revient le choix de l’éducation de ses enfants.
  • Madgic – D’accord, mais il faut bien que cette éducation soit encadrée par la loi, c’est ce que souhaitent les partisans d’une éducation bienveillante, c’est pourquoi le MODEM a relancé ce débat.
  • Huby – Remarquable idée d’un parti dont le Président François BAYROU a mis une gifle à un enfant qui tentait de lui faire les poches ! Superbe démonstration que ce que l’on fait vaut cent fois ce que l’on dit, surtout pour les responsables politiques.
  • Blaireau – Je suis pour les baffes, c’est la seule punition qui apprend aux enfants à compter jusqu’à trois.
  • Madgic – Il n’en reste pas moins qu’il y a trop de violences à la maison…
  • Cake 40 – Tu as raison et pas assez à la télévision et sur les réseaux ! Tu peux peut-être faire la différence entre maltraitance et fessée. Dans ma famille nous étions trois enfants, un de chaque sexe, nous avons tous pris des fessées et bien franchement je ne pense pas qu’il s’agissait de maltraitance. Je crois au contraire que nos parents avaient le courage et la force de nous éduquer parce qu’assurément c’est plus confortable d’abdiquer que de sanctionner.
  • ARCHIBALD – De plus je ne suis pas sûr que ce soit un vrai plaisir pour celui qui administre une fessée …
  • Cake 40 – … sauf s’il s’agit d’une fessée électorale.
  • Magmax – Je croyais qu’il était interdit d’interdire, mais on ne cesse de tout nous interdire. Est-ce qu’il est encore autorisé d’avoir de l’eczéma à l’oreille, de se gratter et de te serrer la main ?
  • Huby – Je suis contre cette pensée unique de l’enfant roi qui asservit à sa personne ses parents pour en faire ses vassaux. Observons bon nombre de jeunes et leurs comportements pour s’interroger sur l’éducation qu’ils ont reçue, pardon … qu’ils n’ont pas reçue.
  • Blaireau – Je crois qu’il faut bien se garder d’élever un enfant dans un cocon, ça en fait une chenille.

 

Abonnez-vous et partagez cet article avec votre mari, femme, frère, copain, copine, voisin, voisine, collègue, cousine, cousin, tante, oncle, beau-frère, belle-sœur, grand-père, grand-mère, belle-mère, beau-père, Monsieur Bricolage, merci.

Je m’abonne et c’est gratuit

 

Autre article publié le 5 mars 2015 traitant du sujet  : Fessée dans le maquis de Sade – la fessée et l’Europe

 

Sources cliquer sur le lien :   France Info      Humeurs mondialistes      Libération    l’Express